Jump to content
m00t

Diplômes / parcours des INpactiens

Publications recommandées

Salut à tous,

Je ne suis qu'en première mais je commencé à m'occuper de mon orientation post-bac et aujourd'hui j'ai été visité l'ENSAM de Cluny (71) et je dois avouer que j'ai été séduit. Il y avait en même temps que nous une classe de prépa de Mimard (St-Etienne, 42) et ils nous on expliquer un peu le truc. Même si leur vision parait un peu moins "cauchemardesque" que ce que l'on dit, j'aimerais avoir, si possible, l'avis d'INpactien qui aurais fait une prépa, du style PT, car MP ce sera sans moi :craint:

Sinon, est-ce qu'il y en a qui ont fait une école d'ingénieur comme celle-ci (Art & Metier) ?

Merci.

Cf mon parcours renseigné ici même, j'ai fait une prépa intégrée. Si ça peut t'aider.

Côté ambiance entre élèves c'était cool, sauf à la fin de l'année où les 30 derniers de la promo se tiraient la bourre pour pas faire partie des virés.

Mais bon, les prépas intégrées et les prépas en lycée c'est pa spareil tant dans le contenu que dans l'ambiance.

Tu veux savoir quoi sinon au juste ?

Je me renseigne sur un peu tout, pour avoir plus d'avis. De toutes façon, il me reste encore ma terminale ^^

On dit souvant que l'ambiance n'est pas non plus la même entre les grandes prépas parisiennes et les prépa de "province".

Perso j'ai fait ma prépa (MP) à Bordeaux (Montaigne) donc je pourrai pas dire ce qu'il en est des prépa parisiennes, mais mon expérience de la prépa a été plutot sympa, l'ambiance entre éleves etant plutot bonne (pas d'esprit du genre focalisé sur les concours et je bouffe les autres). Par contre la prépa, c'est la prépa, faut pas s'attendre à trop glander... le rythme est quand même soutenu. Mais en principe la plupart des gens s'y adaptent bien.

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

Ah tiens j'ai faillit faire Montaigne aussi.

C'était mon 2ème v½ux en fait. Suis aller à Poitiers finalement.

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites
Pour la province, on peut pas dire que tu aies choisi la ville la plus vivante / fun qu'il soit :fumer: (les autochtones ne me contrediront pas et ya rien de péjoratif dans ce que je dis)

La ville en soit est très jolie et agréable pour y passer un petit WE lors des fêtes de noël. Après pour y vivre, c'est autre chose. C'est peuplé d'abrutis encore plus narcissiques que moi (c'est dire !).

J'ai trop peur que ce soit comme ailleurs maintenant, et puis j'ai trop de projets dans le coin.

Au moins, Paris (en tout cas la banlieue), c'est comme fonzy, c'est cool :non:

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites
Moi j'ai fais un choix risqué : partir en province avec l'informatique qui est une discipline très parisienne (dans mon domaine en particulier : réseaux-télécoms). Mais bon, la chance c'est que la province se développe fortement dans ces secteurs, alors qu'à Paris ça stagne (toujours forte demande et forte offre, mais ça ne bouge pas AMHA).
J'ai fait pareil en octobre dernier pour suivre ma femme mutée à Lille ; mais avec la fermeture du marché actuel c'est pas la joie dans la branche réseaux/télécom. Les boites sont ultra frileuses et pourtant y a du taf..

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites
Moi j'ai fais un choix risqué : partir en province avec l'informatique qui est une discipline très parisienne (dans mon domaine en particulier : réseaux-télécoms). Mais bon, la chance c'est que la province se développe fortement dans ces secteurs, alors qu'à Paris ça stagne (toujours forte demande et forte offre, mais ça ne bouge pas AMHA).
J'ai fait pareil en octobre dernier pour suivre ma femme mutée à Lille ; mais avec la fermeture du marché actuel c'est pas la joie dans la branche réseaux/télécom. Les boites sont ultra frileuses et pourtant y a du taf..

Les réseaux-télécoms c'est de toute façon peu recherché en dehors de Paris et de la Bretagne (Rennes, Brest et Lannion). Envoie-moi en MP un lien vers ton profil Linked-in ou Viadeo que je t'ajoute à mes contacts, on sait jamais si tu peux piocher dedans... ;)

Au passage, t'as tenté les entreprises situées à Roissy ? un coup de TGV depuis Lille (45 min) et zou à toi le taf (ADP telecom et autres). T'as essayé Altitude Telecom ou Niji ?

Bon courage en tout cas. Au final une fois qu'on a trouvé on est content d'avoir persévéré et d'avoir une vie différente. ;)

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

Aller je rafraichis le poste

Pseudo : Macslan
Lycée : Cycle d'orientation 2007
Enseignement supérieur et Diplome(s) : EPSIC  CFC d'informaticien apprentissage dual généraliste 2008 - 2012
"Philisophie" du cursus : C'est le cursus normal d'informaticien et où j’étais ils ne proposait pas les autres options pour simplifier
Métiers (ou stage ou boulot en freelance, etc... ) : Stage dans un service IT d'entreprise et un stage dans l'atelier d'un magasin informatique, J'ai travaillé aussi dans un Service IT et en ce moment je travail dans une boite d'informatique toujours en tant que technicien réseau/système

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

C'est assez compliqué à trouvé un équivalent

Modifié par macslan

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

Pseudo : digital-jedi
Lycée : Terminale S, Bac en 2000
Enseignement supérieur et Diplome(s) : Ecole ESIEE en 5 ans (Majeure MicroElectronique), diplôme en 2006
"Philisophie" du cursus : Ecole ESIEE généraliste pour s'orienter vers un choix de majeure après 3 ans de prépa intégrée (permettant de découvrir les matières)
Métiers (ou stage ou boulot en freelance, etc... ) : Ingénieur R&D HW puis Industrialisation / production équipements HW
 


PS : Localisation région parisienne. Et ESIEE spécialisée en électronique, électrotechnique et informatique.

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

J'ai très honte de mettre mon parcours ici quand je vois vos formations blindées.

Cependant, peut-être que ça servira d'exemple à certains qui croient leurs vies pro terminées parce qu'ils commencent en bas de l'échelle.

Pseudo : Aloyse57
Lycée : CAP Conducteur Routier (1985)

Autre formation : CCA Ambulancier (1987)
Enseignement supérieur et Diplome(s) : DUT Info en cours du soir (3 ans)+1 an à plein temps, en même temps que les étudiants "normaux" ; obtention en 1993, puis CNAM en cours du soir (Analyste) en 1998.
"Philosophie" du cursus : électronique+programmation depuis l'âge de 13 ans par passion, passage à vide scolaire en 2nde donc orientation technique(=métier manuel), jobs crève-la-faim en conséquence, d'où retour aux études obligatoire en parallèle.
Métiers (ou stage ou boulot en freelance, etc... ) : chauffeur Poids-Lourds, ambulancier, analyste-programmeur, analyste, R.S.I.

 

Remarques :

1/J'ai un DUT sans avoir un BAC. Oui c'est possible, il y avait des tests de sélection pour valider le niveau d'entrée aux cours du soir dans le cadre de reconversions. Je ne sais pas si ça existe encore.

2/J'ai émigré au Québec en 2000, car aucun avenir en Lorraine à part le Luxembourg (pour ceux qui connaissent).

3/Je ne recommande à personne de faire ce type de parcours : c'est très long, c'est humiliant, ça demande des sacrifices familiaux/sociaux énormes, ça donne un CV bigarré.

4/C'est mieux que de passer une vie de m*rde, à se faire traiter comme tel.

5/Je n'ai jamais été au chômage une seule journée, ni licencié une seule fois. Pourvu que ça dure.

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

J'ai très honte de mettre mon parcours ici quand je vois vos formations blindées.

Cependant, peut-être que ça servira d'exemple à certains qui croient leurs vies pro terminées parce qu'ils commencent en bas de l'échelle.

Pseudo : Aloyse57

Lycée : CAP Conducteur Routier (1985)

Autre formation : CCA Ambulancier (1987)

Enseignement supérieur et Diplome(s) : DUT Info en cours du soir (3 ans)+1 an à plein temps, en même temps que les étudiants "normaux" ; obtention en 1993, puis CNAM en cours du soir (Analyste) en 1998.

"Philosophie" du cursus : électronique+programmation depuis l'âge de 13 ans par passion, passage à vide scolaire en 2nde donc orientation technique(=métier manuel), jobs crève-la-faim en conséquence, d'où retour aux études obligatoire en parallèle.

Métiers (ou stage ou boulot en freelance, etc... ) : chauffeur Poids-Lourds, ambulancier, analyste-programmeur, analyste, R.S.I.

 

Remarques :

1/J'ai un DUT sans avoir un BAC. Oui c'est possible, il y avait des tests de sélection pour valider le niveau d'entrée aux cours du soir dans le cadre de reconversions. Je ne sais pas si ça existe encore.

2/J'ai émigré au Québec en 2000, car aucun avenir en Lorraine à part le Luxembourg (pour ceux qui connaissent).

3/Je ne recommande à personne de faire ce type de parcours : c'est très long, c'est humiliant, ça demande des sacrifices familiaux/sociaux énormes, ça donne un CV bigarré.

4/C'est mieux que de passer une vie de m*rde, à se faire traiter comme tel.

5/Je n'ai jamais été au chômage une seule journée, ni licencié une seule fois. Pourvu que ça dure.

Faut pas avoir honte d'ailleurs en Suisse la formation de Conducteur routier est un CFC comme celui d'informaticien enfin 3 ans au lieu de 4 et pour ambulancier il y a certaines conditions

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

J'ai très honte de mettre mon parcours ici quand je vois vos formations blindées.

Salut Aloyse,

Moi, je suis épaté par les gens comme toi qui s'en sortent dans la vie à la force de leurs convictions et de leur volonté de se démerder. 

Je suis né fils et petit-fils d'ingénieur, donc j'ai juste déroulé la voie classique qui s'offrait à moi sans me poser de questions et parce que mes parents pouvaient me payer les études. Faut aussi avoir les facultés intellectuelles et la motivation des études, mais j'ai eu quand même eu de la chance étant donné la classe sociale de mes parents.

Après, mes potes ingénieurs et moi, on a choisi cette voie pour le niveau social qu'elle apporte et la protection sociale. Chaque matin, je ne me lève pas en me disant : "chouette, je vais lancer un équipement en production / faire de l’ingénierie". C'est un job alimentaire pour nous, mais bien payé.

Ma femme gagne moins que moi, mais se lève chaque matin motivée et heureuse d'aller à son travail (en hôpital).

 

J'ai juste écrit mon cursus 3 message plus haut, parce que j'ai découvert le thread. Et qu'un père de famille a créé un sujet pour se renseigner sur les études de son fils en informatique. Donc je me suis dit que ce thread est pratique si tu recherches des profils d'INpactiens dans un domaine pour demander leur retour expérience sur leurs études et vies professionnelles.

 

EDIT : j'ai supprimé une réponse à un post de... 2009. :) 

Modifié par digital-jedi

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

Je rafraichis ce poste en relançant le sujet (au cas où y'ait encore des gens ici)

Pseudo : Colunadoc

Lycée : 2012, Bac ES option LV1 Anglais

Enseignement supérieur et Diplome(s) :

  • 2012-2014 : DUT Métiers du Livre option bibliothèques à Bordeaux
  • 2014-2015 : Licence pro gestion de ressources documentaires, Clermont-Ferrand (c'est cette licence qui m'a fait réaliser que j'aurais bien aimé aller vers le numérique)
  • 2015-2016 : Master 1 MEEf Documentation - Prépa CAPEs Documentation à l'ESPE Aquitaine
  • 2016-2017 : Licence pro Médiations des données et de l'information numérique IUT Bdx Montaigne
  • 2017-2018 : M2 à distance - Littérature jeunesse spécialité Bibliothèques

"Philisophie" du cursus :

J'aimais lire, je savais pas quoi faire, une amie m'a parlé du DUT et pouf j'ai été prise à l'autre bout de la France. Ensuite j'ai voulu me spécialiser vers le numérique, d'où la 1ère lpro. Puis j'ai voulu changer de domaine, direction le M1 pour être prof-doc dans les CDI. L'éducation nationale me plaisait pas, la pédagogie non plus, alors j'ai fait demi-tour vers une LPRO qui ouvrait seulement à la  rentrée 2017 et me suis retrouvée à galérer dans mon mémoire mais j'ai fini par l'avoir.

Direction donc le M2 pour valider finalement un bac +5 parce que ça assure un salaire + élevé et me "spécialiser" en litté jeunesse.

Métiers (ou stage ou boulot en freelance, etc... ) :

Stages en médiathèque 12 semaines environ

Stage 6 mois - Chargée de projet Crowdfunding, CM, gestion des articles Wordpress

Service civique en Information jeunesse

CV : http://www.doyoubuzz.com/coline-paillet

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

Salut, :byebye:

Félicitations pour la présentation et bon courage pour la recherche de taf. :yes:

Peut-être préciser si tu recherches dans toute la France ou seulement la région bordelaise.

 

 

Partager cette publication


Lien vers la publication
Partager sur d'autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous serez en mesure de laisser un commentaire après vous être connecté



Se connecter dès maintenant

×
×
  • Créer...