Jump to content

sondage OGM


Lilianbraud

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en première S à Cholet (49), je réalise dans le cadre des Travaux Pratiques Encadrés (TPE) une réponse à une problématique sur les OGM.

Merci de répondre à ce sondage court:

https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?fromEmail=true&formkey=dERmcHNuSmNqRVhjY0xXcm9RYXlQeEE6MQ

PS: Vous pouvez me contacter pour plus d'information.

PS1: Vous pouvez débattre sur les OGM

Merci beaucoup

Lilian

Link to comment
Share on other sites

A voté.

Qu'est-ce qui es le mieux, ogm ou insecticide/pesticide en masse ? :ane:

Tu regarderas si vraiment la quantité de pesticides&co a vraiment diminué avec les ogm en Amérique du sud après qu'ils s'y soient mis..... :transpi:

Edit: c'est court comme questionnaire :dd:

Link to comment
Share on other sites

Le problème des OGM a mon avis c'est qu'on a pas de recul sur ce qu'on mange et surtout ca pousse les insectes à muter. Donc on aura toujours ces insecticides. LesOGM servent donc a engraisser les multinationales, pas les paysans (ca se saurait).

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et MERCI

Les OGM présents dans le maïs, le soja, le coton... permettent une meilleure résistance aux insectes donc une baisse de certains pesticides. Ils peuvent être résistants à certains herbicides. Sans cela, si le céréalier déverse des herbicides pour éliminer des herbes dans la culture, elle sera alors immangeable (maïs "mort"). Se sont soit l'un soit l'autre.

Oliewan le dit très bien! Nous n'avons pas assez de recul sur les OGM.

Les principaux cultivateurs d'Organisme Génétique Modifié sont les céréaliers (paysans ayant plus de 200Ha), ce sont les plus riches de la filière agricole.

Si nous nous contentons du bio pour nourrir le monde soit 7 milliard individu. Je vous dit bonne chance.

Encore merci

Lilian

Link to comment
Share on other sites

Si nous nous contentons du bio pour nourrir le monde soit 7 milliard individu. Je vous dit bonne chance.

On peut peut-être considérer le fait que nous sommes trop nombreux sur la planète ? S'il faut détruire l'environnement pour survivre c'est qu'il y'a un problème plus profond que ça.

Link to comment
Share on other sites

Si nous nous contentons du bio pour nourrir le monde soit 7 milliard individu. Je vous dit bonne chance.

Toutes les études ne sont pas de cet avis. Les partisans de la culture biologique et/ou raisonnée présentent d'autres résultats et la nature faisant bien les choses (Elle :transpi:), elle propose des pesticides naturels déjà connus. Le souci des OGM et autres cultures intensives en place depuis la PAC a fait oublier aux agriculteurs le savoir des anciens. Maintenant, il s'agit de faire des recherches afin de faire de l'agriculture biologique/raisonnée une source aussi abondante de nourriture que les productions intensives qui nous nourissent de plastique...

Quoi je suis de parti pris ? :D

Link to comment
Share on other sites

- Nous sommes peut-être trop nombreux sur la planète Terre.

Mais je n'ai pas dit que l'OGM est la seule solution pour sauver le monde de la famine. L'agriculture raisonnable est aussi une solution d'avenir, elle protège l'environnement et fournit une bonne récolte.

- Déjà quand tu dit "les partisans", ce sont des personne pour l'agriculture bio donc ils ne vont pas contredire leurs pensées.. Je suis conscient des bienfaits du Bio mais les récoltes sont trop insuffisantes. Ils faut aussi revoir le gâchis de la nourriture dans les cantines, les restos, chez sois.

Lilian

Link to comment
Share on other sites

Toutafé.

Une bonne démarche scientifique serait de prendre tous les avis en compte, puis, de maniere neutre, prendre du recul et analyser tout çà à froid.

Mais la problématique est très vaste et, perso, je suis bien content de voir des jeunes s'y atteler avec des yeux neufs. Car la tâche est immense, et ll'influence des lobbies est très forte.

Allez quelques pistes de reflexion :

Produire beaucoup Vs produire sainement

Diversifier l'alimentation des populations et reduire la quantité de viande bovine acvtuellement en production (le boeuf consomme beaucoup et produit peu de proteines (et produit beaucoup de gaz polluant :ouioui:)

Exploiter les protéines issues des insectes

...

Link to comment
Share on other sites

Je suis conscient des bienfaits du Bio mais les récoltes sont trop insuffisantes.

il y a qq temps j'ai vu un reportage sur la culture bio en test depuis 25 ans comparé à une autre parcelle avec une culture plus "moderne":

bilan: une année le bio est en retrait sur la prod et une autre année c'est l'inverse. sur les 25 ans la tendance n'est pas en l'avantage de l'un ou de l'autre

ps: j'ai pas de précision sur le dit reportage mais il me semble que c'était sur France5

Link to comment
Share on other sites

Les OGM présents dans le maïs, le soja, le coton... permettent une meilleure résistance aux insectes donc une baisse de certains pesticides. Ils peuvent être résistants à certains herbicides. Sans cela, si le céréalier déverse des herbicides pour éliminer des herbes dans la culture, elle sera alors immangeable (maïs "mort"). Se sont soit l'un soit l'autre.

Jusqu'à que cela ne marche plus, la nature évoluant... et qu'il faille à nouveau utiliser des herbicides/pesticides. Ce qui n'est pas forcément long. ajouter à ça les autres surprises induites parfois par le gène ajouté, qui parfois sensibilisent à une autres infections, etc....https://www.youtube.com/watch?v=zv-UvuNRh_Q&t=1h16m. A voir encore sur le soja vers 1h41.

Ce reportage est vieux et connu, mais la tendance n'a pas vraiment changé :fumer:

Link to comment
Share on other sites

Oui, effectivement les insectes (la Nature plus généralement) s'adaptent au cours du temps aux problèmes qu'ils rencontrés.

Nous n'avons pas assez de recul pour introduire les OGM si facilement, processus datant de moins de 40 ans. C'est comme pour les ondes, nous ne savons pas quelles effets sont subis par les êtres vivants.

Merci les gars

Lilian

Link to comment
Share on other sites

Vu la rapidité de l'adaptation (quelques années), et la proportion totalement monumentales d'effets et de pratiques néfastes, sans compter l'efficacité moyenne (tout compris) du procédé, je veux pas qu'on attende 50 ans de plus avant de réaliser qu'on a bousillé la moitié de l'écosystème pour l'interdire...

Ca commence à en faire du recul... et même dans les endroits où leur plantation est interdite ou très sérieusement réduite (Suisse par ex), cela a suffit pour qu'ils se disséminent et se mélangent aux plantes "naturelles".

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...