Jump to content
ilcanzese

Politique Française et INternationale

Recommended Posts

Les très vieux alors :cartonrouge:

L'avantage , c'est que le dollar perd tellement de sa valeur qu'on peux trouver de belles affaire sur les sites Français :D ( qui importent gratuitement sans que les prestataires fixent leurs prix ... pour équilibrer ) .

Il y a un excellent reportage sur "l'histoire économique américaine" , en 7 parties :transpi: :

http://www.dailymotion.com/bookmarks/lebif...fascism-17_news

Et firewall , très instructif : http://www.dailymotion.com/bookmarks/lebif...etatnation_news

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon père parle encore en ancien francs pour les grosses sommes, et il n'est pas très vieux, vu qu'en plus il n'a même pas vécu l'époque de l'ancien franc :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'opterais pour la IIeme proposition :transpi:

---------------------------------------------------------------------

Dans deux mois donc, la France ouvrira ses frontières aux travailleurs de l'Est. Faisant fi de la phobie française du plombier polonais, Nicolas Sarkozy, en déplacement à Varsovie, a annoncé mercredi l'ouverture complète, avec près d'un an d'avance, du marché du travail français aux ressortissants de huit pays d'Europe de l'Est.

=

bientôt des hôteliers polonais a nice ? :pleure:

bah on a déjà les prostitués polonaises... donc on y ajoute les hôteliers et on pourra réouvrir les bordels... :perv:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:cartonjaune: c'était la livre irlandaise, basée sur la livre sterling, qui valait bien plus qu'un deutschmark

Au temps pour moi :cartonjaune: M'enfin ça ne fausse pas mon raisonnement, puisque le deutchmark était bien plus fort que le franc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah, si un gouvernement français, qu'il soit de droite ou de gauche, avait des tripes, il ferait d'abord ce qu'il considérerait comme bon pour le pays. Que cela plaise ou non à l'UE, et peu importent les traités européens ! Sommes nous encore dans un pays souverain ou dans un protectorat aux règles dictées par la Commission Européenne ??

Pays souverain qui a abandonné de son plein gré une partie de ses prérogatives à l'Union européenne. Sur nombre de questions essentielles, les États conservent un droit de veto. Pour les autres, ils participent à l'élaboration des décisions communautaires au sein du Conseil. Arrêtez de croire que le jeu oppose institutions européennes et gouvernements nationaux : en réalité, les deux sont dans le même camp mais les gouvernements, soucieux de leur réélection, mettent sur les épaules de la Commission les conséquences de choix qu'ils prennent ensemble :smack: l'Union est le bouc émissaire rêvé pour faire passer des réformes douloureuses.

Dans deux mois donc, la France ouvrira ses frontières aux travailleurs de l'Est. Faisant fi de la phobie française du plombier polonais, Nicolas Sarkozy, en déplacement à Varsovie, a annoncé mercredi l'ouverture complète, avec près d'un an d'avance, du marché du travail français aux ressortissants de huit pays d'Europe de l'Est.

=

bientôt des hôteliers polonais a nice ? :transpi:

C'est vrai que le Royaume-Uni est un pays peuplé de chômeurs et d'affamés qui ont vu leurs emplois volés par les vilains Polonais ...

Après que ça soit l'état francais ou les multinationales qui dirigent le prix du pétrole (la vérité doit se situer quelque part entre les 2 à mon avis, et cette montée n'étant due qu'à de la spéculation, il est normal de trouver ça quelque peu abusé :apu: ) eux ils s'en fichent un peu je dirais, bien qu'ils devraient à la rigueur changer leurs navires par des nouveaux qui consomment moins, mais même problème, quand t'as pas d'argent et qu'en plus tu sais que personne ne rachètera ton bateau, c'est impossible d'en changer...

Ils devraient aussi se tourner vers les prix du poisson à la criée, car y a quelques intermédiaires qui se font des marges monstrueuses

Ils feraient mieux de nous proposer des alternatives au pétrole, puis d'augmenter son prix pour nous y faire passer, là c'est l'inverse, y a pas d'alternative viable et comme on anticipe la fin du pétrole, les multinationales gonflent les prix pour nous forcer à augmenter leur revenu tant qu'ils sont encore en position de force

Ah. Une montée seulement due à la spéculation ? alors que l'OPEP et les autres pays producteurs de pétrole maintiennent leurs quotas alors que la demande des pays émergents continue à croître de façon exponentielle ? Qu'il y ait une part de la hausse du prix du baril liée à la spéculation, c'est probable, mais n'en déduisons pas pour autant que la "pénurie" de pétrole à venir n'existe pas.

Pour ce qui est des alternatives, le problème est que tant que le prix du pétrole ne devient pas intenable, on n'en cherchera pas ... ça fait quarante ans qu'on sait qu'on est dépendants etc. mais jusqu'alors, il était moins coûteux (du moins en apparence, puisqu'en tenant compte des données environnementales la conclusion n'est plus la même) de poursuivre dans cette voie. Et comme ces alternatives vont plus vraisemblablement émerger de la sphère privée ...

surtout que la politique de priviligier le trasport sur route viens bien de bruxelles .............aucune politique commune pour INposé d'autres types de trasports pour les merchandises .............:zarb:

Qui rechigne à libéraliser le chemin de fer actuellement ? qui casse les pieds avec le fret ? qui refuse d'investir dans le rail à l'échelle transeuropéenne ? certainement pas l'affreuse Commission :p

prospérité ça dépend pour qui, forcément les pays plus pauvres que l'on invite à tour de bras dans l'UE y trouvent tout à fait leur compte, mais les pays riches s'appauvrissent

et quand on voit le prix de la paix, c'est bien parce que le souvenir de la WWII est encore frais et que plus personne ne veut jamais revoir ça qu'on trouvera toujours que le prix de la paix est acceptable (ce en quoi je reste parfaitement d'accord certes je ne vais pas enlever ça à l'europe, mais ne vaudrait il pas mieux que la paix soit le standard et qu'on refuse de faire la guerre en y voyant le prix que ça nous couterait?)

Honnêtement à part justement cet argument de la paix-stabilité qui revient sans cesse, l'Europe ne nous a pas apporté tant que ça par rapport à ce qu'elle nous fait perdre, on veut ressembler aux américains en copiant leur état fédéral, mais c'est une situation complètement différente et ça ne marche pas pour nous, les pays sont trop différents, avec des niveaux de richesses disparates aussi, nous ne sommes pas des états à la définition américaine, qui sont unis sous une même bannière avec autant de ferveur que les américains

Compare les données économiques des membres de la CEE dans les années 60 et ceux du Royaume-Uni, pays assez semblable à la RFA de l'époque ou de la France : c'est frappant, la croissance britannique est bien en deça de celle de l'Europe continentale alors que le contexte des Trente glorieuses était le même pour tous. On met souvent sur le dos du général de Gaulle l'entrée tardive de la Grande-Bretagne dans la Communauté mais en 1951 et en 1957, années de signature des traités de Paris et de Rome, ce sont les Anglais qui ont décliné l'invitation car ils pensaient pouvoir s'en sortir tout seuls et qu'ils étaient en avance du point de vue social.

Les pays riches qui s'appauvrissent, j'aimerais bien voir ça : hors contexte international catastrophique, la France n'a pas été souvent en récession ces dernières décennies ... rappelons aussi qui sont nos partenaires commerciaux privilégiés, qui finance notre agriculture, grâce à quelle devise peut-on émettre des obligations sur les marchés financiers mondiaux à taux faible (et Dieu sait qu'il y en a besoin pour financer les déficits de fonctionnement de l'État et de la Sécurité sociale :fumer: ) ...

bruxelles est bien loin des problèmes que les européens ont tous les jours, technocrates et rien de + .............et les choses vont empirées..........

Bah tu iras dire ça aux 60% de Français qui s'abstiennent de voter aux élections européennes, qui ne se préoccupent pas des questions européennes, sans parler des députés qui donnent carte blanche au gouvernement pour les affaires communautaires ... alors que, les écologistes en savent quelque chose, la Commission européenne est nettement plus attentive aux revendicatons de la société civile que nos ministres. On ne peut pas se plaindre de l'éloignement des technocrates des difficultés quotidiennes de la population si l'on ne fait pas l'effort de leur communiquer quoi que ce soit. Sans oublier le fait que ces fameux experts sont le plus souvent détachés par les administrations nationales ... il ne faut pas se tromper de cible.

La stabilité économique ne viens pas de l'euro ( au contraire , quand on concurrence sévèrement d'autres monnaies ... c'est difficile d'avoir une certaine stabilité ) , mais les prix ont augmentés avec sa venue ( puisqu'il faut s'aligner avec l'union européenne ) .

Discute avec un entrepreneur allemand qui vend ses machines dans le reste de l'Eurozone : il te dira tout le bien qu'il pense de l'euro. Grâce à l'Union économique et monétaire, il n'a aucun risque de change, il ne peut pas faire les frais de dévaluations compétitives de la part de certains pays rôdés à ce type de pratique pourtant peu loyale (qui a dit la France ?) ... lui il la voit la stabilité. Faudrait quand même savoir : pendant des années tout le monde accusait les États-Unis de faire n'importe quoi avec le dollar, notamment de financer des déficits commerciaux abyssaux (qui remontent aux années 60/70). Maintenant que l'Europe a les moyens de faire la même chose, on veut faire machine arrière ?

Et franchement l'euro fort ça donne quoi de mieux? niveau export c'est pas la joie, et niveau import, on voit trop souvent des conversion 1$ = 1¤ :roll:

Pas pour les entreprises, ni pour les importateurs de pétrole d'ailleurs ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que milo a bien répondu :transpi:

90 % des gens ne connaissent absolument pas les actions de l'UE et n'y voient qu'une organisation qui impose arbitrairement des mesures et qui retire de la souveraineté aux pays concernés : il faut évidemment la replacer dans un contexte historique et économique. Par ailleurs, en ce qui concerne l'euro, c'est vrai que nous, consommateurs, ne voyons que les hausses de prix dans les grandes surfaces; les entreprises qui importent des matières premières, elles, bénéficient de l'euro fort. En effet, les cours du pétrole sont en dollar : ce dernier étant plus faible que l'euro, elles y gagnent forcément au change - et c'est vrai pour toutes les matières premières, d'autant que de nombreux pays exportateurs de ces produits ont une monnaie liée au dollar -, donc le consommateur souffre moins des hausses de prix.

En 1973, le prix du pétrole a été multiplié par 4 : c'est le premier choc pétrolier. La plupart des économies européennes sont alors entrées en récession, à cause d'une inflation qui s'est généralisée à l'ensemble de l'économie, sauf ... l'Allemagne, grâce à la force du deutchmark.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne dit pas que tout est mauvais mais ..............presque :transpi:

depuis + de 40 ans le chemin a parcourir est encore INmense

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evidemment si on regarde de haut et qu'on parle en "économie générale" ou en pays le bilan n'est peut être pas si mauvais, mais du point de vue des personnes, y en a une bonne partie qui a de bonnes raisons de ne pas aimer l'Europe, mon père est ouvrier, et il n'a pas vraiment vu son pouvoir d'achat ou son salaire augmenter ces dernières années grâce à l'euro fort ou à toute action de l'europe, et sortir ce genre d'arguments ne convaincra pas. Les personnes qui n'ont pas les moyens regardent avant tout leur portefeuille et là c'est pas si beau que ça d'un coup

Et j'ai personnellement pas vraiment vu l'effet de l'euro fort sur le prix que je paye mon carburant à la pompe désolé :transpi: , certes on va me dire que le prix du baril rentre en compte et plein d'autres choses, mais pour la plupart des gens, peu importe c'est trop cher, on ne va pas commencer à faire des études d'économie pour savoir qui est le vrai responsable :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites
je ne dit pas que tout est mauvais mais ..............presque :p

depuis + de 40 ans le chemin a parcourir est encore INmense

On ne peut pas résumer l'histoire d'un pays sur 40 ans de toute façon...

imagines si les historiens s'arrêtaient sur les 30 dernières années de l'Iran? Alors que la Perse a dominé le monde sur tous les plans (scientifique, artistique, culturel, militaire, les droits de l'homme ET de la femme etc etc etc...) et avec une stabilité politique jamais égalée pendant plusieurs millénaires...

Avec l'UE, on commence à peine à dessiner les plans... tout est encore à faire, et il y a effectivement beaucoup... beaucoup à faire. Et on a 100% de chances d'aller droit dans le mur si on fait ça avec colère ou avec soif de pouvoir ou pire... si on fait tout ça par des moyens purement administratifs... ou encore pire... si on donne trop de leste aux syndicaliste...

Edited by Arafel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Evidemment si on regarde de haut et qu'on parle en "économie générale" ou en pays le bilan n'est peut être pas si mauvais, mais du point de vue des personnes, y en a une bonne partie qui a de bonnes raisons de ne pas aimer l'Europe, mon père est ouvrier, et il n'a pas vraiment vu son pouvoir d'achat ou son salaire augmenter ces dernières années grâce à l'euro fort ou à toute action de l'europe, et sortir ce genre d'arguments ne convaincra pas. Les personnes qui n'ont pas les moyens regardent avant tout leur portefeuille et là c'est pas si beau que ça d'un coup

Et j'ai personnellement pas vraiment vu l'effet de l'euro fort sur le prix que je paye mon carburant à la pompe désolé :craint: , certes on va me dire que le prix du baril rentre en compte et plein d'autres choses, mais pour la plupart des gens, peu importe c'est trop cher, on ne va pas commencer à faire des études d'économie pour savoir qui est le vrai responsable :roll:

Sans aller jusque là, un minimum de "culture économique" ne serait pas superflu, ça éviterait que des gugusses comme Sarkozy soient élus :smack:

Quant aux difficultés individuelles, on en revient tout bêtement à une mauvaise redistribution interne car le gain au niveau global, lui, est incontestable. Maintenant, si ça flatte l'orgueil national de jeter la pierre sur Bruxelles et de passer pour des contestataires en votant non au TECE, ma foi :roll:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Evidemment si on regarde de haut et qu'on parle en "économie générale" ou en pays le bilan n'est peut être pas si mauvais, mais du point de vue des personnes, y en a une bonne partie qui a de bonnes raisons de ne pas aimer l'Europe, mon père est ouvrier, et il n'a pas vraiment vu son pouvoir d'achat ou son salaire augmenter ces dernières années grâce à l'euro fort ou à toute action de l'europe, et sortir ce genre d'arguments ne convaincra pas. Les personnes qui n'ont pas les moyens regardent avant tout leur portefeuille et là c'est pas si beau que ça d'un coup

Et j'ai personnellement pas vraiment vu l'effet de l'euro fort sur le prix que je paye mon carburant à la pompe désolé :smack: , certes on va me dire que le prix du baril rentre en compte et plein d'autres choses, mais pour la plupart des gens, peu importe c'est trop cher, on ne va pas commencer à faire des études d'économie pour savoir qui est le vrai responsable :roll:

certes c'est pas moi :craint:

===============================

je croit que quand les travaux parlementaires se passent a strasbourg ...........la bouffe arrive chaque jour depuis bruxelles par camion .....voilà un bon exemple :roll:

Share this post


Link to post
Share on other sites

À moins qu'ils fassent des bretzels à Bruxelles ce n'est pas ce que j'ai pu voir lors de ma semaine passée au siège strasbourgeois du Parlement européen.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sans aller jusque là, un minimum de "culture économique" ne serait pas superflu, ça éviterait que des gugusses comme Sarkozy soient élus :D

Quant aux difficultés individuelles, on en revient tout bêtement à une mauvaise redistribution interne car le gain au niveau global, lui, est incontestable. Maintenant, si ça flatte l'orgueil national de jeter la pierre sur Bruxelles et de passer pour des contestataires en votant non au TECE, ma foi :transpi:

Ah parce que royal aurait été mieux? ;) (pas que je sois pour nicolas 1er non plus oula :transpi: )

Certes un peu de culture je veux bien, mais cela changera-t-il le problème, les grévistes feront grève contre quelqu'un d'autre ou un autre organisme, ou demanderont à l'état d'y faire pression, au final ça ne changera pas grand chose que les gens appauvris seront de plus en plus énervés et finiront forcément dans la rue, seront traités d'ignorants voir de fautifs car c'est la faute du peuple si les gugus en place au pouvoir y sont, et hop le cercle est fermé on peut continuer longtemps comme ça :D

Mais outre l'économie il y a d'autres sujets sur lesquels l'Europe est loin d'être au point, comme la défense par exemple, car j'ai finalement l'impression que l'europe n'est qu'une affaire de sous, une union à seul but économique vu qu'on ne parle que de ça :D

Mais les autres sujets sont identiques, on essaie de copier les américains et leur système mais on n'est pas des américains, donc ça ne marche pas... trop de différences économiques, culturelles, traditions, modes de pensée entre les pays, etc...

le jour où si un attentat se produit dans un quelconque des pays de l'UE, et que je vois tous les "européens" de tous les pays unis derrière une même bannière, un même drapeau comme s'ils étaient un seul pays, se sentant comme personnellement touchés (oui bon comme les USA quoi :transpi: ) là ok je dirai oui l'europe existe et peut enfin prétendre à une unité, une identité propre, les fameux USE comme certains disent déjà, mais on en est mais alors trèèèèèèès loin :merci:

Les français restent français avant d'être européens... ils l'ont prouvé lors du référendum sur la constitution, même si je ne me fais pas de souci sur le système, elle finira bien par passer sous une forme ou sous une autre de gré ou de force, en un seul bloc ou en plusieurs morceaux donc bon je m'esclaffe gentiment :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

on dirais que le + INportant pour les décideurs dans l'europe ...........c'est d'avoir de la main d'½uvre a bon marché ..........pas trop loin :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la base du commerce : produire pas cher, et vendre super cher...

à ce niveau là, si on pouvait rétablir l'esclavage, ça en arrangerait plus d'un!

:transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 :youhou:

===============

quand je pense que un joueur de l'inter de milan viens de renouveler son contracte a 12.000.000 d'euros par an pendant 5 ans .......et je me lève demain a 5h30 pour aller au taf :transpi: pour bien moins :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah parce que royal aurait été mieux? :p (pas que je sois pour nicolas 1er non plus oula :fumer: )

Certes un peu de culture je veux bien, mais cela changera-t-il le problème, les grévistes feront grève contre quelqu'un d'autre ou un autre organisme, ou demanderont à l'état d'y faire pression, au final ça ne changera pas grand chose que les gens appauvris seront de plus en plus énervés et finiront forcément dans la rue, seront traités d'ignorants voir de fautifs car c'est la faute du peuple si les gugus en place au pouvoir y sont, et hop le cercle est fermé on peut continuer longtemps comme ça :pciwin:

Mais outre l'économie il y a d'autres sujets sur lesquels l'Europe est loin d'être au point, comme la défense par exemple, car j'ai finalement l'impression que l'europe n'est qu'une affaire de sous, une union à seul but économique vu qu'on ne parle que de ça :pciwin:

Mais les autres sujets sont identiques, on essaie de copier les américains et leur système mais on n'est pas des américains, donc ça ne marche pas... trop de différences économiques, culturelles, traditions, modes de pensée entre les pays, etc...

le jour où si un attentat se produit dans un quelconque des pays de l'UE, et que je vois tous les "européens" de tous les pays unis derrière une même bannière, un même drapeau comme s'ils étaient un seul pays, se sentant comme personnellement touchés (oui bon comme les USA quoi :love: ) là ok je dirai oui l'europe existe et peut enfin prétendre à une unité, une identité propre, les fameux USE comme certains disent déjà, mais on en est mais alors trèèèèèèès loin :p

Les français restent français avant d'être européens... ils l'ont prouvé lors du référendum sur la constitution, même si je ne me fais pas de souci sur le système, elle finira bien par passer sous une forme ou sous une autre de gré ou de force, en un seul bloc ou en plusieurs morceaux donc bon je m'esclaffe gentiment ;)

Non, Royal n'aurait pas été mieux, mais l'échiquier politique français ne se résume pas à l'UMP et au PS :pciwin:

À mon avis, si les grévistes élaboraient des revendications plus pertinentes et mieux ciblées, ils obtiendraient plus facilement satisfaction. Concernant les pêcheurs par exemple, plutôt que de s'agiter contre les quotas pour obtenir une revalorisation (chose absurde si l'on raisonne à long terme pour la sauvegarde de nos ressources halieutiques), pourquoi ne demandent-ils pas un système semblable à celui dont profitent déjà les agriculteurs, avec une sorte de revenu minimum garanti pour la population actuelle de pêcheurs et découplé de la production. L'objectif serait à terme d'accompagner les pêcheurs jusqu'à la retraite pour pouvoir réduire la flotte de navires et assurer à ceux qui restent de plus grosses prises et donc, de plus grosses recettes. Ceux-là bénéficieraient aussi d'une aide à l'investissement pour l'acquisition de bateaux plus économes en carburant. Je vous avouerai que je n'ai pas chiffré cette idée mais elle présente l'avantage d'utiliser des fonds existants (ex : fonds d'ajustement à la mondialisation, PAC etc.).

Il n'y pas de raison que seules les industries en profitent, après tout, mais hélas les pêcheurs ne disposent pas de la même expertise des rouages communautaires ...

Maintenant, pour la construction européenne, oui, je te l'accorde, elle est essentiellement le produit de décisions de hauts responsables économiques. Si tu as un peu de temps, jette un oeil à ce site et leurs publications : http://www.ert.be

Ce lobby de multinationales européennes est derrière la plupart des projets européens depuis 25 ans ... or, comme le notait déjà De Gasperi en son temps à propos de la méthode Monnet, le risque de l'intégration sectorielle, c'est d'avoir l'union économique sans progresser à la même allure sur le plan politique. Là encore, je dirais que les citoyens ont une responsabilité essentielle vis-à-vis de cette lacune : l'identité européenne ne se décrète pas, c'est à nous de faire preuve de solidarité quand un séisme bouleverse la Grèce, quand l'Estonie est victime de manipulations russes ... si les milieux économiques peuvent se contenter d'un grand marché et que nous en voulons plus, il faut le dire et prendre le relais pour faire pression à la fois sur les institutions européennes et les gouvernements nationaux !

Signé : un membre du Mouvement européen :pciwin:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chu tombé sur Mots Croisés hier sur le pétrole justement.

Vachement intéressant, même si en gros il faut retenir que le pétrole ne baissera pas, mais que la hausse peut ralentir. Cela dit c'était amusant de voir comment les politiques semblent dépassés par le sujet (Emmanuelli pour le PS et Châtel pour le Gouvernement), comparé au journaliste spécialisé (Perrin je crois) qui leur a fait la leçon pendant 1h30 :francais:

Au final:

- Flambée du prix du pétrole => la faute à l'OPEP qui a inversé le rapport de force avec les compagnies, et qui rationne la production pour ne pas être à sec (ce qui est légitime en fin de compte), et à la Chine, l'Inde et l'Amérique du Sud qui consomme de plus en plus.

- Flambée du prix du Diesel => La faute aux compagnies pétrolières qui n'ont pas assez investi dans le raffinage de celui-ci (volontairement ?)

- La spéculation accélère la hausse, mais n'est pas la cause du problème.

Et comme d'hab, ceux dans la vraie merde, ce sont les africains (non producteurs).

M'enfin presque 70¤ le plein de ma clio... Ca m'en coutait 50 y'a pas 2 mois. :francais:

Share this post


Link to post
Share on other sites
- Flambée du prix du pétrole => la faute à l'OPEP qui a inversé le rapport de force avec les compagnies, et qui rationne la production pour ne pas être à sec (ce qui est légitime en fin de compte), et à la Chine, l'Inde et l'Amérique du Sud qui consomme de plus en plus.

- Flambée du prix du Diesel => La faute aux compagnies pétrolières qui n'ont pas assez investi dans le raffinage de celui-ci (volontairement ?)

- La spéculation accélère la hausse, mais n'est pas la cause du problème.

Et comme d'hab, ceux dans la vraie merde, ce sont les africains (non producteurs).

:craint: même si l'importance de l'OPEP est à nuancer compte tenu de la production des pays non membres du cartel (Mexique, Russie) et des divisions internes à l'organisation : certains défendent une politique de modération des prix pour ne pas forcer les Occidentaux à développer des alternatives tandis que d'autres veulent brûler la chandelle des deux côtés à la fois

Quant au manque des capacités de raffinage, plusieurs raisons :

- les gouvernements de gauche en Amérique latine ou hostiles aux Occidentaux en Iran par exemple n'attirent pas les investissements, or ces pays ne disposent pas de la technologie nécessaire pour construire des raffineries, ce qui aboutit à des situations cocasses comme en Iran, quatrième exportateur de brut mais très dépendant de l'étranger pour ses approvisionnements en carburant

- dans l'hypothèse d'une raréfaction du pétrole, les majors n'ont pas intérêt à développer leurs capacités de raffinage, surtout que si elles doivent le faire en Europe ou aux États-Unis, c'est-à-dire loin des puits, il faut aussi bâtir de coûteux pipelines dont le tracé fait l'objet de fortes tensions géopolitiques entre États

- parfois ce sont les pays développés qui empêchent les compagnies privées d'investir (ex. de la loi D'Amato-Kennedy pour le cas iranien)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette politique de restriction de la production risque d'ailleurs d'amener, à terme, l'OPEP à sa perte. En produisant moins de pétrole qu'ils en ont la capacité, les pays membres de cette organisation font payer les consommateurs et les industries qui, évidemment, se tournent vers des solutions de moins en moins gourmandes en pétrole ( chez moi on vient d'acheter un chauffe-eau solaire :transpi: ), pour arriver, on l'espère, à une substitution par l'hydrogène.

Tant mieux pour la planète, mais il me semble que c'est un mauvais calcul de la part de l'OPEP, qui aurait pu retarder ce changement par des hausses de prix moins fortes (même si, comme le souligne milo, il existe des discensions au sein de l'organisation ).

Au passage, 40 % du prix du pétrole est dû à la spéculation : les investisseurs se tournent en effet de plus en plus vers les matières premières, moyen peu risqué de s'en mettre plein les poches, notamment après la crise des subprimes qui fait de l'immobilier un secteur plus risqué !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...