Jump to content

Recommended Posts

Bon OK, ça faisait longtemps.

Donc MAJ Kobo (qui apporte semble-t-il pas mal de soucis). J'ai une "collègue" dev ebook qui a réussi à avoir des points de suspension alignés verticalement dans la ligne quoi… et le rendu des polices semble être reparti de deux pas en arrière.

MAJ Kindle (qui gère leur nouveau format). Là, ça sera plus technique et ça intéressera plus les gens qui fabriquent de l'ebook, une exploration du rendu du format sur Kindle e-ink chez moi. À savoir qu'en gros, c'est du Canada Dry d'EPUB, KF8… et au final, leur support des langages de code se rapproche de celui qu'on demande depuis plusieurs mois chez les autres (qui sont censés être à fond sur EPUB puisque c'est le format qu'ils vendent… mais non, c'est juste catastrophique… genre Kobo qui ne prend pas en compte les valeurs CSS pour body… :mad: et qui ne communique jamais avec les devs, sauf si tu vas chez eux avec un bug… ce qui est juste pitoyable sachant qu'ils vont prendre un nouveau moteur de rendu pour EPUB3 et qu'on a aucune documentation ni émulateur… Bref…)

Pour les autres, KF8 apporte le zoom des images (encore un truc qu'on demande depuis des plombes), les tableaux (tabular data), les BD en mode de lecture case par case, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc MAJ Kobo (qui apporte semble-t-il pas mal de soucis). J'ai une "collègue" dev ebook qui a réussi à avoir des points de suspension alignés verticalement dans la ligne quoi… et le rendu des polices semble être reparti de deux pas en arrière.

Je confirme...

Chez moi, le nouveau système des "étagères" ne fonctionne pas... Le dico FR non plus... Le reste est toujours fonctionnel :|

Mais je crois qu'ils l'ont très vite retirée afin d'éviter de faire trop de casse... :roll:

:chinois:

Sinon PanozPublishingTeam a un MP en attente je crois bien ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mauvaise nouvelle pour ceux qui attendaient les écrans e-ink couleur…

Qualcomm a décidé de fermer sa division Mirasol : http://www.the-digit...r/#.UA2yEjE0N0U

Faut dire qu'apparemment, leur première tentative est un énorme échec commercial : http://www.lesnumeri...ial-n25363.html

Pour résumer : fermeture de la division, vont tenter de vendre des licences à des fabricants, vont sortir certains produits prévus sous leur propre nom…

Après, le rendu couleur est assez mauvais vu qu'on touche les limites de la techno e-ink.

Et pour les licences, bon courage pour en refourguer sachant que tout le monde sait que c'est galère niveau production avec un énorme taux des écrans produits qui part à la poubelle et que ce n'est donc pas rentable de les fabriquer. Selon certains propos en off, on sait même que près de la moitié des écrans produits partent à la poubelle pour défaut qualité…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dommage, j'en attendait beaucoup de cette techno.

J'imagine que les baisses de prix des dernières tablettes n'aide pas, quelqu'un qui à déjà une tablette ne va pas s'acheter une liseuse couleur à coté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, il reste quand même Samsung qui a racheté LiquaVista.

http://www.digitaltr...irm-liquavista/

En gros, c'est à mi-chemin entre e-ink et LCD vu qu'il faut un rétro-éclairage pour que ça tourne. Au niveau technique, faut dire que Mirasol touchait aux limites de la technologie e-ink, et qu'il aurait fallu une énorme découverte (donc beaucoup de pognon lâché en R&D) pour faire avancer le truc de façon significative. En gros, c'était couru d'avance ou presque, qu'il y avait plus de chances que ce soit un échec qu'une réussite.

Maintenant, Samsung a mis de côté le hardware e-book depuis un certain moment donc je ne sais pas ce qu'ils vont en faire, d'autant que ça a été avalé par la division LCD…

Faut dire que les revendeurs vendent aussi beaucoup plus de tablettes LCD (Nook Tablet, Kindle Fire) que de readers e-ink…

D'ailleurs, Nook Touch n'a pas été rentable pour B&N cette année. Ça leur a mis les comptes dans le rouge au dernier trimestre, parce qu'ils ont dû reprendre les invendus de la saison de Noël… et il y en avait beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sony PRS-T2 en approche

http://store.sony.co...552921666483313

En espérant que leurs devs ont enfin réglé les bugs avec les images… (même pas possible de foutre un lien sur une image chez Sony).

[Opinion n'engageant que moi] Je suis allé regarder le test sur ebouquin et même si elle bénéficie d'améliorations techniques et logicielles, je la trouve relativement moche par rapport aux PRS 350- 650.

J'ai offert à ma belle mère une PRS T1, et j'avais déjà fait ce constat d'une qualité de fabrication qui est très éloignée du standard précédent, pour un confort de lecture équivalent : même si le processeur des T1 et T2 est largement plus véloce que celui des 350-650, l'écran reste le principal vecteur d'interaction, et, en dehors de la vitesse de rafraîchissement, rien n'a changé (c'est un e-ink pearl en 800*600 qui équipe les 3 dernières générations de liseuses sony)...

Sony pourrait comprendre que les gens aiment acheter des objets de qualité, bien finis, et qu'ils en attendent aussi un suivi bien plus important. S'il est impossible de rajouter le wifi sur la 650, ils pourraient modifier son firmware et la faire bénéficier des nouveaux logiciels qu'ils proposent pour leurs nouveaux modèles, afin d'unifier les versions plutôt que de créer des exceptions à chaque version.[/opinion n'engageant que moi]

Par ailleurs, existe-t-il des gestionnaires de bibliothèques numériques indépendants, dotés de fonctions telles que windows media player par exemple, ou itunes, rattachés à des magasins en ligne ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sony PRS-T2 en approche

http://store.sony.co...552921666483313

En espérant que leurs devs ont enfin réglé les bugs avec les images… (même pas possible de foutre un lien sur une image chez Sony).

[Opinion n'engageant que moi] Je suis allé regarder le test sur ebouquin et même si elle bénéficie d'améliorations techniques et logicielles, je la trouve relativement moche par rapport aux PRS 350- 650.

J'ai offert à ma belle mère une PRS T1, et j'avais déjà fait ce constat d'une qualité de fabrication qui est très éloignée du standard précédent, pour un confort de lecture équivalent : même si le processeur des T1 et T2 est largement plus véloce que celui des 350-650, l'écran reste le principal vecteur d'interaction, et, en dehors de la vitesse de rafraîchissement, rien n'a changé (c'est un e-ink pearl en 800*600 qui équipe les 3 dernières générations de liseuses sony)...

Sony pourrait comprendre que les gens aiment acheter des objets de qualité, bien finis, et qu'ils en attendent aussi un suivi bien plus important. S'il est impossible de rajouter le wifi sur la 650, ils pourraient modifier son firmware et la faire bénéficier des nouveaux logiciels qu'ils proposent pour leurs nouveaux modèles, afin d'unifier les versions plutôt que de créer des exceptions à chaque version.[/opinion n'engageant que moi]

Par ailleurs, existe-t-il des gestionnaires de bibliothèques numériques indépendants, dotés de fonctions telles que windows media player par exemple, ou itunes, rattachés à des magasins en ligne ?

Alors, amélioration firmware, c'est clairement pas leur philosophie.

Là, ça va faire plaisir aux possesseurs de T1, on vient d'apprendre que Sony a décidé de ne pas mettre à jour son firmware pour qu'il soit à peu près au niveau du T2 (alors qu'on a fait les tests directement à la sortie, niveau support EPUB, et ils ont corrigé tout un tas de bugs images qui peuvent jusqu'à faire planter la liseuse alors que t'as juste un lien sur une image de fond… :fou: )

Par ailleurs, la T2 ne supporte toujours pas un truc aussi con qu'un lien sur une image… En gros on a droit à HTML5 et CSS3 dans EPUB3, et certains fabricants de liseuses sont bloqués en 1996 niveau possibilités… (et encore, je suis à peu près sûr qu'Internet Explorer 3 gérait un truc aussi con que ça). Le fait est que Sony passe plus de temps à améliorer le support PDF que le support EPUB, en fait. (alors qu'Adobe a elle même foutu le format PDF de côté pour la lecture numérique et mobile en 2007…)

Et je suis d'ailleurs en train de voir s'ils n'ont pas fait une erreur dans leur fiche technique parce qu'il y a un truc très bizarre dedans : support EPUB (OPS 2) alors qu'on est à OPS 2.0.1 depuis un bail… :ooo En espérant que ce soit le mec qui a rédigé les specs qui a fait l'économie du truc sinon…

L'ebookstore de la Sony PRS-T2 sera Chapitre.com pour info. Encore une fois, comme il n'y a pas de MAJ PRS-T1, l'ebookstore chapitre.com ne sera pas dispo sur la liseuse de précédente génération. Ils avaient déjà fait le coup avec les PRS-X50 pour les MAJ firmwares pas faites (j'ai été concerné directement), mais là ils confirment qu'ils n'en ont rien à foutre de leurs clients… Au total, si on compte les PRS-X50 et PRS-T1, c'est quelque chose comme 1.2 millions d'utilisateurs qui n'ont pas eu droit à une MAJ firmware de leur matos, donc aucune correction de gros bugs également, en moins de 2 ans…

Pour les gestionnaires indés, Calibre est le plus connu. À ma connaissance, il n'y en a pas qui prend en charge des magasins. :-/

PS : C'est pas notre rôle de prendre parti dans l'histoire contre Sony et sa politique de merde ou pas. Mais je peux dire que l'envie ne manque pas d'arrêter de dégrader les fichiers qui passent chez tous les autres pour que ça tourne chez Sony en mettant un "liseuses incompatibles : Sony PRS-xx" à la fin de la description du bouquin. Après tout, eux ne font pas en sorte que tous leurs utilisateurs soient au même niveau, alors pourquoi on devrait cacher leur logiciel dégueulasse qui se tape des bugs monstrueux sur des trucs tous cons ? Peut-être que si des éditeurs commencent à faire ce genre de trucs, ils auront un peu plus de considération pour tout le monde : lecteurs et devs…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, contribution mini test Kobo Mini, sans images, avec des grandes lignes donc vous excuserez la rédaction insuffisante du truc mais ça ne sera pas plus mal dans le sens où ça fera résumé où les trucs importants sont ultra visibles :transpi:

Notez que j'ai une relation particulière aux liseuses et apps de lecture dans le sens où la plupart du temps, je les utilise pour le boulot, à savoir déboguage du code des fichiers, vérif mise en page, design éditorial, optimisation typographique, etc. Du coup, je vais aussi peut-être parler de détails insignifiants pour certains lecteurs mais bon, autant y aller à fond vu que ça peut en intéresser certains et qu'on ne parle jamais de ces points-là dans les tests sur le net.

On commence avec le hard

Alors, du point de vue hardware, la liseuse est vraiment vraiment aussi mini que son nom laisse le présager. Par exemple, elle est à peine plus haute que mon téléphone portable (un Lumia 800) et à peu près 1.6 fois plus large. Elle rentre donc vraiment dans la poche et son poids est tout à fait confortable. Je dirais que c'est un peu la liseuse qui fait office de livre de poche sur le marché aujourd'hui. Elle est encore plus compacte que ma PRS-350, qui était une liseuse 5" également. Par rapport à une Kindle de base, on gagne vraiment beaucoup en compacité.

Elle fait beaucoup moins cheap que la Kindle entrée de gamme, j'ai même été choqué de la reprendre en main, pour tout dire. Le seul truc que je trouve un peu cheap et qui ne m'inspire pas super confiance, c'est le dos que tu peux remplacer. Niveau fixations, ça respire pas trop la qualité en fait.

Pas de bouton, un large cadre où même les gros pouces ne seront pas dérangés, le dos est en plastique mou/doux (un peu courbé) et est très agréable. Le cadre de devant est un peu plus dur. Dans tous les cas, par contre, en noir, ça marque facilement et faut vraiment y aller avec le chiffon au bout d'une ou deux semaines (suivant utilisation) vu qu'il est assez difficile d'enlever les marques avec les doigts ou le t-shirt.

Petite remarque, le rebord entre le cadre et l'écran est assez voire très profond, ce qui pourrait éventuellement gêner les gros doigts lors de l'utilisation de l'interface tactile dans le sens où certains icônes sont très proches du bord de l'écran.

L'écran de 5" pourrait ne pas trop convenir aux gens qui lisent dans des grandes tailles de caractères puisque ça multiplie le "tournage de page" à ce moment-là. N'oubliez pas qu'on ne perd pas juste 1" soit 2.54 cm mais plutôt 2 cm de haut et 1.5 cm de large (à la louche, j'ai sorti le mètre déroulant). Et comme on garde une réso de 800 par 600, bah... Là, par exemple, je ne suis même pas à la moitié de la taille de caractère de Georgia histoire de garder un confort "typographique" suffisant : on est un peu en dessous du nombre minimum de la plage optimale de caractères par ligne sur écran (55 à 75) mais la taille est suffisamment grande quand même, sans trop foirer la composition en drapeau (alignement à gauche avec des espaces blancs fin de ligne trop variés et donc parasites). Pour info, la taille spécifiée par défaut, 16 px, est quand même assez petite à mon goût alors que sur du 6", ça passe nickel en général.

Au niveau de la dalle e-ink (si on peut appeler ça comme ça), je n'ai pas constaté trop de différences avec une dalle Kindle Non-touch de l'année dernière. La Mini utilise une dalle plus bas de gamme (Vizplex V110) pour des raisons de coûts mais ça ne se ressent pas tant que ça, d'autant que vous verrez que Kobo offre une petite astuce software pas négligeable.

Pour l'autonomie, j'ai lu quelque chose comme 2 bouquins de 300 pages donc des périodes de lecture de deux heures étalées en plusieurs sessions, et effectué pas mal de tests sur mes propres fichiers (impossible de quantifier sachant que ça sort d'une utilisation normale de la liseuse). Au final, je table sur 2 semaines d'autonomie en lecture soutenue. Notez que vous pouvez utiliser n'importe quel chargeur pour recharger la liseuse (au contraire des Sony PRS...).

Niveau software

Interface tout tactile, j'ai un peu de mal. Pour moi, même si liseuse n'a effectivement pas la même utilisation qu'une smartphone ou qu'une tablette, il faut au moins un bouton physique "home". Devoir aller le chercher dans le menu, ça me perturbe. OK, c'est plus joli sans, c'est ça en moins qui peut poser problème en SAV et tu es censé lire un livre donc mettre la liseuse en veille depuis le bouquin mais, dans un domaine de "gadgets électroniques" où tout ce qui est mobile fonctionne sur le principe du "il y a un bouton physique ou sensitif" pour revenir à l'accueil, les fabricants de liseuses qui retirent ce bouton font fausse route à mon avis tant c'est devenu une habitude pour à peu près tout le monde et que, du coup, tu peux ressentir le fait d'avoir à le chercher dans le menu comme pas naturel ou bizarre. Je veux dire, même Windows 8 fait de la touche clavier Windows un raccourci vers l'accueil Modern UI. Et donc les fabricants de liseuses pensent que ça ne fait rien de l'enlever ? Bah je me surprends à tapoter sur le Kobo en bas du cadre pour revenir à l'accueil à chaque fois ou presque parce que je le fais automatiquement sur mon smartphone et ma tablette...

Cela dit, l'interface est plutôt bien foutue, très visuelle, même si des "économies" auraient pu être faites afin de faciliter l'accès à des sous menus que tu utilises majoritairement et d'autres que tu n'utilises pas du tout.

Le soft est plutôt rapide, pas trop de soucis sauf si un chapitre d'un ebook contient beaucoup d'images ou des images lourdes. Le tout est réactif. D'autant qu'il est envisageable de l'utiliser à une main et que les zones pour tourner pages et accéder au menu peuvent être prédéfinies.

Par contre, autre constante que les fabricants de liseuses qui feraient décidément bien de se poser certaines questions, le tap pour tourner page au lieu d'un swipe, c'est catastrophique pour les notes de bas de page. Il faut s'y reprendre à plusieurs fois. Alors quand, en plus, elle est en superscript, ça devient mission impossible pour y accéder. Perso, dans mon dernier ebook, j'ai carrément foutu les notes de bas de page sur le groupe de mots qui précède pour faciliter la tâche aux lecteurs. Et bah même là, c'est parfois la merde. Ce qui me semble relié au fait que...

Surligner est une chienlit. J'en viens même à regretter l'interface non tactile de mon Kindle pour cette fonctionnalité, c'est dire :transpi: Le truc ne me prend jamais, je dis bien jamais, ce que je veux souligner. Il prend toujours en dessous, une voire deux lignes dans certains cas. Et alors pour bouger ces foutus repères, avec le lag d'e-ink en plus, c'est juste impossible pour moi. Bref, j'ai abandonné l'idée de surligner, ce qui, pour une liseuse qui se place sur le social avec intégration Facebook, est assez... hum, vous insérerez le terme que vous voudrez. Comparé à une PRS-350 qui a deux ans, c'est le jour et la nuit. Je n'ai jamais eu de problème pour surligner avec ma Sony.

Le clavier virtuel occupe un tiers de l'écran et est disposé au bord inférieur, et bord gauche à bord droite. Pas trop de soucis. Réactivité aussi bonne que e-ink peut le faire, on atteint donc pas des sommets et ce n'est pas plus mal dans le sens où...

Rechercher dans la librairie Kobo est toujours aussi catastrophique. Le moteur est très très peu performant. De fait, il prend même en compte la casse des caractères. Tu cherches "sherlock holmes", il ne te trouve rien. Tu cherches "Sherlock Holmes", alors il te fait des propositions et te trouves les bouquin. Je rappelle que nous sommes en 2012...

Par contre, gros gros point positif, Kobo fait beaucoup pour améliorer tout ce qui est du domaine typographique, et plus généralement les réglages utilisateurs.Si je ne me trompe pas, la liseuse est très en avance sur la concurrence désormais.

Pour les réglages utilisateurs, on a l'interligne, le marge extérieure, la taille de caractères, la justification (qui comprend aussi alignement à gauche), les styles Kobo (ce qui reste un mystère pour moi dans le sens où ça ne change rien sur tous les fichiers que j'ai testé) et 10 polices (dont une prévue pour les lecteurs dyslexiques).

Pour les 10 polices embarquées, il est possible d'effectuer des réglages avancés (fonctionnalité TypeGenius) : hauteur d'oeil, épaisseur du trait, finesse (ce qui correspond au lissage des polices et permet donc de jouer sur contraste/intensité du noir). Le tout avec prévisualisation avant/après. Pour le mec qui connait un peu, c'est du caviar, ces réglages avancés. Tu prends une police de base, disons Georgia, et tu peux améliorer à mort le contraste en jouant avec ces réglages avancés.

Et là j'affirme que ce n'est pas plus mal dans le sens où fabricants de liseuses s'entêtent quasiment tous à choisir des polices discutables, privilégiant parfois l'esthétique au lisible. Tu as des polices serif (donc avec empattements) parfois très fines qui rendent très très mal sur liseuse. Elles sont soi-disant optimisées mais je dis bullshit.

Longtemps, la seule police qui a été vraiment optimisée pour liseuse, ça a été Caecilia, qui est une slab serif au formes très simples et dont le trait est particulièrement épais (en comparaison d'autres polices, tu peux quasiment te dire qu'elle a l'épaisseur d'une "bold"). C'est la police des liseuses Kindle depuis le début il me semble. Mais le problème est qu'elle ne plait pas à tout le monde. Sur les fonts embarquées Kobo, je ne vois pas une seule police qui ne doit pas en passer par TypeGenius afin d'offrir une optimisation suffisante pour la techno e-ink, au moins sur l'écran 5" de la Mini, à part justement Caecilia. Là, Georgia, que j'utilise, est réglée avec précision pour m'offrir un confort de lecture optimal. Si je prends une Amasis ou une Malabar, une Kobo Nickel ou une Ryumin, je sais que je devrais les régler aussi.

Je ne parle pas des polices sans-serif que les fabricants choisissent, c'est du grand n'importe quoi. Là, c'est purement l'esthétique qui est prise en compte. Niveau lisibilité/légibilité de caractères, on repassera. Chez Apple, tu as toute une chiée de polices système dispo dans iOS. iBooks réussit l'exploit d'embarquer une seule police sans-serif, une police excessivement mauvaise du point de vue lisibilité... Le paperwhite propose enfin d'autres polices que Caecilia (putain mais Baskerville sur e-ink, les mecs, c'est qui le con qui a eu l'idée ? Surtout que le rendu police Kindle est particulièrement dégueulasse). En sans-serif, ils ont choisi deux belles fonts que tu ne verras jamais ou presque dans un bouquin pour le corps du texte. Helvetica, OK, j'admets que je l'ai vue une fois dans un bouquin US en 20 piges, je ne dis pas (hashtag ironie).

Remarquer qu'avec une petite astuce, il est possible d'embarquer les polices de son choix sur les liseuses Kobo, et ce n'est pas plus mal, honnêtement.

Les réglages utilisateurs sont nombreux (interligne, taille, marge, etc.) et permettent donc un confort non négligeable. J'ai pu régler une interligne à 1.35 (ratio), c'est dire.

Remarque importante : interligne, justification et choix de police ne fonctionnent pas sur les fichiers sideloadés. Ne fonctionnent que sur fichiers achetés dans l'écosystème Kobo/FNAC.

Autre remarque importante : à trop jouer avec les réglages, la liseuse plante. En fait, la liseuse est très plantogène. Ils ont d'ailleurs stoppé le déploiement du nouveau firmware pour cause de gros bug carte SD.

La justification fonctionne plutôt intelligemment. Si tu alignes à gauche, pas de césures. Si tu justifies, césures automatiques afin d'éviter des espaces blancs entre les mots trop importants, et donc lézardes. Par contre, et c'est très très mal, si tu justifies, ça justifie tout, y compris les titres.

Chez Amazon, ce point particulier tient de la catastrophe. Ils s'entêtent à justifier sur liseuse sans césures, ce qui peut créer des lézardes énormes et parasiter la lecture. Or le moteur de césure est embarqué dans les apps Kindle... incohérence dans l'écosystème donc. Après, ils ont une petite astuce pour éviter les espaces entre mots trop énormes en redistribuant le surplus à la fin de la ligne mais ce n'est pas une solution. Justification est le compromis des espaces entre les mots et leurs coupures. Le mec qui a décidé de justifier par défaut sans césure est à virer sur le champ, surtout que cet empaffé à décidé de ne pas laisser le choix d'aligner à gauche à l'utilisateur :kill:

Le nouveau firmware tourne toujours avec le moteur de rendu Adobe Reader Mobile donc liseuse bénéficie des petites optimisations typo (quand possible de le faire, espace insécable devant signe de ponctuation double devient espace fine) et d'un moteur de césures très bon (prends exemple, Apple, s'il te plaît. On en est au point où tu ne respectes pas des règles de base et qu'on en vient à se dire que justifier sans césures avec les problèmes que ça engendre sera moins grave que de justifier avec césures tellement tu fais n'importe quoi).

.

Niveau dico, on a enfin un dico français. En fait, nouveau firmware embarque 13 dicos (espagnol, italien, etc. également) et offre une fonctionnalité de traduction. Bref, bien joué pour le coup.

Autres détails typo bien chiants qui ne vont pas intéresser grand monde...

Comme tu es obligé d'agrandir un peu taille de la police vu taille de l'écran, liseuse sort un chouilla de la fourchette optimale du nombre de caras par ligne. On est à 40-50. C'est un tout petit peu moins que les 55 à 75 conseillés mais je pense que ça ne jouera pas beaucoup pour pleins de lecteurs donc...

Le rendu de police est très très bon, Adobe Reader Mobile oblige. J'ai essayé avec des polices intégrées à l'EPUB, et je peux vous dire qu'on se fait bien chier à les choisir afin que le rendu soit bon sur e-ink, et ça passe tranquille, même polices stylées ou très fines. Du coup, ça me pose un problème de paradoxe de rendu police intégrée meilleur que rendu polices choisies et optimisées par les fabricants, même si effectivement le gris typographique (impression à l'oeil du contenu de la page) soigné par dev ebook joue beaucoup. L'interligne permet de considérablement améliorer gris typo par exemple. Une serif bien fine à la hauteur d'oeil petite avec une interligne de 1.5 (usuellement utilisée pour sans-serif), c'est caca niveau confort pour ceux qui se posent la question.

Pour ceux qui font des fichiers EPUB, faites gaffe : les <sup>, <small> et <span> sont coupés devant la balise et affichés sur ligne suivante, si besoin, par moteur de rendu Adobe, que ce soit aligné à gauche ou justifié. Donc, pour les titres genre Mme, Mlle, etc. qui exigent le "me" et "lle" en superscript en typo correcte, c'est bien la dèche. Pour les appels de notes, c'est la dèche aussi. Pour les fausses petites capitales avec <small> ou <span> c'est la merde aussi si tu englobes dans le mot lui même. T'auras la première lettre sur une ligne et le reste sur la ligne suivante (sigles, acronymes, etc.).

En conclusion

Liseuse pratique, accessible niveau prix, confortable mais pas parfaite.

Kobo se traîne toujours de merdes niveau software, malheureusement, et chaque nouveau firmware apporte son lot de bugs. On en finit plus à ce niveau-là : un truc gênant est découvert, déploiement est arrêté, c'est corrigé dans un nouveau firmware qui contient lui-même un énorme bug qui peut causer l'arrêt du déploiement pour un nouveau firmware qui corrige, etc.

Néanmoins, la boîte a fait le choix d'améliorer la typo, ce qui est très important puisqu'on parle de livre et qu'on ne peut pas faire sans. Elle offre donc pleins de réglages utilisateur. Reste que je vois mal l'utilisateur s'emmerder à régler à chaque fois l'ebook à sa convenance avant de lire, c'est pas une expérience utilisateur géniale ça. Parfois je me dis que si l'écosystème EPUB fonctionnait sur des thèmes au lieu de fonctionner sur du design qui se rapproche du web (feuilles de styles, etc.), ça ne serait pas plus mal pour les utilisateurs qui n'auraient plus qu'à choisir un thème à l'ouverture du fichier sans avoir à s'emmerder de tout régler si le dev ebook s'est foiré ou même si sa proposition ne plait pas au lecteur.

Kobo a également pensé aux lecteurs dyslexiques et c'est très bien (n'est-ce pas, Amazon, toi qui ne permet même pas d'aligner à gauche alors que tes liseuses sont utilisées dans l'éducation US où on estime que 10% des élèves sont dyslexiques et que donc ils sont dans la merde avec la justification arbitrairement imposée ?).

Enfin bref, entre un Kindle non touch et une Kobo Mini, je pencherai vers la Kobo Mini perso. Après, ça va dépendre de chacun. L'écosystème Kobo n'est pas aussi complet que celui d'Amazon et ça peut jouer (genre s'envoyer des docus par mail, etc.), la taille de l'écran peut également jouer, le tactile aussi, l'aspect typo sera privilégié par une frange de lecteurs connaisseurs dans le domaine, etc. De toute manière, toutes deux imposent de gros compromis. Et je pense quand même que les merdes software chez Kobo peuvent facilement faire pencher la balance, même si c'est très complet et que des fonctionnalités ne sont pas dispo chez la concurrence. On parle quand même d'assez grosses merdes du genre "biblio à resynchro à chaque plug PC/Mac chez certains. Et j'ai bien envie de dire que sur du produit d'appel, donc aussi de découverte de lecture numérique, ça peut laisser une mauvaise expérience de la chose et des lecteurs qui n'y reviendront pas de sitôt :-/

Voilà voilà, s'il y a des questions... n'hésitez pas.

NB : ouais, je sais, je parle de typo et j'utilise des guillemets droites et n'utilise pas les bons caractères pour points de suspension mais bordel, j'ai pas envie de me taper un code à chaque fois parce que le mec qui a fait le mapping des claviers Windows s'en foutait des langues autres que l'anglais à l'époque :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...