Jump to content

Utilite du NCQ ?


Recommended Posts

J'ai un disque dur SEAGATE de 250 go qui a la technologie NCQ mais est ce qu'elle sert a quelquechose sur une carte mere NFORCE 2 ASUS a7n8xde luxe ?

J'ai lu dans un magazine que les chipsets NFORCE 4 supportaient ou géraient le NCQ c'est pour ça . :transpi:

Link to comment
Share on other sites

J'ai un disque dur SEAGATE de 250 go qui a la technologie NCQ mais est ce qu'elle sert a quelquechose sur une carte mere NFORCE 2 ASUS a7n8xde luxe ?

J'ai lu dans un magazine que les chipsets NFORCE 4 supportaient ou géraient le NCQ c'est pour ça . :chinois:

oui et moi meme question avec une ASROCK K7Vt4a Pro

Link to comment
Share on other sites

Salut à vous 2, je ne pense pas que ces 2 plateformes (assez "anciennes") ne prennent en compte la technologie NCQ. Je crois justement que c'est seulement les nForce4 et autres chipsets sortis récements qui gèrent cette technologie.

Link to comment
Share on other sites

Et y'a a pas un qui pense a :google:

trouvé en 10 sec -_-

Le NCQ permet aux applications d'envoyer, d'organiser et de traiter plus rapidement de nombreuses requêtes d'entrées/sorties envoyées en même temps. Cette technologie permet aussi d'interroger directement le processeur sur les données qui doivent être traitées par le disque dur, celles-ci sont ensuite classées et ordonnées afin d'optimiser au maximum le flux de données traité. La fonction NCQ est employée au sein des spécifications du S-ATA II qui devrait offrir une bande passante de 300 Mo/sec (contre 150 Mo/sec pour le S-ATA)
Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas que ça augmente considérablement les perfs mais c'est un plus. Par contre sur un serveur avec plein d'accès disque :glasses: .

Sinon j'ai déjà entendu dire que Linux trie les requêtes au disque dur un peu comme le NCQ.

ah je ne m'y connais pas tro en linux faut demander sa dans leur section :mdr:

Sinon oui le NCQ et un bon +

Link to comment
Share on other sites

le NCQ, mise à part l'utilisation de tels disques sur un serveur, ne présente aucun n'intérêt.

Linux contrairement à windows, à une stratégie propre pour la gestion du disque et même de sa géométrie (caractéristiques physiques du HDD) et se fiche royalement de l'avis du bios, que le disque dur y soit reconnu ou pas.....

Link to comment
Share on other sites

le NCQ, mise à part l'utilisation de tels disques sur un serveur, ne présente aucun n'intérêt.

Linux contrairement à windows, à une stratégie propre pour la gestion du disque et même de sa géométrie (caractéristiques physiques du HDD) et se fiche royalement de l'avis du bios, que le disque dur y soit reconnu ou pas.....

Oui mais de la a dire que le ncq sert a rien pour nous je ne suis pa d'accord.. :chinois:

Link to comment
Share on other sites

En détail les perfs avec ou sans NCQ.

ncqornot2ij.jpg

parmi les détails utiles il faut souligner que pour utiliser le NCQ, il faut que le chipset du southbridge soit compatible NCQ, je me demande si, mis à part l'ICH6R d'intel et versions ultérieures (donc à partir du chipset i9XX), d'autres constructeurs l'ont implémenté à leur contrôleur sata, la méthode NCQ c'est d'abord un mode d'écriture des données sur le disque.

Link to comment
Share on other sites

En détail les perfs avec ou sans NCQ.

ncqornot2ij.jpg

parmi les détails utiles il faut souligner que pour utiliser le NCQ, il faut que le chipset du southbridge soit compatible NCQ, je me demande si, mis à part l'ICH6R d'intel et versions ultérieures (donc à partir du chipset i9XX), d'autres constructeurs l'ont implémenté à leur contrôleur sata, la méthode NCQ c'est d'abord un mode d'écriture des données sur le disque.

Merci jacky je le chercher :ouioui:

le NCQ, mise à part l'utilisation de tels disques sur un serveur, ne présente aucun n'intérêt.

Moi je ne suis toujour pas daccord que le ncq pour nous sert a rien ;)

LA preuv le tableu et le schema :yes:

Je dit pas que c'est la revolution mais c'est un +

Link to comment
Share on other sites

Voilà, un texte traduit d'un document de la très sérieuse serial ata organisation (SATA Native Command Queuing White Paper), pour tout savoir sur le NCQ :

Les données sont écrites sur le disque en cercles concentriques, appelés pistes, les pistes sont numérotées depuis l’extérieur vers l‘intérieur du plateau, en commençant par celui du bas (disque 0), piste 0 et de la première tête de lecture/écriture, tête 0.

Quand un cercle complet est inscrit sur une face du disque (plateau) : piste 0, tête 0, les données seront inscrites sur l’autre face du même plateau mais sur la tête 1 : piste 0, tête 1, puis passera au plateau situé au-dessus toujours en décalant d’une tête et écrira la piste 0, tête 2 et ainsi de suite jusqu’au dernier plateau afin de terminer la première piste. La piste suivante débutera comme la première sur le plateau du bas mais sur le cercle voisin piste1, tête 0.

Ce procédé en inscrivant les données sur des cercles concentriques rend les données de plus en plus proches en se rapprochant de l’intérieur du disque.

Une piste particulière sur toutes les têtes, ou faces des disques, est appelée : cylindre (et oui, maintenant que les disques n’ont plus une définition CHS mais LBA, on reparle des cylindres et des têtes).

Donc, en résumé les données s’étalent de façon séquentielle en cylindres à partir de l’extérieur des plateaux vers l’intérieur du disque.

Des improbables matriochkas puisque numériques.

Cela peut améliorer les perfs, c'est sûr, mais comme pour la dimension des stripes pour le Raid 0, cela s'adresse à des données qui sont globalement structurées et homogènes (bases de données) ou fichiers de dimension semblables.

Ce qui est loin d'être le cas des données peuplant un disque supportant le sytème, les applis et autres dossiers variés.

Ou alors, l'utilisé comme swap et/ou stockage, bien triste comme destin pour un tel disque...qui se fait son pseudo-raid 0 avec lui tout seul pour rien...ou si peu.

Link to comment
Share on other sites

Oui, le NCQ n'est disponible que pour le SATA II et il y a pour le moment très peu de controlleurs qui le suportent. Pour nous particuliers ça ne sert à rien, mais pour un gros serveur web avec des DD en SCSI et en RAID, le NCQ peut vraiment être un gros "plus".

Voilà, je viens un peu pret de résumer toute la page, pour ceux qui n'y auraient pas compris grand chose :bouletdujour:.

Link to comment
Share on other sites

Voilà, un texte traduit d'un document de la très sérieuse serial ata organisation (SATA Native Command Queuing White Paper), pour tout savoir sur le NCQ :

Les données sont écrites sur le disque en cercles concentriques, appelés pistes, les pistes sont numérotées depuis l’extérieur vers l‘intérieur du plateau, en commençant par celui du bas (disque 0), piste 0 et de la première tête de lecture/écriture, tête 0.

Quand un cercle complet est inscrit sur une face du disque (plateau) : piste 0, tête 0, les données seront inscrites sur l’autre face du même plateau mais sur la tête 1 : piste 0, tête 1, puis passera au plateau situé au-dessus toujours en décalant d’une tête et écrira la piste 0, tête 2 et ainsi de suite jusqu’au dernier plateau afin de terminer la première piste. La piste suivante débutera comme la première sur le plateau du bas mais sur le cercle voisin piste1, tête 0.

Ce procédé en inscrivant les données sur des cercles concentriques rend les données de plus en plus proches en se rapprochant de l’intérieur du disque.

Une piste particulière sur toutes les têtes, ou faces des disques, est appelée : cylindre (et oui, maintenant que les disques n’ont plus une définition CHS mais LBA, on reparle des cylindres et des têtes).

Donc, en résumé les données s’étalent de façon séquentielle en cylindres à partir de l’extérieur des plateaux vers l’intérieur du disque.

Des improbables matriochkas puisque numériques.

Cela peut améliorer les perfs, c'est sûr, mais comme pour la dimension des stripes pour le Raid 0, cela s'adresse à des données qui sont globalement structurées et homogènes (bases de données) ou fichiers de dimension semblables.

Ce qui est loin d'être le cas des données peuplant un disque supportant le sytème, les applis et autres dossiers variés.

Ou alors, l'utilisé comme swap et/ou stockage, bien triste comme destin pour un tel disque...qui se fait son pseudo-raid 0 avec lui tout seul pour rien...ou si peu.

Quelle belle argumentation tu a avec toi :yes:

Bon ok donc ce que je pensais etait faut ces surtout pour les bases de donner etc..

Et non pas pour nous particulier, j'avais tor autant pour moi et merci de m'avoir apris sa :fumer:

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait finir en répondant à farny :

"J'ai un disque dur SEAGATE de 250 go qui a la technologie NCQ mais est ce qu'elle sert a quelquechose sur une carte mere NFORCE 2 ASUS a7n8xde luxe ?"

Non, cela ne sert à rien

"J'ai lu dans un magazine que les chipsets NFORCE 4 supportaient ou géraient le NCQ c'est pour ça ."

là, il faut être plus précis sur la source, mais aujourd'hui il n'y a que le Chipset Intel 9XX (ICH6R et plus) qui le propose en intégré donc,...faut voir!

Link to comment
Share on other sites

Le mag. c'était "hardware magazine " je crois

Sinon merci pour la réponse ca répond bien à ce que voulais :yes: ( ca aurait été plus adapté sur les SATA II finalement , vu que cette derniere évolution sort pratiquement en même temps que les chipset qui supportent le NCQ )

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...