Jump to content

Tous au chômage !


kissman08

Recommended Posts

Ce ne sont pas les acquis sociaux qui sont a mettre au panier, c'est la politique injuste qui arrivera si justement on les supprime.

Nos grand parents et nos parents se sont battuent pour le droit de greve, le droit de se syndiquer, d'avoir des congés payés, une protection sociale, etc.. etc... faut il, pour augmenter les benefice de quelques un pourrir la vie de millions (milliards) d'êtres humains.

La "real politik" me sort par les trous de nez, surtout quand on sait qu'il est tout a fait possible de gouverner autrement et ce de façon tout aussi productive. Simplement, certains ne veulent pas faire d'effort, attacher qu'ils sont à leur REELS privilèges. Les gens qui, touchant quelques centaines voir milliers d'euros par mois viennent dire aux autres de faire efforts me donnent la nausée.

Pour moi, un mec qui a un 13 ieme mois ou une retraite a 55 ans n'est pas un "privilégier" comme on tente insidieusement de nous le faire croire.

Diviser pour regner. On monte les gens de façon ponctuelle contre telle ou telle profession de façon à lui bousiller ses aquis. Et comme des cons, les gens ne marchent pas, ils courent... jusqu'a ce que ca leur arrive à eux...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 79
  • Created
  • Last Reply

je n'ai pas envie de parler de politique mais je vais le faire quand même :

je trouvé déplacer de comparer les gouvernement de gauche que nous avons avec les dictatures communistes qui ont existé.

toute dictature est mauvaise qu'elle se prétende de droite ou de gauche... les idées de base de l'URSS & Co étaient bonne mais après ce sont les hommes, avec leur goût du pouvoir, qui ont tout pourri

pour le reste : Gronky a bien expliqué ça dans son dernier post :craint:

je ne dévelloperai pas plus

bon courage pour la suite du débat

Link to comment
Share on other sites

bon comme tous les grands patrons sont des gens totallement désintéressé de l'argent, oeuvrant pour le bien da la communauté, pleins d'abnégation, se tuant à la tache 70 h par semaine pour le bien de leurs prochains.

voila ce que je propose : ils reversent 95% de leur salaire à l'état (ca devrait leur laisser largement de quoi vivre :craint: )

Le jours ou tous les grands patrons de france font ca, je veux bien travailler 60h / semaine pour 1€ de l'heure....

Enfin, je crois que je suis tranquile pour encore un petit bout de temps :craint:

Link to comment
Share on other sites

merci scaramouche, ce qui me fait le plus bondir dans l'interview de dassault, c'est sa façon de présenter les choses et les idées aux relents nauséabondes qu'il tente d'imposer.

Franchement, on dirait le relire les discours de certains pétainistes sur la "dérive morale " de la France d'avant guerre.

rouvrez vos livres d'histoire les mecs...

Link to comment
Share on other sites

Simplement, certains ne veulent pas faire d'effort, attacher qu'ils sont à leur REELS privilèges.

Là je pense de suite à la CGT et FO plus qu'aux patrons...

Pour moi, un mec qui a un 13 ieme mois ou une retraite a 55 ans n'est pas un "privilégier" comme on tente insidieusement de nous le faire croire.

Un ouvrier qui a trimé toute sa vie, en se pétant le dos tous les jours pendant des heures, a le droit à une retraite anticipée. Le bureaucrate, lui, NON (faut pas pousser  quand même)

Duke -> ouais et comme ça tu fais peur à tous les riches qui se cassent à l'étranger, et nous on est comme des cons :craint: (un peu ce qui se passe aujourd'hui)

Scara -> perso j'ai jamais comparé les cocos d'URSS et ceux de France. N'empêche qu'ils sont tous à l'ouest ....

gronky -> Peux tu me dire pourquoi on est le seul pays (au monde ?) à réduire notre temps de travail comme ça ?

Link to comment
Share on other sites

Parce qu'il fallait bien que quelqu'un le fasse. Demande toi plutot pourquoi on a augmenter le temps de travail ailleurs, souvent en baissant le salaire horaire.

a cette question je te répondrai par:

Reagan et Tatcher.

Ces deux là et leur clique on bousiller le tissu sociale des Usa et de la grande bretagne. Sous leur mandature, le fossé entre riches et pauvres n'a cesser de se creuser.

En Angleterre, on a vue baucoup de gens perdre du pouvoir d'achat en re-travaillant.

Aux USa, la protection sociale, les aides aux défavoriser, les subventions pour les hopitaux (notament les instituts psychiatriques) ont été réduites a presque rien et je ne te parle meme pas du systeme éducatif. En anecdote, sous reagan et bush pere on a tellement taper sur les fonctionnaires, réduit leurs salaire etc... que la situation a légèrement changé quand certains en ont été réduit a faire les poubelles et que l'affaire est passé à la télé.

Si tu veux ce genre de monde, pas moi...

En ce qui concerne la CGT, meme si ils sont parfois chiant, ils sont nécessaire. Sans syndicat, on en serait encore au 19 eme siecle niveau protection sociale. Un monde dans lequel le salarié n'a aucun droit...

Link to comment
Share on other sites

Je hais le communisme sans toutefois sombrer dans le capitalisme, je m'explique.

Je vis dans une ville de communistes (c'est clair, au premier tour des élections communales j'ai pu voter librement (comme chacun), mais quand j'ai vu que le deuxième tour se faisait entre l'extrème droite et les communistes, je ne me suis même pas levé pour voter...) qui vit grâce aux revenus alloués par une forte activité industrielle (entreprises pétrochimiques), mais encore grâce aux supermarchés implantés (nous avons le plus grand Leclerc de France :craint:). La commune vit donc aisément, d'autant plus qu'elle forme une communauté de communes (à moins que cela soit sous une autre forme) avec Le Havre. Nous pouvons donc être fiers de notre superbe médiathèque, mais aussi des aides pour les étudiants pour travailler l'été (je salue l'initiative), mais le problème est que le niveau d'éducation est très faible (j'ai étudié dans le lycée de ma ville, un lycée en ZEP, mais j'y ai rencontré des professeurs formidables car je gage que sans eux je n'aurais pu acceder au lycée, ce qui est évident). Les services publics (au sens organique du terme) sont donc nombreux, mais j'avoue que cela me semble ne pas donner envie aux gens de s'améliorer, d'atteindre un certain niveau d'étude (car nous sommes vraiment en retard).

Tout ceci pour dire que je suis contre le communisme car tous ces avantages ne sont le fait que de ressources extrinsèques au travail des habitants de la commune (qui payent très peu d'impôt) et ceci forme sa particularité : la ville-communiste vit grâce au capitalisme (industries pétrochimiques et grands centres commerciaux). Mais le danger est que la morale s'effrite, les gens font des enfants sans penser au lendemain car ils sont de toutes façons aidés par la commune (je ne renie pas les aides non plus, c'est ainsi que nous les étudiants recevons chaque année une bourse sans critère), mais je répère que ceci n'est du qu'au capitalisme ambiant. L'illustration parfaite de cette doctrine se lit dans le journal d'information mensuel de la ville qui recèle souvent d'anti-américanisme primaire. L'avantage toutefois avec cette volonté d'aider est que nous aidons également des villes africaines qui en ont vraiment besoin, et qu'elle ne laisse pas ses habitants sombrer dans le marasme économique.

Pourtant, le fait de vivre grâce à des entreprises polluantes n'est pas très judicieux, mais il est impossible de les désimplanter.

Je vis donc entre deux extrèmes issus de deux doctrines différentes. D'une part le communisme qui effrite la morale (volonté de travailler), et de l'autre un libéralisme exacerbé (production à tout va, pollution, consommation de masse engendrant l'obésité, le désinteressement aux études etc) ; doctrines différentes qui sont pourtant interdépendantes ! Les avantages ? L'argent pour la commune qui il a été dit, aide sociale, mais au prix d'une baisse de la volonté de créer, de faire, et une pollution inexorable.

Je serai pour ma part libéraliste modéré, protestant (valeur du travail), bouddhiste (recherche du juste équilibre), socialiste également modéré en ce que je suis pour un service public régalien (justice, éducation gratuite (très important pour moi), principe de méritocratie, défense, santé), et donc par conséquent pro-européen. C'est pour cela que j'ai du mal à trouver mon parti politique. Ma situation sociale voudrait que je soit pour les socialistes, voire l'extrème-gauche, et pourtant ce n'est pas le cas en ce qu'elles représentent trop de lacunes.

Link to comment
Share on other sites

poussé à l'extreme, le libérlisme economique rejoint étrangement le communisme:

monopole

information sous controle

travail forcé

repression

etc...

Regardez une dictature comme le Chili de Pinochet et comparez avec l'ex URSS, les ressemblances sont frappantes. Pourtant, chacun de ses pays haïssait le systeme de l'autre pourtant au combien similaire...

(a propos du chili, et de pinochet, il est passé sur planete il y a quelques mois un exellement doc sur le coup d'état...)

Les deux régimes visent au final à une seule unique chose: le pouvoir. Le communisme le prend par les armes, le capitalisme sauvage (j'insiste sur le mot sauvage, je ne suis pas intrinsèquement contre le capitalisme) par le démentellement progressif des organes démocratique (main mise sur la presse, suppression des secteurs publics pour une récupération par le privé etc...) Si, dans une optique de concurence le système est viable et chacun a normalement sa chance de percer, il est de nos jours completement vicié. les processus de fusions aquistion, l'actionnariat dans de multiples branches etc.. permet de mettre au finale entre très peu de mains le réel pouvoir économique, financier et politique.

C'est là, à mon avis le grand danger pour les 50 ans a venir. Il en va, selon moi, de l'avenir de la démocratie.

Link to comment
Share on other sites

Himura : je ne parlais pas pour toi ce coup ci mais pour Arafel :mdr2:

je sais :p c'était juste pour dire que de toute façon ils étaient tous à l'ouest :mdr2:

gronky -> la CGT nécessaire?? Ah oui pour pourrir un pays ca ils sont nécessaires ! FO pareil ! CFDT déjà beaucoup beaucoup moins . Et les autres je les onnais pas assez. Mais alors qire que la CGT et FO sont nécessaires (tout du moins aujourd'hui), là faut être culotté ! :mdr2:

Par contre un point ou on est d'accord: le capitalisme, ;) , mais le capitalisme sauvage qui existe là, :p

Link to comment
Share on other sites

Les actions de la CGT dépendent baucoup de ceux qui compose la faction dans telle ou telle branche. Il y a des gros cons, comme des gens très bien. En général, on ne fout pas le bordel pour le plaisir. venir manifester sous le soleil ou la pluie battante, c'est pas un truc qu'on fait "pour le fun". La grève et ce qui en découle vient souvent d'un phénomène de raz-le-bol généralisé.

Oui les syndicats sont nécessaire... par contre, la CFDT... heuuuu c'est un syndicat? Non parce on ne dirait pas... (bon, il faut dire aussi que le boss de la CFDT a des méthodes bien particuliere de gouverner son truc. Si une federation n'est pas d'accord ou propose un opposant couic! on lui coupe les crédits... d'ailleurs, ils ont perdus pas mal d'adhérents au profit... de la CGT. Il faut dire aussi que B. Thibault, c'est pas Krazuky non plus...).

sur ce, je vais faire un peu de sport... :byebye:

Link to comment
Share on other sites

surtout que je vous laisserai pas médire sur le communisme, régime que vous n'avez pas vécu, si ce n'est par l'intermédiaire de votre éducation de bons occidentaux O combien objective... :byebye:

heureusement, a voir les resultats que ca a donné dans les autres pays !!

Link to comment
Share on other sites

Ah ben oui vive la Chine, vive les ex pays de l'est et vive la sainte mère russie ! (L'Allemagne dit d'ailleurs un grand merci au communisme pour lui avoir refiler cette bête de course qu'est l'ex-RDA !)

gronky -> sauf que la CGT en a ras le bol un peu facilement non ?

Link to comment
Share on other sites

T'as raison, tiens...

d'ailleurs les ex-allemand de l'est sont super content d'avoir été délivrés du méchant communisme et de vivre enfin heureux avec 40% de chomage...

Ah parceque la situation sous le régime russe était géniale, j'avais oublié. Ok ils avaient un emploi assuré, sauf que leur niveau de vie était plutot minable... leur régime politique c'était "fermes ta gueule". L'ex RDa est actuellemnt un fardeau, sauf que d'ici bientot....... ils seront un peu au centre de l'Europe l'Allemagne. Et d'ici quelques années ils seront bien content de "dominer" l'Europe ( ah ben oui c'est qu'y a du potentiel économique dans les ex pays de l'est maintenant... et c'est pas la France qui a les meilleures relations avec tous ces pays... ). Le seul obstacle à l'Allemagne aujourd'hui est ce boulet d'ex RDA qu'ils se tapent... mais plus pour longtemps (ne voyez aucun argument extremiste la dedans :francais: )

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi j'ai l'impression que tout le monde mélange un peu tout :francais: (comme le père Serge :dix: ).

Comme d'hab, la solution, elle viendra d'un vrai leader en France et en Europe voire dans le monde.

Pas de leader, pas de solution, pas de chocolat :p

Un leader... mouais, je ne sais pas s'ils ont encore de l'avenir ceux-là... :D

Les seuls que je vois pour le moment, sont l'argent et le pouvoir, et comme pas mal de monde est sur le coup et détient ces clés, ça sera encore et toujours le plus démago qui gagnera...

Link to comment
Share on other sites

écoutes, je veux pas polemiquer là-dessus, par que peu de monde sait se défaire de ses yeux de français/belge/canadien, etc...

tu dis que l'ex-RDA est un boulet aujourd'hui, fallais peut-être y penser avant de licencier tout le monde en disant : "aller hoip, fini le communisme, l'état il n'emploi plus personne...". Fallait peut-être y penser avant de vendre des entreprise 1 DM (c'est même pas le prix du terrain...). Fallait peut-être y penser avant de venir pillier le peuple est-allemand en pratiquant un taux de change de 1/10 avec un plafon à 100.000 DM (divise toute tes économies par 10, tu va voir si c'est drole). Fallait peut-être y penser avant de virer toutes les personnes travaillant dans des administration publique (école comprise) pour caser les chomeurs de l'ouest. Fallait peut-être y penser avant de couler tout ce qui pouvait faire une économie locale en sabotant toutes les petites boîtes à échelle regionnale (boisson, lessive, etc...).

Tout ça pour liberer ces pauvres gens de leur misère??? Ne te fous pas de ma gueule, cette partie du pays est plus miserable aujourd'hui qu'elle ne l'a jamais été en 40 ans. Le seul et unique but avouer de toute cette grande magouille a toujours été de faire rentrer un maximum d'argent dans les poches de personnes dont tu n'atteindra jamais le niveau social...

Ca ne m'étonnerai pas que dans mille ans, le mot qui soit associer dans les livres d'histoire soit "pillage".

Quand on vient délivrer des gens d'un esclavage on les laisse crever de faim après, drole de conception. J'ai jamais vu autant de mendiant que depuis la chute du mur, alors arretez avec vos 'on a sauver l'allemagne de l'est de la misère'. Vous avez créer la misère en allemagne de l'est, oui... :incline:

Link to comment
Share on other sites

C'est pas faux du tout ce dit Lorinc, il existait dans l'ex-RDA pas mal de marques (bouffe, voitures etc...) autochtone, qui du jour au lendemain ou presque ont du mettre la clé sous la porte. Il fallait bien faire un boulevard a VW, Nestlé, procter & Gambles, Danone, coca et autre...

Je n'irait pas prétendre que vivre en RDA était le paradis sur terre, loin de là, (il n'y a qu'a voir combien de personnes ont fuit le pays malgrés les Vopos et les chiens aux frontières.

Cependant, on a agit comme des cons en faisant table rase de tout ce qui composait une société et ses repères. Le taux de change du DM était choquant et ça à du rappeler pas mal de souvenir aux vieux allemand nés avant Guerre ou il fallait une brouette de billet pour acheter un pain.

Ce n'est sans doute pas sans raison que l'extreme droite néo nazi se dévelloppe a vitesse Grand V en allemagne de l'Est. (et merde point Godwin...)

Quand on dépossède les gens de leur vie, ils se tournent quasiment à chaque fois vers les extremistes...

Link to comment
Share on other sites

Il faut peut être se méfier aussi du sentiment de "c'était mieux avant" toujours tentant quand tout va mal...

Enfin, cela ramène au débat:

le communisme fait il le bonheur des hommes? non.

le capitalisme fait il le bonheur des hommes? non plus...

faut trouver vite fait autre chose avant que tout parte en eau de boudin...

Link to comment
Share on other sites

j'ai jamais dit c'était mieux avant, j'ai juste signalé qu'il fallait arrêter de se dire que le capitalisme sauve le monde d'une mort certaine.

Le capitalisme, c'est l'art de vivre mieux en faisant vivre moins bien les autres. Il faut juste être du bon côté de la barrière.

le communisme n'est pas forcement mieux, évidement.

Perso, je crois que la meilleure manière de bien vivre, c'est de ne pas se prendre le choux à vouloir vivre mieux, mais plutôt de prendre ce que la vie nous offre au quotidien :incline:

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.


×
×
  • Create New...