Jump to content

Consommation aveugle


caoua

Recommended Posts

Bonjour aux INpactiens

Suite à la proposition de romjpn,

dans les commentaires de l'article http://www.pcinpact....3&vc=1#c4315293, je me permet de créer ce topic.

Tout d'abord,

permettez moi de transmettre ici mon point de vue sur la consommation que je qualifie d'aveugle :

Elle naît d'une illusion, d'un besoin illusoire qui génère une frustration chez l'individu

En réalité, la quête à la consommation se déroule ainsi :

1. Un besoin non réel est créé;

2. Une étape d'aventure se déroule pour s'approprier l'objet de convoitise;

3. Une fois l'objet acquis, il y a le rituel du déballage, et donc l'assouvissement de la frustration;

4. Naissance éphémère de plaisir (qui plus est, est illusoire)

5. Le plaisir s'en va, et on recommence a chercher une nouvelle quête

Voilà donc comment ce fonctionnement, qui se renouvèle très souvent dans nos sociétés dite "civilisé", se déroule.

Link to comment
Share on other sites

Et sinon c'est quoi le but du topic :zarb:

Ou alors tu t'es trompé dans le titre et c'est un nouveau jeu "Le topic des choses évidente, mais on le dit quand même"

:pastaper:

PS : Voilà comme ça tu seras pas déçu, tu auras reçu "des commentaires puérils, des critiques non constructives, et j'en passe."

Link to comment
Share on other sites

Bonjour aux INpactiens

Suite à la proposition de romjpn,

dans les commentaires de l'article http://www.pcinpact....3&vc=1#c4315293, je me permet de créer ce topic.

Tout d'abord,

permettez moi de transmettre ici mon point de vue sur la rédaction de posts que je qualifie d'aveugle :

Elle naît d'une illusion, d'un besoin illusoire qui génère une frustration chez l'individu

En réalité, la quête du post se déroule ainsi :

1. La personne s'emmerde;

2. Elle ne trouve pas de topic à polluer;

3. Elle cherche un topic à polémique à créer;

4. Une fois le sujet trouvé, elle balance tout ce qui peut enflammer un débat avec des lieux communs, s'ils sont faux c'est encore mieux;

5. Le plaisir est là au moment de poster, et de lire les premières réponses

6. Une fois le tour du sujet fait ou une fois la modération passée, le plaisir retombe : il faut se renouveler.

Voilà donc comment ce fonctionnement, qui se renouvèle très souvent dans nos sociétés dite "civilisé", se déroule.

:cap:

Link to comment
Share on other sites

Sinon pour être plus sérieux que les deux du dessus ( :sm: )

Tu règles ça comment? en ne consommant plus? N'est ce pas l'essence même de notre société de consommer? Ton travail n'est pas induit par la consommation de quelqu'un d'autre? (Ce quelqu'un peut prendre la forme d'une personne, d'une entreprise aussi :chinois: )

Bref, tu poses un constat mais tu proposes rien :chinois:

Link to comment
Share on other sites

Sinon pour être plus sérieux que les deux du dessus ( :sm: )

Tu règles ça comment? en ne consommant plus? N'est ce pas l'essence même de notre société de consommer? Ton travail n'est pas induit par la consommation de quelqu'un d'autre? (Ce quelqu'un peut prendre la forme d'une personne, d'une entreprise aussi :chinois: )

Bref, tu poses un status mais tu proposes rien :chinois:

Eh bien, avant de proposer quelque chose,

je souhaitais laisser la réflexion chez autrui se faire, plutôt que d'apporter sur un plateau d'argent, une solution qui me semble simple et possible.

En même temps, tes désirs sont des ordres et je vais par conséquent proposer cette solution simple et possible :

- Consommer de manière intelligente, à savoir, se poser la question avant de partir en quête de consommation, si j'en ai réellement l'utilité. Bien sur, on peut légitiment penser que l'on a forcément besoin, mais est ce que ce besoin est réel et non illusoire ?

Mais bon, cette solution est implicite au déroulement de la quête de la consommation exposée plus haut.

Link to comment
Share on other sites

Le souci posé en est un dans un monde fini avec un stock limité de ressources.

S'il y a recyclage, pas de souci. Tant qu'il y a de la matiere pour produire, des besoins à créer, des moyens en face pour acheter, et un recyclage en fin de vie, c'est bon globalement dans l'ensemble.

Après chacun est libre d'adhérer ou pas.

Link to comment
Share on other sites

Sinon pour être plus sérieux que les deux du dessus ( :sm: )

Tu règles ça comment? en ne consommant plus? N'est ce pas l'essence même de notre société de consommer? Ton travail n'est pas induit par la consommation de quelqu'un d'autre? (Ce quelqu'un peut prendre la forme d'une personne, d'une entreprise aussi :chinois: )

Bref, tu poses un status mais tu proposes rien :chinois:

Eh bien, avant de proposer quelque chose,

je souhaitais laisser la réflexion chez autrui se faire, plutôt que d'apporter sur un plateau d'argent, une solution qui me semble simple et possible.

En même temps, tes désirs sont des ordres et je vais par conséquent proposer cette solution simple et possible :

- Consommer de manière intelligente, à savoir, se poser la question avant de partir en quête de consommation, si j'en ai réellement l'utilité. Bien sur, on peut légitiment penser que l'on a forcément besoin, mais est ce que ce besoin est réel et non illusoire ?

Mais bon, cette solution est implicite au déroulement de la quête de la consommation exposée plus haut.

Pas besoin d'un chauffe-eau, on peut chauffer l'eau autrement.

Link to comment
Share on other sites

En même temps, tes désirs sont des ordres et je vais par conséquent proposer cette solution simple et possible :

- Consommer de manière intelligente, à savoir, se poser la question avant de partir en quête de consommation, si j'en ai réellement l'utilité. Bien sur, on peut légitiment penser que l'on a forcément besoin, mais est ce que ce besoin est réel et non illusoire ?

Ben non tu poses un postulat de désir de plaisir inassouvi induit, pas un postulat de besoin réel.

Je développe : ton postulat de départ sous-entend (et c'est pas faux, je pense) que la pub, entre autre, créé un nouveau besoin, ce qui provoque le cycle. Mais on ne parle plus depuis longtemps de vrais besoins, ca fait longtemps qu'on a ce dont on a besoin pour assouvir nos besoins primaires (manger, boire, se chauffer, se reproduire : bref survivre). Les besoins suivants sont relatifs. Notre société de consommation ne fait qu'alimenter des besoins relatifs, des plaisirs, pas des besoins vitaux. Libre a chacun de suivre ce mode de vie consumériste ou d'aller élever des chevres dans le larzac sans télé ni tablette tactile ; bref : de faire ce qu'il veut de son salaire.

Partant de la, les cartes graphiques AMD qui baissent de prix sont dans ce cycle de consommation de besoin tertiaire, repondant à des besoins superflus de joueurs sur PC. Chacun peut choisir sa facon de vivre, rester dans la matrice ou en sortir.

Link to comment
Share on other sites

Eh bien, avant de proposer quelque chose,

je souhaitais laisser la réflexion chez autrui se faire, plutôt que d'apporter sur un plateau d'argent, une solution qui me semble simple et possible.

En même temps, tes désirs sont des ordres et je vais par conséquent proposer cette solution simple et possible :

- Consommer de manière intelligente, à savoir, se poser la question avant de partir en quête de consommation, si j'en ai réellement l'utilité. Bien sur, on peut légitiment penser que l'on a forcément besoin, mais est ce que ce besoin est réel et non illusoire ?

Mais bon, cette solution est implicite au déroulement de la quête de la consommation exposée plus haut.

As tu besoin d'internet? As tu besoin d'avoir un ordinateur pour venir discuter de ceci ici, sur ce forum? Ce forum est il utile? Ou est ce juste une plateforme qui prône la consommation?

Bref, il n'y a pas de besoin qu'on ne crée pas, à part bien sur, manger, boire (de l'eau, je précise) et dormir. Le divertissement n'est qu'un besoin créé si tu regardes bien.

A ce niveau, il ne reste plus qu'une chose, se faire une ferme au fin fond de je ne sais quel pays et vivre en autarcie.

Edit: bon bah grilled par Oliewan :transpi:

Link to comment
Share on other sites

Bref, il n'y a pas de besoin qu'on ne crée pas, à part bien sur, manger, boire et dormir (de l'eau, je précise). Le divertissement n'est qu'un besoin créé si tu regardes bien.

Merde, faut vite que je me mette à dormir de l'eau, sinon je risque la mort :eeek2:

Link to comment
Share on other sites

En réalité, la quête à la consommation se déroule ainsi :

1. Un besoin non réel est créé;

2. Une étape d'aventure se déroule pour s'approprier l'objet de convoitise;

3. Une fois l'objet acquis, il y a le rituel du déballage, et donc l'assouvissement de la frustration;

4. Naissance éphémère de plaisir (qui plus est, est illusoire)

5. Le plaisir s'en va, et on recommence a chercher une nouvelle quête

Voilà donc comment ce fonctionnement, qui se renouvèle très souvent dans nos sociétés dite "civilisé", se déroule.

C'est comme ça depuis la nuit des temps. Quête de nouveaux territoires, de nouvelles richesses, de la femme du voisin :dd: ...

Link to comment
Share on other sites

Un bon sujet de philo :transpi:

Comme dirait les journalistes, on est dans un monde où on vend du rêve :)

Sinon les commentaires naissent d'une réponse plus ou moins spontanées, on est pas là pour argumenter dans un article ou à "overbrainer" dans le vent. Comme vous le savez, la plupart des gens parlent sans tourner la langue 2 fois :D

Si tu sens que le monde va à l'envers et qu'on est plus en plus en train de devenir débile, c'est le cas ET on te le confirme :yes:

À force de vivre dans un monde où l'information te flood le cerveau, tu ne peux plus gérer les threads =D

On est pas "aveugle", on est noyé dans l'information, et ça crée un "nuage", c'est pour ça qu'on est dans le clouding :yes:

Link to comment
Share on other sites

En réalité, la quête à la consommation se déroule ainsi :

1. Un besoin non réel est créé;

2. Une étape d'aventure se déroule pour s'approprier l'objet de convoitise;

3. Une fois l'objet acquis, il y a le rituel du déballage, et donc l'assouvissement de la frustration;

4. Naissance éphémère de plaisir (qui plus est, est illusoire)

5. Le plaisir s'en va, et on recommence a chercher une nouvelle quête

Voilà donc comment ce fonctionnement, qui se renouvèle très souvent dans nos sociétés dite "civilisé", se déroule.

C'est comme ça depuis la nuit des temps. Quête de nouveaux territoires, de nouvelles richesses, de la femme du voisin :dd: ...

Même pour toi ? :eeek2:

Link to comment
Share on other sites

Même pour toi ? :eeek2:

Who knows! 8)

En réalité, la quête à la consommation de la femme du voisin se déroule ainsi :

1. Un besoin non réel est créé par allumage;

2. Une étape d'aventure se déroule pour s'approprier l'objet de convoitise;

3. Une fois l'objet du désir acquis, il y a le rituel du déballage, et donc l'assouvissement de la frustration;

4. Naissance éphémère de plaisir (qui plus est, est illusoire)

5. Le plaisir s'en va, et on recommence a chercher une nouvelle quête

:transpi:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour aux INpactiens

Suite à la proposition de romjpn,

dans les commentaires de l'article http://www.pcinpact....3&vc=1#c4315293, je me permet de créer ce topic.

Tout d'abord,

permettez moi de transmettre ici mon point de vue sur la consommation que je qualifie d'aveugle :

Elle naît d'une illusion, d'un besoin illusoire qui génère une frustration chez l'individu

En réalité, la quête à la consommation se déroule ainsi :

1. Un besoin non réel est créé;

2. Une étape d'aventure se déroule pour s'approprier l'objet de convoitise;

3. Une fois l'objet acquis, il y a le rituel du déballage, et donc l'assouvissement de la frustration;

4. Naissance éphémère de plaisir (qui plus est, est illusoire)

5. Le plaisir s'en va, et on recommence a chercher une nouvelle quête

Voilà donc comment ce fonctionnement, qui se renouvèle très souvent dans nos sociétés dite "civilisé", se déroule.

Tu t'es payé ta première prostitué quoi... :o

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...