Jump to content

Soraphirot

INpactien
  • Nombre de contenu

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Soraphirot

  • Rang
    Ewok
  1. Une barrette RAM possiblement morte. J'ai le poste d'un collègue qui a des problèmes du genre (lui c'est AutoCAD qui plante de façon aléatoire) et son ordinateur passe son temps à osciller entre 8 et 12Go de RAM à l'allumage. Retirer la mémoire fautive redonne de la stabilité.
  2. Depuis Windows 10 l'OS est devenu très conciliant. J'ai changer de SSD sur mon PC fixe il y a peu et j'ai recyclé l'ancien dans mon pc portable. J'ai été agréablement surpris de voir qu'il a booté sans aucun soucis sur le portable !
  3. Dans ce cas il est plus intéressant de créer une image du disque, et non un clone. L'image sera beaucoup plus légère qu'un clone et pourra être recopiée sur d'autre supports sans soucis.
  4. Dans la théorie oui. Dans la pratique cloner un Windows installé sur un disque GPT demande obligatoirement de réparer le Windows Boot Manager à la main. Sans ça Windows ne parviendras pas à démarrer.
  5. Privilégie le raid logiciel. Un raid matériel n'est intéressant qu'avec une carte dédiée car le chipset SATA des cartes mères en général n'est pas terrible (et ça ne gère pas forcément le RAID). De plus en cas de panne du chipset, tu perds ton RAID (avec une carte contrôleur tu peux le récupérer si tu mets une strictement identique). Le raid logiciel, lui, se répare très facilement et peut être balader d'un système à l'autre si besoin est. Cela demandera du calcul processeur certes, mais pour une utilisation perso c'est anecdotique. Je ne vois pas l'intérêt de mettre un os nas ET Nextcloud. NC est un bon service mais il n'apportera rien d'intéressant face à xpenology, OMV à la limite ça peut être intéressant de le coupler à NC car assez rustique (FreeNAS jen'ai pas testé). Après pour tester why not, mais au quotidien il y en aura un de trop. Enfin pour le partage ce genre de partage il est préférable qu'il soit en dehors de toute VM. Dans mon archi j'ai créé le volume sur la machine hôte et je monte les dossiers nécessaires au cas par cas dans mes CT (Plex n'a pas besoin de tout voir et de pouvoir écrire notamment). Si tu crées ton stockage dans une VM tu prends le risque d'en perdre l'accès en cas de plantage/redémarrage/coupure. En mettant sur l'hôte les données restent accessibles aux VM quoi qu'il arrive
  6. Pas forcément besoin d'un soft tiers, si il part sur du container LXC c'est intégré et scriptable (et les outils proxmox sont un poil plus simple).
  7. La GTX 770 ne pourra pas décoder le h.265, il faut au minimum une GTX 950 pour ça. L'intérêt de la virtualisation c'est de découper tes machines en microservices. En cas de plantage d'une machine tu ne perds pas les autres services (à moins de planter ton hyperviseur, mais là good luck pour le planter 😀 ). Toutes tes machines vont donc partager un accès vers un stockage, un datastore, du coup elles auront toutes accès aux mêmes ressources sans pour autant se voir.
  8. C'est peut-être un peu overkill comme configuration mais si ça te permet de recycler ton pc, je ne vois aucune raison de ne pas le faire. 32Go de ram ne sera pas superflu si tu comptes virtualiser beaucoup de service et pourra te permettre d'utiliser ZFS avec le maximum de performances et fonctionnalités (système de fichiers intégrant gestion de RAID, snapshots & cie, un beau bébé très intéressant). Plex n'est pas si gourmand que ça, actuellement je le fais tourner avec un i5 2390T (2c/4t@2.7GHz 35w) et 8Go de RAM. Il m'arrive d'avoir 3-4 utilisateurs simultanés et il ne bronche pas. Par contre si tu veux diffuser du h.265 je ne sais pas comment va se comporter ton processeur (il y avait semble-t-il des soucis avec les fichiers en 10bit au lancement notamment, je sais pas si c'était hardware ou software que ça bloquait). Il faudra au pire rajouter une CG légère, genre GT 1030.
×
×
  • Créer...