Jump to content

Nozalys

INpactien
  • Content Count

    131
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About Nozalys

  • Rank
    Wookiee
  • Birthday 09/04/1988

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Merci pour vos réponses. J'en déduis que, mécaniquement ou niveau hardware, il semble ne pas y avoir de différence. Seuls les firmwares sont modifiés pour coller au mieux aux cas d'usages du NAS. Je viens de lire cette petite explication sur les technologies d'enregistrement, ne sachant plus trop quelle était las signification des acronymes SMR & CMR. Les Ultrastar HelioSeal sont en TDMR. Les disques les moins cher pour 12 To sont les Toshiba à 449 euros, soit 50 euros d'écart avec les Ultrastar. De toutes façons, au delà-de 10 To de capacité, acheter un HDD interne c'est déjà économiser 15 € de RCP (contre 120 € en 2017 ) Je viens de voir que les N300 de Toshiba sont eux aussi remplis d'Hélium, mais sont garantis 3 ans, contre 5 ans pour un Ultrastar (et le double de MTBF). J'ai trouvé les différences techniques entre les modèles. J'en conclus que, peu importe les modèles. Le jour où je me décide pour un NAS, celui-ci pourra aller dedans. Côté logiciel, j'utilise SyncBackPro, qui de mémoire, propose les mêmes fonctionnalités que Cobian "en mieux" (mais je l'ai testé il y a fort longtemps, je n'aimait pas vraiment son interface). J'ai des profils pour sauvegarder des choses d'un HDD de travail à un HDD de backup au sein de mon PC, puis pour synchroniser les dossiers backups avec les disques externes. Normalement, c'est syncback qui joue le rôle d' "agenda de notification" ^^
  2. Bonjour, TL;DR : les questions sur le choix du disque en bas. Je continue ma réflexion sur l'amélioration de ma gestion des sauvegardes de la maison. Pour le choix du NAS, je suis allé voir ce dossier récent, et ce sujet-là avec plus de doutes après la lecture qu'avant. J'ai également dévoré le dossier sur la sauvegarde du dernier numéro de CPC Hardware. Ma situation actuelle : je stocke mes disques nus dans des sachets antistatique (ESD grade industriel), et je les connecte au besoin dans un dock de mon PC accessible en face avant. Les données les plus importantes pour moi, ce sont les photos perso, les documents administratif, des achats de musique devenus introuvables, et des ISO diverses. Ces données existent en 3 à 5 copies : 1 sur mon PC, le reste sur 2 voire 3 disques durs externes : des 2,5" et des 3,5". La majeure partie de ces disques externes sont des disques anciens ayant déjà vécu, recyclés en sauvegarde froide. Ma moitié fait à peu près pareil, avec 2 disques externes. Nous stockons également certains de nos fichiers respectifs (des documents) sur le PC de l'autre. Évidement, lorsqu'il faut synchroniser les sauvegardes pour ajouter les nouvelles données, c'est très vite le bazar, et de fait, je le fait moins souvent parce que c'est chronophage. Suite à une crainte récente lié à un disque dur interne de mon PC que je croyais en mauvaise santé, je me suis aperçu que certaines données ô combien importantes pour moi.. n'existaient qu'en un seul exemplaire. Je vais donc acheter un NAS (probablement un Syno DS1019+ ou DS1618+), qui nous permettra aussi d'arrêter de trimbaler nos clés USB sur la télé pour regarder nos séries. Cependant, je me pose la question de l'utilité et de l'efficacité de prendre un NAS pour nos sauvegardes froides : je préfère savoir les disques à l'arrêt, plutôt que sous tension et connecté à un réseau en permanence. Je vais donc procéder un peu différemment, pour répondre à mon besoin "urgent" de centralisation de sauvegarde et me laisser le temps d'approfondir mes réflexion sur le choix du NAS : je vais d'abord acheter un gros disque de 12 To pour centraliser l'ensemble du contenu des mes divers disques de sauvegarde. Je vais tout copier dessus, et n'utiliser que lui, ou presque. Mes anciens disques formeront une "image" des données au cas où je perdrait ce disque de 12 To. J'ai un bon ressenti sur les Western Digital Ultrastar DC HC520, et une bonne expérience pour le moment avec un NAS au boulot. Par contre, je ne comprends pas pourquoi il y a 6 modèles sur LDLC, qui vont de 499 € à 591 €. Si on garde uniquement les modèles SATA3, il y a quand même 3 modèles, avec 30 € d'écart. Je n'ai pas trouvé s'il s'agissait de versions 1,2,3. Question 1 : quelqu'un a-t-il une explication sur l'écart des prix ? Faut-il privilégier celui avec le plus grand P/N (=version plus récente ?) ? Question 2 : j'entends et je lis partout qu'il vaut mieux un disque "spécial NAS" pour mettre dans un NAS. Mais je ne trouve nulle part l'information des différences techniques réelles. Ils ont quoi de spéciaux les disques "spécial NAS" ? Question 3 : est-ce une bonne idée d'acheter un disque "spécial NAS", ou "spécial DataCenter", pour l'utiliser en sauvegarde froide, comme je fais actuellement (allumé ponctuellement lors des transferts) ? Je présume que ces disques sont optimiser pour tourner h24/7, plutôt que pour le nombre de cycles d'allumage, n'est-ce pas ? Merci d'avance, Nozalys
  3. Tu as raison, mais c'est justement une partie de mon problème : certaines donnés ne le sont pas (sauvegardées). Un NAS avec tout plein de HDD prévus dedans va bientôt arriver à la maison de toutes façons. La question ne se posera plus. (bon yen aura d'autres, des questions ^^)
  4. Oui, je clos le sujet, c'était une "fausse alerte". Il faut savoir interpréter les valeurs pour ne pas s'inquiéter trop vite... mais pour ça faut avoir été confronté une première fois à la question
  5. Je sais pas comment tu es tombé là-dessus mais c'est très intéressant, et rassurant. En suivant sa méthode, mon compteur de RRER est donc à zéro, et le SER est à 24 erreurs de positionnement sur 155 millions. Ce n'est pas zéro, mais le chiffre fait tout de suite beaucoup moins peur. J'espère juste que ce monsieur a raison, et il semblerait que ça soit le cas, cette personne a déjà un "grand" chiffre au déballage de ses disques. Et si le principe d'encodage de la valeur est le même pour le 188:Command Timeout (càd. 12 bits pour le compteur d'erreur et 32 bits pour le diviseur) c'est bon également pour mon disque : 0x000000060006. Toujours est-il que cette valeur ne bouge pas. Non, ni l'un ni l'autre, il "semble" en parfait état de marche, rien à part ce diag SMART ne m'a alerté sur une hypothétique panne. Après avoir effectué 3 tests différents avec Seatools, il n'y a rien d'anormal qui remonte. Seatools m'indique d'ailleurs que j'ai écrit 5,6 To de données sur le disque, ce qui est faible pour un disque de 4 To.
  6. J'ai 2 autres copies des données sensibles sur 2 HDD externes différents. Mais environ 2 To de données ne le sont pas. Elles ne sont pas sensible au sens ou elles ne sont pas "uniques", mais ça deviendrait compliqué à retrouver, (beaucoup d'ISO, d'applications, et de traces du web des années 1995-2005 qui deviennent de plus en plus difficile à trouver au fil du temps). Et je ne peux pas les sauvegarder ailleurs pour le moment car je n'ai plus d'espace de stockage à dispo. Je continue à me documenter sur le sujet, et j'ai appris que le "seek error rate" est considéré comme l'un des paramètre les plus critiques, et traduirait un problème d'alignement de la tête sur le secteur demandé. De fait, ça semble aller de paire avec le "read error rate". J'ai aussi lu que le "command timeout" est l'un des 5 paramètres analysés par BackBlaze pour sa gestion de remplacement des HDD. Il peut venir du câble SATA, mais je n'en ai plus en stock (ou que des vieux un peu trop tordus à mon goût). Edit : la valeur de "seek error rate", en la divisant par le temps cumulé "head flying hours", ça revient à 7850 erreurs par seconde depuis le début de vie du disque. C'est surprenant. Il y a du avoir un jour un burst d'erreur super massif. Je crois bien que je n'ai pas le choix
  7. Bonjour, Je profite du weekend pour mettre à jour mes disques de sauvegarde, et je suis allé voir l'état S.M.A.R.T de mes disques externes pour vérifier où ils en sont. Et j'ai vu ça, sur mon disque interne : La première valeur entourée s'incrémente dès que je viens lire un gros fichier, et la 2ème valeur entourée s'incrémente toute seule d'environ +5 par seconde en permanence. Ce qui me surprend aussi, c'est que ces valeurs semblent être moins mauvaise aujourd'hui que les pires valeurs mémorisées par le passé. Mais la 2ème s'est quand même vachement approchée du seuil limite. Le disque date de juin 2017, est rempli à presque 90%, mais n'a jamais été très sollicité, les données dessus étant peu changeantes : la quantité d'écritures n'a pas du dépasser les 5 To. Autre chose, c'est le seul HDD dans mon PC, et je vois que le Head Flying Hours est presque égal au Power-On Time Count, ce qui semble signifier que le HDD ne passe jamais en mode veille. Pourtant c'est un disque de stockage sur lequel aucun logiciel ne fait de traitement, et je vais assez rarement lire/écrire dessus. Même mes jeux sont ailleurs. Windows est pourtant configuré pour arrêter les disques après 20 minutes d'inactivité, dans les options avancées d'alimentation. Visiblement, ce n'est pas appliqué. Vous en pensez quoi ? Je dois commander un nouveau disque dès maintenant ?
  8. Oui j'avais déjà testé les 5 GHz au moment du délid, mais dans ce cas je perd le confort du silence. A priori ma limite pour garder un PC relativement silencieux, ça serait entre 4,7 et 4,8 GHz.
  9. Ouai en effet, mais je pensais justement qu'en mode "normal" elle ne faisait pas d'OC. Après une journée des test avec F@H + Kombustor + un jeu en fond, j'arrive aux réglages suivants pour une config qui ne freeze pas : CPU: 45 AVX offset: 0 (45) Ring: 43 Le tout avec les tensions suivantes mesurées en charge : CPU Core: 1.216 V CPU VID: 1.219 V CPU IO: 1.328 V CPU SA: 1.368 V PCH: 0.984 V Ce nommage est fourni par AIDA64, je suppose que, par rapport aux noms du BIOS ça correspond comme ça : CPU VID = CPU Core/GT Voltage CPU Core = CPU Core Voltage CPU SA = CPU SA Voltage CPU IO = CPU IO Voltage Concernant la virtualisation, j'utilise en effet des VM, donc j'ai besoin de ces features. Je viens de pousser à 4.6 GHz, idem AVX et Ring toujours à 43, au delà il n'est plus stable. J'ai forcé le SA & IO à 1.25 V comme tu le préconise, je testerai demain en stabilité. Là quand je stresse le FPU, j'arrive à 99 W pour 65°C (contre 79 W @ 4.5 GHz), mais avec les ventilos de l'AIO du CPU à 60%, donc qui commencent tout juste à se faire entendre. Cependant, je ne cherche pas à OC "beaucoup" tout de suite, 4.5 GHz c'est amplement suffisant pour mes besoins actuels, par contre je sais que j'ai encore de la marge à l'avenir.
  10. Le problème est résolu ! Voir ce topic NXI: Problème de démarrage à froid TLDR; Mise à jour du BIOS dans la dernière version, dont le changelog contient notamment "Improved USB compatibility" Désactiver MSI Fast Boot (je pense que celui-là n'est pas nécessaire, mais ça désactive entre autres l'USB au boot.. donc impossible d'accéder au BIOS avec mon clavier USB) Désactiver Fast Boot InitialKeyboardIndicators =2 dans HKEY_CURRENT_USER\Control Panel\Keyboard *ET* HKEY_USERS\.DEFAULT\Control Panel\Keyboard Démarrer 1 fois, activer le numlock sur l'écran de login, et éteindre le PC sans se logger. Bonheur, joie et méditation !
  11. J'ai mis à jour le fichier texte dans le post #5. Je vais mettre à jour mon autre vieux sujet sur le numlock. Du coup, 2 autres questions me viennent à l'esprit : Je suppose que le paramètre "OC Quick View Timer: 3 Sec" correspond à ce fameux temps où les ventilos sont à 100%, et où la CM ferait une évaluation de l'OC ? Le Ring Ratio, c'est quoi précisément ? Sur un topic trouvé sur linustechtips, je lis que ça correspond au cache CPU, mais j'ai aussi l'impression, en observant les fréquences via l'outil de benchmark de AIDA64 qu'il s'agit aussi de la fréquence du North Bridge. Si c'est le cas, je suppose que le N.B. ne possède pas la même faculté à supporter l'OC que ce que le CPU peut supporter ?
  12. Hey tu ne me dois rien ! C'est super sympa de ta part de m'aider (et d'aider les autres), ça serait gonflé de ma part d'exiger quoi que ce soit T'façons c'est jamais une bonne idée en général d'exiger des trucs sur un forum.. yen a qu'on essayé et... J'ai pourtant tout indiqué dans le fichier texte, je l'ai fait pour qu'il me serve de base pour pouvoir refaire la conf de zéro. J'ai fait un parcours de type "arbre" dans chaque menu/sous-menu... Et j'ai rien d'autre. Je suis toujours en mode "avancé/F7" dans le menu général du BIOS et je viens de retourner en mode OC expert : il y a 13 options supplémentaires. Je recopie ici le nouveau bloc (OC uniquement) avec les ajout en vert et mes réglages manuels en orange : Avec ces réglages, et bien.. le PC cold-booté correctement ! Et redémarre depuis Windows normalement aussi, et la CM ne passe plus 1 minute à baisser les ventilos. Ça semble être reviendu dans un état de fonctionnement normal. J'ai pu désactiver les 2 options "Fast boot" J'ai aussi désactivé le C-State tout en gardant l'ErP activé. La machine (re/)démarre comme attendu, à chaque fois ! Et en prime j'ai gagné le verrouillage numérique dès l'écran de login !! Ça c'est la 🍒 sur le 🧁 Le CPU est bien à 800 MHz / 2,4 GHz / 4,0 GHz / 4,2 GHz en [idle / low /medium / high] charge -> EIST On Et à 4,0 GHz lorsque le FPU est sollicité (AVX Offset -200 MHz) Mais en sollicitation monothread il ne passe plus à 4,5 GHz, pourtant "Intel Turbo Boost" est activé. Du coup j'ai remis mon OC classique : CPU Ratio + Ring Ratio à 45 et AVX Offset à -3, et là j'obtiens ce que je crois être la config "normale" que j'ai depuis que j'ai fait le délid, avec un CPU à 60°C maxi. Un grand merci à toi ô @ashlol Je te paierais bien une bière si t'étais dans le coin (si ça se trouve..?) et que yavait pas ce confinement !
  13. Je n'ai pas de RAID, et je n'ai pas vu de boot delay. J'ai essayé de virer le C-State (ce qui retire les options C1E Support & Package C-State Limit), mais ça reboot en boucle sur le "recall last valid BIOS parameters". J'ai viré puis remis le "fast boot", car quand je l'enlève, ça boot encore moins souvent qu'avant, y compris en redémarrant la machine normalement. Autre chose que je ne comprends pas : dans le profil actuel, je n'ai plus d'overclocking, ça peut se voir facilement dans le fichier texte. Tout est en auto/par défaut. Pourtant, mon CPU tourne en ce moment à 4.5 GHz (au lieu de 4.2 GHz / clock de base). Et ce n'est pas le Intel Turbo Boost qui fait ça puisque les 4 cœurs / 8 threads sont chargés à 100%. J'ai l'impression que la M@J du BIOS n'a pas correctement "effacé" les anciens réglages, qui ne sont pas affichés correctement dans le BIOS mais sont bel et bien appliqués. Est-ce que c'est possible un truc pareil ? J'ai tenté un clear CMOS HW avec le jumper de shunt, et je suis reparti de zéro, j'en arrive au même résultat. __________________________________________________________________________________________________________________ Edit: Je viens de retenter de virer le fast boot et le C-State, c'est vraiment la galère : j'ai redémarré/reset/force off une 20aine de fois pour que l'OS se charge. J'ai l'impression que c'était une énorme erreur de faire la mise à jour du BIOS : depuis hier matin c'est devenu très compliqué de démarrer la machine. Et j'ai maintenant le sentiment que le BIOS est dans un état totalement instable avec des réminiscence de sa config avant le flash, et que ce qui est affiché ne correspond plus à la réalité de sa programmation : Exemple 1 : avant le flash, les ventilos étaient mis à 100% pendant 1 seconde avant que les contrôleurs PWM soient configurés, et qu'ils redescendent à un niveau normal, en l'espace de 5 à 10 secondes. Maintenant, ils restent à 100% pendant 1 minute avant que la procédure ne continue. pendant ce temps-là, l'USB n'est ps encore activé, et rien ne se passe. Exemple 2 : avant le flash, quand les paramètres d'O/C échouaient, le boot suivant proposait plusieurs choix. Le choix "load default values and continue" remettait tous les paramètres du BIOS à l'état d'usine. Maintenant, ce choix me recharges mes paramètres (ceux que j'ai refait 2 fois de zéro depuis hier matin) sauvegardés dans un des 6 profils de l'EEPROM. Exemple 3 : avant le flash, je n'avais un problème que lors du cold boot, il me suffisait d'attendre la phase du logo de la carte mère avec l'absence de chargement de Windows pour appuyer sur RESET, et ça bootait à 100%. Maintenant, que je redémarre ou que je démarre à froid, je tâtonne une dizaine de fois minimum pour que le boot s'exécute. Question : est-il possible de rétrograder un BIOS ? Est-ce que je peux revenir à la version antérieure sans risque (*sans risque supplémentaire inhérent à toute mise à jour de BIOS) ?
  14. Je n'ai pas d'option dans le BIOS qui concerne le nombre lignes PCIe pour le NVMe (ou alors ça porte un nom pas du tout évocateur). Par contre tu as bien raison, je n'ai pas compté les périphériques internes à la carte mère qui prennent peut-être quelques lignes. Il pourrait donc y avoir des conflits Je met en pièce jointe l'intégralité de mes paramètres BIOS relevés manuellement en parcourant l'ensemble des sous-menus. Il s'agit de la config avant de prendre en compte tes remarques, que j'essaierai demain, j'ai une tâche en cours qui m'empêche de redémarrer pour l'instant. Cette config permet de démarrer en ré-appliquant la sauvegarde des paramètres BIOS, et sans O/C sauf XMP. MSI Z270 Gaming M5.txt C'est un fichier que je n'avait pas spécialement prévu de partager, donc c'est brut de fonderie. Quand je désactive le fast boot "normal", le logo de Windows démarre en surimpression de l'image moche de la carte mère, ça fait un peu sale et j'ai toujours pensé que c'était pas très bien fichu comme méthode. Tu parles de quoi là ? Pour moi VID=Vendor ID... Mon alim Corsair est effectivement configurée en single rail, je l'avait fait il y a longtemps, à l'achat en gros. Ceci dit, j'ai jamais réinstallé le soft Corsair sur les nouvelles install Windows car c'est une usine à gaz qui bouffe HDD+RAM+CPU. En plus ça me bouffait 2 ports USB 2.0 en façade. Edit : Je ne pense pas que ça vienne d'un problème d'alimentation en général : je sollicite encore CPU+GPU à 100% pendant des heures sans aucun crash. Les températures en charge sont très stables, les tensions aussi.
  15. Effectivement, une WU vient d'arriver sur le CPU. ça veut dire quoi ? Qu'ils ont plus de capacité de calcul que de calcul à effectuer en ce moment ?
×
×
  • Create New...