Jump to content

Actualité et Problèmes économiques


apupadi

Recommended Posts

Voilà, suite à de nombreuses pressions :chinois: (de moi même surtout), ce topic voit le jour d'un commun accord (avec ma conscience :arrow: )

Ici, nous pourrons débattre sur les sujets d'actualités économiques.

Souhaitons les débats constructifs, et les trolls rares (comment je suis pas réaliste ?)

J'engage les hostilités

Nouveau déficit commercial abyssal en 2005 aux Etats-Unis. 10/02/06

Le déficit a atteint le niveau record de 726 milliards de dollars. Avec la Chine, il a dépassé les 200 milliards de dollars

Pour la quatrième année d'affilée, les Etats-Unis ont accusé en 2005 un déficit commercial sans précédent. Le chiffre est impressionnant : 726 milliards de dollars l'an passé après un «trou» de 618 milliards en 2004.

Principal bénéficiaire du creusement du solde des échanges : les Chinois. Le déficit avec l'Empire du Milieu a effet atteint un record absolu de 201,6 milliards de dollars, en hausse de 24,5% par rapport à 2004, et compte désormais pour 26% du déficit commercial global outre-Atlantique. De quoi accroître les pressions politiques américaines en faveur d'une réévaluation des monnaies asiatiques. La question sera probablement abordée lors de la réunion des grands argentiers du G8, ce week-end à Moscou.

Cette aggravation du déséquilibre du solde commercial des Etats-Unis l'année dernière s'explique en partie par la facture pétrolière américaine qui s'est envolée l'année dernière, conséquence d'un prix moyen du baril au plus haut. Résultat : la balance pétrolière affiche un déficit de 229,2 milliards de dollars. Un chiffre jamais atteint jusqu'ici.

La vigueur de la croissance américaine, l'an dernier, a également contribué à augmenter le déficit commercial. Poussées par une forte demande, les importations se sont envolées à 1.997 milliards de dollars, un niveau sans précédent. Quant aux exportations, elles atteignent également un montant record, mais restent moins importantes, à 1.271 milliards.

Sur le seul mois de décembre, le déficit a été de 65,7 milliards de dollars et il est un peu plus élevé que les 64,8 milliards de dollars attendus par les économistes. Importations et exportations ont atteint des niveaux record, à respectivement 177,2 milliards de dollars et 111,5 milliards.

Ces chiffres confirment le trou d'air de l'économie américaine observé à la fin de l'année dernière. Sur le dernier trimestre 2005, le produit intérieur brut des Etats-Unis a enregistré sa plus faible croissance en trois ans, à + 1,1 % en rythme annualisé, contre une croissance de 4,1 % sur le trimestre précédent. Sur l'ensemble de l'année, le PIB de la première économie du monde affiche tout de même une hausse de 3,5 %. Les économistes refusent donc de sombrer dans un excès de pessimisme et se disent confiants pour 2006.

Des réactions ?

Link to comment
Share on other sites

ouais j'en ai une :)

du moment que ya des gens qui paient ils vont pas changer leur modèle économique, qui fonctionne par ailleurs très bien

par exemple, si tant que tu dépenses ton banquier te donne de l'argent sans jamais te le redemander, tu vas pas t'arreter de dépenser

me trompé-je ?

Link to comment
Share on other sites

Je suis content de voir que le topic attire du monde.

Je pense qu'il faudrait lancer un sujet complet par semaine. Ou tous les 4 jours, si il y a vraiment beaucoup de fréquentation. :p

Effectivement, les créanciers s'en donnent à coeur joie. :p

J'essaye de retrouver un article du quotidien : "les échos", qui faisait un bilan de l'endettement sur 60 ans, avec les différents présidents..etc.

Dans l'article, le journaliste annoncait un budget prévisionnel en régression dans tous les secteurs, sauf dans la Défense... :poulp:

Link to comment
Share on other sites

le Moyen-Orient ne représente somme toute qu'une "petite" partie des approvisionnements pétroliers américains

c'est par contre là où se trouvent les plus grandes réserves connues et exploitables

le gouvernement américain devrait plus regretter le coût de la guerre que le manque à gagner en or noir, n'en déplaise aux industriels

Link to comment
Share on other sites

le Moyen-Orient ne représente somme toute qu'une "petite" partie des approvisionnements pétroliers américains

Faut prendre en compte la vitesse à laquelle est consomée cette energie, surtout en temps de guerre.

Et surtout avec la croissance de la chine...

Link to comment
Share on other sites

Croissance plus élevée que prévu en fin d'année au Japon - 17/02/06

Le PIB de l'Archipel a enregistré une hausse de 1,4% au quatrième trimestre par rapport au précédent. Il affiche sa sixième hausse annuelle consécutive, à 2,8% l'an dernier, après 2,3% en 2004

Une bonne surprise. Le Japon a clos l'année dernière sur une croissance de 1,4% de son produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre par rapport au précédent, alors que les économistes prévoyaient 1,2% en moyenne. Sur un an, la hausse atteint 5,5%, supérieur d'un demi point aux anticipations des spécialistes. Ce rebond inattendu s'explique à la fois par un regain du côté de la demande intérieure et des exportations dynamiques, dont les contributions respectives s'établissent à 0,8 et 0,6 point.

La consommation des ménages a crû de 0,8% sur un trimestre, soit un rythme deux fois plus rapide que celui constaté sur la période juillet-septembre. Les basses températures ont poussé la consommation de fuel, ainsi que les achats de vêtements chauds et d'équipements de chauffage, a indiqué un haut fonctionnaire du bureau du gouvernement cité par l'agence de presse Kyodo. Les biens de consommation électroniques pour la maison ont également été très prisés. L'investissement des entreprises n'a pas connu ce regain, au contraire. Il affiche une progression de 1,7% sur un trimestre, en deçà d'un dixième point au rythme des trois mois précédents. Pour leur part, les exportations ont légèrement accéléré leur croissance, passée de 3,0% à 3,1% d'un trimestre sur l'autre. La demande en provenance des Etats-Unis et de la Chine ont tiré les flux d'échanges. L'évolution de la parité dollar/yen a également été favorable au Japon.

Au total, la croissance économique a atteint 2,8% en 2005, un taux supérieur aux prévisions des économistes et qui succède à un accroissement de 2,3% en 2004. Le PIB de l'Archipel affiche ainsi sa sixième année calendaire consécutive de hausse. Le gouvernement japonais table sur une croissance de 2,7% du PIB pour l'année budgétaire 2005-2006 (close le 31 mars). La Banque du Japon est moins optimiste, qui prévoit +2,2%. En tout cas, l'acquis de croissance pour 2006 est de 1,5%, un rythme «conséquent», comme le souligne Philippe Waechter, directeur des Etudes économiques et de la recherche de Natexis Asset Management, qui prévoit d'ores et déjà que «pour 2006, la croissance devrait être toujours bonne». L'accélération de la productivité «devrait se traduire par une hausse de l'emploi et une pression à la hausse sur les salaires». L'investissement devant «rester fort», «la dynamique interne va rester solide et confirmer le changement entrevu depuis quelques mois sur le marché du crédit bancaire» - retournement à la hausse de l'encours de crédit bancaire dans l'Archipel, en recul depuis 1998. Conséquence redoutée par certains, la banque centrale japonaise «pourrait durcir plus rapidement le ton, notamment sur les liquidités offertes au système bancaire», conclut donc l'économiste.

M.B. www.lesechos.com

Link to comment
Share on other sites

Tout a fait d'accord ilcanzese :chinois:

Exemple récent pour l'Inde : délocalisation, taux de croissance excellent, on les équipe pour qu'ils sortent de la misère (ce qui est une très bonne chose), et ensuite, Monsieur Mittal l'indien veut manger un poids lourd franco-hispano-luxembourgeois de l'acierie (en nous taxant d'être raciste, protectionniste, alors qu'on se défend contre sa politique agressive et sans projet sur le long terme..).

Lui c'est pas l'INpactitude, c'est l'INgratitude...

Pour Lapinou : Oui, mais je pense que sur un si grand forum, on pourrait parler de l'actu économique en petit groupe d'initié (et même initié certains)

Mais c'est vrai que sur un forum d'informatique... l'économie n'est pas trop à la mode :iloveyou:

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...