Jump to content

Politique Française et INternationale


ilcanzese
 Share

Recommended Posts

Hum...

Bon, quand je vois le bordel social et économique qui s'installe en France (et en Europe), je me dis que je fais bien de partir (et je croise les doigts pour que tout se passe bien dans mon nouveau pays d'adoption). Et dans quelques mois je n'aurai plus besoin des sous-titres pour les films en anglais, c'est toujours bien aussi ^^ !

Concernant l'imposition sur les plus values immobilières, pour le moment je souhaite louer mon bien et en tirer une rente. Mais si je souhaite le vendre un jour, j'ai l'impression que l'état ne va pas me louper :craint:. Mais bon, si d'ici là l'euro ne vaut plus rien, ça ne changera pas grand chose finalement...

Link to comment
Share on other sites

Bah à titre perso, j'ai un bon accent anglais, j'ai pas besoin des sous titres...sauf quand j'ai un chasseur de tête manifestement indien qui veut me recruter pour un poste en irlande (c'était une SSII => pas intéressé de toute manière)...leur accent est au moins aussi bon que celui des japonais ou des chinois :dd:

 

Sinon, je pense que tu ferais bien d'ouvrir un compte dans le pays ou tu désires aller...à titre perso, je régle quelques "détails" de paprasserie (renouvellement passeport & CNI), avant de m'en occuper...car il faut prévoir quelques temps avant qu'ils te filent une CB (le temps de vérifier que ton compte est approvisionné régulièrement entre autres)...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

En passant, personne en France (en dehors de contrepoints.org) pour faire remarquer que les démocrates se sont attribués "le mariage gay" alors qu'il s'agit d'une décision de justice qui n'a rien a voir avec eux...

 

Barak "retourne ta veste" Obamot 50 fois dans l'année :

 

Et la même avec Hilary Cliton :

 

Pour mémoire, le mariage ne devrait pas être une affaire d'Etat...

Link to comment
Share on other sites

Pourtant, le mariage a des impacts sur les impôts et donc les revenus de l'état. Il implique des devoirs nécessitant une mise en œuvre pénale... Si l'aspect morale n'est lié à l'état, la mise en œuvre si ! A moins de croire que les gens ne se marient que par amour et qu'ils continueraient à le faire si il n' y avaient pas "d'avantages".

Link to comment
Share on other sites

@RFN en quoi cela impacte l'Etat ? Si tu as des impôts liés à la personne et non au ménage, tout devient plus simple...idem pour les aides...pourquoi un ménage qui choisi d'avoir un enfant devrait avoir des aides alors que celui qui choisi de ne pas en avoir n'en aura pas ? Avoir des enfants est une question de responsabilité...si on n'a pas les moyens d'en faire, on n'en fait pas...

 

Après le mariage est une question d'un contrat passé entre deux personnes...après que l'Etat propose des templates de contrats pour simplifier les choses OK, mais que les maires passent leur dimanches d'été à célébrer des mariages au frais de tous les contribuables...c'est du détournement d'argent public. La même fonction pourrait très bien être assurée par des organismes privés.

Link to comment
Share on other sites

C'est un contrat passé entre deux personnes qui a des conséquence sur le revenu de l'état et quand il y a rupture, l'état doit agir par voie de justice. Donc non ce n'est pas qu'une affaire entre 2 personnes. Pour mémoire, un mariage sur deux se termine en divorce et si tu regardes le temps passé par le ministère de la justice sur le traitement des divorces, tu comprendras le lien... malheureusement !

 

Quant au raisonnement que si on en a pas les moyens, on ne fait pas d'enfant, c'est aussi vrai qu'il existe un père Noël soviétique... Il te suffit de regarder dans quelles tranches de la population il y a la plus grande fécondité. Les enfants, c'est aussi une garantie pour ses vieux jours...

 

Quant à qui peut prononcer un mariage ? Pouvoir régalien. Si tu t'es marié, tu sais qu'il y a un certain nombre de contrôle avant mariage : sanitaire (compatibilité, maladie,...) ou légale (lien familiale, polygamie, mariage blanc et immigration,...). Donc qu'un organisme privé fasse mieux.... Veux-tu que l'on parle de l'ANPE et de l'actuel service privé ? Je suis très bien placé pour te dire que toute externalisation à coût, souvent prohibitif.

Link to comment
Share on other sites

À partir du moment où le divorce à été autorisé, il aurait mieux valu supprimer le mariage. Tout aurait été beaucoup plus simple.

Les adultes seraient restés ce qu'ils auraient toujours dû être : des personnes autonomes responsables d'elles-même et la société n'aurait pas eu à gérer le sexe, l'âge, les liens entre conjoints.

Le seul élément qu'il aurait fallu mettre au clair : c'est le soutien aux enfants. Que chacun des candidats à devenir géniteur soit au courant avant (et de mainière invariable) et pas après de ce que ça implique.

 

Mais non, on laisse le mariage, on brode toutes sortes de lois et de règles autour, puis on crée des pseudo-mariages (pacs), et enfin le divorce. C'est un business d'avocats, de notaires, de fonctionnaires, rien d'autre.

Link to comment
Share on other sites

A l'origine, le mariage était un contrat. Ensuite, il a permis de protéger la femme car elle ne travaillait pas pour un salaire. Regarder cela avec nos yeux pique un peu mais le monde ne s'est pas fait en un jour.

Le mariage reste un engagement durable et un contrat: dans tous les cas on fait un contrat de mariage sensé simplifier ce qui se passera en cas de rupture. Dans la pratique, ça reste très compliqué car la situation a évolué et le contrat ne le prévoit pas (enfants par exemple).

Un couple, c'est toujours des concessions. N'est-il donc pas normal que celui qui a fait des concessions sur sa carrière au profit de celle de son conjoint n'est pas une juste indemnisation en cas de rupture de contrat ?

Quand on prend tout en compte, on s'aperçoit que rien n'est simple...

Link to comment
Share on other sites

A l'origine, le mariage était un contrat.

Non, c'était un acte religieux.

 

Ensuite, il a permis de protéger la femme car elle ne travaillait pas pour un salaire.

Certes, mais les temps ont changés, et il n'y a aucune raison de ne pas adapter les lois.

 

Regarder cela avec nos yeux pique un peu mais le monde ne s'est pas fait en un jour.

Le mariage reste un engagement durable et un contrat: dans tous les cas on fait un contrat de mariage sensé simplifier ce qui se passera en cas de rupture. Dans la pratique, ça reste très compliqué car la situation a évolué et le contrat ne le prévoit pas (enfants par exemple).

Un couple, c'est toujours des concessions. N'est-il donc pas normal que celui qui a fait des concessions sur sa carrière au profit de celle de son conjoint n'est pas une juste indemnisation en cas de rupture de contrat ?

Quand on prend tout en compte, on s'aperçoit que rien n'est simple...

A ma connaissance, le mariage avec séparation de biens existe...et que l'un des co-géniteurs participe aux dépenses liées à sa progéniture me semble normal. Qu'il y ait assymétrie des revenu n'est pas un problème. Des adultes doivent assumer leurs conneries.

Plusieurs cas sont possibles :

- cas ou le divorce se fait par consentement mutuel : prise en charge des enfants laissée à la seule appréciation des parties concernées : pas besoin de décision de justice

- cas ou ça se passe mal :

-- la partie fautive obtiens la garde des enfants mais dispose de revenus faibles : elle assume ses conneries

-- la partie fautive n'obtiens pas la garde des enfants : elle paie une pension alimentaire à l'autre

(dis autrement) :

-- la partie non fautive n'obtiens pas la garde des enfants : elle ne paie rien

-- la partie fautive obtiens la garde des enfants : elle reçoit une pension alimentaire

Quand on s'engage sur un contrat "à vie", on assume ses conneries...

C'est un contrat passé entre deux personnes qui a des conséquence sur le revenu de l'état et quand il y a rupture, l'état doit agir par voie de justice.

Non. Si tu impose une "flat-tax" sur les revenus, indépendament de la situation maritale et des états d'âme de deux personnes tu simplifie énormément les choses. Ce qui permettrait de virer un nombre conséquent de fonctionnaires (qui sont généralement tellement productifs qu'ils ne sont pas employables dans le privé, mais ça c'est un autre débat).

 

Donc non ce n'est pas qu'une affaire entre 2 personnes. Pour mémoire, un mariage sur deux se termine en divorce et si tu regardes le temps passé par le ministère de la justice sur le traitement des divorces, tu comprendras le lien... malheureusement !

Pourquoi la justice ne pourrait-elle pas être privatisée totalement ? Actuellement, si tu est politique ou que tu as les moyens, tu est assuré de n'être jamais inquiété. Avec une justice privée (mais faisant appliquer les mêmes lois), tu t'assures que les coûts sont maitrisés car une entreprise privée ne peut pas (contrairement à l'Etat) se permettre de s'endetter ad vitam aeternam.

 

Quant au raisonnement que si on en a pas les moyens, on ne fait pas d'enfant, c'est aussi vrai qu'il existe un père Noël soviétique... Il te suffit de regarder dans quelles tranches de la population il y a la plus grande fécondité. Les enfants, c'est aussi une garantie pour ses vieux jours...

Sympa la manière dont tu vois les enfants : pour toi ce sont des réserves de fric. Le modèle que tu propose est justement un modèle communiste et hautement mensonger visant à l'instauration d'un système de Ponzi à l'échelle des génération (exactement ce qu'ont mis en place les 68huitards-co***rds).

Dans la nature, il est rare que les enfants s'occupent de leurs parents. Le but de la parentalité est d'apprendre à ses enfants à voler de leurs propres ailes...pas de les aider à voler en se mettant sur leur dos en espérant leur faciliter la tâche.

 

Quant à qui peut prononcer un mariage ? Pouvoir régalien. Si tu t'es marié, tu sais qu'il y a un certain nombre de contrôle avant mariage : sanitaire (compatibilité, maladie,...) ou légale (lien familiale, polygamie, mariage blanc et immigration,...).

Certes, mais ces contrôles seraient fait tout aussi efficacement par un organisme privé. A ma connaissance, ça ne pose pas de problème à l'Etat de :

- confier la gestion des autoroutes à des entreprises privées

- confier la gestion des radars à des entreprises privées

- confier la gestion du contrôle technique à des entreprises privées

- confier les contrats d'armement à des entreprises privées

- ...

 

Donc qu'un organisme privé fasse mieux.... Veux-tu que l'on parle de l'ANPE et de l'actuel service privé ?

Oui le secteur privé non lié à l'Etat par du capitalisme de connivence fait mieux.

Pour l'ANPE, justement, parlons-en...quelle efficacité...ouah, pinaise je suis ébahi par les délais de traitement des dossiers...surtout par le nombre de radiations en fait et par le travail de trucage systématique des chiffres (les français des DOM-TOM comptent pour des prunes, ceux qui ont travaillé 1h dans le mois aussi, ...)

Concernant l'actuel service privé : il croule littéralement sous les taxes et les réglementations toutes plus stupides les unes que les autres.

 

Je suis très bien placé pour te dire que toute externalisation à coût, souvent prohibitif.

Je suis très bien plaçé pour te dire que l'Etat (j'ai bossé sur le projet de modernisation de l'Etat) gère ses externalisation d'une manière absolument catastrophique.

Par exemple :

- on annonce à son inforgérant avec qui on vient à peine de commencer un contrat qu'il se fera dégager au prochain appel d'offre...et comme l'Etat a été très prévoyant dans ses delais d'intervention, le moindre incident de prod ne sera pas traité avant 7 jours ouvrés...

- les besoins sont très mal exprimés et on constate énormément de réticences de la part des fonctionnaires à voir leur travail se faire automatiser...beaucoup préfèrent passer leur journée à faire un tâche débile, facilement automatisable...tout ça pour avoir une sécurité de l'emploi...qu'il n'auront de toutes manière pas, puisque la dette de notre pays n'est pas soutenable à moyen terme sans prendre des mesures coercitives à l'encontre de l'épargne des particuliers.

Au Royaume Unis, David Cameron a été élu sur le projet de "Big Society" là ou les travaillistes proposaient (à l'instar de ce qui se fait en France) un projet orienté "Big Government"...résultat des courses, l'angleterre se désendette, le nombre de fonctionnaires à chuté, le nombre de chomeurs diminue...et mieux encore, Londres est en train de devenir la nouvelle Silicon Valley ! Après certains journalistes partisans français rétorquent qu'il y a une part (minoritaire) de contrats 0h...mais être au chômage n'est il pas en soi un "contrat 0h" ?

Ren%C3%A9-le-honzec-John-Bull-Royaume-Un

(Source de l'image : www.contrepoints.org)

Link to comment
Share on other sites

Je vois qu'on ne sera pas d'accord et je ne suis pas sur ce forum pour ce genre de débat. Attention cependant aux idées bien trop vite faites: je lis parfois des "simplification" très peu réalistes.

Ensuite, pire que celui qui ne sait, c'est celui qui croit savoir.

Quelques petites réponses en passant :

Le mariage existait avant la religion et il y a des états sans religion où le mariage était bien un contrat.

Même avec séparation des biens, les divorces se passent aussi en justice.

Les enfants ? regarde l'histoire humaine. Merci de ne pas confondre mes propos avec le communiste (qui n'a jamais été réellement appliqué).

La privatisation ? Parlons-en... Une entreprise commerciale a pour objectif de faire des bénéfices pour son développement et la rémunération de ses propriétaires. Quand une entreprise aura pour seul objectif le succès des missions confiées, on pourra en reparler. Je suis maitrise d'ouvrage et j'ai comparée des MOE étatique et privée : c'est très amusant...

Flat-tax : avec des si... Moi je regarde ce qu'il se passe actuellement.

J'applique des marché de l'état, j'en connais les travers et les points positifs car il y en à que disent les détracteurs.

 

Sur ce, bonne soirée.

Je suivrai de loin et interviendrai ponctuellement  car je ne peux pas supporter qu'on dise n'importe quoi, mais je le redis, je ne viens pas ici pour ce genre de débats où nous ne serons jamais d'accord.

Link to comment
Share on other sites

Je te ferais une réponse complète quand Firefox décidera de ne pas planter lamentablement.
=> eg. : la flemme de tout réécrire, tout de suite et j'ai d'autres choses à faire que philosopher sur la sagesse socratique (qui est fort différente de la sagesse scientifique).

Rapidement, cependant :
- sur les simplifications que je fait : elles sont nécessaires pour faire réagir et réfléchir. Si on ne pousse pas une idée dans ses derniers retranchements, alors cette idée ne sert à rien.
- sur ce que je sais : je parle anglais couramment avec un accent que je change au gré de mes envies...je lis la presse internationnale, j'ai lu la plupart des auteurs de théories économiques et politiques...
- sur ce que je crois savoir : tu n'as pas fait cet effort.
- mariage avant religion : non. unions avant religions OUI. Mariage sous sa forme actuelle = contrainte religieuse
- flat tax : regarde la Pologne et la Croatie, ça a très bien marché pour eux...
- enfants : je pousse ton raisonnement dans ses derniers retranchements pour en tirer la substantifique moelle
- privatisation : le but d'une entreprise est effectivement de faire des bénéfices...leur redistribution est cependant à la discretion des propriétaires de l'entreprise, ce qui est bien normal...
- bénéfices : je ne vois pas en quoi c'est un mal. la commune ou j'habitais précédemment a racheté il y a 10 ans une centrale électrique. Dette immédiate : plusieurs millions d'euros. Bénéfices à long terme : garantis (la commune a remboursé sa dette plus tôt que prévu et acheté d'autres centrales). Ceci a permi de faire baisser le taux d'imposition des habitants et des entreprises afin de rendre la commune plus attractive. En 10 ans, la commune en question a gagné près de 5000 habitants (sur une population initiale de 10000 !).
- marchés de l'Etat : j'ai bossé dans 4 administrations différentes et dans une dixaine de boites privées...la différence est flagrante. Entre une boite américaine et la caisse des retraites, rien à voir...la boite américaine est 10x plus productive à minima.
- je bosse en mode "SkunkWorks" et j'ahorre toutes les couches de gens qui prétendent faire l'interface entre une idée / besoin et sa réalisation
- nous sommes d'accord sur le fait que nous ne seront jamais d'accord : d'un côté nous avons un étatiste qui aime rendre les choses simples compliquées et de l'autre un libertarien minarchiste (voire anarcho-capitaliste) qui déteste rendre compliquées les choses simples (mais qui ne voit aucun mal à rendre simple les choses compliquées)

Link to comment
Share on other sites

Certitudes quand tu nous tiens. Ce post me dit que tu te fais de idées notamment sur mon compte qui démontrent le manque de fondement de tes raisonnements. J'en conclue qu'il est inutile de poursuivre : tu as tes idées pas forcément correctement fondées et tu refuseras d'en changer car tu penses savoir. Comme mon but n'était pas de convaincre mais de ne pas laisser dire n'importe quoi face à un certain prosélytisme, mon but est atteint. See you...

PS : tu ne sais rien de mon expérience, vu que je ne donne aucun détails. Cela sent la prêche du faux pour savoir le vrai. Là dessus, bon courage.

Link to comment
Share on other sites

Plop

 

1/ Manque de fondements de mes propos ? Non, définitivement. Pour faire une spéciale "révolution" (nous somme le 14 juillet) et faire connaitre des libéraux français dont on ne parle malheureusement jamais dans les cours d'économie et de politique...si tu est un tant soi peu ouvert d'esprit : lis Bastiat (ici), Say (malheureusement dispo uniquement sur amazon), Lafayette ou Condorcet. Sinon, tu peux essayer de lire Piketty...et t'amuser à démonter ses impostures. As-tu déjà lu autre chose que ce qu'on t'a demandé de lire à l'école ?

 

2/ Mon but n'est pas de te convaincre de quoi que ce soit. Le mariage coûte cher à l'Etat, et si les gens étaient responsables, il n'y aurait pas besoin d'un état nounou pour l'encadrer.

 

3.1/ je ne prêche pas tout court, puisque je sais bien qu'il est impossible de """convertir""" un français n'ayant jamais mis les pieds en dehors de son pays et se bornant aux raisonnements simplistes qui sont assénés à longueur d'année par une """éducation nationale""" et une presse aux ordres (vu le montant de leurs subventions, je ne vois pas comment les qualifier autrement)...

 

3.2 / concernant le faux, je te trouve bien cavalier. Je ne me contente pas de lire "Le Monde" (subventionné à hauteur de 13 083 310€ en 2014) . Les rapports de l'OCDE sont très distrayants à lire...notamment dans leur partie résumé / recommandations.

 

Je te laisse libre de refuser toute argumentation, mais cela ne fait pas montre d'ouverture d'esprit, d'autant que contrairement à toi, je met à disposition mes sources afin que nous puissions en disserter librement. Si jamais il te prenait l'envie soudaine de les lire, tu trouvera sans doute que certaines nuancent quelque peu mon propos, notamment au niveau des privatisations.

 

Par ailleurs, saches que la meilleure réaction à avoir face à une attaque ad-personam est (surtout quand elle est aussi grossière) bien souvent de n'en rien faire...le fait d'y avoir réagit est quelque part révélateur, et je pense que tu en conviendra...

 

Je te laisse libre de toute opinion à mon égard, mais sache que j'ai été jeune et que j'ai aussi cru aux bienfaits de l'Etat Maman ;)

 

PS : Pour le fun, un poil extrémiste sur la profession mais marrant (renseignes toi sur le mec avant de porter un jugement) :

Link to comment
Share on other sites

Oui, beaucoup de mots savant et de belles citations, mais dans quel pays mettons donc tout cela en œuvre ? Où est donc ce paradis ?

Quoi ? Aucun n'arrive à réfléchir et à appliquer de si belles théories ? Mais pourquoi ne te présentes-tu pas à des élections ? Avec un tel programme, tu ne peux que gagner, non ?

 

Mais je le redis je ne suis pas ici pour cela et je ne perdrais pas mon temps à débattre de cela car ça ne fait pas avancer le monde.

 

Deux intellectuels assis...

Link to comment
Share on other sites

En passant, sur le pourquoi les petits partis ne peuvent pas gagner...le problème est identique en France et au Royaume Uni

 

 

Désolé pour la qualité (pas trouvé mieux)...mais le propos vaut le détour...comme toujours avec l'émission Archimedes, difusée sur Arte pendant près de dix ans...

 

 

La conclusion de ces deux vidéos est : celui qui choisit le système électoral détermine le gagnant...et donc la démocratie parfaite n'existe pas...j'irais probablement plus loin qu'eux, mais passons ;)

Link to comment
Share on other sites

La conclusion de ces deux vidéos est : celui qui choisit le système électoral détermine le gagnant...et donc la démocratie parfaite n'existe pas...j'irais probablement plus loin qu'eux, mais passons ;)

 

même si il y a peu de chance que les petits partis gagnent je prèfère le système suisse

 

Après le UKIP était le deuxième au niveau de nombre de voix et le SNP a prit le 99% des sièges en écosse

Link to comment
Share on other sites

Je préfère également le système Suisse, et le système de votation me semble extrêmement intéressant dans une démocratie moderne...
 
D'ailleurs, comme le laisse transpirer Contrepoints ce jour même...l'Euro n'aurait probablement pas été adopté s'il avait été soumis à une votation populaire (comme il y en a eu en Suède et au Danemark, qui tout deux se sont soldés par un non franc et massif à l'Euro)...

Link to comment
Share on other sites

après le problème quand le peuple décide c'est que d'une part il ne connaît pas toutes les implications d'une loi (comme la votation du 9 février sur l'immigration de masse

et d'autre votations ou le peuple (pavote pour ou contre un truc puis se plaind de ce qu'il a voté, exemple les personnes qui râlent contre la hausse des caisse maladies mais ont voté non à la caisse unique

Link to comment
Share on other sites

C'est avant tout une question d'éducation...nos députés disent tout et n'importe quoi et pourtant on leur laisse les clés...

oui mais enfin il y a certaines décisions que je trouve que c'est le parlement qui dois décider sans demander au peuple

Link to comment
Share on other sites

Comme la loi sur le renseignement ? Les déclarations de guerre ? ...

plutôt les avions (surtout si c'est pas les grippen) la loi sur l'immigration de masse

voir d'autres mais après ça peut paraitre drôle du point de vue français vu que vous avez beaucoup votre  mot à dire et aussi que le conseil fédéral est constituer de 7 ministres (conseiller fédéral) et pas 263 ministres

Link to comment
Share on other sites

Aurait-on donner le droit de vote aux femmes en 1944 si on avait fait un référendum auprès des seuls hommes ?

Badinter aurait-il fait abolir la peine de mort ?

Veil aurait-elle obtenu l'IVG ?

 

Le référendum n'est pas une panacée... Vous savez certainement tous comment tourner les question d'un sondage pour "forcer" une réponse, non ? Suffit de lire les enquêtes qualité qui sont souvent un modèle du genre...

 

Après, il y a de nombreux citoyens qui se laissent abuser par des promesses démagogiques (et je ne parle pas des grecs qui s'il sortent de l'Europe vont certainement le regretter).

 

Et puis quand je lis les réactions de nos concitoyens sur les sites d'actualité, c'est confondant d'inepties, de préjugés et d'absence de réflexion... pourtant, la plupart d'entre eux votent !

 

Je pense malgré tout que les référendum sont nécessaires mais les questions doivent être simples et claires, après un vrai débat pour positionner les avantages et inconvénients.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...