Jump to content
sky99

Raspberry Pi : fabriquons des trucs!

Recommended Posts

PS: La question qui tu, tu as fait une ligne de balayage avec ? :p

Pas compris ta question, par contre. Les valeurs sont issues du programme qui fait bouger le servo à coup de 5° avec les 5 balayages que j'ai indiqué, d'où quelques valeurs un peu exotiques (du style la distance négative -16497 à -5° :p), si c'est ce que tu demandes.

Hello

C’était juste pour charrier un peu ^^", histoire de savoir si il était prévu une petite animation comme sur les radar avec une ligne balayant l’écran de droite à gauche

un peu comme ça : http://static.flickr.com/74/223454955_695950c335_o.gif

Mais c'etait juste pour rigoler :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, d'accord, je n'y étais pas ^^

C'est vrai que ça serait classe, je peux tout à fait l'envisager en plus, ce serait plus simple et plus évolutif de faire quelque chose de ce style (edit : c'est fait, sauf la ligne qui balaye :D)

Ce que j'aimerais faire, idéalement, ce serait de relier les points pour tracer un "front" permettant de bien visualiser ce qu'on a devant le robot. Les infos sont là, il "suffit" de trouver un moyen de représenter ça proprement :roll:

Edited by titou190

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si ça te tente, je dois utiliser cette librairie JS pour le boulot en ce moment, j'ai pas encore eu le temps de l'explorer a fond, mais je suis sur qu'il y a moyen d'en faire quelque-chose d’intéressant.

http://d3js.org/

--edit--

Voici des exemple trouves vite fait

https://groups.google.com/forum/?fromgroups#!topic/d3-js/tCEoUo-jw0g

Et peut être le mieux pour le moment, avec code et tout, http://bl.ocks.org/jeffthink/1630683

Edited by FelX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semble en effet que pour obtenir un tracé, le SVG soit un passage obligé, et la librairie D3 pourrait bien aider !

On s'éloigne un peu du sujet initial du topic, mais ça pourrait s'avérer pratique à des fins de contrôle en direct du robot, savoir ce qu'il perçoit, éventuellement lui passer des ordres préemptifs par rapport à ses décisions, etc.

Edit : j'ai rajouté dans mon tuto, l'URL vers une petite spec du capteur de Seeed, ce qui donne des infos utiles pour mieux appréhender les dimensions des objets détectés.

Edited by titou190

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous,
merci à vous pour ces tutos & tout particulièrement à sky99, à l'origine de cet excellent topic et gros contributeur !
Tes articles sont vraiment passionnants & donnent véritablement envie de démarrer de nombreux projets :ouioui:
Voici ma modeste contribution sur un sujet qui n'a pas été abordé :
Le Raspberry Pi & l'infrarouge, ou comment réaliser une télécommande véritablement universelle :
C'est un projet très simple & économique !
Source :
Liste des composants :
1 récepteur IR 38KHZ TSOP4838
13052201285291866.jpg
$1.99 les 2 FPIN :
1 LED IR 940nm 45°
130522012851761666.jpg
$1.40 les 10 FPIN :
1 Résistance ~ 50 Ohm
Pour les plus impatients :
5 euros FPOUT le kit complet :
Le montage :
130522012856907803.jpg
J'avoue que mon montage est beaucoup plus simple que la plupart trouvés sur internet... Mais bon, il fonctionne plutôt bien (plus de 5 mètres de portée).
Etant une quiche en électronnique, je décline toute responsabilité sur l'éventuelle détérioration de votre précieux !
Attention au brochage du TSOP :
Le TSOP4838 & le TSOP32138 n’ont pas le même brochage (une mauvais connexion & psssshhhhiiiiiiit le TSOP).
Brochage du TSOP4838 :
130522012900406585.jpg
130522012859713210.png
GROUND -
VCC +
DATA
Software :
Testé sur 2013-02-09-wheezy-raspbian
Mettre à jour le système :
$ sudo apt-get update$ sudo apt-get upgrade
Installer LIRC :
$ sudo apt-get install lirc
Déclarer le récepteur IR :
$ sudo vi /etc/modulesAjouter :lirc_devlirc_rpi gpio_in_pin=23 gpio_out_pin=24

Note :

J'ai raccordé la broche data du récepteur IR TSOP à la broche 23 du raspberry pi.

J'ai raccordé la broche data de l'émetteur IR à la broche 24 du raspberry pi.

$ sudo vi /etc/lirc/hardware.confRemplacer :LIRCD_ARGS=""Par :LIRCD_ARGS="--uinput"Remplacer :DRIVER="UNCONFIGURED"Par :DRIVER="default"Remplacer :DEVICE=""MODULES=""Par :DEVICE="/dev/lirc0"MODULES="lirc_rpi"
Tester le récepteur IR :
$ sudo /etc/init.d/lirc stop$ mode2 -d /dev/lirc0
Pointer la télécommande en direction du récepteur IR (TSOP4838) et appuyer sur une touche de la télécommande :
Une série de codes doit s’afficher. Si rien ne se passe, vérifier votre montage.
Constitution du fichier de configuration de votre télécommande :
Pour connaitre la liste des touches utilisables dans LIRC :
$ irrecord --list-namespaceExemple :KEY_POWERKEY_0, KEY_1, ..., KEY_9KEY_VOLUMEDOWN, KEY_VOLUMEUPKEY_CHANNELDOWN, KEY_CHANNELUPKEY_UP, KEY_DOWN, KEY_RIGHT, KEY_LEFT...
$ sudo irrecord -d /dev/lirc0 /etc/lirc/tv_samsung.conf
Suivre la procédure de création du fichier.
A la fin de la création :
$ sudo cp /etc/lirc/tv_samsung.conf /etc/lirc/lircd.conf$ sudo vi /etc/lirc/lircd.confRemplacer :name  /etc/lirc/tv_samsung.confPar :name  tv_samsung
Test :
$ sudo /etc/init.d/lirc start$ irsend LIST "" ""irsend: tv_samsung$ irsend LIST tv_samsung ""irsend: 00000000000040bf KEY_POWERirsend: 00000000000020df KEY_1
$ irsend SEND_ONCE tv_samsung KEY_POWER

Si vous avez correctement mappé la touche POWER de votre télécommande à la commande KEY_POWER, la télé doit s'allumer !

En php :
system("irsend SEND_ONCE tv_samsung ".$key_value);

Et voila !

Grace à une petite page en jquery mobile, un RPI relié à des relais pour commander l'éclairage ou la chaudière, une sonde thermique et ce montage, vous pouvez réaliser une télécommande RADIO & IR vraiment universelle pour afficher & régler la température de la pièce, éteindre les lumières et controler votre télé / lecteur vidéo !
PS : Je vais essayer de proposer un exemple d'interface graphique via jquery dès que j'aurai un peu de temps !
@+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa ton tuto, bien complet ! :incline:

L'IR est envisageable aussi en usage détourné, pour envoyer des instructions prédéfinies au Pi, je pense :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

C'est sympa d'avoir centrilsé les infos sur les arduino/raspberry pi ici :)

Mes cours d'électronique sont loin et c'est un peu dur de se replonger dans le bain

J'ai trouvé un projet concret, utiliser un ruban LED pour éclairer un placard quand on l'ouvre, je mettrai les détails ici quand ça marchera et que j'aurais commandé les composants

Je suis tombé récemment sur un projet intéressant : http://www.smartcitizen.me/#home et en plus ils fournissent le code source sur github :)

Edited by xillibit

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,
...

Excellent tuto!

Je t'ai ajouté dans la liste des contributeurs, et des tutos. D'autre part, c'est parfait, car j'avais testé l'utilisation d'un récepteur IR 38Khz sur mes pi, mais ça avait échoué misérablement, et j'avais eu la flemme de pousser.

Je vais donc pouvoir réessayer :) (enfin , quand j'aurai le temps ^^)

J'en ai profité pour mettre une nouvelle catégorie de tutos "communications", ou on pourra mettre des choses sur les communications IR, filaires, radio, etc...

Au passage, l'IR peut servir à d'autres choses que les "télécommandes", car on peut très bien transmettre des données par ce biais : si ce n'est pas le canal le plus fiable du monde, on a quand même une bonne zone de réception (le rayonnement IR rebondit bien sur les murs), et la conso est modérée. De plus on peut renforcer l'aspect directionnel pour des applications de positionnement... On peut en faire des balises IR qui diront à un robot de s'arrêter, ou toutes

sortes de joyeusetés.

Pour ma part la directivité présente un intérêt "intellectuel", car si on envisage un petit réseau de modules communiquant en IR, il devient intéressant de voir comment on peut assurer la connectivité entre les noeuds, au cas ou une paire émetteur-récepteur soit coupée par un obstacle, et donc du routage des signaux par les autres noeuds qui relaieraient...

Quand je serai recruté, j'espère bien pouvoir proposer ce genre de problème aux étudiants plutôt que des problèmes bateaux comme on en fait tant en licence info :)

Bonjour,

C'est sympa d'avoir centrilsé les infos sur les arduino/raspberry pi ici :)

Mes cours d'électronique sont loin et c'est un peu dur de se replonger dans le bain

J'ai trouvé un projet concret, utiliser un ruban LED pour éclairer un placard quand on l'ouvre, je mettrai les détails ici quand ça marchera et que j'aurais commandé les composants

Je suis tombé récemment sur un projet intéressant : http://www.smartcitizen.me/#home et en plus ils fournissent le code source sur github :)

Pour cette application, il est probable qu'il soit plus simple d'utiliser un switch (bouton poussoir) "normally closed", placé de sorte que lorsque l'étagère est fermée,

il coupe l'alimentation électrique des LED et donc éteint celle ci. QUand l'armoire s'ouvre, le switch est relaché, donc le circuit fermé, et les LED s'allument.

Maintenant ça me semble la solution la plus simple. Mais il est également possible d'envisager une solution plus complexe, peut être un peu "overkill", mais qui serait

proche de la perfection, avec un capteur hall et un aimant pour détecter la fermeture ou non de la porte, et utiliser un timer pour désactiver la lumière après un certain temps

(et un micro-contrôleur). Il serait alors même possible d'ajouter une LDR pour détecter la luminosité et adapter l'éclairage en fonction de tout ça. Vu qu'une lampinette de placard

vaut environ 5-10€, on doit pouvoir faire bien mieux dans le même tarif, c'est un projet intéréssant! Même très amusant je dirais!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis tombé récemment sur un projet intéressant : http://www.smartcitizen.me/#home et en plus ils fournissent le code source sur github :)

Salut,

j'ai eut la chance de rencontrer Tomas diez, un des responsables du projet, lors de l'ouverture du FabLabLux, le premier Fab Lab au Luxembourg.

Ce projet est porté par les FabLab de Barcelone.

A noter qu'ils ont lancé une campagne kickstarter pour financer un premier lot : c'est ici

Un projet bien sympa, que je soutiens évidemment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour ce topic qui m'a servi de nombreuses fois.

Mon projet est de construire une webradio comme les squeezebox de logitech avec mpd/mpc, qui peut lire les flux internet, les clés USB, ou mon serveur NAS.

J'ai pour cela acheter un écran chez adafruit : http://www.adafruit.com/products/1110 afin de pouvoir le contrôler sans SSH.

Je programme en python avec le code fourni mais il y a des bugs parfois avec les boutons (surement a cause des boucles infinies, si quelqu'un à trouvé une autre méthode je suis preneur)

Je viens de tester la commande IR avec le tuto de davsarella et il y a deux commandes que j'ai découvertes sur internet et qui vous seront peut être utile :

- irw qui permet de voir si la configuration des touches c'est bien passée

- irexec qui permet d'effectuer des actions quand on appuie sur un bouton (très utile dans mon cas)

il suffit de créer un fichier .lircrc dans le /home/utilisateur et de configuer les actions (un bloc par action) :

beginprog = irexecremote = nom de la télécommandebutton = KEY_PLAY à remplacer selon le boutonconfig = commande à effectuerend

De mon coté la télécommande marche et je peux changer de radio sans appuyer sur les boutons avec les commandes mpc next et prev

Voila pour le moment

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour ce topic qui m'a servi de nombreuses fois.

Mon projet est de construire une webradio comme les squeezebox de logitech avec mpd/mpc, qui peut lire les flux internet, les clés USB, ou mon serveur NAS.

J'ai pour cela acheter un écran chez adafruit : http://www.adafruit.com/products/1110 afin de pouvoir le contrôler sans SSH.

Je programme en python avec le code fourni mais il y a des bugs parfois avec les boutons (surement a cause des boucles infinies, si quelqu'un à trouvé une autre méthode je suis preneur)

Je viens de tester la commande IR avec le tuto de davsarella et il y a deux commandes que j'ai découvertes sur internet et qui vous seront peut être utile :

- irw qui permet de voir si la configuration des touches c'est bien passée

- irexec qui permet d'effectuer des actions quand on appuie sur un bouton (très utile dans mon cas)

il suffit de créer un fichier .lircrc dans le /home/utilisateur et de configuer les actions (un bloc par action) :

beginprog = irexecremote = nom de la télécommandebutton = KEY_PLAY à remplacer selon le boutonconfig = commande à effectuerend

De mon coté la télécommande marche et je peux changer de radio sans appuyer sur les boutons avec les commandes mpc next et prev

Voila pour le moment

Au passage, pour l’écran cité, dans le tuto que j'ai fait sur le câblage d'un LCD, je donne la procédure pour câbler un ecran 4*20 au lieu de 2*16, sachant que l'écran coute 20$ et la puce 3$, donc un peu moins du prix de l'écran I²C d'adafruit (en fait j'ai reproduit le même schéma de câblage. Seulement au lieu d'acheter le PCB d'adafruit, j'achète uniquement le LCD, la puce (MCP23017, c'est ce qui est sur leur PCB), et j'assemble le tout avec une breadboard.

Le même écran en 2*16 vaut environ10$, donc 13$ en incluant la puce. (et le câblage est identique).

Maintenant, je ne dis pas que le produit d'Adafruit n'est pas bon! au contraire, il est pas mal, puisqu'au lieu d'avoir des fils de breadboard, on a un PCB, avec des soudures bien solides, la puce est en CMS donc prend moins de place, et il y a les boutons et tout... Mais pour ma part je voulais l'écran 4x20, et d'autre part, ça me permet de mettre les boutons ailleurs si je le souhaite :)

Il me faudrait du matos pour faire des PCB!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour ce topic qui m'a servi de nombreuses fois.

Mon projet est de construire une webradio comme les squeezebox de logitech avec mpd/mpc, qui peut lire les flux internet, les clés USB, ou mon serveur NAS.

J'ai pour cela acheter un écran chez adafruit : http://www.adafruit.com/products/1110 afin de pouvoir le contrôler sans SSH.

Je programme en python avec le code fourni mais il y a des bugs parfois avec les boutons (surement a cause des boucles infinies, si quelqu'un à trouvé une autre méthode je suis preneur)

Je viens de tester la commande IR avec le tuto de davsarella et il y a deux commandes que j'ai découvertes sur internet et qui vous seront peut être utile :

- irw qui permet de voir si la configuration des touches c'est bien passée

- irexec qui permet d'effectuer des actions quand on appuie sur un bouton (très utile dans mon cas)

il suffit de créer un fichier .lircrc dans le /home/utilisateur et de configuer les actions (un bloc par action) :

beginprog = irexecremote = nom de la télécommandebutton = KEY_PLAY à remplacer selon le boutonconfig = commande à effectuerend

De mon coté la télécommande marche et je peux changer de radio sans appuyer sur les boutons avec les commandes mpc next et prev

Voila pour le moment

Au passage, pour l’écran cité, dans le tuto que j'ai fait sur le câblage d'un LCD, je donne la procédure pour câbler un ecran 4*20 au lieu de 2*16, sachant que l'écran coute 20$ et la puce 3$, donc un peu moins du prix de l'écran I²C d'adafruit (en fait j'ai reproduit le même schéma de câblage. Seulement au lieu d'acheter le PCB d'adafruit, j'achète uniquement le LCD, la puce (MCP23017, c'est ce qui est sur leur PCB), et j'assemble le tout avec une breadboard.

Le même écran en 2*16 vaut environ10$, donc 13$ en incluant la puce. (et le câblage est identique).

Maintenant, je ne dis pas que le produit d'Adafruit n'est pas bon! au contraire, il est pas mal, puisqu'au lieu d'avoir des fils de breadboard, on a un PCB, avec des soudures bien solides, la puce est en CMS donc prend moins de place, et il y a les boutons et tout... Mais pour ma part je voulais l'écran 4x20, et d'autre part, ça me permet de mettre les boutons ailleurs si je le souhaite :)

Il me faudrait du matos pour faire des PCB!

Je l'ai pris pour le coté intégré même si au final un 4*20 aurait été mieux (je suis obligé de faire défiler pour l'affichage).

Le pcb s'intègre très bien avec le RPi et il n'y a pas de fil ce qui est un plus au niveau du WAF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous et merci à sky99 d'avoir pris le temps d'écrire ces articles magnifiquement documentés...

Parmi eux un point m'intéresse beaucoup :

Dans un premier temps, j'ai fait un tutoriel sur l'utilisation du relais depuis un arduino pour commander une lampe 220v, sur mon blog. Pour le raspberry pi, je ferai un tutoriel ici, le montage étant légèrement différent (il faut rajouter un transistor pour transformer le signal 3.3v des GPIO du Raspberry en signal 5V pour commander le relais), le temps que je fasse les schémas supplémentaires.

Avez vous fait ce tutoriel ? Serait il possible d'avoir un petit schéma sur l'interfacage entre le R-pi et le relai 5V (quel transistor, quelles résistances,...)

D'avance merci

Edited by zorn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'avais lu, oui merci beaucoup, mais...

1/ une remarque dans ce tuto m'a un peu inquiété :

"Enfin très important : Si vous alimentez la carte relais avec votre rapsberry pi, en fonction de votre carte relais vous risquez a terme de griller les ports du rpi qui ne sont pas fait pour ça, aussi pour les tests ça passera mais pour une utilisation prolongée, utilisez une alimentation externe icon_smile.gif (même montage sauf que vous reliez le + et l – de la carte a l’alim externe et le – de la carte relais au rpi (pour fermer le circuit de commande)"

et euh... je n'ai pas compris le cablage suggéré !

2/ je m'emmelle les pinceaux entre le 3,3V et le 5V : les sorties GPIO sont en 3,3V et le relai requiert un niveau de 5V pour changer d'état (ou pour fermer le circuit, j'ai pas trop compris). De plus j'ai peur que le relai ne "tire" trop de courant et en particulier plus que ce que le R-pi ne peut fournir sans griller...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui c'est plus clair, merci !

Mais quid du niveau de commande ? 3,3v suffisent ? et l'intensité demandée au GPIO reste dans les clous ?

En allant sur le site du founisseur de la carte relai suggéré, j'ai pu lire : "Le niveau de contrôle 5V TTL peut être envoyé directement depuis le micro-contrôleur" Et 5V, c'est pas 3,3V...

Par ailleurs le relai que j'ai (trop vite !) commandé sur amazon (songle SRD-5VDC-SL-C) n'a que 5 pins : 2 pour la partie commande (5V) et 3 pour la partie puissance 220V), ce qui veut dire que ce devrait être directement la sortie du GPIO qui excite la bobine, alors que la carte relai proposée dans le tutoriel doit être alimentée en 5V et comporte sans doute une électronique "qui va bien" entre le GPIO et la bobine du relai...

Donc si je comprend bien, il faut que je commande une carte relai telle qu'elle est décrite dans le tuto, et non un relai sec comme je l'ai fait, soit que j'attende le montage "qui va bien" (avec un transistor et très certainement aussi une source 5V) dont parlait sky99 dans son post...

Edited by zorn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voila ceci intéressera ceux qui veulent faire parler le RPi.

J'ai trouvé sur internet un tuto qui exploite la synthèse vocale de Google (utilisable dans Traduction) : http://danfountain.com/2013/03/raspberry-pi-text-to-speech/

J'ai un peu modifié le script pour qu'il marche avec du français et les accents :

#!/bin/bash############################# Synthèse vocale pour RPI ## avec Google Traduction   ## Source : DanFountain     #   ############################INPUT=$*STRINGNUM=0ary=($INPUT)#echo "Synthèse vocale en cours"for key in "${!ary[@]}"doSHORTTMP[$STRINGNUM]="${SHORTTMP[$STRINGNUM]} ${ary[$key]}"LENGTH=$(echo ${#SHORTTMP[$STRINGNUM]})#echo "mots:$key, ${ary[$key]}"#echo "ajouter à: $STRINGNUM"if [[ "$LENGTH" -lt "100" ]]; then#echo "demarrer nouvelle ligne"SHORT[$STRINGNUM]=${SHORTTMP[$STRINGNUM]}elseSTRINGNUM=$(($STRINGNUM+1))SHORTTMP[$STRINGNUM]="${ary[$key]}"SHORT[$STRINGNUM]="${ary[$key]}"fidonefor key in "${!SHORT[@]}"do#echo "Ligne : $key est : ${SHORT[$key]}"#echo "Lecture de la ligne : $(($key+1)) sur $(($STRINGNUM+1))"mpg123 -q "http://translate.google.com/translate_tts?ie=UTF-8&tl=fr&q=${SHORT[$key]}"done

Ce script permet de lever la limite de Google.

Il faut installer mpg123 pour la lecture. Le seul défaut est qu'il faut avoir internet, sinon ça marche plutôt bien pour des phrases courtes.

Le plus simple est de faire un alias (avec say, dire...) et après il suffit de taper say "Bonjour" pour entendre une voix féminine vous dire bonjour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui c'est plus clair, merci !

Mais quid du niveau de commande ? 3,3v suffisent ? et l'intensité demandée au GPIO reste dans les clous ?

En allant sur le site du founisseur de la carte relai suggéré, j'ai pu lire : "Le niveau de contrôle 5V TTL peut être envoyé directement depuis le micro-contrôleur" Et 5V, c'est pas 3,3V...

Par ailleurs le relai que j'ai (trop vite !) commandé sur amazon (songle SRD-5VDC-SL-C) n'a que 5 pins : 2 pour la partie commande (5V) et 3 pour la partie puissance 220V), ce qui veut dire que ce devrait être directement la sortie du GPIO qui excite la bobine, alors que la carte relai proposée dans le tutoriel doit être alimentée en 5V et comporte sans doute une électronique "qui va bien" entre le GPIO et la bobine du relai...

Donc si je comprend bien, il faut que je commande une carte relai telle qu'elle est décrite dans le tuto, et non un relai sec comme je l'ai fait, soit que j'attende le montage "qui va bien" (avec un transistor et très certainement aussi une source 5V) dont parlait sky99 dans son post...

D'après mes souvenirs d’électronique, il est en effet déconseillé de commander directement des relais de puissances pas la partie commande d'un appareillage, en général on passe par un étage "isolant" style optocoupleurs avant d'attaquer les relais de puissance.

Ça permet d'éviter toute sortes de désagréments, par exemple des court-circuits qui viendraient griller le processeur, il me semble aussi que les bobines de commande dans les relais peuvent créer des pointes de courant quand on les excite, ce qui peut détruire aussi les GPIO de ton proc, voir griller directement le proc.

Edited by FelX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello :)

Déjà, premier point, ne jamais connecté le relais directement aux GPIO. Il faut une diode anti retour. En pratique le relais contient une bobine, qui génère un champ magnétique passe. Quand le courant est coupé, le champ magnétique

existe toujours pendant un instant, et quand il s'éffondre, il génère un courant induit dans la bobine, qui peut revenir aux GPIO. Du coup, il faut une diode pour donner un circuit à ce courant, pour qu'il ne revienne pas aux GPIO.

D'autre part, les relais ont donc les deux broches "220", qu'on branche sur un fil de phase du 220, comme avec un interrupteur. Quand le relais n'est pas alimenté, ça ouvre le circuit, donc le fil de phase ne laisse pas passer le courant.

Les deux autres sont pour le +5v et la masse. Quand du +5V est fourni, le relais se ferme (il existe des relais ou c'est le contraire, ouvert par défaut, fermé quand du courant passe). Le problème est que les GPIO du raspberry pi fournissent du +3.3V. Il faudra donc un transistor commandé par le GPIO 3.3V, et sortant du 5V.

Le point positif, c'est qu'en plus si on a un problème, normalement on grille le transistor, et non pas le GPIO :)

Je n'ai pas encore fait le tuto, car j'ai les plans, mais je ne les ai testés que sur mes Arduino. Je vais essayer de faire ça pour aujourd'hui. Seulement mes relais disposent déjà de la diode anti retour (et même une petite led verte ou rouge selon que le relais soit actif ou pas), d'ailleurs je vous les recommande car ils sont au prix de relais normaux, mais avec une petite carte, des headers pour brancher les GPIO, et un terminal a vis pour les fils du 220, tout ça pour environ 2.5€, soit le prix d'un relais nu.

bref, je reviens dans quelques heures avec un tuto, normalement :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
bref, je reviens dans quelques heures avec un tuto, normalement :)

Great !

Et si j'osais... avec la référence des relais utilisés, tant qu'on y est ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait si tu regardes ce schéma : http://blog.idleman.fr/wp-content/uploads/2012/08/image22.png

Ce qu'il suggère, c'est de ne pas pomper les 5V depuis le Raspberry Pi (ce qu'il faut éviter au maximum dans un montage long terme), mais de les fournir via une alim externe 5V (tout en reliant la masse de cette alim avec celle du raspberry).

C'est mieux là ?

Salut! Pour le 5V du RPi, ce que j'ai lu c'est que cette ligne provient du 5V d'alim. Du coup la puissance disponible est censée être (puissance_alim - conso_pi) contrairement au +3.3v du pi qui est limité à 50mA. Donc hormis dans le cas ou

ce serait pour des dispositifs qui entrainent de grosses perturbations, pourquoi ne pas utiliser le +5V?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut! Pour le 5V du RPi, ce que j'ai lu c'est que cette ligne provient du 5V d'alim. Du coup la puissance disponible est censée être (puissance_alim - conso_pi) contrairement au +3.3v du pi qui est limité à 50mA. Donc hormis dans le cas ou

ce serait pour des dispositifs qui entrainent de grosses perturbations, pourquoi ne pas utiliser le +5V?

Pour une raison peut être bête : la fondation Raspberry Pi déconseille l'utilisation prolongée du 5V du Raspberry Pi :mad2:

Je ne suis pas un expert, loin de là, mais je crois avoir lu qu'une alim 5V externe sera plus stable et/ou sécurisée que celle du 5V du Raspberry Pi.

Après, si tu as des détails / réponses plus fiables, n'hésite pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
bref, je reviens dans quelques heures avec un tuto, normalement :)

Great !

Et si j'osais... avec la référence des relais utilisés, tant qu'on y est ?

Oui, bien sur! Je l'aurais donnée maintenant, mais le site ou j'ai commandé est inaccessible pour le moment, donc dès que je peux à nouveau accéder à la fiche pour vérifier qu'il s'agit bien du bon relais, je poste. Mais il me semble que c'est un relais grove, à priori ce lien : http://www.alpha-crucis.com/fr/grove-et-electronic-brick/3187-grove-relay-3700385048365.html

Mais encore une fois je ne puis vérifier pour le moment car aucune page de ce site ne s'ouvre chez moi.

AH voici la photo du relais : relais_ardu.png

L'image est clicable pour voir la version Arduino du tuto à venir.

Salut! Pour le 5V du RPi, ce que j'ai lu c'est que cette ligne provient du 5V d'alim. Du coup la puissance disponible est censée être (puissance_alim - conso_pi) contrairement au +3.3v du pi qui est limité à 50mA. Donc hormis dans le cas ou

ce serait pour des dispositifs qui entrainent de grosses perturbations, pourquoi ne pas utiliser le +5V?

Pour une raison peut être bête : la fondation Raspberry Pi déconseille l'utilisation prolongée du 5V du Raspberry Pi :mad2:

Je ne suis pas un expert, loin de là, mais je crois avoir lu qu'une alim 5V externe sera plus stable et/ou sécurisée que celle du 5V du Raspberry Pi.

Après, si tu as des détails / réponses plus fiables, n'hésite pas

Certes, mais peut être qu'ils déconseillent de s'en servir pour éviter que des gens alimentent des moteurs ou des trucs du genre avec? Parceque sur les forums, et dans ce que je vois sur le net,

pas mal de monde s'en sert pour alimenter des choses dans une conso et des conditions raisonables! Pour ma part, j'ai un PI qui a un uptime de 40j, et qui alimente sur le +5V un écran LCD 4*20,

un micro-controleur ATmega328p (la puce du arduino uno) qui lui même commande une LED en 5V, ainsi que le rétro-éclairage RGB du LCD :)

Sur mon robot Raspberry, le 5V alimente la puce qui commande les moteurs (mais la puissance fournie aux moteurs, elle, n'est pas sur le 5V, mais directement sur l'alim!)

Le risque, logiquement, c'est que si un bidule tire trop fort sur le 5V, il y aie une baisse de tension, et donc plantage du PI... Et logiquement si suite à une baisse de tension il y a un retour sur le 5V et qu'on a un pic de tension, on risque de détruire

certains composants du PI. Mais pour un bidule qui consomme peu, ou si on protège le circuit, j'imagine que ça devrait aller, non? Par exemple au pire, en mettant une diode pour éviter que le bidule qui prend du 5V ne renvoie de courant au pi!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense aussi que c'est pour éviter la chauffe du proc.

Il n'a pas de dissipateur, et tirer trop de courant entrainerait la chauffe du composant, et donc je pense a terme une possibilité de l'endommager.

Enfin je pense qu'au final ça revient juste a séparer tout ce qui tire de la paissance de ce qui commande. Un écran LCD ne tire a mon avis pas assez de courant pour pouvoir entrer dans la catégorie "puissance", par contre comme le dit Sky99, si on s'amuse a brancher un moteur dessus, je dit pas les dégâts ^^"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...