Jump to content

mkfs.fat ?


Recommended Posts

Hello à tous,

J'essaye de rendre ma clef sanDisk Cruzer bootable.

Elle est en format fat32 et ca ne marche pas.

J'ai un peu googlé, trouvé qu'il fallait la mettre au format fat (et pas fat16 ou fat32) pour le faire.

mkfs.vfat semble utiliser le fat32...

Voici le résultat de mes commandes:

xxx@TutuX:/dev$ sudo mkfs.fat sdc
sudo: mkfs.fat: command not found
xxx@TutuX:/dev$ sudo mkfs -t fat sdc
mkfs.fat: No such file or directory

Savez vous comment faire reconnaitre à mon Ubuntu Hardy ce système de fichier? (ou quel est le bon outil à utiliser xD)

Merci d'avance :cartonrouge:

Link to comment
Share on other sites

En fait c'est /sbin/mkfs, c'est pour ça que ce n'est pas dans le path avec un simple utilisateur se servant de sudo (sbin contient les bin superutilisateurs, donc seulement dédiés à root par défaut, avec quelques exceptions genre ifconfig et route etc.).

Mais le problème c'est également de préciser le path du device.

Link to comment
Share on other sites

ben ... pour moi ce serait :

sudo "/bin/mkfs.fat /dev/sda"

Pas chez moi, en tout cas... bon, déjà, les guillemets, c'est inutile : tout ce qui se passe après sudo et ses options est interprété comme la commande à exécuter ;

... et le fait que je tape sudo, en simple utilisateur n'ayant pas /sbin dans son $PATH, ça ne m'oblige pas à taper le path (même si le $PATH de l'utilisateur est bel et bien conservé, ce qui est de toute façon le cas sur pour ainsi dire tous les sudo, à moins qu'il ne soit explicitement spécifié le contraire dans le sudoers... il doit y avoir un workaround dans sudo lui-même pour ça, et je dois dire que je n'ai vu le problème sur aucune distrib) : mieux ; même l'autocomplétion de ce qui est dans /sbin et autres fonctionne (ce qui doit être dans le /etc/bash_autocompletion ou choses du genre)...

Sinon, pour couper court au FUD : "su -" (raccourci de "su -l", avec "l" comme "login"), c'est bien pour obtenir un shell identique à un shell de login, au niveau de l'environnement ? Et bien : "sudo -i" (avec "i" comme "initial login") fait la même chose...

Tu veux un shell pour travailler, sans filet, en tant que root pour toutes les commandes ? Et bien, "sudo -s" (avec "s" comme "shell") le permet...

Tu veux agir en tant que quelqu'un d'autre que root ? "sudo -u login_name"...

... s'il faut commencer à dire RTFM aux vieux de la vieille :transpi:

sudo permet de faire tout ce que permet su, et bien plus de choses, en plus pratique (autocomplétion :sept: ), sans avoir besoin de mettre un mot de passe pour root (qui n'a rien à foutre parmi les utilisateurs autorisés à se logger, pas plus qu'aucun autre "utilisateur-système", ie ceux ayant généralement un uid<1000, tant qu'éviter se peut), et avec toute la granularité que tu veux (par exemple, pour maintenir, j'ai deux utilisateurs : un qui peut uniquement faire du dpkg-reconfigure, du invoke-rc.d sur les services rajoutés, et du aptitude upgrade ; et un autre qui a tous pouvoirs)...

End of the line : "su" is dead.

Cela étant dit, pour revenir au sujet initial...

/sbin/mkfs.vat et /sbin/mkfs.msdos sont tous les deux des raccourcis vers /sbin/mkdosfs, qui est l'utilitaire pour formater les grosses... euh, les FAT sous linux...

Maintenant, tu ne veux pas de FAT32, pas de FAT16... ah... peut-être que ce que tu appelles FAT tout court, c'est de la FAT12 ? Parce que je n'en connais pas de plus basique...

D'après la page de man, par défaut, mkdosfs va créer de la FAT 12 ou 16, en choisissant automatiquement, fonction de la taille du FS... mais tu peux le spécifier à la main avec "mkdosfs -F 12", si tu veux vraiment forcer le truc... Maintenant, à part la taille maximale de partoche, entre les deux, rien ne change, donc, est-ce que tes problèmes viennent vraiment de là... ? Ta clé formatée en FAT32, tu l'as formatée sous Linux ? Parce qu'il y a de bonnes chances qu'il te l'ai mise en 12 ou 16, en ce cas (probablement 16, car 12, je crois que c'est limité à 32Mio, et que c'est la seule chose qui change entre les deux)... sinon, tu peux respectivement essayer de forcer à "mkdosfs -F 12" ou "mkdosfs -f 16".

Sinon, en cherchant sur l'incontestablement universellement meilleure source de howtos, à savoir le wiki Gentoo anglophone, si tu veux faire une clé bootable au format DOS, apparemment, il faut utiliser le mode superfloppy, ie "mkdofs -I" ("i" majuscule), qui est une partition qui va directement se mettre sur le disque, sans table de partition (ou avec, même en utilisant le "-I", en trifouillant un peu avec install-mbr comme indiqué)...

Edit : ah oui ; RFTM aussi... :dd:

Link to comment
Share on other sites

je crois qu'il faut mettre l'arborescence avec sudo (c'est pour ça que je préfère le bon vieux "su -" :sept: )

Je ne suis pas d'accord, il est déjà dans /dev donc il peut simplement spécifier la partition

sudo ne fera que "mettre les droits root à la commande" (je sais c'est très mal exprimé mais Aefron le fait mieux :transpi:)

En fait c'est /sbin/mkfs, c'est pour ça que ce n'est pas dans le path avec un simple utilisateur se servant de sudo (sbin contient les bin superutilisateurs, donc seulement dédiés à root par défaut, avec quelques exceptions genre ifconfig et route etc.).

Je ne suis pas d'accord non plus !

Mais à moitié... Je viendrai éditer mon post quand j'aurai ouvert mon laptop et vérifié sur ma debian ^^

Link to comment
Share on other sites

merci pour vos réponse :transpi:

Pour le chemin vers le périphérique, j'etais déjà dans /dev ^^

peut-être que ce que tu appelles FAT tout court, c'est de la FAT12 ?

Bah ca doit être ca.... ce que j'ai trouvé parlait de fat tout court :$

La vérité c'est que ca me saoule d'utiliser une clef sous format dos pour installer un linux xD J'vais sans doute d'abord la mettre sous ext2 pour voir et ensuite utiliser mkdofs

EDIT: bah j'chuis une triso. Il fallait pas copier le *.img sur la partition mais directement sur la clef avec la commande "dd"

Link to comment
Share on other sites

... et le fait que je tape sudo, en simple utilisateur n'ayant pas /sbin dans son $PATH, ça ne m'oblige pas à taper le path (même si le $PATH de l'utilisateur est bel et bien conservé, ce qui est de toute façon le cas sur pour ainsi dire tous les sudo, à moins qu'il ne soit explicitement spécifié le contraire dans le sudoers... il doit y avoir un workaround dans sudo lui-même pour ça, et je dois dire que je n'ai vu le problème sur aucune distrib)
C'est ça...

... ou pas en fait.

Comment expliques tu le fait que Luca_Piou ait un "no such file or directory" si sudo va chercher dans les /sbin, /usr/sbin et /usr/local/sbin tout seul comme un grand.

: mieux ; même l'autocomplétion de ce qui est dans /sbin et autres fonctionne (ce qui doit être dans le /etc/bash_autocompletion ou choses du genre)...
Non ce n'est pas mieux même, le fait de charger le fichier /etc/bash_autocompletion sous debian est la condition nécessaire et suffisante pour qu'à la fois tu aie à la fois les paths superutilisateurs et l'autocomplétion pris en compte.

Ce n'est pas un mécanisme interne à sudo, pas plus que l'autocompletion après un aptitude [commande] [paquet] n'est du à un mécanisme interne à aptitude.

D'ailleurs zsh de base fait des trucs bien plus sympa que ce qu'on trouve dans bash_completion.

Je ne suis pas d'accord non plus !
Avec quoi ?
Link to comment
Share on other sites

Comment expliques tu le fait que Luca_Piou ait un "no such file or directory" si sudo va chercher dans les /sbin, /usr/sbin et /usr/local/sbin tout seul comme un grand.

En tout cas, je n'ai jamais vu le problème... je devais avoir de l'autocomplétion bien configurée partout (faut dire que ça fait vide, un shell sans ça :transpi: )...

... et avec l'autocomplétion et l'admin-$PATH automatique, bah, sudo, c'est quand même 'achement confortable :sept:

Link to comment
Share on other sites

theo : heuuu ouai... j'hésite entre prétendre à la faute de doigts ou avouer avoir hésité entre les deux et fait le mauvais choix... :transpi:

aofren : le problème de sudo, c'est qu'il attaque les choses avec un fleuret : c'est fin et élégant... mais avec 'su -' , t'y vas à la hache : c'est sans compromis.

bon... il faut aussi savoir qu'avec les ACL, je rends la commande su disponible uniquement à mon utilisateur... je sais que c'est pas utile, mais je préfère trop que pas assez... :)

Link to comment
Share on other sites

tu peux tout aussi bien avoir inclus les path des bin root dans ton .[shell]rc

moi, sur bash, n'importe quel user a acces a tous les binaires, et j'ai bidouille mon tcsh en fonction des users

et ca depend aussi du shell (certains verifient les permissions avant autocompletion)

sinon, (si quelqu'un a deja evoque l'idee, mes excuses, j'ai rapidement parcouru les posts precedants), il est tout aussi probable que tu n'ais tout simplement pas le binaire installe sur cette machine.

de base, sur une debian 'light':

root@mephibox /home/faust : mkfs
mkfs		 mkfs.cramfs  mkfs.ext2	mkfs.ext3	mkfs.minix

Link to comment
Share on other sites

le problème de sudo, c'est qu'il attaque les choses avec un fleuret : c'est fin et élégant... mais avec 'su -' , t'y vas à la hache : c'est sans compromis.

;) ... au détail près que j'aurais dit que c'était le problème avec su, plutôt qu'avec sudo :incline:

quoi t'aimes pas la hache ? :zarb: (ou tu préfère le hash ? :fume: )

ah moi depuis que j'ai découvert ce fabuleux instrument, je ne découpe mes victimes qu'avec ça! :p:yes:

Non mais sérieusement, ce que je n'aime pas avec sudo, c'est que je ne sais jamais vraiment où je suis... c'est bien pour taper une toute petite commande de rien du tout, mais quand il faut vraiment entrer dans le ventre de la bête, je préfère les bonnes vieilles méthodes...

un truc que je ne supporte pas chez les ubuntu (parmi plein d'autres trucs... j'ai vraiment du mal avec cette ... "distrib"... :roll: ), c'est justement le fait qu'on n'a pas accès à root! il n'y a même pas de mot de passe root! :reflechis: et t'en connais beaucoup toi des gens qui vont configurer correctement leur /etc/sudoers ? :keskidit:

Link to comment
Share on other sites

quoi t'aimes pas la hache ?

Si, mais pas dans mes PC :zarb:

:fume: (ou tu préfère le hash ? :roll: )

Aussi oui :incline:

Non mais sérieusement, ce que je n'aime pas avec sudo, c'est que je ne sais jamais vraiment où je suis

Faut que ton $PS1 soit en rouge, pour t'y retrouver ? ;)

on n'a pas accès à root! il n'y a même pas de mot de passe root! :reflechis: et t'en connais beaucoup toi des gens qui vont configurer correctement leur /etc/sudoers ? :keskidit:

Si tu n'as pas accès exactement aux mêmes choses qu'avec su, c'est qu'il y a quelque chose que tu ne dois pas maîtriser... j'ai déjà entendu cet argument, expliqué en quoi il était non valide (p'tain... mais on peut faire exactement les mêmes choses... et davantage, qui plus est), mais je ne comprends toujours pas en quoi on n'est pas root avec sudo... p'tain : "sudo -s"... tu l'as, ton shell avec le $PS1 en rouge ou de la manière qui te sied...

Cet argument, il me fait le même effet que Grandpa Simpson quand il radotte : "De mon temps les voitures roulaient au feu de bois, c'était vachement pratique pour faire des grillades quand on était trop pressé pour s'arrêter manger..." ... c'est marrant, parce que ça mêle comique de répétition et de situation (genre, le vieux qui radote), mais c'est tout sauf fondé...

Quand au /etc/sudoers par défaut... le but est d'autoriser le premier utilisateur créé ou les utilisateurs du groupe wheel (selon les distros) à tout faire... ça donne exactement les mêmes possibilités qu'avec su, sauf qu'au moins, un utilisateur qui n'a jamais à se connecter n'a pas à avoir un mot de passe défini... franchement, ça te dérange en quoi qu'un utilisateur aussi puissant que root n'ait pas de mot de passe ? Perso, je dis tant mieux : il n'a de toute façon rien à foutre à se logger, via SSH ou en TTY... à moins que ça ne t'arrive, de faire ce genre de folies, pour lesquelles on a plutôt inventé le single-user-mode, afin de prendre le plus de précautions quand on tient la tronçonneuse à plein régime...

Non, sudo élimine le dernier bastion qui pousse les gens à se logger en root, et c'est bel et bon :p

Link to comment
Share on other sites

Non mais sérieusement, ce que je n'aime pas avec sudo, c'est que je ne sais jamais vraiment où je suis...
pwd est ton ami
un truc que je ne supporte pas chez les ubuntu (parmi plein d'autres trucs... j'ai vraiment du mal avec cette ... "distrib"... :incline: )
En même temps c'est normal que tu n'aimes pas si tu ne comprends pas les concepts.
c'est justement le fait qu'on n'a pas accès à root!
Mais si! (cf ma remarque précédente).
il n'y a même pas de mot de passe root! :reflechis:
C'est une politique. Tu as le droit de ne pas être d'accord. Sauf que eux ont des personnes qui réfléchissent à ce genre de choses à longueur de journée et toi, tu ne semble pas comprendre le moindre début du commencement du concept.

Je n'ai pas d'affinités particulières pour ubuntu, mais si je devais juste me fier au porteur du message, j'aurais plutôt tendance à me fier à eux qu'à toi.

Ça m'a un peu fait bizarre également la première fois que j'ai essayé Unbuntu. Mais j'ai essayé en tentant de ne pas avoir d'a priori. Et finalement le concept m'a paru sympa. Mais je ne suis pas resté sur Ubuntu pour d'autres raisons.

et t'en connais beaucoup toi des gens qui vont configurer correctement leur /etc/sudoers ? :keskidit:
Et tu connais beaucoup de users qui ne se logguent en root que pour faire des actions d'admin et qui passent toujours en mode user pour faire le reste ?
Link to comment
Share on other sites

théo : Bah en même temps... je préfère faire confiance à ceux qui ont réfléchi à la RHEL ou à la FEDORA plutôt que ceux qui ont réfléchi à la ubuntu... Mais bien entendu, l'argument comme quoi je n'aime pas quelque chose dont je ne comprends pas le concept est très juste. :-D

Tout ça pour dire que c'est bien justement d'avoir plusieurs façon de penser les distribs : Si tu aimes vraiment avoir un contrôle total sur ce que tu fais et ce que ta machine fait, tu vas sur les distribs à base de RHEL/FEDORA/CENTOS, si tu préfère quelque chose d'un peu plus clé en main, tu vas du côté d'ubuntu (même si j'ai remarqué que sur tous les forums, les 3/4 des postes parlent d'une ubuntu qui ne marche pas... certains pourraient dire que c'est parcequ'il y a de plus en plus d'ubuntu, d'autres comme moi pourraient penser que c'est parceque ça marche pas très bien... :transpi: )

Et puis si t'es un pure et dure et que tu veux y aller à la tronçonneuse, y'a toujours la slakeware hein... (ça existe toujours ? :D)

Link to comment
Share on other sites

en meme temps, ubuntu est de plus en plus utilise, et souvent par des personnes n'ayant pas ou peu de connaissances concernant linux/unix/...

par ailleurs, quand on n'a pas de probleme, on va pas lancer un topic pour dire que tout va bien

et on debute pas sous suse, minix ou openbsd (enfin, certains, mais c'est des mecs ertanges :) )

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas d'accord non plus !
Avec quoi ?

Avec le fait que les commandes ne sont pas complétées si elles sont dans /sbin

Je n'ai pas vérifié, j'avais pas trop le moral aujourd'hui... Mais elles sont complétées ou pas ?

Ps: Pour répondre à ton post sur le fait qu'il a eu un command not found, je dirai que c'est parce que mkfs.fat n'existe pas et que c'est mkfs.vfat

Link to comment
Share on other sites

si tu veux qu'elles le soient, rajoute le dans le fichier de conf de ton shell

j'ai jamais fait attention aux conf par defaut des shell que j'ai pu utiliser, mais en verifiant sur ma derniere install, la completion sur le sbin marche bien

Link to comment
Share on other sites

Dans ma grande nooberie, j'arrivais pas à booter sur ma clef et je croyais que c'etait à cause du système de fichier -ayant lu qu'il fallait la mettre en "fat" pour la rendre bootable- mais en fait c'est que j'avais pas mis mon fichier *.img au bon endroit :francais:

Effectivement la commande mkfs.fat ne doit pas exister :cartonrouge: pas de man dessus

J'ai choisis Ubuntu par pure faineantise.... quand j'ai du installer un système en urgence, que j'avais plus de CD Windows, que je voulai pas de système craqué, et que de toute facon je voulais plus de windows, le seul CD-rom qui marchait et qui ne datait pas de 2 ans etait ubuntu. Et à l'epoque ce fut très drôle de comprendre "comment se logger en root" xD

Que cela soit su ou sudo, je trouve ca très utile -connait pas la différence entre les deux-, bien que j'me suis toujours posée la question de la sécurité (c'est quoi l'intérêt de faire un super admin si on peut faire la même chose en utilisateur standard?).

Enfin je vais sans doute me prendre des jets de pierres, mais pour moi, un gars qui installe Linux ( que ca soit Ubuntu, Mandriva ou Gentoo...) sans s'intéresser ne serait qu'un minimum au fonctionnement des systèmes d'exploitation, c'est un maso. La gratuité et l'open-source sont des bonnes philosophies mais ca ne doit pas être la cause de l'augmentation des postes sous Linux^^

Link to comment
Share on other sites

Salut,

sauf si je me trompe, pour l'histoire du "fat", je pense à une habitude sous windows où il y avait le "fat", le "fat32", puis le "ntfs". (le "fat" étant en fait le fat16)

on debute pas sous suse, minix ou openbsd (enfin, certains, mais c'est des mecs etranges :) )

Sinon, je crois que la nouvelle opensuse s'oriente vers un système comme sudo pour la version 11 (et peut etre même sudo), car quand j'ai testé l'install de la beta 2 il y avait une gestion différente des users (mais je n'ai testé que l'install, je vérifierai ça lorsque la version finale sera disponible).

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...