Jump to content

Politique Française et INternationale


Recommended Posts

C'est vrai que les temps sont durs niveau pêche...

Avec la hausse du prix du baril, déjà que les salaires sont limite... là ça tombe parfois dans le négatif :/

Pas étonnant que ça râle... c'est le seul moyen efficace pour se faire entendre de nos jours.

(Dans un autre genre, les manifs d'agriculteurs sont pas mal aussi... methode gourvennec )

Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.8k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Des nouvelles sur l'intégrité et la personnalité de Macron : https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/affaire-alstom-haute-trahison-209119 En 2 mots, business first !

On sent le Breton là :byebye:

Bonsoir,

Le Breton, oui, car comme le disait un livre humoristique ("ils sont fous ces Bretons"), dans la hiérarchie morale armoricaine, le marin-pêcheur représente la plus haute marche du sommet, les autres, même dans les terres, reconnaissent le courage de ces gens-là....et le vieil adage "femme de marin, femme de chagrin" a une origine bien réelle.

Mais, tout simplement, je suis fils de marin-pêcheur, et toute ma famille est liée au monde maritime....et je sais ce que sont leurs revendications...ce n'est pas le style à pleurer la bouche pleine, ces gens-là, ils crèvent littéralement la dalle....

Le monde du travail n'a aucune idée des conditions de vie de ces gens: aucun salaire minimum (sauf sur les hauturiers), des semaines de 100 heures, tout cela pour revenir avec parfois 300 euros en 15 jours de marée, autrement dit, l'équivalent de 6 semaines à 35 heures...et encore, certains revenaient avec des salaires négatifs (autrement dit, ils devaient de l'argent à l'armateur).Même pas un RMI pour bosser dans ces conditions, il faut en vouloir....

Métier éprouvant, mais aussi excessivement dangereux....à tel point qu'il a fallu les sortir, en médecine du travail, des statistiques car, malgé leur faible nombre, ils les faussent...à terre, c'est le BTP qui est le plus pourvoyeur de blessures, d'invalidités et de décès.

Les pêcheurs ont un taux 25 fois supérieur à celui du BTP.....

Le hic avec eux, c'est qu'ils vendent très mal leur cause, et ne savent pas argumenter, dans l'esprit des gens on les confond avec les petits pêchous ou les armateurs qui ne sont pas tant à plaindre, tout comme les marins d'Afrique.

Il y a peu de métiers qui m'impressionnent, mais ceux-là je leur tire volontiers mon chapeau:ce sont des gens d'un courage exceptionnel.

Link to post
Share on other sites

Les étudiants maintenant...

Ce qui est marrant c'est qu'on parle beaucoup des blocages à cause de la Loi Pecresse, mais on explique pas vraiment à fond ce qu'est la loi Pecresse. Enfin bon.

Sarkozy va aller au Mirail et tout va s'arranger :francais:

Link to post
Share on other sites

J'ai adoré l'AALC (Argument à la con) de l'étudiant syndicaliste interviewé par iTélé... le gamin disait : "ah ouai avec ces nouvelles lois, les entreprises pourront avoir un droit de regard sur le programme des universités"

mais j'avais envie de lui dire : "MAIS TANT MIEUX PAUVRE ABRUTI! AU MOINS T'APPRENDRAS DES TRUCS QUI SERVENT A QUELQUE CHOSE!!!"

Je vous le dis moi... une bonne tarte dans la gueule, ou une bonne fessée et le tour est joué!

Link to post
Share on other sites

Ils sont en retard d'une guerre, le même motif avait été déjà avancé lors de la publication du rapport Hetzel. Et il est clair que dans les formations professionalisantes, l'apport de gens du métier est un énorme plus, que ce soit au niveau de l'enseignement (salariés ou entrepreneurs qui viennent dispenser des cours) ou de la conception du programme (pour le mettre à jour, indiquer quels outils l'étudiant doit maîtriser pour pouvoir plus tard travailler efficacement etc). Après, pour le programme des filières d'histoire ou de sociologie, il n'y a pas trop de risque à se faire !

Enfin, comme par hasard, ce sont encore les facs de lettres qui sont dans le coup ... alors que toutes les universités sont concernées par la loi sur l'autonomie.

Link to post
Share on other sites

Si ca n'était que ça...

Ces types font partis de groupuscules (SUD etudiants, CNT, FSE...) qui n'ont que très peu d'élus étudiants, ne sont pas du tout représentatifs des étudiants et leur impose un blocage....Même l'UNEF n'appelle pas au blocage (un peu échaudés par cela car très mal perçu lors du CPE: ils avaient pris une fessée aux élection CROUS)!!! :francais:

Leur conception de la démocratie est très restrictive...AG imposées, votes exclusivement à main levée, refus des urnes, méthodes musclées et tabassage de ceux qui sont pas d'accord...

La réforme Pecresse c'est quoi? une réorganisation de la gouvernance des universités avec diminution du CA qui passe de 50 à 30 personnes, les pouvoirs du Président élargis (notamment au niveau du recrutement) participations de personnalités (très peu, 5-6) extèrieures venant des collectivités locales et des entreprise au CA, possibilité par l'Université d'établir des partenariats avec des entreprises, et de se faire subventionner...

La plupart de ces dispositions existent déjà: me souviens qu'au conseil d'UFR de ma fac de droit le Batonnier de l'Ordre des avocats, le président du Conseil Economique et Social, et le président du Tribunal Administratif siégeaient souvent comme personnalités extérieures...Leurs avis étaient d'ailleurs très pertinents sur l'adéquation entre les enseignements, diplomes, et les réalités pratiques des professions...C'était du concret, du pragmatique, pas du démagogique...

Tisser des partenariats entre des labos de recherche et de sentreprises existe aussi a travers les cellules de valorisation des universités, sans parler du financement de thèses ou de projets de recherche...Améliorer et perenniser l'implication entre les entreprises et la Recherche est une nécessité, là encore, c'est du pragmatisme.

Pour les extrémistes, ca s'appelle privatiser...j'en rigole encore...

a oui, une dernière chose, ce que ne disent pas les syndicalistes de SUD et compagnie est qu'avec la diminution du nombre de Sièges de représentants étudiants au CA, ils auront encore plus de mal a obtenir un Siège d'élu (déjà qu'ils n'en ont pas): gueuler maintenant à quelques jours d'élections de conseil centraux, leur donne une tribune permettant d'engranger des voix...Electoralistes? noooooooooooonnn pas du tout!!!!

Et puis aussi, comme ca suffit pas, ils sont solidaires des cheminots (les pauvres, ils ont pas besoin de soutiens pareils...)et prétendent vouloir abolir la réforme sur le régime des retraites spéciales, qui ne concerne pas les étudiants... Détail aussi, les fac qui sont bloquées sont les fac de lettres et sciences humaines principalement...

Link to post
Share on other sites

De toute façon, le syndicalisme étudiante à la Française, ça a toujours été ça : une toute petite minorité qui s'impose à tout le monde...

je me rappelle qu'à l'IUT, on était en partiels, et y'a des gens de la fac des lettres qui sont venus pour faire bloquer les amphis...

on les a accueillis à coups de chaises dans la gueule ces p'tits connards...

Link to post
Share on other sites

Je suis pas vraiment à jour sur cette réforme et ça me concerne assez peu finalement (BTS cette année et direction Licence Pro en alternance si tout va bien), mais j'avais cru comprendre qu'en gros ça continuerait de lustrer les grandes universités renommées et riches, et que ça finirait d'enfoncer les universités "bas de gamme".

C'est gênant, même si ça fonctionne déjà comme ça.

Pour les entreprises ou du moins la formation des personnes au monde de l'entreprise (ce que ne fait pas vraiment le cursus LMD classique), évidemment que c'est bien, mais tout dépend encore de ce qu'on propose. Il ne faudrait pas que dans l'absolu les universités deviennent des réservoirs à emplois de merde des grandes firmes.

Mais au contraire on pourrait avoir les universités pourraient avoir des partenariats intéressants avec des firmes (un peu à l'image de ce que fait Google).

C'est 50/50 quoi, soit ça fout la merde, soit ça débouche sur de belles perspectives, le problème c'est que la Pecresse m'inspire pas confiance pour gérer la chose, il faudrait une vraie caboche.

Link to post
Share on other sites

Le syndicalisme en France, tout court, je dirai même. Il faut dire que contrairement aux États d'Europe du nord, les syndicats ont pendant longtemps été interdits par le pouvoir. C'est une des raisons pour lesquelles la capacité à négocier et à faire des compromis est plus faible ici. Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture d'un essai de Thomas Philippon, Le capitalisme d'héritiers (où l'on éclaire surtout la scène par le haut) et un autre de Robert Castel, La nouvelle question sociale, qui retrace l'histoire du travail du Moyen-Âge à nos jours (ça devient intéressant avec le boom du salariat qui accompagne la Révolution industrielle).

Link to post
Share on other sites
De toute façon, le syndicalisme étudiante à la Française, ça a toujours été ça : une toute petite minorité qui s'impose à tout le monde...

je me rappelle qu'à l'IUT, on était en partiels, et y'a des gens de la fac des lettres qui sont venus pour faire bloquer les amphis...

on les a accueillis à coups de chaises dans la gueule ces p'tits connards...

Donc finalement y'a des décébrés qui veulent bloquer tout le monde, et des décérébrés qui veulent pas qui répondent avec du mobilier.

Dans l'absolu ça donne une image très mature de l'étudiant, même si finalement y'a pas d'autre alternative.

Enfin bon bien dommage que ce fut pas le même carnage pour le CNE si j'ose dire, vu que ça fait 3 ans qu'on embauche des types avec un machin qui respecte pas les conventions de l'OIT. C'est la classe quand même je trouve, et il aura fallu que l'OIT nous le fasse remarquer quand même :byebye:

Comment vous voulez pas être sceptiques face à tout ce que propose un gouvernement par la suite ?

Link to post
Share on other sites
Peut-être que s'ils acceptaient une réduction de la flotte, ceux qui restent pourraient être rémunérés de façon plus décente (tout en préservant les ressources halieutiques). Non ?

Bonjour,

Une réduction de la flotte? :byebye:

Ils n'ont déjà pas assez donné?

La France a délibérément sacrifié sa vocation maritime et a fait mille concessions à l'Europe: la cause est entendue depuis longtemps, la pêche doit disparaitre en France.Les marins n'ont aucun poids électoral, en plus.....

D'un côté ils ne gagnent rien, et de l'autre le poisson est hyper cher ... Donc ce ne sont pas les pêcheurs qui en profitent ...

Bonjour, Heureusement que les gens qui achètent le poisson ne savent pas à quel prix il l'a été au marin, sinon ils seraient écoeurés....

Link to post
Share on other sites
C'est une des raisons pour lesquelles la capacité à négocier et à faire des compromis est plus faible ici.

Bonjhour,

Mais ce n'est pas la raison principale....elle tient à l'origine même du syndicalisme à la française, directement issu du guesdisme / de la lutte des classes.Et sans lien organique avec les partis politiques (officiellement, en tout cas....).

Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est des organisations étudiantes, pour avoir vu l'envers du décor, hum, ça ferait rire si ce n'était pas vrai. Et après avoir étudié le sujet, yen a une qui me paraît tenir à peu près la route niveau éthique et organisation... sur les 4 (UNEF, UNI, PDE et FAGE). c'est à dire organiser vers le haut (le haut demande l'avis du bas et l'avis du bas devient la position officielle, plutot que le haut décide et le bas s'y conforme au nom de [...])

En attendant, je connais plusieurs organisations liées au monde de l'éducation qui sont composé de professionnels privés et d'enseignants (et professionnels publics dans une certaine mesure) qui tourne remarquablement bien depuis des années, voir des siècles pour certains d'entre eux.

Exemple quasi caricatural : la CTI, seule institution autorisée à habilité pour le diplôme d'ingénieur depuis 1934, est exactement paritaire :

Parmi ses 32 membres, nommés par le ministre en charge de l'enseignement supérieur sur proposition de leurs organismes d'origine, on trouve 16 professeurs ou membres de direction d'écoles d'ingénieurs publiques et privées, 8 représentants des groupements d'entreprises et 8 représentants de syndicats et d'associations d'ingénieurs. Leur mandat est de 4 ans, renouvelable une fois.
Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est des organisations étudiantes, pour avoir vu l'envers du décor, hum, ça ferait rire si ce n'était pas vrai. Et après avoir étudié le sujet, yen a une qui me paraît tenir à peu près la route niveau éthique et organisation... sur les 4 (UNEF, UNI, PDE et FAGE). c'est à dire organiser vers le haut (le haut demande l'avis du bas et l'avis du bas devient la position officielle, plutot que le haut décide et le bas s'y conforme au nom de [...])

En attendant, je connais plusieurs organisations liées au monde de l'éducation qui sont composé de professionnels privés et d'enseignants (et professionnels publics dans une certaine mesure) qui tourne remarquablement bien depuis des années, voir des siècles pour certains d'entre eux.

Exemple quasi caricatural : la CTI, seule institution autorisée à habilité pour le diplôme d'ingénieur depuis 1934, est exactement paritaire :

Parmi ses 32 membres, nommés par le ministre en charge de l'enseignement supérieur sur proposition de leurs organismes d'origine, on trouve 16 professeurs ou membres de direction d'écoles d'ingénieurs publiques et privées, 8 représentants des groupements d'entreprises et 8 représentants de syndicats et d'associations d'ingénieurs. Leur mandat est de 4 ans, renouvelable une fois.

Je reconnais bien le cheval de bataille de celle que tu décris en terme de fonctionnement... :byebye:

Tu étais au BNEI? J'étais à l'Union des Cèpes avant que ca pète... :mad2:

Sur la CTI je suis d'accord, mais c'est une commission qui dépend du CNESER si mes souvenirs sont bons, pas une véritable organisation associative...Cela dit elle a une excellente répute...

Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est des organisations étudiantes, pour avoir vu l'envers du décor, hum, ça ferait rire si ce n'était pas vrai. Et après avoir étudié le sujet, yen a une qui me paraît tenir à peu près la route niveau éthique et organisation... sur les 4 (UNEF, UNI, PDE et FAGE). c'est à dire organiser vers le haut (le haut demande l'avis du bas et l'avis du bas devient la position officielle, plutot que le haut décide et le bas s'y conforme au nom de [...])

En attendant, je connais plusieurs organisations liées au monde de l'éducation qui sont composé de professionnels privés et d'enseignants (et professionnels publics dans une certaine mesure) qui tourne remarquablement bien depuis des années, voir des siècles pour certains d'entre eux.

Exemple quasi caricatural : la CTI, seule institution autorisée à habilité pour le diplôme d'ingénieur depuis 1934, est exactement paritaire :

Parmi ses 32 membres, nommés par le ministre en charge de l'enseignement supérieur sur proposition de leurs organismes d'origine, on trouve 16 professeurs ou membres de direction d'écoles d'ingénieurs publiques et privées, 8 représentants des groupements d'entreprises et 8 représentants de syndicats et d'associations d'ingénieurs. Leur mandat est de 4 ans, renouvelable une fois.

Je reconnais bien le cheval de bataille de celle que tu décris en terme de fonctionnement... :byebye:

Tu étais au BNEI? J'étais à l'Union des Cèpes avant que ca pète... :mad2:

Sur la CTI je suis d'accord, mais c'est une commission qui dépend du CNESER si mes souvenirs sont bons, pas une véritable organisation associative...Cela dit elle a une excellente répute...

j'étais au BNEI effectivement et j'ai aussi vu "l'union des cepes" pendant un temps, mais je dois avouer que je ne me sentait pas le plus adéquat pour mener des débats pluridisciplinaires, et j'ai donc très vite préféré me concentré sur ma mono, pour soutenir les pluri bien meilleur que moi.

La CTI ne dépend de personne, et surtout pas du cneser... elle est autonome et indépendante.

Ces habilitations se font trop souvent directement entre la CTI et la direction de l'école sans passer par les instance telles que le CEVU, le CA et le CNESER.
Mais lol... Le cneser n'a rien à dire, il est pas concerné, le CA est consulté avant chaque passage de la CTI et informé après chaque passage, et le CEVU de même, étant directement concerné. (3ans au CEVU et 2 au CA de mon école).
Link to post
Share on other sites

On a ptet du se croiser en congrès alors....Je connaissais bien Fabrice et d'autres du BNEI...

Désolé pour la CTI, j'ai marné sur la santé étudiante, mais le pluri comme toi j'y ai pas trop touché...Je pensais qu'elle rendait un avis, suivi derrière par le CNESER pour les habilitations de diplômes délivrés (visas, homologations....)

M'étonne pas de l'Unef comme réaction à la con... J'ai quand même entendu un militant Unef exiger en hurlant en plein CA de l'Université la démission du Président...première fois que je voyais autant de profs exploser de rire....

Link to post
Share on other sites
On a ptet du se croiser en congrès alors....Je connaissais bien Fabrice et d'autres du BNEI...

Désolé pour la CTI, j'ai marné sur la santé étudiante, mais le pluri comme toi j'y ai pas trop touché...Je pensais qu'elle rendait un avis, suivi derrière par le CNESER pour les habilitations de diplômes délivrés (visas, homologations....)

M'étonne pas de l'Unef comme réaction à la con... J'ai quand même entendu un militant Unef exiger en hurlant en plein CA de l'Université la démission du Président...première fois que je voyais autant de profs exploser de rire....

Si tu y étais à l'époque de Fabrice, c'est effectivement assez probable qu'on se soit vu.

Pour les écoles d'ing, et leur diplôme, en gros, les institutions ministérielles n'ont pas trop leur mot à dire, ce qui explique en partie la volonté politique de supprimer les écoles (plutot de les réintégrer dans les universités)... Mais la volonté industrielle est diamétralement opposé, et les écoles ont un vrai poids du coup, par les milliers d'ingénieurs qui sortent chaque année et par le soutien quasi inconditionnel de l'industrie.

Cependant, la situation n'y est pas idyllique, mais je suis absolument convaincu que l'unef n'a aucune amélioration à proposer dans les écoles, bien au contraire.

J'avais fait le résumé sur l'évaluation des enseignements et de la recherche dans la proposition de réforme avorté des universités (la précédente, si j'ai pas raté un train) pour une réunion bnei : c'était à se pisser de rire dessus, si ça n'avait pas été un projet de loi.

De toutes façons, je considère l'universités comme le système le plus injuste de notre enseignement supérieur : on ment aux étudiants, on les laisse faire n'importe quoi quasi sans controle, pour un résultat nul au final. Combien de diplômés embauchés pour leur formation issus de l'université par rapport au nombre d'étudiant en L1 ? 0.5% des étudiants en STAPS obtiendront le CAPEPS (en gros). Même si ce n'est pas le seul débouché du staps, je crois qu'il y a là un exemple de problème considérable.

Link to post
Share on other sites
0.5% des étudiants en STAPS obtiendront le CAPEPS (en gros). Même si ce n'est pas le seul débouché du staps, je crois qu'il y a là un exemple de problème considérable.

Ben au bout de quelques années à trimer ou tourner en rond ils tenteront les concours kiné, pour aller dans des écoles à 3000-4000¤ l'année (hors frais de matériels / équipements). Si t'as le diplôme t'es à peu près sûr de gagner ta vie plus que bien par contre.

Link to post
Share on other sites

très marrante la manif spontanée ( :mdr2: ) a djamena ............jamais vu des pancarte si bien écrite :cartonrouge: on aurais dit que sa sorte de l'INprimerie nationale .........que de la manipulation dans cette histoire a mon avis :zarb:

un bac chiche pas donné et sa part en vrille :cap: et maintenant le pouvoir tchadien essaie de ramasser un maX :craint:

il ne doit pas faire bon d'être posté la bas en ce moment ........déjà que en temps normal les français sont très mal vu...........:sucre:

==============

j'ai bien aimé le commentaire du représentant des marin-pécheurs : "pourquoi avoir attendu que il y est de la casse pour trouvé un accord"....... :roll:

pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Link to post
Share on other sites

Là ça y est, les pêcheurs ont obtenu satisfaction apparemment ...

Et du coup les agriculteurs, transporteurs routiers, chauffeurs de taxi veulent avoir la même chose,

Bruxelles gueule,

Dites, c'est quand qu'on s'en sort ? :transpi:

Je me suis acheté de belles chaussures de randonnée pour la semaine prochaine :transpi:

Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...