Jump to content

Quel gestionnaire de table de partition sous UNIX


Recommended Posts

Hello,

Connaissez-vous un bon gestionnaire de partitions sous UNIX ... j'ai installer un QTParted ... mais bon, c'est po tout jeune comme soft sa ... et en plus de ça, aucune detection de mes disques physiques, seulement le graveur DVD + Clé USB sont reconnus ! :eeek2:

Si vous connaissez un truc mieux que sa ... qui soit 100% compatible Debian ETCH + Gnome ... j'suis preneur ! :D

Link to comment
Share on other sites

pour le moment je n'ai entendu parler que de qtparted (je suis sous xubuntu64 5.10)

malheureusement quand je le lance, il semble ne pas reconnaitre le label des partitions (/, /home, et /media/perso) et il me met :

No Implementation: Le support pour l'ouverture du système de fichiers ntfs n'est pas encore implanté.

Error: Le système de fichiers n'a pas été démonté proprement! Vous devriez exécuter e2fsck. Modifier un syst'eme de fichiers incorrect peut provoquer des problèmes sérieuxs de corruption.

:D

alors comme mon systeme marche bien, je sais pas si c'est qtparted qui deconne (auquel cas un autre soft de ce genre m'interresse) ou bien si effectivement c'est "sale"...

et pour e2fsck je sais pas encore comment ca marche, ni quel est le risque pour mes données (je vais attendre de sauvegarder toutes mes données avant de commencer à me pencher la dessus...)

Link to comment
Share on other sites

Salut

J'aime bien gparted .

Je trouve la presentation plus clair .

D'ailleur ça ressemble pas mal a partition magic.

Enfin il existe un live cd gparted, on boot dessus et on a un gparted pres a l'emploie.

a+

Link to comment
Share on other sites

sérieux zoto?

Perso, j'ai jamais eu de prob mais bon, je fais pas non plus de config de la mort qui tue...

Salut

Oui, je suis sérieux :) .

En fait ça ma flinguer toutes les partitions d'un HDD .

J'avais un multiboot avec windows, linux, freebsd, je voulais plus de mon BSD, quand j'ais supprimer les partittions, il ma dit de rebooter.

Au reboot tout avais degager.

Et j'avais pas supprimer d'autre patition que celle de mon BSD pourtant .

Apres, peut etre que le hdd etait foireux :francais:

a+

Link to comment
Share on other sites

sérieux zoto?

Perso, j'ai jamais eu de prob mais bon, je fais pas non plus de config de la mort qui tue...

Salut

Oui, je suis sérieux :) .

En fait ça ma flinguer toutes les partitions d'un HDD .

J'avais un multiboot avec windows, linux, freebsd, je voulais plus de mon BSD, quand j'ais supprimer les partittions, il ma dit de rebooter.

Au reboot tout avais degager.

Et j'avais pas supprimer d'autre patition que celle de mon BSD pourtant .

Apres, peut etre que le hdd etait foireux :D

a+

a mon avis, c'est ta table de partition qui était foireuse, tu as toujours utilisé le meme programme pour tes tables de partitions ou tu a utilisé des programmes windows/linux/freeBSD à tour de role ?

Ici, j'ai un 80 Go et un 120 Go. Pour le 120 Go, plus récent, je n'ai utilisé que cfdisk, et aucun problème en vue. Pour le 80 Go, c'est passé de fdisk (windows version) à cfdisk, et Partition magic refuse d'y toucher, je crois que ce n'est pas plus mal.

Ensuite, quand tu dis que tout avait dégagé, c'était plus de bootloader ou plus de partitions tout court ?

Pour terminer, quand on joue avec cfdisk & Cie, il faut toujour noter le type et la taille exacte des partitions sur une feuille, car si tu recrées exactement la meme table de partitions, tu récupères tes données (sauf si autre chose de foireux s'est produit).

Link to comment
Share on other sites

Salut

Quand tu installe un Freebsd faut utiliser son logiciel de partitonnement.

et de meme pour les autre os .

Le windows etait sur un autre HDD .

Je pense que le hdd en a un coup, j'en suis quasi sur meme, car un coup au lieu de voir 30 go, on voyez un volume de 50 :francais: .

Il est encore vivant et en service, mais pas dans ma machine principale :mdr: .

a+

Link to comment
Share on other sites

Quand tu installe un Freebsd faut utiliser son logiciel de partitonnement.

et de meme pour les autre os .

En général, tu peux tout gérer avec fdisk(linux)/cfdisk car tu peux indiquer le type de partition ... ce qui permet de définir les partitions avec un seul soft et dès lors ne plus utiliser le logiciel de partitionnement de l'OS à installer.

je n'ai jamais installé FreeBSD, mais je ne pense pas qu'il t'impose un partitionnement à l'install si les partitions ont déja été préalablement créées.

Et comme ça, tu évites les erreurs de manip en n'utilisant pas un soft inconnu.

Par contre, si ton DD est mort, c'est clair qu'il ne faut plus l'utiliser ... du moins pas dans une machine critique.

Link to comment
Share on other sites

salut

Le partitionement linux et celui de Freebsd ce n'est pas la meme chose .

En fait BSD fait ce que l'on appel un slice, puis dedans créer ses partitions .

Donc c'est plutot difficil de faire ça a partir de linux .

Enfin j'ai toujour eu la politique contraire : le systeme connais mieux qui n'importe qui les partitions qu'il lui faut .

Donc j'utilise l'outils fournie par le systeme d'installation de chaque OS .

Il ne faut pas oublier qu'il est deconseillé de faire des partitions windows a partir des outils linux .

a+

Link to comment
Share on other sites

salut

Le partitionement linux et celui de Freebsd ce n'est pas la meme chose .

En fait BSD fait ce que l'on appel un slice, puis dedans créer ses partitions .

euh ... ça a l'ai assez puant comme manip ...

Enfin j'ai toujour eu la politique contraire : le systeme connais mieux qui n'importe qui les partitions qu'il lui faut .

Donc j'utilise l'outils fournie par le systeme d'installation de chaque OS .

je ne fais jamais ça, surtout depuis la blague de RH7.2 qui a voulu me formater toutes les partitions existantes sans mettre le moindre warning ... heureusement que j'ai vérifié sa liste de taches pour le partitionement.

Il ne faut pas oublier qu'il est deconseillé de faire des partitions windows a partir des outils linux .

Et moi, je déconseille d'utiliser une pléthore d'outils différents, ils n'ont pas le meme comportement et entrent vite en conflit.

A moins d'utiliser "partition magic" ou d'autres outils du genre à tour de bras, il n'y a pas de problème avec fdisk/cfdisk. Changer une table de partition ( en voulant récupérer des donnes dans les partitions modifiées ) est toujours assez dangereux. Personnellement, je fais un backup (sur une autre partition ou une autre bécanne) et je flingue purement et simplement les partitions à modifier, c'est plus safe, j'ai toujours fini par avoir des dérapages avec ce genre d'outil, meme avant d'utiliser Linux.

Link to comment
Share on other sites

Et moi, je déconseille d'utiliser une pléthore d'outils différents, ils n'ont pas le meme comportement et entrent vite en conflit.

je suis d'accord, les outils n'écrivent pas la table de la même manière, c'est source de graves problèmes. Ça m'est arrivé il y a quelques années, j'avais des plantages à répétition : j'ai cherché partout pendant plusieurs semaines d'où pouvait venir le problème (mémoire, carte graphique, état des disques, proc), j'ai résolu en refaisant mes partitions avec un seul et même outil, mais j'ai mis du temps à penser à ça.

Link to comment
Share on other sites

salut

Le partitionement linux et celui de Freebsd ce n'est pas la meme chose .

En fait BSD fait ce que l'on appel un slice, puis dedans créer ses partitions .

euh ... ça a l'ai assez puant comme manip ...

C'est le principe du disklabel.

C'est vrai que c'est assez chiant pour monter les partitions depuis un autre OS.

Bon c'est vrai pour tous les BSD, mais aussi pour les dérivés BSD (solaris par exemple fait pareil, avec une partition 3 qui représente tout le disque). OSX peut être?

Link to comment
Share on other sites

salut

Le partitionement linux et celui de Freebsd ce n'est pas la meme chose .

En fait BSD fait ce que l'on appel un slice, puis dedans créer ses partitions .

euh ... ça a l'ai assez puant comme manip ...

C'est le principe du disklabel.

C'est vrai que c'est assez chiant pour monter les partitions depuis un autre OS.

Bon c'est vrai pour tous les BSD, mais aussi pour les dérivés BSD (solaris par exemple fait pareil, avec une partition 3 qui représente tout le disque). OSX peut être?

Franchement, si je suis amené à installer un BSD (ou dérivé), il va avoir son disque pour lui tout seul ... parce que là, c'est la porte ouverte aux bugs en tout genre, c'est comme mélanger pommes et poires en se disant que ça vient de toute façon d'un arbre ...

Je viens de vérifier dans le kernel, il y a un support pour les partitions BSD ... mais manpages de fdisk

présentent le support BSD et autres comme un peu ... comment dire ... il y a un support et c'est déja ça. En gros, entre les lignes, à utiliser si on aime bidouiller.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...