Jump to content

Les petits utilitaire sympa sous *nix


Acetik

Recommended Posts

sinon il y a "auto-apt" sous Debian ... encore plus bourrin, il installe comme un grand le package s'il manque.

bien lire l'aide avant (il faut le synchroniser avec ses dépôts apt ...)

Ca devient légèrement violent avec cette méthode je trouve :ouioui:

Link to post
Share on other sites

Voici une petite liste de référence pour la console que je m'avais fait (certaines commandes sont vraiment de base, mais peut être pratique pour les newbies qui n'ont pas connu le MS-DOS :up: ) :

--------------------------------------------------------------------------------

adduser

Permet la création d'un nouveau compte utilisateur.

Utiliser la commande " adduser -g nom_du_groupe -p mot_passe nom_utilisateur " pour créer un utilisateur et son mot de passe du même coup, et également l'associer à un groupe déjà existant. La commande " adduser nom_utilisateur" permet la création d'un utilisateur et automatiquement d'un groupe du même nom, un mot de passe devra être activé avec passwd.

--------------------------------------------------------------------------------

cat

Permet l'affichage direct d'une requête.

Utiliser la commande " cat nom_du_fichier " permet un affichage directement sur la console (pas d'éditeur en question). Cet action peut être très utile pour lire les fichiers de type processus (/proc) car ce sont des fichiers pratiquement virtuels ne contenant que des informations volatiles.

--------------------------------------------------------------------------------

cd

Permet de parcourir les dossier de l'arborescence.

Utiliser la commande " cd / " pour revenir à la racine. La commande " cd nom_du_dossier" permet le changement de dossier.

--------------------------------------------------------------------------------

chmod

Permet de changer les attributs des fichiers et répertoires.

Utiliser la commande " chmod ### nom_du_fichier " pour en changer ses attributs. Les valeurs possibles sont entre 0 et 7. La valeur 7 = w (write), r (read) et x (execute). La valeur 4 = r (read) simplement. Le calcul de la valeur se fait à partir d'une table binaire comme-ci rwx suit logiquement 421 (22, 21 et 20). La commande utilise toujours 3 valeurs succéssives en paramètre, le premier chiffre égal au attributs de l'utilisateur présent, le second au groupe de l'utilisateur présent et le troisième représente les droits qu'auront tous les autres utilisateurs.

--------------------------------------------------------------------------------

chown

Permet de changer le propriétaire d'un fichier ou dossier.

Utiliser la commande " chown nouveau_propriétaire nom_du_fichier " pour en changer l'appartenance. Le nouveau propriétaire doit être existant comme usager de la machine.

--------------------------------------------------------------------------------

depmod

Permet de créer une liste des modules du noyau actuellement en mémoire.

Le résultat de cet action sera enregistré dans le fichier modules.dep qui sera utile à la commande modprobe pour le chargement automatique des modules.

--------------------------------------------------------------------------------

df

Permet de vérifier l'espace disque.

Utiliser la commande " df -h " pour visualiser l'espace disque total, utilisé et restant. De plus le pourcentage d'utilisation, le point d'attache des partitions et le résultat en octets.

--------------------------------------------------------------------------------

dmesg

Affiche les informations écrites au moment du démarrage.

Utiliser la commande " dmesg | less " ou " dmesg | more " pour visualiser les informations complètes. En utilisant " dmesg | grep -i 'mot-clé' " vous trouverez toutes les lignes correspondant à ce mot-clé (ex.: usb).

--------------------------------------------------------------------------------

exit

Permet de fermer la session présentement ouverte.

Utiliser la commande " exit " pour quitter une session ouverte. Si précedemment la commande de super utilisateur su ou encore un interprète de commande différent à été utilisé dans la session ouverte, la commande exit permettra de revenir à la session, tout en fermant ces "sous-sessions".

--------------------------------------------------------------------------------

file

Permet de connaitre la nature d'un fichier.

Utiliser la commande en écrivant le nom du fichier à identifier comme paramètre (ou * pour tous les fichiers du dossier en cours) après file sur la ligne de commande. Ajoutez le paramètre -z (ex.: file -z data.gz) si vous voulez connaitre la nature des fichiers contenu dans une archive de type gzip (*.gz).

--------------------------------------------------------------------------------

find

Permet la recherche de fichier ou dossier.

Utiliser la commande à partir du dossier voulu pour permettre la recherche dans l'arborescence désirée : find / -name nom_du_fichier.

--------------------------------------------------------------------------------

hostname

Affiche le nom de machine.

Si vous ne connaissez pas le nom de machine DNS, il suffit de taper la commande hostname.

--------------------------------------------------------------------------------

iostat

Affiche l'utilisation CPU et des disques durs

Utiliser la commande " iostat -t 5 " pour un affichage répété de l'utilisation à tous les 5 secondes.

--------------------------------------------------------------------------------

ln

Permet de créer des liens (raccourcis).

Utiliser la commande ln source destination pour un lien normal (qui créé 2 fichiers distinct) ou ln -s source destination pour un lien symbolique.

--------------------------------------------------------------------------------

ls

Permet d'afficher le contenu des fichiers et sous-dossiers du dossier courant.

Utiliser la commande " ls -l --color | more " pour afficher la liste de façon détaillée avec couleurs pour chaque type d'attributs et pour permettre la lecture de tous les fichiers si le contenu prend plus d'une page. Cet commande peut être ajouter au fichier /etc/profile à un alias simple pour l'utilisation fréquente.

--------------------------------------------------------------------------------

lsmod

Permet d'afficher le contenu des modules chargés.

Utiliser la commande " lsmod " pour afficher la liste, chaque nom dans la liste représente le nom du fichier du module en question.

--------------------------------------------------------------------------------

lspci

Permet d'afficher le contenu des périphériques PCI détectés par Linux.

Utiliser la commande " lspci -vv | less " pour afficher la liste de façon détaillée. Si un périphérique est présent dans cette liste, ça ne veut pas nécessairement dire qu'il est supporté ou installé dans le système, mais simplement détecté sur le bus PCI.

--------------------------------------------------------------------------------

man

Permet la lecture des pages du manuel d'aide.

Utiliser la commande " man nom_du_programme " pour lire la documentation rattaché à un programme en question, si existante.

--------------------------------------------------------------------------------

mkdir

Permet la création d'un dossier.

Utiliser la commande " mkdir nom_du_dossier ".

--------------------------------------------------------------------------------

modprobe

Permet de charger un module du noyau en mémoire tout en ajoutant les dépendances nécessaires.

Utiliser la commande " modprobe -l | less " pour afficher la liste de tous les modules existants. Cet commande peut être redirigée vers une fichier texte afin de le consulter plus tard vu sa grande taille. La commande " modprobe nom_du_module " permet de charger simplement le module en question.

--------------------------------------------------------------------------------

mpstat

Permet de connaître l'utilisation processeur.

Utiliser la commande " mpstat " pour afficher simplement l'utilisation totale du CPU en cours. Si la machine est dotée de plusieurs processeurs, l'affichage donnera l'utilisation pour chacun d'eux.

--------------------------------------------------------------------------------

mt

Permet l'interaction avec la bande magnétique des lecteurs de bandes.

Utiliser la commande " mt -f /dev/st0 status " permet de connaître l'état actuel de la bande (et non du lecteur) dans le lecteur st0 (SCSI Tape 0, premier lecteur SCSI disponible). Cette commande contient beaucoup d'outils pratique pour contrôler l'état de la bande, comme: eject, erase, rewind, status, ...

--------------------------------------------------------------------------------

passwd

Permet la création/modification d'un mot de passe d'usager.

Utiliser la commande " passwd nom_de_l'utilisateur_désiré " si vous avez les droits d'administration pour créer ou changer le mot de passe de vos utilisateurs. La commande sans attributs permettra de changer le mot de passe de l'usager courant.

--------------------------------------------------------------------------------

rm

Permet la suppression de fichiers ou de dossier.

Pour effacer un dossier contenant plusieurs fichiers et/ou sous-dossiers rapidement, utiliser la commande " rm -R -f nom_du_dossier ".

--------------------------------------------------------------------------------

rmmod

Permet de décharger un module du noyau.

Utiliser la commande " rmmod nom_du_module " permet de décharger simplement le module en question.

--------------------------------------------------------------------------------

service *(Red Hat/Fedora)

Permet de charger/décharger/recharger un service.

Utiliser la commande " service nom_du_module start " permet de charger simplement le service (démon) en question. Remplacer le mot start par stop ou restart permet de changer l'action par celle que le mot représente.

--------------------------------------------------------------------------------

setup *(Red Hat/Fedora)

Ouvre une interface semi-graphique pour gérer les options du sytème.

Utiliser la commande " setup " permet d'avoir une interface très conviviable pour configurer différents options de base du système tel que le clavier, la souris, les services, etc.

--------------------------------------------------------------------------------

tar

Permet ce créer et ouvrir des archives au format tar.

Les archives TAR peuvent être utilisés avec un programme de compression comme GZIP via l'intermédiaire d'un simple paramètre afin de compresser les fichiers dans l'archive. Ce type d'archive peut être utilisé pour transférer des fichiers facilement, mais est de base utilisé pour créer des sauvegardes sur bandes (d'où vient le nom Tape Archiver). TAR contient des fonctions spéciales permettant d'accéder aux lecteur de bandes facilement et efficacement. La simple commande " tar czf /dev/st0 /etc " copiera le contenu entier du dossier /etc vers le lecteur de bandes st0. Une particularité de GNU tar est l'option d'ommission du dossier racine dans l'archive, ce qui permet de restaurer les données dans n'importe quel dossier par la suite. Pour éviter le message d'avertissement de cette fonction lors de la création de votre script de sauvegarde, vous pouvez lancer la commande de cette facon " tar -c -z -f /dev/st0 -C / etc " Ce qui en déplace l'action vers la racine / en premier et ensuite exécute la sauvegarde de etc et non de /etc. La documentation depuis " man tar " est très lourde et complexe, mais contient beaucoup d'information pratique.

--------------------------------------------------------------------------------

top

Permet de lister en temps réel l'utilisation de la machine.

Cet utilitaire ressemble plus à l'onglet processus du gestionnaire des tâches de Windows qu'à ps. Il permet de voir en temps réel les processus en cours avec l'utilisation du processeur.

--------------------------------------------------------------------------------

uname

Permet d'afficher le nom des certaines paramètres/noms dans Linux.

Utiliser la commande " uname -a " pour afficher le numéro de version du noyau.

--------------------------------------------------------------------------------

vi

Ouvre l'éditeur de texte VI.

À partir de l'interface VI, la touche ESC permet de retourner au menu des commandes VI. La commande " :q " pour quitter VI. La commande " :q! " pour quitter sans enregistrer les modifications. La commande " :wq " pour enrgistrer les modifications et quitter. La commande " dd " pour supprimer la ligne courante du curseur. La commande " i " pour éditer le fichier. Si vous avez une souris de configuré, vous pouvez faire des copier/coller facilement, pour coller: sélectionnez le texte désiré en tenant le bouton de gauche enfoncé; pour coller: pressez le bouton du centre (ou la roulette). Si vous avez une souris à 2 boutons, la fonction d'émulation des 3 boutons devrait être configuré et il est émulé en tenant les 2 boutons enfoncés en même temps.

--------------------------------------------------------------------------------

Link to post
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...