Jump to content

Augmentation de la TVA etc...


OnlyByTdS

Recommended Posts

Bonjour,

C'est pas un DEA qu'il a, plutôt?

Ceci dit, on peut se demander ce qu'est réellement le niveau de l'ENA lorsqu'on voit les résultats de ses élèves....

Nan nan il a bien une maîtrise de droit privé obtenu Paris X (Nanterre), c'est pas la grande classe, meme pas la sorbonne... Mais c'est pas faute d'avoir esayer de faire mieux, il est rentré à Sciences Po, mais c'est fait virer à cause de trop mauvaise note en anglais (c'est vrai qu'il est meilleur en russe :transpi: )

Sinon aujourd'hui pour cloturer ma semaine d'exam, un extrait de mon sujet d'eco :

"Illustrez les effets d'une augmentation de la TVA?"

Tout rapport avec l'actualité ne serait que pure coincidence...

bonsoir,

vérification faite, il semblerait bien qu'il ait un DEA.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 132
  • Created
  • Last Reply

Bonsoir,

Etant donné qu'il est le Mal Ultime de l'Univers et des Environs, je pense qu'il a du assassiner un étudiant, et lui voler son diplôme, car je ne le vois pas réussir la moindre étude.

Il a lâchement profité de son statut de fils à papa pourri d'argent, tandis que, pendant ce temps, la pauvre Ségolène quittait , sous la neige d'hiver et en sabots, la modeste demeure familiale (jadis pavillon de chasse des Ducs de Lorraine) pour aller, tant bien que mal, avec un pauvre cartable de cuir troué, réussir le concours de l'ENA.

Link to comment
Share on other sites

J'en est la larme à l'oeil :transpi: . Tu as oublié le passage où il faut dire que tout était pour les garçons dans sa famille...

Sarko n'a meme pas envisagé l'ENA, mais sciences po c'est deja ça. Comme quoi les relations ca sert, il devait vraiment etre mauvais en anglais pour se faire virer... Et maintenant quand on le voit prendre à part bush au G8 on se demande ce qu'il peut bien lui dire :dd:

Link to comment
Share on other sites

On s'en fout de la bio de Sarkozy. Le sujet porte sur une hausse éventuelle de la TVA.

Pour ma part, je ne crois absolument pas à une baisse des prix grâce à une hausse de la TVA, au mieux rien ne changera, au pire il y a aura des augmentations.

De toute manière, hausse ou pas de la TVA, qu'est ce qui va augmenter cet été comme chaque été ? Les transports, l'énergie.. :dd:

Oh ! Et mon loyer vient d'augmenter, pas de beaucoup mais quand même... ;)

Le monde des politiciens et celui des gens "ordinaires" c vraiment deux mondes différents, qui n'ont rien à voir :transpi:

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part, je ne crois absolument pas à une baisse des prix grâce à une hausse de la TVA, au mieux rien ne changera, au pire il y a aura des augmentations.

bonjour,

Le but n'est pas de faire baisser les prix en augmentant la TVA, mais de financer le système de protection sociale par un prélèvement sur la consommation plutôt que sur le travail.C'est pour cela, d'ailleurs, qu'on parle de "TVA sociale".

Link to comment
Share on other sites

Salut

Je ne suis pas un expert en politique et je ne suis pas encore dans la vie active. Je n'ai même pas le droit de vote (j'ai 17 ans).

Mais j'observe la vie politique depuis plusieurs années déjà...

La TVA sociale est une mesure qui n'est pas forcément idéale mais qui a le mérite d'exister et d'avoir des aspects positifs.

Si j'ai bien compris elle permettrait de réduire la différence de coûts entre les produits fabriqués en france et ceux fabriqués à l'étranger. Donc elle permettrait des ventes plus importantes pour les produits made in france et donc plus d'emplois. Elle permettrais aussi à l'état de gagner un d'argent sur le dos des entreprises étrangères...

Mais tout ceci c'est possible que si les entreprises fabriquant en france font vraiment un effort et n'augmentent pas leur prix du même niveau que la TVA...

Il faudrait quelque chose les obliger à garder leurs prix stables... Mais ça aucun politique n'a le courage de le faire... (comme personne n'a le courage de s'attaquer aux marges dans le commerce et surtout dans la grande distribution qui monopolise le marché...)

En fait j'ai l'impression qu'une partie des problèmes économiques de l'europe et de la france en particuliers vient du fait que l'ont soumet les produits fabriqués en europe à des tas de normes, de contrôles et autres, alors que les produits fabriqués hors europe n'ont pas ces contraintes et donc sont beaucoup moins chers. Et ces produits étrangers entrent en europe sans aucun problème...

La solution serait de pénaliser les produits importés ou de les soumettre aux même règles que ceux fabriqués en UE. Mais après de quelle manière s'yprendre, là est la question...

Une remarque en passant : je suis déçu par les gens de ma circonscription : le candidat socialiste a été élu sur sa photo... Tous ce qu'il y avait sur la profession de foi c'était sa photo qui prenais le recto et derrière il y avait des messages de soutien et des banalités du style : il faut développer l'emploi, réduire les inégalités...

Comme l'a si bien dit le perdant ump (que je n'apprécie pas énormément mais qui au moins a déjà fait quelque chose dans la région et n'est pas un parachuté) après sa défaite :"j'ai cherché son programme et je ne l'ai toujours pas trouvé"... Je trouve que ça résume bien le PS actuellement... Des grandes auxquelles on ne peut qu'adhérer mais quasiment rien de concret...

Link to comment
Share on other sites

c'est faux, les produits importés sont soumis aux mêmes normes que les produits fabriqués en France : voilà pourquoi nous n'avons pas encore de voitures chinoises sur le marché européen par exemple

de plus, le problème de toute mesure qui s'apparente au protectionnisme (taxation des importations, instauration de normes très strictes ...) est qu'elle entraîne des mesures de rétorsion qui pénalisent nos propres exportations

il faut aussi savoir qu'en Europe, à part les pays industriels (France, Allemagne, Italie principalement), les autres ont tout intérêt au contraire à importer car cela leur permet d'avoir des produits moins chers, donc d'avoir une consommation forte (Suède, Royaume-Uni)

deux ans plus tôt, lors des discussions sur les quotas de chaussures en provenance de Chine, qui a fait pression sur Bruxelles pour les lever ? les magasins, bien sûr ! et qui en bénéficie ? les consommateurs, comme toi et moi :francais:

les produits étrangers ne sont pas le mal absolu, hein ...

dans une économie de marché, l'État n'a pas à intervenir sur les prix, même les socialistes n'oseraient pas faire ça en France :byebye:

on ne peut pas forcer les entreprises à ne pas augmenter leurs marges quand elles le désirent, ce sont les règles de la concurrence qui sont supposées jouer le rôle d'arbitre, donc, une fois encore, le consommateur

il ne s'agit pas de manque de courage politique, ce serait tout simplement une atteinte aux règles élémentaires de notre économie

pour rappel, en France, il n'y a plus de contrôle sur les prix depuis l'après-guerre, lorsque le rationnement était encore en vigueur

quant au principe même de la TVA sociale, comme nous l'avons déjà dit précédemment sur ce topic, l'idée n'est pas absurde en soi, mais elle est inapplicable en France pour un certain nombre de raisons :

- le taux de TVA est déjà très élevé comparé à celui de nos voisins, et contrairement à ce que j'ai pu lire dans la presse, la consommation n'est pas tout à fait immobile ...

- cette même consommation est le dernier moteur de croissance du pays, contrairement à l'Allemagne, première puissance commerciale du monde, qu'on cite souvent en exemple pour la TVA sociale

- le regain de compétitivité occasionné par cette mesure est artificielle, il suffirait que nos partenaires fassent de même pour annuler l'avantage

les piètres performances commerciales françaises sont avant tout dûes à des causes structurelles : cessons de taper sur l'euro et de s'accrocher à nos vieilles industries, et soutenons plutôt les biotechnologies, l'aéronautique, l'énergie ...

Link to comment
Share on other sites

Si Devedjian était là tu te ferais engueuler :ouioui:

La TVA sociale on doit l'appeler TVA anti-délocalisation !

Ca me pose problème d'ailleurs ce principe d'anti délocalisation, parce que ça a tendance à coller dans la tête des gens que des pays comme la Chine / Inde ou les pays de l'Est sont des "ennemis" de la santé économique française et de l'emploi, alors qu'au contraire ces pays sont l'avenir et notre futur.

D'ailleurs je vois mal comment on peut luter contre un processus aussi irréversible sans porter atteinte à l'intégrité de la France (que ce soit au niveau international ou national).

Comme dit Milo, concentrons nous sur les secteurs d'avenir plutôt que de se lancer dans une guerre perdue d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Ca me pose problème d'ailleurs ce principe d'anti délocalisation, parce que ça a tendance à coller dans la tête des gens que des pays comme la Chine / Inde ou les pays de l'Est sont des "ennemis" de la santé économique française et de l'emploi, alors qu'au contraire ces pays sont l'avenir et notre futur.

la caricature du plombier polonais, au moment du débat sur la directive Bolkenstein, c'était carrément pitoyable :eeek2:

en revanche, on mentionne plus rarement le fait que la France est un des plus importants partenaires économiques de la Pologne, si ce n'est le premier (à vérifier)

Telekomunikacja Polska, le premier opérateur téléphonique national, appartient à France Télécom (d'ailleurs ils ont le même logo :ouioui: ), les grandes enseignes sont Auchan, Carrefour etc ...

pour la Chine, je serai plus nuancé, dans le sens où les entreprises occidentales acceptent n'importe quoi pour conquérir ce marché, y compris des stratégies qui les tueront à long terme, type transfert de technologies

ceci dit, tu as raison, il ne faut pas diaboliser :craint: ni appliquer des raisonnements obsolètes dans le cadre de la mondialisation, par exemple ne consommer que du "made in France", alors que le capital de l'entreprise peut appartenir à un fonds de pension américain, les matières premières venir du Brésil etc ...

mais ça, "la France des petits propriétaires et du capitalisme familial" de Mr. Sarkozy risque d'avoir du mal à le comprendre ...

Link to comment
Share on other sites

c'est faux, les produits importés sont soumis aux mêmes normes que les produits fabriqués en France : voilà pourquoi nous n'avons pas encore de voitures chinoises sur le marché européen par exemple

de plus, le problème de toute mesure qui s'apparente au protectionnisme (taxation des importations, instauration de normes très strictes ...) est qu'elle entraîne des mesures de rétorsion qui pénalisent nos propres exportations

il faut aussi savoir qu'en Europe, à part les pays industriels (France, Allemagne, Italie principalement), les autres ont tout intérêt au contraire à importer car cela leur permet d'avoir des produits moins chers, donc d'avoir une consommation forte (Suède, Royaume-Uni)

deux ans plus tôt, lors des discussions sur les quotas de chaussures en provenance de Chine, qui a fait pression sur Bruxelles pour les lever ? les magasins, bien sûr ! et qui en bénéficie ? les consommateurs, comme toi et moi :p

les produits étrangers ne sont pas le mal absolu, hein ...

Je me suis mal exprimé.

Oui certains produits sont soumis à des tests mais pas tous. Et puis normes ne veut dire seulement conformité du produit fini. Les normes s'appliquent aussi au processus de fabrication.

Je vais prendre un exemple que je connais pas trop mal : le miel. Il y a depuis quelques temps une déferlante de miel venant d'asie dont on ne sait absolument pas comment ils sont fabriqués, à quels produits ils ont été exposés, etc. Alors que les petits producteurs sont soumis de plus en plus de normes d'hygiène (ce qui n'est pas forcément un mal) mais celà à un coût souvent insurmontable...

Déjà qu'il y a un déséquilibre au niveau du coût de la main d'oeuvre, se rajoutent d'autres différences dues aux normes environnementales, sécuritaires et autres (je ne dis pas qu'il faut les supprimer, mais un assouplissement et un meilleur contrôle ne ferait pas de mal). Et ces normes sont de plus en plus sévères.

Donc à force de "pénaliser" les fabrications européennes et d'avoir les portes grandes ouvertes, on va vers de gros problèmes.

Oui les produits étrangers ne sont pas le mal absolu mais ils ne sont pas tout blancs non plus.

dans une économie de marché, l'État n'a pas à intervenir sur les prix, même les socialistes n'oseraient pas faire ça en France :D

on ne peut pas forcer les entreprises à ne pas augmenter leurs marges quand elles le désirent, ce sont les règles de la concurrence qui sont supposées jouer le rôle d'arbitre, donc, une fois encore, le consommateur

il ne s'agit pas de manque de courage politique, ce serait tout simplement une atteinte aux règles élémentaires de notre économie

pour rappel, en France, il n'y a plus de contrôle sur les prix depuis l'après-guerre, lorsque le rationnement était encore en vigueur

Le problème c'est que le consommateur ne peut plus tellement influer... Donc pourquoi l'Etat n'influerait pas légèrement sur certains produits de consommation régulière ?

Les règles économiques ont déjà été bafouées par exemple par la grande distribution de par leur monopole...

Et puis les règles du commerce, sont elles vraiment respectées par certains fabricants étrangers ?

quant au principe même de la TVA sociale, comme nous l'avons déjà dit précédemment sur ce topic, l'idée n'est pas absurde en soi, mais elle est inapplicable en France pour un certain nombre de raisons :

- le taux de TVA est déjà très élevé comparé à celui de nos voisins, et contrairement à ce que j'ai pu lire dans la presse, la consommation n'est pas tout à fait immobile ...

- cette même consommation est le dernier moteur de croissance du pays, contrairement à l'Allemagne, première puissance commerciale du monde, qu'on cite souvent en exemple pour la TVA sociale

- le regain de compétitivité occasionné par cette mesure est artificielle, il suffirait que nos partenaires fassent de même pour annuler l'avantage

les piètres performances commerciales françaises sont avant tout dûes à des causes structurelles : cessons de taper sur l'euro et de s'accrocher à nos vieilles industries, et soutenons plutôt les biotechnologies, l'aéronautique, l'énergie ...

C'est vrai que l'on part de très haut et qu'une augmentation de 5 points est assez énorme. Une augmentation plus légère serait plus adaptée.

Oui ça diminuerait le pouvoir d'achat mais le problème c'est que si l'on reste tel quel, le nombre d'emplois va diminuer, peu à peu les entreprises vont finir par disparaître à long terme... Déjà le secteur secondaire est bien menacé et il ne risque de rester en UE que des usines fabricant des produits ne supportant pas les transports longue durée (comme certains produits alimentaires). De plus le secteur tertiaire présenté comme le secteur d'avenir est lui aussi en train d'être localisé (même si c'est moins fort et qu'il y a moins de possibilités).

Donc même s'il restera du pouvoir d'achat, il y aura moins en moins de gens pouvant acheter tout court...

Il faudrait arriver à concilier les deux, ce qui est très dur vu que l'ont est condamné à perdre des emplois dans beaucoup de domaines...

Link to comment
Share on other sites

ceci dit, tu as raison, il ne faut pas diaboliser :transpi: ni appliquer des raisonnements obsolètes dans le cadre de la mondialisation, par exemple ne consommer que du "made in France", alors que le capital de l'entreprise peut appartenir à un fonds de pension américain, les matières premières venir du Brésil etc ...

Bonjour,

Mais les employés sont en France,et les charges versées par les entreprises soutiennent le système de protection sociale français.....car le hic, en tolérant certains produits étrangers (lire chinois par ex), c'est qu'on verse dans le soutien tacite à des pays qui se fichent comme d'une guigne du respect des ouvriers voire des droits de l'homme.....je ne parle pas de sociétés commerciales type Nike, non, mais de sociétés tout court qui exploitent la misère humaine.

Link to comment
Share on other sites

pour le miel, comme le vin, et bien d'autres produits alimentaires, puisqu'on ne peut pas rivaliser sur les coûts, il faut jouer sur la compétitivité hors-prix et promouvoir la qualité, à travers la création de labels, de normes environnementales, etc ... qui rendraient nos produits plus attractifs que ceux des concurrents

niveau commerce international, je pense que nous n'avons pas trop de leçons à donner, compte tenu des subventions à l'exportation que perçoivent nos agriculteurs, freinant ainsi le décollage des économies émergeantes (celles principalement basées sur l'agriculture du moins, c'est à dire certains pays africains et sud-américains)

qui bloque le cycle de Doha depuis des années ? la France

on parle d'oligopole précisément pour la grande distribution, et l'idée d'un blocage des prix me paraît inapplicable

outre la résistance des revendeurs, il faudrait du personnel sur le terrain pour vérifier qu'ils respectent la loi, et puis on risquerait des pénuries organisées etc ...

hum, oui, c'est le grand débat : est-ce que la théorie du déversement d'Alfred Sauvy continuera à fonctionner dans le futur ou pas ? n'est-il pas dangereux de se tourner vers une économie exclusivement constituée de services (tendance américaine) et ainsi accroître sa dépendance vis-à-vis de quelques ateliers du monde, politiquement peu compatibles avec nos principes ?

les nouveaux "gisements d'emplois" sont le plus souvent issus de la marchandisation d'activités domestiques, contrairement à ce qui s'est produit au moment des Révolutions Industrielles, les services à la personne ne sont donc pas la solution ultime au chômage

certains vont jusqu'à pronostiquer la fin du travail !

le phénomène que tu décris sera, je pense, interrompu par la fin de l'énergie et du transport à bas coût : ainsi il ne sera plus rentable de faire faire 3 fois le tour de la Terre aux matières premières pour profiter des avantages comparatifs de chaque pays

bref, ce qui a permis la mondialisation la balayera peut-être

mais bon, on parle de "prévisions" à très long terme là (> 50 ans), sur lesquelles on ne devrait pas se baser pour conduire la politique économique actuelle : n'importe quoi peut se passer d'ici là, et pour l'heure, je n'imagine pas les entreprises "disparaître", pas plus que l'activité

suivons l'exemple de nos voisins qui se portent bien, plutôt que de spéculer sur un avenir lointain qui pourrait ne jamais voir le jour :copain:

Brave Heart --> :transpi: mais à partir de là, on sort de la Realpolitik, et la France seule n'a aucun moyen de faire pression sur la Chine

il faudrait un mouvement similaire à celui qui s'est exercé sur l'Afrique du Sud pour mettre fin à l'apartheid ... autrement dit, un miracle :yes:

et plus le temps passe, plus l'Empire du Milieu réduit sa dépendance à l'égard du reste du monde (ou plus précisément, elle cherche des partenaires fiables et peu regardants sur la nature de son régime ... en Afrique), ce qui à terme réduit grandement l'efficacité d'un embargo international

Link to comment
Share on other sites

Brave Heart --> :transpi: mais à partir de là, on sort de la Realpolitik, et la France seule n'a aucun moyen de faire pression sur la Chine

il faudrait un mouvement similaire à celui qui s'est exercé sur l'Afrique du Sud pour mettre fin à l'apartheid ... autrement dit, un miracle ;)

et plus le temps passe, plus l'Empire du Milieu réduit sa dépendance à l'égard du reste du monde (ou plus précisément, elle cherche des partenaires fiables et peu regardants sur la nature de son régime ... en Afrique), ce qui à terme réduit grandement l'efficacité d'un embargo international

Bonsoir,

Ce n'est pas une question de faire pression, c'est histoire de ne pas faire la putain en s'y vendant.....c'est bien beau de parler des droits de l'homme et de ne pas être trop exigeant sur les accords commerciaux....en ce qui concerne jadis l'Afrique du Sud, les Etats qui ont accepté de traiter et commercer avec un régime d'apartheid (type Israel) le faisaient dans un but bien intéressé....

On a tort de se focaliser sur la Chine, elle ne sera un danger potentiel que dans bien des décennies.....c'est un pays sous-développé, tant dans ses infrastructures que dans ses élites.L'Inde, par contre, est une autre paire de manches, autrement plus redoutable.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.


×
×
  • Create New...