Jump to content
ilcanzese

Politique Française et INternationale

Recommended Posts

Source : AFP

01/07/2008 |

.

L'ancien ministre de la Défense, Paul Quilès (PS), a regretté aujourd'hui des "propos excessifs et déplacés" de la part du chef des armées, le président de la République, envers les militaires après la fusillade de Carcassonne.

Interrogé par France Info, il a estimé qu"'il fallait garder tout son sang-froid et conserver la présomption d'innocence". "On ne peut pas jeter l'opprobre sur ces gens-là de cette façon-là, je trouve que c'est une forme de perte de sang-froid inacceptable", a-t-il ajouté.

"Tant que l'enquête n'est pas terminée, il est difficile et dangereux de faire porter la responsabilité sur l'ensemble des militaires en les traitant d'incapables", a encore estimé Paul Quilès, soulignant que l'attitude du président "n'est pas appréciée, c'est le moins qu'on puisse dire".

M. Quilès a évoqué un "malaise" entre Nicolas Sarkozy et les militaires. Il a souligné que "des militaires hauts-gradés ne comprennent pas que dans le livre blanc de la Défense, on annonce des missions importantes pour l'armée française et que, dans le même temps, on réduise de façon considérable ses moyens".

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien son " mais Madame ! " , un très grand professionnel .

Son trouble mentale empire , son empire s'écroule comme ses balivernes , même les journalistes de secondes zones ne le supporte pas ( alors les militaires ... ) .

Président ou pas , on ne mérite pas un homme souffrant , incrédule et psychopathe .

Le peuple n'a jamais marché , sauf pour aller déposer leur papier aux urnes .

Participer à la démocratie pour installer un état dictatoriale , ou seul les plus crédules continus d'applaudir , ça force le respect :transpi:

Une loi intelligente serai d'interdire le mariage consanguin sur Neuilly ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une loi intelligente serai d'interdire le mariage consanguin sur Neuilly ...

Parce que DARTY + Sarkozy ça fait BUT ? :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sacré Sarko ...

( Plus que 4 ans ) ( Dommage d'en arriver à dire ça )

Share this post


Link to post
Share on other sites

et de carolis qui le "traite" de stupide :transpi:

=

Nicolas Dupont-Aignan, ancien UMP, député (non inscrit) de l'Essonne:

"Nicolas Sarkozy s'est placé dans une contradiction insurmontable. D'un côté, il épouse, par lucidité, la protestation sourde des peuples. Il met même de l'huile sur le feu en faisant croire aux Français que l'Europe lui interdit, par exemple, de baisser la fiscalité sur l'essence. De l'autre, il vénère toujours le mythe de l'Europe politique et, à Bruxelles, signe tous les textes dont il conteste les effets à Paris. Ce grand écart est irresponsable, à la fois pour la belle idée européenne qui mérite mieux et pour la mise en œuvre de sa propre politique qui, aujourd'hui, est dans l'impasse."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme quoi quand on a payé une montre patek très cher, ça ne garanti pas d'être à la bonne heure :francais:

Sinon j'ai l'impression que tout le monde s'attache au fait que Sarko reproche à un mec de ne pas l'avoir salué. Franchement je ne vois pas ce qu'il y a de choquant. Président ou pas, je trouve que ne pas répondre à quelqu'un qui te dit bonjour c'est méprisant. Si tu ne peux pas supporter le mec, tu serre les fesses et tu avale ta fierté, c'est une question de respect. D'autant que pour le coup, il le dit calmement, sans prendre un ton paternaliste ou méprisant. Je trouve plus gênant par contre le fait qu'il oriente la question du journaliste avec un "si vous posez une question sur Carcassonne, c'est bien sinon c'est pas grave".

theo qui ne reproche pas aux gens leur manque de politesse, mais qui n'apprécie pas pour autant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la manière je pense, toujours méprisante, genre "t'es qu'une merde". Et surtout le regard...

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi je trouve choquant sa phrase " sa va changer ..............."

la télé publique sans pub c'est juste le 1er pas vers la télé contrôlé par nôtre chère souverain ..........? :craint:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voui, je pense aussi que le plus choquant réside dans sa manière de dire : "Ici, c'est moi le patron, et le p'tit techos là, j'le fais virer quand je veux". D'ailleurs on retrouve le même ton dans ses piques envers les militaires ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là on est d'accord.

Préoccupation au sujet de la rubrique "supprimons les 35h, mais sans le dire clairement parce qu'on n'a pas de couilles", chère au gouvernement.

Goodyear a montré un exemple qui a pas mal refroidi les salariés et qui a donné des arguments aux députés de gauche. Le fabricant de pneus n'en est pas à son coup d'essai : En 2007, il avait proposé un référedum permettant de relever la durée de 28h à 35h... le week end.

Ce coup ci, Goodyear a mis toutes ses chances de son côté en motivant un peu les salariés : En cas d'échec du référedum, il y aura 402 suppressions d'emplois. Et du coup le oui l'a emporté.

Comme quoi, avec un peu de bonne volonté on arrive à convaincre ces fainéants de salariés de travailler un peu, ce pour quoi on les paye.

Merci aux gouvernement actuel donc de permettre d'être un peu compétitif avec les pays étrangers et d'arrêter de considérer les salariés de manière paternaliste en leur offrant tout (il y a trop de social en France), ce qui les rends mous et moins compétitif et ruine nos boites Française et notre pays ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rejoins théo sur ses deux dernières interventions...

mais j'ajouterais trois choses :

la première consiste à dire qu'un salarié de France Télévision est de fait, l'employé du président et du gouvernement. Si ces derniers ne peuvent plus (et heureusement!) contrôler les propos des journalistes, ils sont en droit d'exiger du respect. Et même! le fait d'avoir été élu par le peuple au suffrage universelle confère au président le droit de demander du respect de la part de n'importe quel citoyen. Tout ça pour dire qu'un employé de Ftv qui refuse de répondre au "bonjour" du président ou qui se permet de l'insulter fait la même chose que si l'un de nous allait voir son patron dans sa société et le traitait de noms d'oiseaux en finissant par lui pisser sur les chaussures...

La seconde concerne cette sale habitude que beaucoup ont pris de systématiquement rabaisser le président. On a beau ne pas l'aimer, il reste le président élu par le peuple; La Démocratie n'est pas un système parfait, mais pour le moment, c'est ce qu'on a trouvé de mieux, et ne pas respecter le président revient à ne pas respecter la démocratie. Personnellement, j'étais persuadé que Nicolas Sarkozy ne serait jamais élu président, mais quand j'ai vu la qualité de ses adversaires, je n'ai pas hésité à choisir le moindre mal et à voter pour lui. C'est une décision que je n'ai aucune raison de regretter, puisqu'il a présenté un programme sur 5 ans, et qu'à peine une année est passée. Si il s'est planté, ça ne devrait se voir que d'ici un ans et demi à deux ans. Ce n'est qu'à ce moment là qu'on saura si la ligne est bonne ou pas. Ceci dit, Je préfère quelqu'un qui essaye et qui se plante que quelqu'un qui ne fait rien du tout... :craint:

Le troisième point concerne cette histoire avec GoodYear... En France, pendant 14 ans, on nous a dit : "Pas la peine de se bouger le cul, on va vous assister!" ensuite, pendant 12 ans, dès qu'on nous disait : "heuuu les gars... vous êtes trop assistés là, il va falloir se sortir la main du cul!" il y avait des manifs et les gouvernements étaient trop lâches pour tenir le coup contre une bande de prolos qui défilent. Maintenant, le patron a le droit de dire : "soit vous acceptez de faire le boulot pour lequel vous êtes payés, soit tout le monde va être viré!" et c'est très bien... on a trop tendance à se mettre dans les godasses du "pauvre ouvrier exploité par le méchant patronat qui cherche à le spolier de ses droits..." mais on a un peu tendance à oublier que le fameux méchant patron n'a pas franchement intérêt à baiser ses employés; dites vous que c'est quelqu'un qui prend un risque : il met sa vie, son argent, et parfois même sa famille sur la balance pour essayer de réussir dans la vie. En cas d'échec, il perd tout, en cas de réussite, grâce à toutes les taxes et tous les impôts et toutes les charges, il ne gagnera pas grand chose; mais il va le faire quand même, parcequ'il va créer des emplois, et qu'il peut apporter quelque chose au shmilblique. On n'est plus à l'époque de Zola, les conditions de travail ont largement changés, le travail en lui même est différent, et les salaires aussi... (oui, si on vire les charges patronales, les charges salariales, les prélèvements pour des retraites ou des assurances maladies dont on ne reverra jamais la couleur, et puis l'ursaf, etc etc etc.... les salaires sont super élevés en France... en gros, le patron sort de sa poche 2,5 fois ce que vous voyez sur votre fiche de paye... ) et donc, le syndicaliste est non seulement devenu inutile, mais surtout, il est devenu un parasite qui empêche le travail de s'étendre, l'employé et l'employeur d'être heureux, et les salaires d'augmenter...

Bon, j'ai un peu tout dit dans le désordre, désolé... mais il est 4h du matin, et j'avoue que je n'ai pas bu que de l'eau ce soir... (ouai y'avait aussi du coca... :chinois: )

Share this post


Link to post
Share on other sites
la première consiste à dire qu'un salarié de France Télévision est de fait, l'employé du président et du gouvernement.

Ne confonds pas s'il te plaît personne publique, État et gouvernement. Ce n'est pas parce qu'un juge est payé par la collectivité qu'il est soumis au pouvoir de l'exécutif. Il devrait en aller de même pour France Télévisions. Une télévision publique n'est pas une télévision d'État !

Il faudra aussi que tu m'expliques en quoi un gestionnaire (qu'on appelle plus généralement PDG) bénéficiant d'un contrat de travail de mandataire et de fortes indemnités de départ en cas de licenciement (autrement appelées parachute doré) prend un risque quelconque. Comme tu le rappelles opportunément, nous ne sommes plus - heureusement - à l'époque de Zola, bien que certains patrons semblent avoir la nostalgie de ce temps. Quelle comparaison possible entre ta vision - idéaliste - de l'entrepreneur individuel et le dirigeant d'une société qui, en cas de mauvaise gestion, perd au pire son apport personnel et empoche au mieux stock-options et indemnités de licenciement ...

Par ailleurs, si les syndicats sont aussi inutiles que tu l'affirmes, pourquoi le président de la République pour lequel tu as voté tient tant à réactiver le "dialogue social" ?

Tu oublies enfin de dire que si, sur la fiche de paie, le coût salarial équivaut à 2,5 fois le salaire net, en réalité, grâce aux divers allègements fiscaux et de prélèvements obligatoires (plusieurs dizaines de milliards d'euros l'année dernière, dont profitent d'abord les grandes entreprises), on arrive à un résultat bien différent. Qu'on se le dise : le coût salarial en France est plus faible qu'en Allemagne. Et ce n'est pourtant pas le patronat allemand qui réclame le plus à cor et à cri une diminution des charges patronales :chinois:

Share this post


Link to post
Share on other sites
un salarié de France Télévision est de fait, l'employé du président et du gouvernement.

[...]

Tout ça pour dire qu'un employé de Ftv qui refuse de répondre au "bonjour" du président ou qui se permet de l'insulter fait la même chose que si l'un de nous allait voir son patron dans sa société et le traitait de noms d'oiseaux en finissant par lui pisser sur les chaussures...

L'exagération ne sert pas tes propos.

D'abord le président n'est pas comparable à un patron, mais est le chef de l'État qui est actionnaire. La patron c'est Carolis. Ensuite entre ne pas répondre à un bonjour et pisser sur des chaussures, il y a une marge.

Si ces derniers ne peuvent plus (et heureusement!) contrôler les propos des journalistes, ils sont en droit d'exiger du respect. Et même! le fait d'avoir été élu par le peuple au suffrage universelle confère au président le droit de demander du respect de la part de n'importe quel citoyen.
Pas plus que n'importe quel citoyen.

C'est un Homme, tout hyperprésident qu'il est pas un dieu. Il n'est pas au dessus des lois ou des hommes.

Il est normal de ne pas lui manquer de respect de la même manière qu'il est normal de ne pas manquer de respect à n'importe qui.

La seconde concerne cette sale habitude que beaucoup ont pris de systématiquement rabaisser le président.
On est d'accord que ce n'est pas normal. Mais il me semble que les haines que le président attire, il n'y es pas toujours étranger, soit en marginalisant des catégories de personnes (chomeurs, sans papiers, profs, militaires, avocats, routiers, syndicats, ... et même le médef maintenant), soit en méprisant les attentes du peuple et en servant des intérêts privés (paquet fiscal, cadeaux en vrac à Bogyues tel, à Bouygues/tf1, à numéricable, aux majors, etc.)
Si il s'est planté, ça ne devrait se voir que d'ici un ans et demi à deux ans. Ce n'est qu'à ce moment là qu'on saura si la ligne est bonne ou pas. Ceci dit, Je préfère quelqu'un qui essaye et qui se plante que quelqu'un qui ne fait rien du tout... :ooo
 Certes. Ceci dit, ce que l'on a vu pour le moment ne prête pas à l'optimisme. Et les sondages le lui rendent bien.
En France, pendant 14 ans, on nous a dit : "Pas la peine de se bouger le cul, on va vous assister!"
Non ce n'est pas exactement ça. C'était plutôt "Restez chez vous, mettez les pieds sous la table et gagnez le même salaire parce que vous le valez bien :-D On n'est tellement content de vous avoir !".

Chacun entend ce qu'il veut bien entendre. C'est tellement plus facile que de se poser les vraies questions :craint:

Maintenant, le patron a le droit de dire : "soit vous acceptez de faire le boulot pour lequel vous êtes payés, soit tout le monde va être viré!" et c'est très bien... on a trop tendance à se mettre dans les godasses du "pauvre ouvrier exploité par le méchant patronat qui cherche à le spolier de ses droits..." mais on a un peu tendance à oublier que le fameux méchant patron n'a pas franchement intérêt à baiser ses employés; dites vous que c'est quelqu'un qui prend un risque : il met sa vie, son argent, et parfois même sa famille sur la balance pour essayer de réussir dans la vie.
Alors que l'employé qui va être viré lui, n'a pas de famille.

On ne baise pas quand on n'a pas les moyens d'assumer :chinois:

En cas d'échec, il perd tout, en cas de réussite, grâce à toutes les taxes et tous les impôts et toutes les charges, il ne gagnera pas grand chose; mais il va le faire quand même, parcequ'il va créer des emplois, et qu'il peut apporter quelque chose au shmilblique.
:p

Le patron est là pour créer des emplois et pas pour se faire des thunes uniquement. Mais alors c'est un philanthrope !

D'ailleurs les pauvres patrons sont tellement pauvres que le pouvoir d'achat moyen a augmenté bien qu'il ait baissé pour les classes les plus pauvres.

Marrant tu disais quelques phrases plus haut que c'était normal de les virer, que les employés on s'en tape.

Quant à la citation à propos de Zola, je ne sais pas si tu as bien lu, mais il s'agit de travailler 35h Le WE. Donc oui on a bien évolué. Tout les salariés du monde doivent les envier.

On n'est plus à l'époque de Zola, les conditions de travail ont largement changés, le travail en lui même est différent, et les salaires aussi... (oui, si on vire les charges patronales, les charges salariales, les prélèvements pour des retraites ou des assurances maladies dont on ne reverra jamais la couleur, et puis l'ursaf, etc etc etc.... les salaires sont super élevés en France... en gros, le patron sort de sa poche 2,5 fois ce que vous voyez sur votre fiche de paye... ) et donc, le syndicaliste est non seulement devenu inutile, mais surtout, il est devenu un parasite qui empêche le travail de s'étendre, l'employé et l'employeur d'être heureux, et les salaires d'augmenter...
En parlant de mépris, parler de parasite pour tout un groupe de personnes que tu ne connais pas ne me semble pas très respectueux.

Faites ce que je dis et pas ce que je fais ?

Ou alors Nicolas Sarkozy est de par sa fonction plus qu'un homme et un syndicaliste n'en est pas vraiment un ?

Ce que tu dis a des relents de puanteur que je me garderais de comparer avec des faits historiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
la première consiste à dire qu'un salarié de France Télévision est de fait, l'employé du président et du gouvernement.

Ne confonds pas s'il te plaît personne publique, État et gouvernement. Ce n'est pas parce qu'un juge est payé par la collectivité qu'il est soumis au pouvoir de l'exécutif. Il devrait en aller de même pour France Télévisions. Une télévision publique n'est pas une télévision d'État !

Il faudra aussi que tu m'expliques en quoi un gestionnaire (qu'on appelle plus généralement PDG) bénéficiant d'un contrat de travail de mandataire et de fortes indemnités de départ en cas de licenciement (autrement appelées parachute doré) prend un risque quelconque. Comme tu le rappelles opportunément, nous ne sommes plus - heureusement - à l'époque de Zola, bien que certains patrons semblent avoir la nostalgie de ce temps. Quelle comparaison possible entre ta vision - idéaliste - de l'entrepreneur individuel et le dirigeant d'une société qui, en cas de mauvaise gestion, perd au pire son apport personnel et empoche au mieux stock-options et indemnités de licenciement ...

Par ailleurs, si les syndicats sont aussi inutiles que tu l'affirmes, pourquoi le président de la République pour lequel tu as voté tient tant à réactiver le "dialogue social" ?

Tu oublies enfin de dire que si, sur la fiche de paie, le coût salarial équivaut à 2,5 fois le salaire net, en réalité, grâce aux divers allègements fiscaux et de prélèvements obligatoires (plusieurs dizaines de milliards d'euros l'année dernière, dont profitent d'abord les grandes entreprises), on arrive à un résultat bien différent. Qu'on se le dise : le coût salarial en France est plus faible qu'en Allemagne. Et ce n'est pourtant pas le patronat allemand qui réclame le plus à cor et à cri une diminution des charges patronales :chinois:

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par ailleurs, si les syndicats sont aussi inutiles que tu l'affirmes, pourquoi le président de la République pour lequel tu as voté tient tant à réactiver le "dialogue social" ?
C'est simple.

Parce que après avoir instauré un dialogue tripartie - État, syndicats (CGT+CFDT), medef -, l'État s'est tout simplement assis sur tous les accords trouvés pour faire passer sa vision de l'évolution des 35h provocant la colère conjointe des syndicats de travailleurs et du médef.

Nicolas, François et Xavier auront au moins réussi à réconcilier ces deux là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par ailleurs, si les syndicats sont aussi inutiles que tu l'affirmes, pourquoi le président de la République pour lequel tu as voté tient tant à réactiver le "dialogue social" ?
C'est simple.

Parce que après avoir instauré un dialogue tripartie - État, syndicats (CGT+CFDT), medef -, l'État s'est tout simplement assis sur tous les accords trouvés pour faire passer sa vision de l'évolution des 35h provocant la colère conjointe des syndicats de travailleurs et du médef.

Nicolas, François et Xavier auront au moins réussi à réconcilier ces deux là.

Oui, c'est totalement insensé d'ailleurs car à un moment donné, j'ai cru que les représentants syndicaux et patronaux allaient enfin réussir à négocier un accord général sans intervention de l'État, comme c'est le cas dans les pays responsables et civilisés. Il y avait des signes encourageants (fin de la domination de l'UIMM sur le MEDEF, assouplissement de la position de Bernard Thibault) et finalement ... :chinois:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y avait des signes encourageants (fin de la domination de l'UIMM sur le MEDEF, assouplissement de la position de Bernard Thibault, Bernard Tibault et Laurence Parisot qui dinent ensemble dans un restau hype (aux frais de l'UIMM) et qui en ressortent la main dans la main en se jettant de doux regards langoureux ) et finalement ... :craint:
:ouioui:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...