Jump to content

Liste des manifs du 7/2 contre le CPE


Rakkeur

Recommended Posts

Déconcertante facilité à esquiver et à oublier les bétises que tu as prononcé précedemment. Tu dis maintenant qu'il n'y a aucune honte à toucher une partie de nos cotisations... chose acquise et partagée par le bon sens commun... en totale contradiction avec tes propos sur la prestation sociale... cohérence powa.

Je vais re-repréciser que pour les chomeurs, j'en distingue deux catégories, les gens qui veulent re-travailler, et n'ont généralement pas de peine à se réinsérer, et les autres. Dans ma citation, tu lis bien => "et pour les autres" (implicitement, l'autre partie des chomeurs, ce qui ne signifie pas : son intégralité)

M'enfin encore une fois, on se sent obligé de me ressortir que je considère tous les chomeurs comme des fainéants.

Je n'ai jamais trouvé honteuse la situation de chomeurs... encore une fois, adaptation supra-subjectif, quasi-déformante, de mes propos.

En ce qui concerne les délocalisations, tu dois souffrir du syndrome de diabolisation du patron, et des entreprises (qui engrangent trop de bénéfice). Syndrome francais, relativement mal sain.

La plupart des gens licenciés au profit d'une délocalisation, ne sont pas sans outils. Après celle ci, de nombreuses formations accelérées, ou autre parcours de réinsertion sont proposés aux gens.

Dans tous les cas, les gens volontaires et motivés s'adaptent toujours, et se re-insèrent facilement dans le marché du travail.

Seulement en france, la mentalité est resté figée dans les années 80. La mondialisation, et la globalisation sont des faits. Et il faut les accepter. Alors arreter de flipper si on a arreté de vous promettre des carrières toutes tracées, avec des contrats à vie.

Les nouveaux marchés sont volatiles, ainsi, il faut sans cesse se ré-adapter, se remettre en question.

J'admet que pour les anciennes générations, s'est difficilement concevable, mais il va falloir faire avec.

Les gens qui seront préparés et motivés s'adapteront sans problème aux nouvelles contraintes.

Voilà, tu peux recommencer à pouffer.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 159
  • Created
  • Last Reply

Tes jolie mots sur la delocalisation sont a pouffer de rire,sauf peut etre pour ceux qui en subisse les consequences.

Tu veux que je te dise même..........je pense que l'on devrais sanctionner economiquement les entreprises qui font fabriquer leur productions dans des pays pauvre et qui profite de la pauvreté de ces pays et de l'absence de droit du travail.(je ne parle même pas du travail des enfants)

Je meprise ces entreprises est leurs dirigeants qui loin de faire du bien a la france ne font que la couler pour le profit d'une minorité de personne..............

A la limite pourquoi pas... sanctionnont ces entreprises mais au finale cela va se repercuter sur la note pour le consomateur, toi, moi,... donc la question est: es tu pret a payer les produits a la valeur qu'ils devraient avoir si ils etaient fabriques chez nous, c'est a dire beaucoup plus cher (notamment pour les habits) ?

C'est ce que je disais dans mon post precedent: Les gens se plaigne de la delocalisation mais a cote de cela ils veulent toujours avoir tout moins cher. Faut etre en accord avec ce que l'on fait.

C'est sur que la delocalisation c'est pas terrible, mais bon on est dans la mauvaise periode. Ca va se tasser au fur et a mesure, et pour plusieurs raisons. Deja le niveau de vie dans les pays ou l'on delocalise va s'accroitre avec le temps reduisant ainsi les benefices de celle-ci. Il y a egalement le probleme de la qualite de moins en moins au rendez-vous et qui finit par faire tache. Enfin, certains en reviennent de la delocalisation (notamment hors prod) car les benefices ne contre-balance pas forcement les desavantages (eloignement, transport, mauvaise communication, qualite, etc...)

Si je me souviens bien y'a un papier la dessus fait y'a pas longtemps par un mec du MIT qui enonce de maniere beaucoup plus argumente mes propos precedents. Faudrait que je le retrouve si j'ai le temps un de ces quatres.

Link to comment
Share on other sites

Les%20de33.jpg

""Dejà le niveau de vie dans les pays ou l'on delocalise va s'accroitre avec le temps reduisant ainsi les benefices de celle-ci."" tu est serieux en disant ça ?

_________________________________

trouve moi une grille des salaires chinois qu'ons vas rigoler ensemble, sans parler des prestations sociales ( quelles prestations ? )

Link to comment
Share on other sites

J'adore cette carte :craint::chinois:

Et puis il faut savoir que les principales délocalisations ont lieu : dans les pays de l'Est et au tour du bassin Méditérannéen. (que ce soit pour les biens ou pour les services.)

Les patrons chinois, avec ou sans nous, arrivent très bien à exploiter leurs salariés sans notre aide.

A la limite dans la mentalité jap et chinoise, ils ne sont même pas exploiter.. puisqu'ils n'ont connu que cette situation, et arrivent très bien à vivre. Les travailleurs n'ont aucun droit (ne leur parlez pas de grèves ou de code du travail), et ils ne s'en plaignent pas, car c'est presque le marché du travail tout entier qui repose sur ces fondements.

C'est structurel donc ils s'adaptent.

Effectivement, comme milo le dit, c'est le meme phénomène que les "nouveaux penseurs" de l'islam. La nouvelle génération tente de se défaire du système actuelle... en vain ?

:chinois:

Link to comment
Share on other sites

Les patrons chinois, avec ou sans nous, arrivent très bien à exploiter leurs salariés sans notre aide.

A la limite dans la mentalité jap et chinoise, ils ne sont même pas exploiter.. puisqu'ils n'ont connu que cette situation, et arrivent très bien à vivre. Les travailleurs n'ont aucun droit (ne leur parlez pas de grèves ou de code du travail), et ils ne s'en plaignent pas, car c'est presque le marché du travail tout entier qui repose sur ces fondements.

C'est structurel donc ils s'adaptent.

Pour les japonais, ce n'est plus très vrai. Avant oui, ils se sacrifiait pour leur entreprise car se sacrifier pour l'entreprise entraînait un retour des choses: ils participaient à la vie de l'entreprise.

Et puis est arrivé le chômage (à cause du déclin de l'économie japonaise): même les gens qui avait pourri leur vie pour la boîte se sont fait virés. Et pas mal se sont rendus compte que cela ne servait à rien de se sacrifier, ils n'étaient que des numéros. :yes:

Certes, l'idée du sacrifice est encore très forte, mais moins qu'avant. :craint:

En ce qui concerne l'idée des travailleurs, c'est limite choquant:

ils ne sont même pas exploiter.. puisqu'ils n'ont connu que cette situation, et arrivent très bien à vivre

Wahou.... :dd:

Je modifierais la fin de la phrase en "survivre". Ne me fais pas croire que les ouvriers chinois s'éclatent comme des bêtes dans leur boulot! :chinois:

http://www.novethic.fr/novethic/site/artic...ex.jsp?id=97661

Maintenant, dire que ce n'est pas grave parce que de toute façon, ils ne savent pas que quelque chose de mieux existe.... :p

ils ne s'en plaignent pas, car c'est presque le marché du travail tout entier qui repose sur ces fondements.

C'est structurel donc ils s'adaptent

Je ne pense pas que l'ouvrier chinois de base se pose la question en terme d'adaptabilité au marché du travail. De même que je ne pense pas que ce même ouvrier ne se plaigne pas parce que l'exploitation humaine est structurelle :chinois:

C'est surtout le fait que s'il n'est pas esclave volontaire, il ne mange pas. S'il se plains, il est viré et donc ne mange pas. :fou:

De plus, pour l'entendre se plaindre, il faudrait quelqu'un pour l'écouter.

Ce n'est donc pas une question de travail, c'est une question de survie, de vie ou de mort. :|

Homo homini lupus

Link to comment
Share on other sites

J'adore le détournement à la Patator.

Dire qu'ils s'adaptent au marché.... en rajoutant qu'ils n'ont pas le choix... c'est un peu une suite logique.

C'était implicite dans l'adaptation au marché, qu'ils n'aient pas d'autres alternatives :chinois:

M'enfin c'est Mr Patate, il faut toujours qu'il trouve à reformuler :craint:

On va continuer à jouer sur les mots sur Msn, pour pas pourrir le topic. :chinois:

Link to comment
Share on other sites

et, a mon avis, c'est pas de changer, surtout en chine, que n'oublions pas, ça reste une dictature, meme si nos dirigeants semblent l'oublier, quand on touche au portemonnaies ( le leur bien sur )

______________

pour la carte, c'est plutôt pour le marché americain, mais elle marrante qua meme

Link to comment
Share on other sites

J'adore le détournement à la Patator.

Dire qu'ils s'adaptent au marché.... en rajoutant qu'ils n'ont pas le choix... c'est un peu une suite logique.

C'était implicite dans l'adaptation au marché, qu'ils n'aient pas d'autres alternatives :craint:

M'enfin c'est Mr Patate, il faut toujours qu'il trouve à reformuler :dd:

On va continuer à jouer sur les mots sur Msn, pour pas pourrir le topic. :chinois:

:chinois:

Link to comment
Share on other sites

J'adore le détournement à la Patator.

Dire qu'ils s'adaptent au marché.... en rajoutant qu'ils n'ont pas le choix... c'est un peu une suite logique.

C'était implicite dans l'adaptation au marché, qu'ils n'aient pas d'autres alternatives :arrow:

Bonjour,

Ah bon, pourquoi est-ce implicite? :arrow:

On peut parfaitement s'adapter à un nouveau marché tout en ayant une autre alternative, la Chine depuis les années 90 est là pour le montrer.

Link to comment
Share on other sites

Dans la conjoncture chinoise, il me paraissait acquis le fait de dire qu'ils n'ont pas de marge de manoeuvre ou de flexibilité sur leur marché du travail... (du point de vue des employés bien entendu :arrow:, les patrons se portent très bien hein ^^)

En même temps, je suis pas spécialiste de l'extrême orient :arrow:

Link to comment
Share on other sites

Dans la conjoncture chinoise, il me paraissait acquis le fait de dire qu'ils n'ont pas de marge de manoeuvre ou de flexibilité sur leur marché du travail... (du point de vue des employés bien entendu :mdr2:, les patrons se portent très bien hein ^^)

En même temps, je suis pas spécialiste de l'extrême orient :phiphi:

Bonjour,

Cela ne répond pas à ma question.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Cela ne répond pas à ma question.

Tu fais exprès ? Mdr Je viens d'y répondre plus haut.

Dans la conjoncture chinoise, il me paraissait acquis le fait de dire qu'ils n'ont pas de marge de manoeuvre ou de flexibilité sur leur marché du travail... (du point de vue des employés bien entendu :mdr2:, les patrons se portent très bien hein ^^)

C'est implicite. Pour moi, quand je dis qu'ils s'adaptent au marché, vis à vis de leur conjoncture, ça implique qu'ils n'ont pas d'autres choix... (la coercition du marché est implicite si tu préfères)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Cela ne répond pas à ma question.

Tu fais exprès ? Mdr Je viens d'y répondre plus haut.

Dans la conjoncture chinoise, il me paraissait acquis le fait de dire qu'ils n'ont pas de marge de manoeuvre ou de flexibilité sur leur marché du travail... (du point de vue des employés bien entendu :dd:, les patrons se portent très bien hein ^^)

C'est implicite. Pour moi, quand je dis qu'ils s'adaptent au marché, vis à vis de leur conjoncture, ça implique qu'ils n'ont pas d'autres choix... (la coercition du marché est implicite si tu préfères)

Bonjour,

Non, je ne le fais pas exprès, mais visiblement tu n'as pas compris la question.Elle me semblait pourtant implicite. :mdr::mdr:

Alors, rebelote:

Dire qu'ils s'adaptent au marché.... en rajoutant qu'ils n'ont pas le choix... c'est un peu une suite logique.

C'était implicite dans l'adaptation au marché, qu'ils n'aient pas d'autres alternatives

Pourquoi est-ce implicite, alors que la Chine a fait un choix?

Link to comment
Share on other sites

Exact, je n'avais pas vu la question de cette manière :mdr:

Hum, Je vois la coercition nécessaire à l'adaptabilité du marché comme quelques choses de logique, dans ce contexte, mais pour ta question : ça dépend du choix auquel tu fais référence .. ?

Désolé de ne pas être un spécialiste du marché du travail chinois :mdr:

Link to comment
Share on other sites

Exact, je n'avais pas vu la question de cette manière :ouioui:

Hum, Je vois la coercition nécessaire à l'adaptabilité du marché comme quelques choses de logique, dans ce contexte, mais pour ta question : ça dépend du choix auquel tu fais référence .. ?

Bonjour

Le choix est simple:suivre les conseils du FMI.La Chine ne l'a pas fait-comme l'Inde d'ailleurs-sauf en ce qui concerne la macrostabilité, mais tous deux ont échappé à la crise économique asiatique parce qu'ils disposaient de contrôles sur les opérations en capital, alors que le FMI préconisait exactement l'inverse, ma libéralisation du marché des capitaux...

On connait le résultat pour els autres pays, la récession, tandis que l'Inde affichait un insolent taux de croissance de 5% et la Chine de 8%.....ces 2 pays ont donc délibérément tourné le dos aux obligations du marché, et s'en sont sortis.

Link to comment
Share on other sites

Ah oui, tu parles de la gestion macroéconomique de la chine...

Comme je parlais de l'adaptabilité dont doit faire preuve le petit chinois employés-esclaves, je ne te suivais plus.. et je voyais pas le rapport avec un quelconque choix (vu que comme l'a dit ilcanzese, c'est marche ou crève dans le marché du travail)

Pour repartir sur le choix dont tu parles : Meme si leur choix a été payant, je pense qu'il pourrait litteralement inondé le marché mondiale avec une politique plus libérale, et avoir une croissance encore plus impressionante.

Link to comment
Share on other sites

c'est volontaire, je pense, Pékin n'a pas encore assez d'assurance pour défier directement les pays occidentaux, et par la même occasion voir agiter le spectre du "péril jaune" qui pourrait se transformer en mesures protectionnistes et en boycott

il y a aussi le problème des matières premières ou des matériaux de base : une croissance non-maîtrisée pourrait provoquer une très grave flambée des cours, ou une pénurie, et ralentirait considérablement le développement du pays par la suite

le problème de la Chine, c'est que le reste du monde ne va pas aussi vite qu'elle, si je puis dire

Link to comment
Share on other sites

Pour repartir sur le choix dont tu parles : Meme si leur choix a été payant, je pense qu'il pourrait litteralement inondé le marché mondiale avec une politique plus libérale, et avoir une croissance encore plus impressionante.

Bonsoir,

Il ne suffit pas de suivre à la lettre les consignes du FMI pour s'en sortir, la preuve:c'est simplement parce qu'il n'y a pas eu de libéralisation du marché des capitaux que la crise asiatique n'a pas touché ces deux pays.

La croissance n'est pas un but en soi, surtout quand on part du bas de l'échelle.La Chine, par exemple, est très prudente car elle sait qu'elle ne survit que par le billet vert, or les USA se fragilisent de plus en plus ( la dette extérieure vient encore de battre des records...).La chute de l'un entraine aussitôt la chute de l'autre.

Les économistes se pâment, à intervalles réguliers, devant tel ou tel modèle qu'on nous présente comme la panacée....on a donc eu le droit à l'Allemagne (on voit ce que cela a donné ;) ), le Japon ( on voit ce que cela a donné ;) )...la mode est à la GB et la Chine,ces temps-ci.

Link to comment
Share on other sites

L'économie c'est de la prémonition :p (je me tire une balle dans la jambe en disant ça ;))

Et puis la volatilité des flux joue pour beaucoup dans les changements de modèles. C'est pour celà qu'il faut sans cesse réadapter et réorienter nos modèles économiques.

En fait, il faudrait gérer les pays comme des entreprises :p (je vais attaquer un livre qui traite du sujet :ouioui:)

(On a tellement dévié, qu'on revient presque au sujet initial ;))

Link to comment
Share on other sites

les dirigeants chinois ont justement décidé de moins focaliser leurs réserves de devises sur le dollar (au profit de l'euro ? ça n'est pas précisé)

le Japon et la Chine possèdent énormément de bons du Trésor américain, et oui, c'est clair qu'aucun des trois (Japon, Chine, USA) n'a intérêt à voir l'autre chuter

edit : petite blague concernant l'économie

Dieu a créé les économistes pour que les météorologues semblent avoir raison de temps à autre ;)

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.


×
×
  • Create New...