Jump to content

Recommended Posts

bonjour,

je travaille dans le milieu "médico-social". je souhaiterai créer un robot qui pourrait aider les personnes âgées et les personnes handicapées à se déplacer plus facilement. je suis conscient qu'il peut s'agir d'une fausse "bonne idée". mais qui ne tente rien, ...

j'ai vu qu'avec le raspberry Pi, il y avait beaucoup de possibilités. le problème, c'est que je suis novice en informatique et en mécanique (ce n'est pas mon métier).

quelqu'un aurait-il la patience de m'expliquer par quoi il faudrait commencer ?

Link to comment
Share on other sites

Hello !

 

Je pense qu'avant toute chose, tu devrais essayer de créer un robot basique à base de Rpi limite acheter un kit prêt à l'emploie, pour prendre un peu la main dessus et éviter de foncer tête baisser. Tu trouvera sur le net tout un tas de tuto et de kit pour monter des robots.

 

Une fois que tu te seras fait la main ajoute des composants au fur et à mesure jusqu'à arriver à un résultat proche de ton projet ! :)

Link to comment
Share on other sites

je te remercie pour le conseil.

je voudrais partir d'un matériel existant. mon concept est basé sur la Google Car. je n'ai rien inventé. je voudrais simplement appliquer ce principe à un fauteuil roulant. il y a donc à la fois de la mécanique, je ne sais pas s'il faudrait un moteur central ou 4 moteurs (un pour chaque roue) et ensuite (une fois que le fauteuil roulant roule seul) et de l'informatique, comment programmer un parcours dans un établissement.

Est-ce que tu penses que c'est foncer tête baissée que de partir du matériel de base ?

Link to comment
Share on other sites

Ils existent plusieurs méthode pour qu'un robot suivent un itinéraire la plus simple restant le suivi d'une ligne tracé au sol. Tu as aussi les capteurs à ultrason pour éviter les obstacles, une caméra et tout un tas de composant électronique après faut voir comment l’implanter. Il doit exister tout un tas de tuto sur le net pour brancher ça sur le GPIO du Rpi. 

 

Pour les moteurs au minimum je dirais deux moteur rien que pour pouvoir faire tourner le fauteuil, après 4 moteurs pour les synchroniser tu vas t'amuser. ^^ 

Mais oui justement faut commencer par prendre du matériel de base pour se faire la main dessus avant de partir sur des trucs plus élaborée ! :)

Link to comment
Share on other sites

en fait, mon idée est de baliser l'établissement.

j'ai pris comme point de départ la chambre d'un résident, par exemple au 1er étage, et le point d'arrivée, le restaurant de l'établissement. les soignants mettraient le résident dans le fauteuil roulant (de façon sécurisée), dans sa chambre, et demanderaient au fauteuil de conduire Mr X. au restaurant. le fauteuil doit être capable de commander l'ouverture de la chambre, de prendre un couloir, d'éviter les autres résidents et matériels dans le couloir, d'appeler l'ascenseur, de se positionner dans l'ascenseur, de sortir de l'ascenseur, et ensuite de se diriger, toujours en évitant les autres résidents vers le restaurant pour être réceptionné par un personnel de service.

à partir de cette possibilité, on pourrait imaginer conduire le résident dans le jardin faire une balade, aller à la salle de bain, à al consultation médicale, ... tous ces déplacements qui mobilisent beaucoup de personnels, longtemps, sans plus-value, ni pour le résident, ni pour le personnel.

qu'en penses-tu ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Le problème avec le robot médical c'est qu'il doit avoir une fonction d'alerte, si la personne en a besoin, qu'elle soit capable de la déclencher elle-même ou pas. C'est pour ça qu'il n'y a pas encore de robots dans la santé : c'est un problème de responsabilité (=procès=$$$=assurances=$$$$$$).

Exemple : une personne âgée et impotente est sur ton robot qui va prendre l'ascenseur. La robe de chambre glisse un peu et bloque la roue. La porte se referme sur le pied de la personne qui est coincée à l'intérieur. De frayeur, elle tombe dans les pommes. A ton avis, la famille va t'elle porter plainte ? Qui va se retrouver devant les tribunaux : la personne âgée (pour entrave au déplacement d'un auxiliaire médical), le robot, l'infirmière en chef, l'hôpital, le fabricant du robot, tout le monde ?

 

Si c'était possible, crois-moi, les couloirs seraient déjà bondés de machines, ce n'est pas la technologie qui fait défaut.

 

Par contre, tu pourrais un robot de gardiennage qui se déplace aléatoirement dans les entrepôts, les écoles, les lieux fermés le soir et w-e, pour les surveiller, ça c'est envisageable. Tu connais même son prix max : (salaire minimum annuel+part patronale x3 (24h dans une journée)),

Link to comment
Share on other sites

en fait, je en pense pas que l'absence de robotisation soit la conséquence de risques plus ou moins importants. je pense plutôt qu'il s'agit d'un espace qui n'a pas encore été exploré et qu'il y a beaucoup de choses à faire.

j'aime beaucoup ta façon de "gérer les risques". dans les autres domaines, le risque est tout autant présent et ça n'empêche personne de chercher et d'avancer.

l'idée d'un robot de gardiennage est séduisante. il faut que j'y réfléchisse.

dans notre domaine, le médico-social, il y a malheureusement plutôt beaucoup de "fausses bonnes idées". c'est un secteur où il est fait appel à la main d'œuvre de façon très importante, comme dans les services, mais le manque de réflexion sur les aides que pourrait apporter la robotisation est préjudiciable à la prise en charge de ces personnes.

néanmoins, la sécurisation du fauteuil roulant est primordiale. je pense qu'il y aura un volet "sécurité" très important.

je te remercie pour tes remarques.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...