Jump to content
sky99

Raspberry Pi : fabriquons des trucs!

Recommended Posts

Je vais tenter de faire un petit shéma tout de même pour agrémenté la lecture d'un cas concret, mais fritzing ne propose pas le POGOPLUG comme carte, il faut donc que je la crée.

J'avoue que l'avantage du Rpi dans ce cadre d'utilisation est vraiment sympa!

Le Rpi tu à juste à le brancher au réseau et à y accéder par SSH et de la tu fait du Serial et du Jtag à distance, ton pc sur ton bureau ta carte et son montage sur ton établis.

ps: les liens Git semblent être effacé sur le forum, c'est dommage ça oblige à un renvois vers un autre site!

Edited by youri_1er

Share this post


Link to post
Share on other sites

voici le schéma que j'ai trouvé http://www.raspberrypi-spy.co.uk/wp-content/uploads/2012/12/Ultrasonic-Module-Circuit-e1356208885394.png

Mais il y a peut être mieux à faire avec un transistor . Par contre je ne connais pratiquement rien en électronique donc, si quelqu'un peut m'aiguiller....

Salut!

Le schema est un pont diviseur de tension, qui abaisse effectivement la tension. Mais le type l'a mis sur le net, c'est que ça doit

marcher :)

Je disais juste que c'était à tester, sur certains circuits ça pose des problèmes, pas sur d'autres :)

Sinon, je ferai un post sur l'utilisation de transistors avec le RaspberryPi, car c'est tout de même quelquechose d'utile et d'important :

avec un transistor, on peut contrôler le passage du courant dans un circuit quelconque à partir du GPIO.

Autrement dit, le transistor peut depuis le GPIO du raspberry pi permettre de faire circuler ou non du courant à une tension bien plus élevée

ou plus basse dans un autre circuit.

Dans l'autre sens, on peut récupérer un signal par exemple a 5V pour le faire passer a 3.3V, etc...

A noter que si on a besoin de faire communiquer un composant 3.3V avec un composant 5V, il existe aussi des puces dédiées,

faciles à utiliser (sur une patte on met le coté 3.3V et sur la patte correspondante en face on met le coté 5V, et ainsi de suite pour

N entrées) et qui permettent de gérer des communications bi-directionnelles avec des timings precis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Haaaaa les transistors IGBT pour manipuler les HT et les fort courant en partant d'un circuit de commande ... j'en ai cramé quelques un en BTS (notamment le jour de la soutenance) en voulant commander une MCC.

Les transistor c'est bien mais il y a le soucis de la masse commune, perso je pense qu'avant mes prochains montage je vais voir à faire de la protection de GPIO (optocoupleur?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous!

Petit message pour dire que je suis de retour, "pour de vrai".

J'ai fini ma thèse, ma qualif, et les autres trucs. Je n'ai plus d'enseignements à assurer, puisque c'est les vacances -hormis des séances supplémentaires avec les étudiants motivés qui m'en ont demandé, mais ça sera pas noté, et on va faire de la programmation de jeux vidéo et des combats de robots, donc que du fun ^^ -

Bref, je suis presque en vacances (quelques "copies" -des codes sources principalement- à corriger, mais pas des masses), du coup, je vais pouvoir me remettre à faire sérieusement des tutos.

Je sais plus du tout ce que j'avais prévu, mais j'ai une sacré pile de composants sympas à tester, et divers projets amusants.

Dans l'imédiat, qu'est ce qui vous brancherait davantage :

  • Le projet de caméra IP motorisée avec des boutons et potentiellement un petit écran pour un mode autonome (viser via le LCD, et faire record ou photo)
  • un projet domotique, avec allumage/extinction de prises, le tout programmable, et pourquoi pas contrôlable depuis un smartphone

Je vais à priori faire les deux (enfin j'ai déjà plus ou moins ça chez moi, mais faut que je fasse des trucs propres pour faire de bons tutos ^^), mais lequel en premier? Ou alors si vous avez des requêtes, faites moi savoir!

Ce sera pas dans les 2 jours à venir, car j'ai un peu le chikungunia (c'est assez désagréable, saletés de moustiques), mais très rapidement :)

En tous cas, bisous aux inpacticies, et joyeuses vacances \o/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Sky99,

Je suis heureux de pouvoir te lire à nouveau, tu m'as beaucoup manqué.

Perso je suis plutot branché domotique intégrant les points suivants:

- téléinfo (2 compteurs elec pour production et conso, plusieurs compteurs eau, compteur gaz)

- réseau capteur en 1-wire (température, humidité, lumière, capteur sec pour détec ouverture portes et fenêtre, mais aussi capteurs pour météo (pression, vent, ensolleillement, pluviometre, ...)

- gestion par site web embarqué accessible par ordi ou smartphones et autre phtablets.

- pouvant être pilotable par n'importe quel appareil connecté grace au M2M.

-gestion réseau caméra

- gestion d'une piscine

Entre autre.....!

Sinon j'ai dans un coin de ma tête un projet qui pourrait bien t'interresser également basé sur un robot "autonome".

Je t'explique en 2 ou 3 mots.

Je recherche une solution pour pénétrer dans les 2 tubes de mon puit canadien. Le but étant de les inspecter une ou 2 fois par ans vérifier si il y a fuite (et pouvoir la colmater serait super génial chouette) mais aussi et surtout le désinfecter.

Donc je pensais à un robot équipé d'une caméra et capable de se déplacer dans mes tubes de 30 cm de diamétre, et qui serait équipé d'une buse permettant tout au long de son déplacement de pulvériser en brumisation une solution à base d'eau de javel.

Pour info mes 2 tubes font 70m chacun et descendent à une profondeur au plus bas de 3m.

Bonnes vacances et bonne récup du chikungunia.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Sky99,

Je suis heureux de pouvoir te lire à nouveau, tu m'as beaucoup manqué.

Perso je suis plutot branché domotique intégrant les points suivants:

- téléinfo (2 compteurs elec pour production et conso, plusieurs compteurs eau, compteur gaz)

- réseau capteur en 1-wire (température, humidité, lumière, capteur sec pour détec ouverture portes et fenêtre, mais aussi capteurs pour météo (pression, vent, ensolleillement, pluviometre, ...)

- gestion par site web embarqué accessible par ordi ou smartphones et autre phtablets.

- pouvant être pilotable par n'importe quel appareil connecté grace au M2M.

-gestion réseau caméra

- gestion d'une piscine

Entre autre.....!

Sinon j'ai dans un coin de ma tête un projet qui pourrait bien t'interresser également basé sur un robot "autonome".

Je t'explique en 2 ou 3 mots.

Je recherche une solution pour pénétrer dans les 2 tubes de mon puit canadien. Le but étant de les inspecter une ou 2 fois par ans vérifier si il y a fuite (et pouvoir la colmater serait super génial chouette) mais aussi et surtout le désinfecter.

Donc je pensais à un robot équipé d'une caméra et capable de se déplacer dans mes tubes de 30 cm de diamétre, et qui serait équipé d'une buse permettant tout au long de son déplacement de pulvériser en brumisation une solution à base d'eau de javel.

Pour info mes 2 tubes font 70m chacun et descendent à une profondeur au plus bas de 3m.

Bonnes vacances et bonne récup du chikungunia.

Salut!

Tes projets sont très intéressants, et je pense qu'on a des intérêts communs :)

Pour les compteurs, je ne suis pas bien sur d'avoir compris ce que tu veux faire : faire un système pour lire les compteurs EDF et GDF? ou alors ajouter des compteurs?

Concernant les réseaux de capteurs, tu as une raison spécifique de vouloir le protocole 1-wire (dallas 1-wire, ou il y a d'autres protocoles 1-wire?)

sur ce protocole j'ai utilisé la sonde de température DS18B20, en version immergeable, afin de mesurer la température de mon aquarium, et de le refroidir en fonction de celle ci (en Guadeloupe, il faut toujours chaud, au moins 20°C, donc on refroidit plutôt que chauffer l'eau :) )

Parce que sur des réseaux de capteurs, il y a aussi des solutions sans fil qui peuvent permettre d'utiliser divers modules (RFM12B, environ3 à 6€ pièce, communications bi-directionnelles avec une sorte de gestion des noeuds du réseau sans fil) sans avoir besoin de câbler le tout. Et du coup ça permet d'utiliser n'importe quel capteur!

D'ailleurs si l'aspect météo t'intéresse, j'ai trouvé pas mal de choses là dessus; et sparkfun vend le capteur le plus dur à trouver : l'anémomètre avec girouette, pour un prix raisonable (aussi en vente sur adafruit, mais je crois que sparkfun propose en plus le pluviomètre).

Sachant que ce sont les capteurs les plus difficiles à trouver/fabriquer (en faire un requiert de pouvoir le calibrer!), il ne reste plus qu'à ajouter des sondes de température, un module sans fil, un hygromètre (par exemple le DTH22) et un baromètre pour avoir une station météo :)

L'ensoleillement, ça se mesure bien, j'ai trouvé un bidule qui permet pour 1-2$ d'obtenir le flux lumineux en lux. Mais j'ai pas de point de comparaison pour évaluer sa précision (j'ai écrit ce petit guide sur le sujet).

En partant sur une base arduino pour réduire la conso, je pense qu'on peut faire un module météo alimenté par panneaux solaires avec une batterie rechargeable, pour envion 75€, soit bien moins qu'une station météo équivalente.

Pour le sans fil, on peut aussi hacker le TP link MR3020 pour y ajouter les broches d'un port série, et s'en servir pour envoyer du wifi depuis un micro-contrôleur. La conso est modérée, donc on peut se débrouiller pour avoir un truc efficace :)

Mais c'est intéréssant pour une station météo avec plein de capteurs, mais pas pour un capteur sans fil isolé, du fait du coût. dans ce cas, pour des petits capteurs individuels pas chers, le RFM12 vaut mieux.

La partie gestion par téléphone/tablettes etc, c'est une partie importante, moi j'ai toujours fait des sites web simples qui lancent des commandes système pour avoir les infos ou activer des éléments. Mais je pense que ton approche est plus pointue, puisque tu vas faire une appli web et des web services si j'ai bien compris?

a mon avis, ça fait carrément la différence entre un truc qui marche, et un truc super classe que tout le monde veut :)

AU passage, c'est quoi M2M?

Sur la gestion du réseau de caméra, tu as déja les caméras? moi j'avais pris une caméra IP motorisée (heden trucmuche, le modèle pas cher que tout le monde prend, avec wifi), et j'avais réussi a faire un programme qui permettait de commander la caméra en envoyant des commandes via l'interface web. Mais c'était

quand même du boulot, et du coup avec le raspi + module caméra, au lieu du 640*480, pour le même prix j'ai du full HD et photo 5Mpixels :)

Sans compter que le raspi est plus facile à programmer comme on veut, avec possibilité de faire tourner opencv pour faire de la détection de visages!

Après si tu as déja les caméras, ça impliquera de bidouiller pour pouvoir les commander :)

Sur la piscine, j'ai une connaissance qui fait ça, il utilise un Ardunio pour commander les pompes de sa piscine ainsi que l'éclairage. Le truc c’était d'avoir d'assez gros relais :) Maintenant je ne m'y connais pas trop en piscines, y'a quoi à gérer dedans?

Pour le robot , c'est un joli projet! A mon avis c'est tout à fait faisable, mais il faudra bien penser le robot! Je pense qu'un robot à chenilles est le plus adapté, mais idéalement ce serait ceux qui peuvent rouler quand ils sont sur le ventre ou sur le dos, comme ça en cas de retournement, le robot pourrait continuer!

La difficulté de ce projet à mon sens vient du fait qu'il faut que le robot puisse s'en sortir seul, car la ou il est ce sera dur d'aller le chercher! J'imagine que les tubes font des allers-retours sous la terre, avec des virages a 180° ? parcequ'on peut mettre un fil pour tirer le robot en cas de problème, mais quid des angles à 180?

En tous cas, c'est chouette d'avoir un puits canadien! J'adorerais en avoir un pour remplacer la clim! Quand je construirais une maison, je m'y intéresserai à coup sur, je suis sur qu'on peut faire une maison passive et confortable avec ça!

Pour le chikungunia, heureusement, j'ai pas une version trop violente. ça lance pas mal certaines articulations, mais ma position de frappe au clavier ne pose pas problème... En revanche, ça aide pas pour dormir, de devoir trouver une position adéquate :)

SI j'avais pas déja tant de projets, j'aurais aimé faire des expériences sur les moustiques (les détecter/compter, pouvoir tenter de prédire les vagues en fonction de la météo, voir ce qui les attire ou repousse, chercher des bidules automatiques pour les zigouiller...)

Enfin, à bientôt :)

Ps : merci pour les encouragements!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

en Guadeloupe, il faut toujours chaud, au moins 20°C, donc on refroidit plutôt que chauffer l'eau

En ce moment il faut particulièrement chaud en France.

AU passage, c'est quoi M2M?

Machine to machine, en gros c'est une connexion mobile mais pour les machines.

Attention aux contracts, c'est payé au volume donc en cas de pépin ou DDoS (les forfaits avec IP publique éxistent) la facture peut devenir vraiment ... intense ! :windu:

En bref, sauf usage vraiment spécifique :banni: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

en Guadeloupe, il faut toujours chaud, au moins 20°C, donc on refroidit plutôt que chauffer l'eau

En ce moment il faut particulièrement chaud en France.

AU passage, c'est quoi M2M?

Machine to machine, en gros c'est une connexion mobile mais pour les machines.

Attention aux contracts, c'est payé au volume donc en cas de pépin ou DDoS (les forfaits avec IP publique éxistent) la facture peut devenir vraiment ... intense ! :windu:

En bref, sauf usage vraiment spécifique :banni: .

Certes, mais je voulais dire qu'il fait chaud tout le temps ici :)

D'autre part, il fait froid le soir en France continentale non? (froid c'est entre 20 et 25°C pour moi ^^)

Maintenant, je reconnais que si il fait chaud tout le temps aux Antilles, on a pas ces pics de chaleur à 40 que vous avez parfois.

La ou je suis, il fait de 25 à 32 toute l'année, et ce sont les extrêmes :)

Du coup je me demande comment ça se passe pour les aquariophiles en été en France. Mais si la température retombe la nuit, ça équilibre, d'un autre coté.

Dans ma chambre climatisée, avec l'aquarium refroidi, mon eau tombe à 23.5 au plus bas la nuit! donc TAir de 25-26 en permanence...

Sinon le M2M, c'est plutôt un truc de pros en fait, comme tu dis, pour usage spécifique... Du coup à moins de faire des capteurs très éloignés de la maison ça me semble moins rentable! quitte à passer par le réseau de téléphonie mobile, il y a des modules GSM/GPRS/3G.

A voir le coût...

POur le problème des DOS, une solution c'est d'avoir un serveur web quelque part, classique, et que le module envoie des données dessus toutes les X secondes. Ainsi le réseau payant n'est utilisé qu'a une fréquence définie. Et si on veut lancer une commande sur le module distant, on l'envoie au serveur web, et le module distant la récupère en lisant quelque part au prochain update. De cette façon le module distant n’accepte pas de communications entrantes, il demande au serveur web si quelqu'un veut un truc!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Sky99,

Téléinfo : la possibilité de relever, de lire un compteur pour gerer sa conso de GAZ, eau, électricité ainsi que sa production électrique. Naturellement il faut un compteur équipé d'une prise le permettant.

Choix du 1wire : Car en domotique, c'est un avis personnel, il me parait inconcevable d'avoir encore recours à des capteurs analogique avec tout le problème que cela engendre sur les longueurs de cable et perte de qualité du signal sur la distance. La domotique c'est le futur, alors n'utilisons pas des capteurs du siècle dernier ! Les composants dallas sont trés abordable et numériques. Mais j'avoue que je ne connais qu'eux !

Choix du filaire : en fait je suis peut etre fou, mais je ne jure que par le filaire ! Une soluce domotique basée sur du sans fil c'est le risque d'être pirater et donc de voir le système neutralisé. Mais il est vrai que l'on en a rien à faire de se voir pirater notre réseaux de capteurs de température..... Donc ok pour les ondes radio mais par pitié, restons sur des capteurs numériques. Je ne connais pas les technologies existantes. Ne pas oublier que le filaire permet non seulement de récupérer des valeurs des capteurs mais aussi d'acheminer leur alimentation.....

Le M2M : c'est un "protocole" de communication qui permet à une machine d'en commander une autre. Ce protocole est simple, ce qui permet d'integrer dans une interface graphique comme une site web, d'envoyer des commandes et autres ordres complexes au cerveau domotique. Par exemple en cliquant sur un bouton, envoyer des ordres à plusieurs actionneurs différents.

Réseau de caméra. Je n'ai pas de caméra.

Piscine : Je souhaiterais un système se gerant de manière autonome? Controle du PH, chlore, niveau d'eau, pour activer pompes d'ajout d'eau ou augmenter puissance de filtration, ajout de produit chimique de traitement de l'eau....

Mais pour ce projet de super extra box domotique, c'est en fait plusieurs projets interconnectés : La station météo, la piscine, le réseau de capteurs en tout genre, le système de relevées des compteurs sans oublier le système de pilotage des nombreux relais placé dans le tableau électrique (je parle ici des relais placés dans le tableau tout comme de leur système de pilotage qui les accompagne). Chacun de ces modules est susceptible d'être réalisé sur une base d'arduino ou raspberry. Avantage étant de les placer n'importe où et de récupérer leurs infos par réseau (....filaire !!! ;-) )) pour les stocker dans une BDD.

Et pour jouer les chef d'orchestre de tout ce petit monde je verrais bien une cubieboard sous linux mini. Devant resté allumer 24/24, il consomme beaucoup moins qu'un ordinateur classique. Il abriterait, le site web qui jouerait le role de l'interface graphique pour le parametrage - la saisie des scénaries- la consultation- commande à distance, la BDD, centraliserait les ordres reçus et enverrait les ordres demandés aux modules et à leurs actionneurs(d'ou le M2M).

Entretien puit canadien :

En fait je n'ais pas de coude à 180 ou à 90. C'est quasiment une ligne droite. Et comme tous les tubes de puit canadien, lorsque j'ai besoin de changer de direction les tubes, ils fond une trés large et trés ample courbe. De cette manière je n'ai pas de perte en charge du au frotement de l'air.

"Autonome" n'est pas le bon mot. En fait je voyais plutot un système télécommdé depuis la surface grace à un écran sur lequel serait affiché ce que voit la caméra.

Voili voilou.

Y a du taff !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Choix du 1wire : Car en domotique, c'est un avis personnel, il me parait inconcevable d'avoir encore recours à des capteurs analogique avec tout le problème que cela engendre sur les longueurs de cable et perte de qualité du signal sur la distance. La domotique c'est le futur, alors n'utilisons pas des capteurs du siècle dernier ! Les composants dallas sont trés abordable et numériques. Mais j'avoue que je ne connais qu'eux !

Je comprends. En filaire, le dallas 1-wire est un protocole qui permet de transférer des données sur une bonne longueur. La contrepartie, c'est qu'il est un peu chiant à gérer, par rapport à de l'I²C ou du SPI (je trouve).

Je suis d'accord avec toi sur le fait de ne pas faire circuler un signal analogique dans un câble long, ça peut être chiant. Cependant, la plupart des capteurs actuellement, même s'ils sont numériques, embarquent en fait un capteur analogique qui mesure des trucs, et une puce qui contient un convertisseur analogique vers numérique pour générer un signal. Du coup rien n'interdit d'utiliser n'importe quel capteur (analogique ou numérique), de lire les données localement, et d'envoyer les données au format numérique par une méthode quelconque :)

Dans certains cas, on pourra être plus précis avec le capteur analogique et cette méthode, car si la sonde utilisée sera limitée par la précision du convertisseur ADC. en effet, si il y a un convertisseur 8 bits, on aura 256 valeurs max. Donc si on lit une température entre -100 et +100 par exemple, ça fait une résolution maximale d'environ 1°C, alors même que le capteur dernière peut être capable de mesurer plus précisément la température...

Pour la température, ce n'est pas forcément un très bon exemple, pluisqu'il me semble que le DS18B20 a un ADC 10 bits, donc 1024 valeurs, sur une plage plus restreinte(genre -30 à +70, donc résolution de 0.1°C). En revanche pour certains phénomènes comme le PH, il faudra un circuit très précis, avec un convertisseur 12 ou 16 bits pour tirer le maximum de la sonde.

En bref, tout ça pour dire que tu peux avoir du I²C et du SPI, pour plein de capteurs, mais qui doivent être proches de la puce qui les contrôle (50cm ou cet ordre de grandeur), le dallas 1-wire, ou encore d'autres protocoles de communication. Mais en outre rien n'empèche de faire son propre protocole de communications numériques. L'intérêt ce serait par exemple d'avoir une grappe de capteurs sur un arduino, dans une zone, puis une autre grappe dans une autre zone, et quels que soient les capteurs, les communications sont numériques entre les noeuds du réseau :)

Choix du filaire : en fait je suis peut etre fou, mais je ne jure que par le filaire ! Une soluce domotique basée sur du sans fil c'est le risque d'être pirater et donc de voir le système neutralisé. Mais il est vrai que l'on en a rien à faire de se voir pirater notre réseaux de capteurs de température..... Donc ok pour les ondes radio mais par pitié, restons sur des capteurs numériques. Je ne connais pas les technologies existantes. Ne pas oublier que le filaire permet non seulement de récupérer des valeurs des capteurs mais aussi d'acheminer leur alimentation.....

C'est un choix qui se justifie pleinement! Cependant, les solutions sans fil à 433Mhz ont une portée effective en mètres voir une dizaine de mètres. En pratique, ça veut donc dire que le signal quitte difficilement la pièce ou il est, et ne quitte pas la maison. Maintenant un hacker déterminé pourrait sans doute prendre des antennes à haut gain et capter les signaux :)

Il est également possible de chiffrer les communications, et d'avoir divers protocoles de sécurité. Maintenant ce sera probablement moins "sur" que du filaire, ou là à moins d'entrer dans la maison, je vois mal comment on peut attaquer le système.

Mais tu peux avoir du sans fil raisonnablement sécurisé :)

Pour ma part, je parlais de sans fil, car c'est souvent plus simple, pour des réseaux de capteurs. Par exemple, comment relier les modules de ta station météo au reste des capteurs?

Si tu prends un fil qui part du toit vers l'intérieur, il faudra qu'il traverse les murs, ce qui peut entraîner un soucis pour l'isolation thermique, sans compter que faire des trous dans le mur c'est chiant! D'autre part, il faut un protocole de communication capable de gérer un fil long de dix ou vingt mètres... Le câblage RJ11 peut servir ici, mais il faut voir comment encoder les signaux sur une bonne longueur :)

Réseau de caméra. Je n'ai pas de caméra.

Piscine : Je souhaiterais un système se gerant de manière autonome? Controle du PH, chlore, niveau d'eau, pour activer pompes d'ajout d'eau ou augmenter puissance de filtration, ajout de produit chimique de traitement de l'eau....

Du coup ça vaut vraiment le coup d'envisager la solution raspi+module caméra. ça revient à environ 60-70€, et pour ce prix la on a de la video full HD à 30FPS, il existe une version infrarouge du module caméra (même prix que la normale), et en plus on peut rajouter de la reconnaissance de formes, des détecteurs de mouvements, etc..

Pour la piscine, le niveau d'eau c'est relativement simple, il y a plein de moyen d'obtenir cette information de façon fiable. En revanche pour les paramètres chimiques, il n'y a pas de solution simple et économique. Une sonde de ph, ça vaut facilement 100€, et ça requiert une calibration de temps en temps, sans compter que ça n'est pas forcément prévu pour être immergé en permanence dans la solution. J'ai étudié ces problématiques pour mes aquarium, et malheureusement je n'ai rien trouvé qui me convienne totalement sans coûter un bras :) Pour le chlore, je ne sais pas, puisqu'en aquarium on se débrouille pour ne pas en avoir. Mais j'imagine que ça doit être le même genre de sondes, avec des contraintes proches...

Par contre l'ajout de produits chimiques, le contrôle des pompes, etc, ça, ça se fait sans problème. Il y a des pompes très précises qui permettent de faire des dosages bien précis de diverses substances, et les pompes générales, bah il suffit d'un gros relais :)

Mais pour ce projet de super extra box domotique, c'est en fait plusieurs projets interconnectés : La station météo, la piscine, le réseau de capteurs en tout genre, le système de relevées des compteurs sans oublier le système de pilotage des nombreux relais placé dans le tableau électrique (je parle ici des relais placés dans le tableau tout comme de leur système de pilotage qui les accompagne). Chacun de ces modules est susceptible d'être réalisé sur une base d'arduino ou raspberry. Avantage étant de les placer n'importe où et de récupérer leurs infos par réseau (....filaire !!! ;-) )) pour les stocker dans une BDD.

Et pour jouer les chef d'orchestre de tout ce petit monde je verrais bien une cubieboard sous linux mini. Devant resté allumer 24/24, il consomme beaucoup moins qu'un ordinateur classique. Il abriterait, le site web qui jouerait le role de l'interface graphique pour le parametrage - la saisie des scénaries- la consultation- commande à distance, la BDD, centraliserait les ordres reçus et enverrait les ordres demandés aux modules et à leurs actionneurs(d'ou le M2M).

Du coup ton réseau serait du RJ45... dans ce cas, aucun problème avec le signal, juste à faire passer les câbles si ça n'est pas déjà le cas :)

Comme solution pour le mini linux, tu as aussi le raspi :) après tout, c'est moins cher que la CB, même si un peu moins puissant, pour ce que tu as prévu, ça tient largement! chez moi c'est un raspi qui tient ce rôle. Maintenant si tu es plus à l'aise sur la CB ou si tu en as déjà, pourquoi pas :)

En tous cas, joli projet, pour lequel existent plein de solutions! Le tout c'est de voir le coût et l'aspect pratique! par exemple, avoir une alim pour chaque module, à moins d'avoir des batteries... Mais si y'a des batteries, il faut quand même un fil pour la communication (c'est pour ça que pour mes modules de capteurs,j'ai pris l'option tout "sans fil", à savoir un module avec X capteurs, sur batterie, prévu pour tenir des mois et des mois, et qui transmet les données sans fil. Dans mon cas, le module n'est pas "piratable", au sens ou tout ce qu'on peut faire c'est lire les valeurs des capteurs, donc la température, l'hygrométrie, la pression atmosphérique, et le flux lumineux par exemple (ah aussi le niveau de la batterie).

Les modules qui commandent des trucs (allumage de l'aquarium, par exemple) sont en wifi (WPA), mais pourraient être en RJ45, vu que de toutes façons il y a les câbles du 220V qui rentrent et sortent du bidule.

Entretien puit canadien :

En fait je n'ais pas de coude à 180 ou à 90. C'est quasiment une ligne droite. Et comme tous les tubes de puit canadien, lorsque j'ai besoin de changer de direction les tubes, ils fond une trés large et trés ample courbe. De cette manière je n'ai pas de perte en charge du au frotement de l'air.

"Autonome" n'est pas le bon mot. En fait je voyais plutot un système télécommdé depuis la surface grace à un écran sur lequel serait affiché ce que voit la caméra.

Voili voilou.

Y a du taff !!

Vu la topologie, ça simplifie grandement. SI les coudes sont "doux", alors tu peux avoir une longe accrochée au robot (un fil de nylon par ex), du coup en cas de problème, tu le tires en arrière :)

En pratique, un robot embarquant un raspi + module caméra peut faire ce que tu veux (j'ai pu tester sur mon robot R.cerda de voir le point de vue du robot pendant qu'il se déplace, par wifi). Il faudra juste trouver un brumisateur pour balancer l'eau de javel...

A voir si des lampes UV assez puissantes ne pourraient pas stériliser le bidule aussi, je sais que ça se fait en aquariophilie pour stériliser l'eau, alors pourquoi pas?

Ce qui est intéréssant dans tout ça c'est que la plupart des sous-projets ont une forte synergie avec les autres. Du coup en développant l'un d'eux ça te donne des outils pour les autres :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Sky99,

Je suis heureux de pouvoir te lire à nouveau, tu m'as beaucoup manqué.

Perso je suis plutot branché domotique intégrant les points suivants:

- téléinfo (2 compteurs elec pour production et conso, plusieurs compteurs eau, compteur gaz)

- réseau capteur en 1-wire (température, humidité, lumière, capteur sec pour détec ouverture portes et fenêtre, mais aussi capteurs pour météo (pression, vent, ensolleillement, pluviometre, ...)

- gestion par site web embarqué accessible par ordi ou smartphones et autre phtablets.

- pouvant être pilotable par n'importe quel appareil connecté grace au M2M.

-gestion réseau caméra

- gestion d'une piscine

Entre autre.....!

Sinon j'ai dans un coin de ma tête un projet qui pourrait bien t'interresser également basé sur un robot "autonome".

Je t'explique en 2 ou 3 mots.

Je recherche une solution pour pénétrer dans les 2 tubes de mon puit canadien. Le but étant de les inspecter une ou 2 fois par ans vérifier si il y a fuite (et pouvoir la colmater serait super génial chouette) mais aussi et surtout le désinfecter.

Donc je pensais à un robot équipé d'une caméra et capable de se déplacer dans mes tubes de 30 cm de diamétre, et qui serait équipé d'une buse permettant tout au long de son déplacement de pulvériser en brumisation une solution à base d'eau de javel.

Pour info mes 2 tubes font 70m chacun et descendent à une profondeur au plus bas de 3m.

Bonnes vacances et bonne récup du chikungunia.

Salut!

Tes projets sont très intéressants, et je pense qu'on a des intérêts communs :)

Pour les compteurs, je ne suis pas bien sur d'avoir compris ce que tu veux faire : faire un système pour lire les compteurs EDF et GDF? ou alors ajouter des compteurs?

Concernant les réseaux de capteurs, tu as une raison spécifique de vouloir le protocole 1-wire (dallas 1-wire, ou il y a d'autres protocoles 1-wire?)

sur ce protocole j'ai utilisé la sonde de température DS18B20, en version immergeable, afin de mesurer la température de mon aquarium, et de le refroidir en fonction de celle ci (en Guadeloupe, il faut toujours chaud, au moins 20°C, donc on refroidit plutôt que chauffer l'eau :) )

Parce que sur des réseaux de capteurs, il y a aussi des solutions sans fil qui peuvent permettre d'utiliser divers modules (RFM12B, environ3 à 6€ pièce, communications bi-directionnelles avec une sorte de gestion des noeuds du réseau sans fil) sans avoir besoin de câbler le tout. Et du coup ça permet d'utiliser n'importe quel capteur!

D'ailleurs si l'aspect météo t'intéresse, j'ai trouvé pas mal de choses là dessus; et sparkfun vend le capteur le plus dur à trouver : l'anémomètre avec girouette, pour un prix raisonable (aussi en vente sur adafruit, mais je crois que sparkfun propose en plus le pluviomètre).

Sachant que ce sont les capteurs les plus difficiles à trouver/fabriquer (en faire un requiert de pouvoir le calibrer!), il ne reste plus qu'à ajouter des sondes de température, un module sans fil, un hygromètre (par exemple le DTH22) et un baromètre pour avoir une station météo :)

L'ensoleillement, ça se mesure bien, j'ai trouvé un bidule qui permet pour 1-2$ d'obtenir le flux lumineux en lux. Mais j'ai pas de point de comparaison pour évaluer sa précision (j'ai écrit ce petit guide sur le sujet).

En partant sur une base arduino pour réduire la conso, je pense qu'on peut faire un module météo alimenté par panneaux solaires avec une batterie rechargeable, pour envion 75€, soit bien moins qu'une station météo équivalente.

Bonsoir,

En parlant de station météo j'étais tombé l'année derniére sur ce projet sur kikstarter qui a bien réussi : https://www.kickstarter.com/projects/acrobotic/the-smart-citizen-kit-crowdsourced-environmental-m, c'est basé sur un arduino, on peut commander son kit, il y a une version du kit avec un panneau photovoltaique et les logiciels sont open-source

Edited by xillibit

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

En parlant de station météo j'étais tombé l'année derniére sur ce projet sur kikstarter qui a bien réussi : https://www.kickstarter.com/projects/acrobotic/the-smart-citizen-kit-crowdsourced-environmental-m, c'est basé sur un arduino, on peut commander son kit, il y a une version du kit avec un panneau photovoltaique et les logiciels sont open-source

Salut!

C'est un projet intéressant, (notamment l'API web), en revanche, je le trouve un peu cher (175$) eu égard des capteurs embarqués : DHT22 pour la température + hygro (10-15$) , capteurs NO2 et CO (environ 5-10$ chaque), luminosité (5$), et un micro (10-15$), soit environ 35 à 45$ de capteurs. A ça on rajoute le Arduino (environ 10-15$), le circuit de charge de la batterie Li-Ion (10-15$), un régulateur de tension de qualité (5$), un circuit wifi (30$), une horloge RTC (5-10$) et un circuit pour lire/ecrire sur des SD (5-10$). J'ajoute 5-10$ de petits composants (switches, interrupteurs, connecteurs, etc), et ça nous fait +70 à +95$, soit au total 105 à 140$, en prenant des prix larges. Du coup avec une approche DIY, je pense qu'on peut faire un équivalent pour moins cher; si de plus le soft est open source et basé sur arduino rien n’empêche d'utiliser leurs logiciels!

Je suis bien conscient que les gens qui font le kickstarter essaient de vivre de la vente du produit par la suite. Mais c'est tout de même un peu cher, si on a pas de sous mais qu'on est motivé on peut donc faire son propre bidule :)

Pour ma part, je rajouterais un anémomètre, une girouette, un baromètre et un pluviomètre, pour avoir une station météo complète :)

En revanche, il est vrai qu'en ville, l'anémomètre et le pluviomètre ont moins d'intérêt, à moins de pouvoir accéder au toit de votre appart, vu que sur un balcon ça n'ira pas :) (la présence de murs à la hauteur de ces capteurs perturbe le vent, et fausse les mesures, et idem pour les précipitations à l'endroit ou se situe le capteur)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour @ tous,

Comme vous avez pu le lire dans mes précédentes interventions, mes projets ambitieux comporte une station météo.

J'ai déjà fait beaucoup de recherche sur ce sujet, à savoir une station météo COMPLETE DIY (DIY : fait sois même).

Aussi, je vous recommande à tous d'aller visiter l'excéllent site d'un passionné de météo et d'électronique. Il y détail entre autre la partie harware qu'il a créer et vous verez ce qu'il est arrivé à faire en terme d'éxploitation des informations recueillies.

C'est tout simplement bluffant, ça mérite l'admiration.

Et tout ça avec des éléments de base et sans réinventer l'eau chaude !

http://schnellbach.pagesperso-orange.fr/index.html

Bon surf.

Edited by christophefrontignan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

En parlant de station météo j'étais tombé l'année derniére sur ce projet sur kikstarter qui a bien réussi : https://www.kickstarter.com/projects/acrobotic/the-smart-citizen-kit-crowdsourced-environmental-m, c'est basé sur un arduino, on peut commander son kit, il y a une version du kit avec un panneau photovoltaique et les logiciels sont open-source

Salut!

C'est un projet intéressant, (notamment l'API web), en revanche, je le trouve un peu cher (175$) eu égard des capteurs embarqués : DHT22 pour la température + hygro (10-15$) , capteurs NO2 et CO (environ 5-10$ chaque), luminosité (5$), et un micro (10-15$), soit environ 35 à 45$ de capteurs. A ça on rajoute le Arduino (environ 10-15$), le circuit de charge de la batterie Li-Ion (10-15$), un régulateur de tension de qualité (5$), un circuit wifi (30$), une horloge RTC (5-10$) et un circuit pour lire/ecrire sur des SD (5-10$). J'ajoute 5-10$ de petits composants (switches, interrupteurs, connecteurs, etc), et ça nous fait +70 à +95$, soit au total 105 à 140$, en prenant des prix larges. Du coup avec une approche DIY, je pense qu'on peut faire un équivalent pour moins cher; si de plus le soft est open source et basé sur arduino rien n’empêche d'utiliser leurs logiciels!

Il y a aussi une batterie Li-Po de 2000mAh qui est fournit avec le kit à 155 € , ce type de batterie se trouve aux alentours de 15 €

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

je pensais me commender ce produit pour avoir un capteur de température sans fils :

http://www.pvnweb.com/PVN_WEB/FR/fiche-produits-capteur_de_rechange_supplementaire_pour_station_meteo_sans_fil_ws8426_VEWS8426S%27.awp?gclid=CJipwfm9278CFSTMtAodWy0ARQ

 

Et mettre un émeteur/récepteur en433Mhz sur la Rpi.

 

Selon vous c'est viable?

Les constructeurs pondent il des signaux proprios, comme l'on peu en voir pour les volets roulants?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

je pensais me commender ce produit pour avoir un capteur de température sans fils :

http://www.pvnweb.com/PVN_WEB/FR/fiche-produits-capteur_de_rechange_supplementaire_pour_station_meteo_sans_fil_ws8426_VEWS8426S%27.awp?gclid=CJipwfm9278CFSTMtAodWy0ARQ

 

Et mettre un émeteur/récepteur en433Mhz sur la Rpi.

 

Selon vous c'est viable?

Les constructeurs pondent il des signaux proprios, comme l'on peu en voir pour les volets roulants?

Salut!

 

C'est sans doute possible, mais plusieurs problèmes se posent :

-le protocole de communication est il connu (souvent c'est du protocole proprio, même si pas forcément super sécurisé, plein de gens "hackent" ces protocoles et récupèrent les données

-quelle est la qualité du capteur dans ce dispositif? Parfois ils mettent un truc tout pourri pour avoir "à peu près" l'information sans dépenser de sous.

-quelle portée espérer? sans en connaitre davantage, difficile de prévoir la portée effective du truc. D'autre part, dur de savoir si il sera possible

d’accéder à une piste sur le circuit permettant d'ajouter une antenne!

 

 

Du coup, ça peut marcher, mais il y a plusieurs inconnues dans l'équation.

Selon ce que tu souhaites faire, il peut être plus intéressant de partir sur du module "fait maison".

 

Si c'est juste pour mesurer la température extérieure, ça demandera un (ou deux) Arduino, et du coup

c'est peut être moins rentable. Mais si il s'agit de mesurer divers trucs, là, ça devient intéréssant.

Avec un arduino, on peut aussi programmer (facilement) des puces telles que les ATTiny, qui peuvent

servir à contrôler des capteurs, et envoyer les données via un module sans fil.

et du coup, on peut fabriquer un module équivalent pour un prix similaire :

 

capteur de température : DS18B20 - http://snootlab.com/34-temperature-humidite (précis, économique et fiable)

Une autre solution est le DHT11, un peu plus cher : http://snootlab.com/adafruit/255-capteur-de-temperateur-et-d-humidite-dht11-extras-.html

lui rajoute en plus de la température, l'hygrométrie.

 

un microcontrôleur : 

Pour programmer le ATTiny ou les Arduino "home made", il faudra disposer d'un Arduino normal, ou de ce composant : http://snootlab.com/arduino/127-adaptateur-usb-to-serial.html

 

Un module de communications sans fil  :

Une source de courant :

 

Un régulateur  de tension 5V, par exemple, celui ci, très bon et efficace pour une utilisation sur batterie, mais un LM7805 fera l'affaire pour bien moins cher (mais moins efficace, il gaspille plus d'énergie, donc moins d'autonomie. Cependant, avec un panneau solaire de 2W on recharge plus vite le module qu'on ne dépense l'énergie!)

 

Avec tout ça, on peut, selon les options faire un truc d'un coût proche (hors coût du Arduino ou de la carte de programmation), ou plus cher, mais plus performant, 

extensible, etc...

 

Les liens que j'ai mis ne sont pas les moins chers du monde, mais c'est un vendeur en france, serieux et rapide, et pour ce projet on peut presque tout prendre chez eux.

 

Le projet peut sembler légèrement complexe de prime abord, mais c'est réellement l'affaire d'une après midi, et on peut fabriquer un bidule qui peut rester dehors pendant des semaines sur sa batterie, ou des années si on rajoute le paneau solaire.

 

L'avantage de cette approche,c'est qu'il devient possible de rajouter l'hygrométrie avec le DHT11, mais on peut aussi en rajouter un à l'intérieur sur le Arduino/raspberry pi qui reçoit les données pour avoir aussi la temp et l'hygro intérieure, mais on peut aussi rajouter la pression atmospherique, la température de liquides, la force du vent, la pluviométrie et la direction du vent, le débit d'un liquide, la luminosité, les gaz dans l'air, ou encore plein d'autres trucs...

 

 

 

Une autre solution possible, c'est de mettre un pi près de la fenêtre, un thermometre à l'extérieur, et une webcam qui filme celui ci. On peut alors avec le pi voir la température en analysant l'image :)

 

Enfin bref, si tu  veux un coup de main sur tout ça, n'hésites pas, j'ai justement un projet de station météo en cours :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, cette réponse est ENORME!!!

 

Alors le but principal (car un bon projet se doit d'avoir un bon cahier des charges) est de faire de la régulation de chaufage pièce par pièce dans une maison avec un (ou plus) capteur de température par pièce et un contrôle sur les radiateurs électriques.

 

Mes contraintes (que je m'impose) sont :

- être peu cher (moins de 150€ en tout et pour tout)

- être simple à metttre en place

- être simple à utiliser au quotidien

- être compatible avec un maximum de maison

- être compatible avec un maximum de type de chauffage (et principalement les radiateurs électriques, avec ou sans fils pilote)

 

Je part sur une maison de 5 pièces tel que :

- 2 pièces de 9m² (chambres)

- 1 pièce de 14m² (salon)

- 2 pièce de 6m² (cuisine, salle de bain)

 

Options :

- capteurs de présence

- controle du sons (enceintes)

- controle des lumières

 

Tout ceci devra être commander par une appli android (j'ai quelques vieux modèles qui feraient de bonnes télécommandes) ou un site web dont je me chargerais de la conception ensuite.

 

J'avoue avoir posté un peu vite car en parcourrans un peu le net je constat effectivement que le 433mhz seul n'est pas une solution, qu'un bon nombre d'éléments sont imporant pour pouvoir lire un signal propre en provenance de ces capteurs souvent pas documentés, et que ceux qui disposent de doc coutent cher.

 

Je me dit que si je prend ce module (ou un autre du commerce) au final je ne bidouillerais rien d'autre que le Rpi (et encore) et que ça n'apportera pas grand chose de plus que de prendre un produit déjà existant, donc je me lance dans le conception totale de A à Z.

 

J'ai trouvé quelques petit bout d'électroniques dans mes vieux cartons.

Un LM335 et un ADC0804 que je vais, dans un premier temps, tenter d'acoupler et à la Rpi pour commencer à voir ce qui peu être fait en terme de temps de réponse du capteur et de sa précision.

je sait qu'il existe des capteurs de température qui donnent directement en numérique et pas en analogique comme le LM335 mais ils semble qu'ils aient un temps de réponse plus long si j'ai bien tout suivit, mais un montage avec convertiseur pourrait être pire ... donc je vais dtester pour voir les différences et choisir la meilleure solution ensuite (puis j'ai la solution analogique sous la main alors pourquoi ne pas tester?).

Après il faudra voir pour les protocoles histoire de coller à quelque chose d'existant.

Puis je me lancerait dans la partie radio si ça fonctionne.

 

Pour la partie radio (si j'arrive la), je pense que je programmerais les Attiny (ou attmega suivant le besoin) via la Rpi (http://www.instructables.com/id/Programming-the-ATtiny85-from-Raspberry-Pi/), je ne souhaite pas investir dans un arduino pour l'instant, surtout ci ça n'est pas impératif.

 

Enfin je vous tient au courrant de l'évolution de la première partie, "faire cracher une température utilisable par un acouplement de LM335 et ADC0804".

 

Merci encore pour tous ces conseils, il m'on motivé dans la direction de la bidouille et pas de la simplicité (qui au final ne devait pas être si simple!)!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

J'ai déjà fait par le passé ce genre de choses (commande de radiateurs).

C'est pas si facile, car 1/la puissance à faire passer est énorme , 2/la gestion est pas mal compliquée.

Hors de question d'utiliser des relais, uniquement des triac et des optocoupleurs pour isoler les étages de commande.

Et gare à l'isolation du boîtier : bonne pour éviter de s'électriser, mais pas trop pour évacuer la chaleur, mais bonne contre les incidents domestiques (lavage des sols, accrochage par un enfant, animal), etc...

Une installation centralisée de régulation thermique est simple sur le papier mais méchamment compliquée dans la réalité :

ex1: que se passe-t'il si le serveur grille ?  Les radiateurs sont tous au max ? Ou plus de chauffage un w-e d'absence et au retour les tuyaux ont éclaté ?

ex2: on allume tout en même temps ou on étale dans le temps pour éviter de faire disjoncter ?

etc...

 

Maintenant, je n'ai plus de radiateurs mais un système central géré par un NEST...qui ne résouds pas le cas où il claque pendant que je suis absent. J'ai un système d'appoint qui permet de garder la maison à 5°c au cas où (au Québec, en hiver, la t° de novembre à mars est en dessous de 0°c. Panne électrique+absence=gros dégâts)

 

C'est un beau projet cependant  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le trucpour la gestion des radiateurs dans un premier temps sera d'utiliser le fils-pilote présent sur ceux-ci.

Ce n'est que dans un second temps (et si le besoin s'en fait ressentir) que je penserait à passer sur une gestion par l'alimentation des radiateurs!

Et oui la je pense qu'il y aura de grosses contraintes.

Maintenant cela ne me fait pas peur, j'ai de bonnes notion d'électrotechnique, même si mon BTS dans cette spécialité date de 15 ans.

 

J'ai franchement plus de mal avec l'électonique, mais apprendre et bidouiller ne me fait pas peur non plus, surtout que dans ce cadre le danger est très limité en cas d'erreurs.

 

Pour le fait que la centrale crame, j'ai pensé à allez plus loin plus tard en me passant de centrale, en effet je pense qu'il serait plus sains de coupler les fonctions entre elles directement, la centrale ne servant que pour faires les config et le reporting à distance.

Comme ça en cas de mort d'un des capteur seul le radiateur associé est impacté, le reste de la maison reste fonctionnel, de plus il "suffira" de prévoir le coup et de passer le radiateur en "hors gel" si un capteur viens à manquer à l'appel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu peux gérer la partie électrique, pour l'électro ça devrait rouler sans soucis :)

D'autre part, si tu peux réussir à programmer ton attiny depuis le pi, alors en effet, pas besoin de Arduino. 

Je citais cette solution, car c'est la plus simple, on trouve plein de montages pour faire ça depuis un arduino quelconque,

et après on programme dans l'IDE Arduino directement. Cependant, il est effectivement possible de faire de plein d'autres façons,

et ainsi de se passer de l'investissement d'un Arduino.

 

Dans ce cas, tu peux très fortement réduire le coût, puisqu'un Attiny + un module radio + un/des capteurs et une source d'alim suffisent.

Si tu pars sur des montages en intérieur, alors une alim quelconque avec un régulateur 5V feront l'affaire. Du coup pour un noeud capable

d'envoyer/recevoir la température et/ou d'autres commandes revient a environ 2€ pour le ATtiny + 6€ pour le module radio avancé + 3-4 € pour une bonne sonde de température, 1-3€ pour la partie régulation de la tension, et quelques euros pour un transfo pour alimenter le noeud.

 

disons donc environ 10-15€ pour chaque nœud.

Dans un premier temps, cela permet déjà de pouvoir faire des tests de portée à faible coût, mettre en place les capteurs, etc.

Il faudra probablement faire un réseau ou certains noeuds relaient le signal, par exemple si on a A B et C, avec A et B capables de communiquer, B et C capables de communiquer, mais A et C trop loin, alors faire en sorte que B relaie les messages de A à C et vice-versa.

 

Comme puce, le ATtiny 2313 est pas mal, car il a plein de GPIO et est pas cher. Par contre il n'a que des entrées sorties numériques. Le ATtiny85 à des entrées analogiques également, mais peu de broches. Enfin, il y en a plein, donc sans doute un qui convient.

 

Pour les capteurs, il y a le TMP35DZ de pas cher, ou le LM35 (est-ce le même que le LM335 dont tu parles?), mais j'ai eu des résultats mitigés avec ces capteurs. Le problème est que dans mes tests, j'ai eu quand même pas mal de bruit sur les mesures. En revanche, avec le DS18B20, les mesures sont peu bruitées (de l'ordre de quelques dixièmes de degré tout au plus, contre parfois des mesures aberrantes avec l'autre). Peut être que mon setup était défaillant quelquepart, que la breadboard avec une fuite de courant ou autre, mais tout de même, les capteurs numériques ont fonctionné impeccablement. 

 

Pour ce qui est du délai de rafraichissement, avec un DS18B20, on peut avoir une mesure environ toutes les secondes. Avec le DHT11, c'est le même ordre, et le DHT22 2 secondes.

Sur les autres, certes, on peut lire la température plus souvent, mais ça n'apporte pas forcément plus d'information. En effet, j'ai expérimenté des changements de température brutaux avec toutes sortes de capteurs, et dans tous les cas, le capteur à une certaine inertie, qui fait que lorsque je change la température de l'objet en contact, il faut généralement quelques secondes pour avoir une mesure stable. Ceci pour TOUS les capteurs que j'ai testés (TMP36DZ, LM35, DS18B20, DHT11, DHT22).

 

D'autre part, si on parle de chauffage, l'inertie thermique d'une pièce est énorme en comparaison de la latence du capteur. Généralement, sur une pièce, on a des changements de température de l'ordre d'un ou deux degrés par période de dizaines de minutes, donc n'importe quel capteur classique devrait suivre.

 

Dans tous les cas, ces capteurs ont un coût faible devant le budget du projet, donc sur le premier nœud, je te recommande de prendre au moins un DS18B20 en plus des capteurs numériques pour tester :)

 

D'autre part, c'est bien d'avoir plusieurs capteurs, afin de pouvoir comparer les mesures : si on en a un seul, on DOIT le croire, si on en à deux, s'ils sont d'accord c'est bien, sinon on ne sait qui croire, et à partir de 3 on peut déjà calculer un "centre de gravité" des mesures :)

 

Maintenant, sur la fiabilité du système, le Pi peut planter, et ça arrivera probablement de temps en temps. Il est sensible aux  Interférences Electro-Magnétiques -IEM- (j'avais mis un PI dans le couvercle d'un aquarium que j'ai fabriqué pour contrôler les néons, et faire un allumage automatique. Cependant l'allumage des néons met systématiquement le pi dans les choux), la carte SD peut flancher, si l'alim déconne il va facilement râler, etc etc. Je dis pas que ce n'est pas fiable, mais on peut s'attendre durant la vie du bidule à avoir un problème ou deux.

 

En revanche, un ATtiny ou un ATmega, si le systeme est fait à peu près correctement, ça ne flanche pas. Suite à mon problème d'IEM, j'ai mis un circuit basé sur un ATmega328P (la puce du Arduino), sur une breadboard, avec une alim non filtrée, juste régulée, bref, très basique, qui gère le bouzin. Le pi quand à lui envoie des commandes au Atmega pour lui dire d'allumer/eteindre les relais des néons, et tous sont dans le couvercle.

Depuis des mois le Atmega ne flanche pas, et fonctionne parfaitement. Le pi quand à lui ne parvient à fonctionner dans cet environnement :) . Le Atmega est carrément posé sur un des néons, alors que le Pi était shieldé par une plaque d'alu...

 

Du coup, si la centrale ne fonctionne plus, rien n’empêche chaque nœud de continuer à fonctionner, en régulant le chauffage en fonction de la température :)

D'autre part, il y a moyen de protéger le système, il y a des mécanismes de gestion des brown-out sur ces puces, mais on peut sans doute mettre un bidule simple qui fait que quand le noeud est HS, il n'envoie pas un signal logique quelconque, et donc que le radiateur se coupe...

 

Je suis parfaitement d'accord avec ton approche, Youri, à savoir que chaque noeud est capable de fonctionner seul, et que le neoud racine permet de configurer les autres, administrer l'ensemble, activer manuellement certaines commandes, centraliser les données, etc. Bref, chaque noeud peut maintenir une tempérautre cible, mais le noeud racine plus intelligent pourrait par exemple donner des ordres différents à tel ou tel nœud pour anticiper une situation, ou pour accélérer un changement d'état, etc...

 

 

Sur la compatibilité avec les radiateurs, je n'y connais rien, il n'y a pas de radiateurs en Guadeloupe :) 

ça consomme combien un radiateur? Pourquoi n'est il pas possible d'utiliser des relais?

 

Dans l'ensemble, un capteur externe, ou alors la lecture d'une source données fiable donnant la température externe (la météo, il doit y avoir moyen de récupérer sur le pi les données d'un flux RSS) pour pouvoir anticiper et commencer à chauffer plus tôt par grand froid ou autre...

 

La simplicité d'utilisation, je pense que ça ne devrait pas être un problème, un petit lcd, deux trois boutons, et après c'est juste du code à faire :)

Pour l'appli android, même chose, il suffit d'un pi qui écoute sur le réseau local les requetes web, et l'appli andoid n'a qu'a envoyer certaines commandes, avec un simple http post, ça suffit :)

 

La compatibilité avec les maisons, à mon sens, elle vient de la qualité du module radio. LE truc problématique, c'est de faire passer les signaux radio à travers des murs épais blindés de feraille, ou sur certaines distances, ou encore à travers plein de perturbations electromagnétiques.

 

DU coup un bon module radio peut permettre de mieux gérer la puissance d'émission, peut gérer les paquets perdus, le "routage" des paquets, les interférences sur la bande de fréquence utilisée, etc.

 

Le RFM12B fait beaucoup de trucs de ce genre, et il permet de créér des centaines de réseaux de 31 nœuds. on peut donc avoir PLEEEEIN de noeuds qui parlent en même temps sans se gêner, sur des réseaux différents.

 

il y a le RFM22, encore plus riche en fonctionnalités, mais je ne suis pas assez calé en radio émissions pour en connaitre l'intérêt.

 

Sur les options, le capteur de présence, c'est une très bonne idée, d'autant que c'est archi simple, et efficace. Les capteur PIR sont faits pour détecter des humains vivants dans une pièce (ça ne marche pas avec les zombies, sauf s'ils sont encore chauds ^^). Bref, c'est simple à utiliser : il y a un fil "signal" qui est à un quand il y a un humain dans la pièce. ça prend du 5V généralement, et du coup c'est facile à utiliser, il suffit de relier le 5V, la masse, et le fil "signal" sur une broche numérique. SI ça vaut 1, y'a un truc, si ça vaut 0, rien.

Il y a généralement un potentiomètre pour calibrer le machin, donc on peut mettre un seuil plus ou moins élevé, pour éviter que le chat fasse sans arrêt des faux positifs.

 

La lumière, c'est également archi-simple, puisqu'il suffit d'un relais. Là encore, une alim, la masse, et un fil. Le fil est connecté à une sortie numérique du ATtiny, et s'il est à 0 le 220V est coupé, s'il est à 1, le 220V circule. (en pratique, c'est légerement plus complexe, il faut une diode anti-retour, mais on peut carrément acheter une petite plaque avec le relais et tout ce qu'il faut pour 2-3€, ce qui fait qu'on envoie juste +VCC, la masse et le signal.).

 

Dans mon cas, c'est ce que j'utilise pour contrôler l'éclairage de mes aquariums. Un atmega contrôle un relais pour allumer/eteindre l'éclairage, avec un bouton pour dire au atmega d'allumer ou d'éteindre l'éclairage "à la main". Le atmega contrôle également des ventilateurs qui refroidissent l'eau, le tout étant fonction de la température de celle ci. Du coup le système maintient une température de l'eau entre 24 et 24.5°C (avec un DS18B20 "waterproof").

 

Derrière tout ça, un pi s'occupe de dire au atmega d'allumer la lumière à une heure donnée, et de l'éteindre au bout de X heures (paramètres réglables).

Si le pi lâche, je peux toujours allumer/éteindre manuellement.

Le pi permet aussi de contrôler le tout n'importe ou depuis le réseau. Quand on allume la lumière depuis le pi hors des horaires normales, il eteint la lumière au bout de 15 minutes (réglables) de sorte qu'on oublie pas la lumière trop longtemps.

 

En pratique, certaines problématiques sont très proches. D'ailleurs, je suis en train d’emménager, et je développe un système domotique pour gérer la lumière et la température (avec des ventilos et la clim dans une pièce). J'ai donc exactement les mêmes problématiques que toi, hormis le fait que je doive écacuer de la chaleur/générer du froid plutôt que de chauffer :)

 

j'ai bien l'intention d'en profiter pour faire un système un peu "intelligent", qui sera capable d'anticiper, peut être par apprentissage, les pics de chaleurs, et ainsi parfois ventiler en avance de phase :)

 

Je souhaite donc essayer d'aller loin dans la "sophistication", tout en maintenant une interface simple, à savoir deux ou trois boutons (je pensais à un pour allumer/eteindre le refroidissement, un autre pour la lumière, et un troisième, général. Du coup, si je suis dans la pièce, et que j'ai chaud, j'appuie sur le bleu pour allumer la ventilation, sur le blanc pour la lumière, et quand je sors, je peux carrément appuyer sur le rouge pour tout eteindre, ou tout allumer quand j'y rentre.

 

Mon idée d'interface, c'est qu'un appui long sur chaque bouton déclencherait le mode automatique, avec par exemple l'allumage auto des ventilos au delà d'une certaine température, ou la gestion de la lumière en fonction de l'heure et/ou de la présence de quelqu'un dans la pièce

 

J'ai choisi des boutons lumineux, donc on peut renvoyer un signal à l'usager, par exemple allumé normalement quand le dispositif est allumé en mode simple, un clignotement très léger quand il est éteint (pour voir le bouton dans le noir), et une "respiration" en mode auto (on gère la luminosité de la led en PWM -un effet de ce genre : 

- ).

 

En tous cas super projet, on va pouvoir s'échanger des astuces :)

Qui sait, on pourrait ptet même faire un protocole de gestion ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Félicitation pour ce sujet très intéressant.

 

Personnellement mon objectif à long terme est de mettre en place un réseau de sondes chez moi, mais n'ayant jamais touché ou même vu une arduino, je vais commencer par expérimenter des trucs plus basiques. D'ailleurs, pour commencer que faut-il ? Histoire de pas avoir à faire 5 commandes à cause d'un oubli. Et vous commandez sur quelle site? snootlab ?

 

Bref tout ça pour dire qu'en cherchant je suis tombé là dessus : http://www.mysensors.org/

 

Qu'en pensez vous ? Dans l'idée ça ressemble pas mal à ce que vous cherchez à faire, non ? Et du coup moi ça me simplifierait pas mal là tâche dans le sens où d'un point de vue électronique le truc semble au point.

Bon je conçois que c'est bien moins gratifiant/intéréssant que de faire le truc soi-même de A à Z ;)

 

Bonne journée

Edited by seikwa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Félicitation pour ce sujet très intéressant.

 

Personnellement mon objectif à long terme est de mettre en place un réseau de sondes chez moi, mais n'ayant jamais touché ou même vu une arduino, je vais commencer par expérimenter des trucs plus basiques. D'ailleurs, pour commencer que faut-il ? Histoire de pas avoir à faire 5 commandes à cause d'un oubli. Et vous commandez sur quelle site? snootlab ?

 

Bref tout ça pour dire qu'en cherchant je suis tombé là dessus : http://www.mysensors.org/

 

Qu'en pensez vous ? Dans l'idée ça ressemble pas mal à ce que vous cherchez à faire, non ? Et du coup moi ça me simplifierait pas mal là tâche dans le sens où d'un point de vue électronique le truc semble au point.

Bon je conçois que c'est bien moins gratifiant/intéréssant que de faire le truc soi-même de A à Z ;)

 

Bonne journée

 

Bonjour!

Les solutions "tout fait" sont intéressantes du point de vue "plug and play", et souvent il y a du code déja tout fait avec. Généralement,

c'est fait par des équipes, et du coup on a des fonctionnalités avancées facilement. En contrepartie, le coût est souvent élevé.

Par exemple, le module "Vera" coûte déjà 179$!

 

De mon point de vue on peut faire un équivalent, exactement adapté à nos besoins, pour bien moins cher.

Mais du coup ce qu'on ne paie pas en euros, on le paie en temps et en investissement!

Cependant, apprendre des montages de ce genre c'est l'objet d'assez peu de temps finalement, et encore

moins avec un coup de main!

 

Pour mes commandes, je commande surtout aux USA (adafruit.com, pololu.com, sparkfun.com, etc), car ils ont TOUT ce que je veux,

y compris des trucs que j'ignorais vouloir avant de les trouver chez eux. Les prix sont plus bas, sans compter que le dollar

est bas. En revanche, les frais de port sont parfois importants, du coup, je ne fais que de "grosses" commandes.

En effet, j'ai constaté que les FDP montent très vite, et le minimum est important. En revanche, ça stagne vers 100$ de FDP.

du coup si on commande 400$ de matos, c'est carrément rentable, car en france les 400$ de matériel couteraient sans

doute 500€, hors FDP. 400$+100$ de FDP=500$ soit environ 400€. Du coup, c'est rentable :)

 

Sinon pour la France, j'aime bien snootlab, en effet, car ils sont serieux, rapides, et les FDP sont faibles, même vers la Guadeloupe.

En France continentale, c'est souvent gratuit. Du coup on peut faire plein de petites commandes :)

 

Pour commencer à "jouer avec les capteurs", ce que je recommanderais ce serait :

  • Arduino uno R3
  • breadboard
  • câbles mâle-mâle pour breadboard (on peut remplacer par du fil mono-brin gainé , en coupant des bouts et dénudant)
  • câble mâle femelle pour certains composants (ou pour pouvoir les utiliser sans les brancher sur la breadboard)
  • le câble USB type B classique (on en a tous à la maison ^^)
  • des résistances de 150 Ohms (servira pour les LED), et de 4.7KOhms ou de 10 KOhms (serviront pour "lire" des boutons poussoirs, interrupteurs, etc)
  • quelques LED, par exemple rouges, jaunes, vertes en 3mm, ou en 5mm (rouge, vertes, bleues, bien plus puissantes que les autres ...), voire des multicolores (led RGB 5mm, on peut composer la couleur de son choix). Il en existe en 10mm : c'est pareil en plus gros :) Bref, des led, au choix. ça coute pas bien cher pour les modèles simples, et ça permet de mettre de petits indicateurs dans les montages. Facultatif toutefois :)

Tout ça fait le pack de base, qui ne mesure rien en pratique, maintenant on peut ajouter des capteurs :

 

Bref, il y a plein de capteurs, et donc de quoi s'amuser. Il faudra donc choisir en fonction de ce qu'on veut mesurer. Pour commencer, je conseillerais au moins des capteurs analogiques simples, comme la sonde de température LM35 et/ou le capteur de luminosité, qui sont peu chers, faciles à utiliser, et bien pour apprendre à utiliser l'analogique.

 

Le DS18B20 est une bonne sonde de température, précise et fiable, le DH11 est pas mal aussi avec l'humidité en prime pour pas cher.

 

Sinon un composant sympa, c'est un écran LCD, pratique pour afficher du texte (2*16 caractères).

ça utilise  environ 7 fils en revanche. pour y remédier, il y a ceci, qui permet d'utiliser moins de broches du Arduino (donc davantages sont disponibles pour des capteurs/led/boutons/etc), ou carrément un shield LCD avec tout de préparé.

 

Ceci dit, il ne faut pas avoir peur de la soudure, avec un fer de 20-30W, un peu d'étain, on fait facilement pas mal de trucs. ça s'apprend vite, et ça permet de faire des économies, en prenant des kits :)

 

A bientôt!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

Merci pour ta réponse, toujours aussi complète.

 

En fait je m'intéressais surtout aux sondes, la passerelle je me contenterais d'un raspberry. Et j'aime pas trop les box domotiques (vera, zibase, eedomus, etc...). Disons que pour moi ça semblait être un bon point de départ, et la sonde en elle-même me semble pas excessivement cher.

 

Mais je n'ai rien contre le fait de le faire soi-même, au contraire :)

 

Bon j'ai ma "petite" liste de courses, j'aurais ça pour la rentrée. De quoi jouer un peu en attendant de passer aux choses sérieuses :)

Edited by seikwa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

je reviens pour donner un peu de nouvelles sur l'avancement de mon petit projet.

J'ai fait une "petite" commande chez Farnell (qui n'a pas tout ce dont j'aurait eu besoin mais qui livre en une journée et gratos pour plus de 30€ de commande HT).

J'ai donc quelques ATtiny et ATmega sur lesquels je vais faire quelques tests.

Pour le reste c'est principalement de la diode, du capteur de temps, des résistances, des condos, quelques régulateurs de tension, ...

 

Le truc que j'ai laissé de coté pour le moment ce sont les émetteurs/récepteur car je vais bien étudier la chose avant de me lancer sur un produit ou sur un autre!

 

J'ai donc réussit à utiliser le LM335 pour capter la température, son avantage c'est une connexion sur deux pins avec la possibilité de faire du réglage via un potar sur la troisième.

Le résultat est assez stable et surtout dépendant du bon calcul de la résistance à utiliser pour avoir les 0.01A nécessaire au bon fonctionnement de la prise de température.

 

J'ai également sus utiliser la Rpi pour programmer un ATtiny.

Mieux, j'utilise l'IDE Arduino pour programmer l'ATtiny grâce à la Rpi et un petit montage à base de 5 résistances et 1 diode et pour ça je vous ferais un petit tuto car il y a quelques particularités à bien connaitre et comprendre.

 

J'ai donc pu lier tout ça et faire de cet ATtiny un convertisseur Analogique/Numérique (ADC) lié en i2c au Rpi, et je suis donc la température ambiante en direct avec ceci.

 

Il est effectivement clair que le temps de réaction de l'ensemble (la sonde de température principalement) est assez long et qu'une interrogation toute les 3 ou 5 secondes est déjà bien assez.

 

J'ai découvert, au travers de mes test, une librairie que je vais utiliser d'ici peu :

http://www.obdev.at/products/vusb/index.html

 

Je pense monter une sonde, que j'aurai bien calibré, en usb pour régler toutes les autres automatiquement.

De plus cette découverte m'a fait réfléchir à quelques petits montages.

En effet je dispose d'un serveur PogoPlug qui n'est accessible que par le net, hors parfois j’aimerais savoir ou il en est (Cpu Load, temp, serveur dlna, ...) , donc un Attiny en USB et un petit script Python pourraient me faire un bon retour visuel de l'état de l'ensemble.

 

Je met tout au propre et je vous fait quelques tuto rapide pour l'ATtiny ADC en i2c.

Edited by youri_1er

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...