Jump to content

OB

INpactien
  • Content Count

    9
  • Joined

  • Last visited

About OB

  • Rank
    Ewok

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ok... je vois . Enfin bon dans une maison individuelle, ya peu de risques 🙂 Pour l'onduleur, oui c'est +/- mon calcul, avec la volonté de prendre un peu de marge pour qu'il ne fonctionne pas en régime permanent à 80% de sa puissance, pour éviter de trop fatiguer l'électronique. Ah je me suis trompé alors - oui les "index fournisseur" sont des index de conso (genre pleine / creuse / supercreuse/ superpleine /.... etc) Les "contact virtuels" à mon avis c'est ça le délestage sélectif : Tu pourrais (même avec l'ESP + un bornier à relais !) fabriquer un système qui en permanence scanne l'état de ces contacts virtuels & le réplique sur les relais. Du coup , eux s'économisent 7 relais et "déportent" la dépense chez toi. Je te rejoins là-dessus. Une énième raison selon moi pour laquelle tout ce projet linky est inepte et un vieux reliquat de la centralisation française et des 'grands projets nationaux' merdeux depuis le départ, mais néanmoins très lucratif pour ceux qui réussissent à chopper le marché national.En Allemagne ils n'ont pas changé la fonction "comptage", mais ils ont plutôt des compteurs / délesteurs / afficheurs séparés qui se placent dans le tableau et qui communiquent avec le fournisseur d'énergie via la box internet, en wifi ou en filaire, et qui se configurent avec le smartphone. Pas de linky, pas de voie de retour en CPL, pas de polémiques & pas d'emmerdes.
  2. C'est vrai. Après techniquement c'est possible (le protocole indique jusqu'à 10 "niveaux" (regarde page 25 du doc). Simplement aujourd'hui , pour que ça marche il faudrait un boîtier qui se raccorde sur la prise téléinfo, et installé au niveau du tableau (lui-même câblé correctement comme tu l'a dit) , ainsi qu'une harmonisation des fournisseurs sur l'utilisation de ces slots. En somme, remplacer le contact tout-ou-rien du compteur par un élément plus versatile. On en est très loin aujourd'hui , surtout sur la 2nd partie (fournisseurs d'énergie)
  3. Oui Oui un ADC externe pourrait marcher. Mais bon, tout dépends aussi ce que tu veux surveiller. Est-ce que la tension secteur est importante pour toi ? Est-ce que tu veux absolument mesurer le déphasage courant/tension ? Sinon , cette mesure te sert à rien. C'était quoi comme pince ? Non , les 16Mhz peuvent juste limiter la fréquence d’échantillonnage au pire. l'ESP semble-t-il peux échantillonner à 10Khz maximum (attention, plus tu échantilloe vite plus tu perd en résolution), largement suffisant pour une tension secteur dont la fréquence est de 50hz. Par contre la pince sort généralement une tension très faible, génératrice de bruit, et sans un câble de bonne qualité t'obtiendra de la merde. C'est pour ça que je préfère moi les capteurs à effet hall , sans pour autant sous-estimer leurs contraintes. Après, il y a des algo mathématique pour éliminer les mesure aberrantes. Bof, pour bricoler c'est bien suffisant. Le problème des clones chinois c'est surtout la durée de vie (soudures pourries, composants en mousse, parfois software buggé, voire silicone buggé quand le composant principal est lui aussi piraté. Mais vu que l'ESP est déjà chinois & pas cher... Dans ton cas il serait effectivement intéressant de te prendre un shield genre ça : https://www.adafruit.com/product/1085 (ou un clone) pour préserver le capteur de luminosité, utile à grapher simultanément pour avoir l'alternance jour / nuit , et corréler des évènements (lumières par ex). Un doc que j'ai trouvé intéressant sur le linky : https://www.enedis.fr/sites/default/files/Sequelec_GP15_Linky_2017_03_01.pdf Ca décrit pratiquement tout le fonctionnement interne (seuils, réarmement, ...) et donne un lien sur la doc du téléinfo. Ca démontre très clairement aussi que ce n'est pas qu'un compteur, mais surtout une "télécommande à foyers" pour Enedis ... 🙂 et que les possibilités en terme de pilotage /délestage existent mais restent assez limitées, ce que je trouve carrément dommage pour un truc neuf.
  4. C'est 1200 bauds de mémoire. Cette interface est très utile pour , systématiquement, avoir le total consommé entre 2 points dans le temps. Et aussi pour calibrer & vérifier les dérive de mon montage au fil du temps :-) Il n'y a qu'un seul ADC disponible, donc tu pourras pas mesurer la tension il faudra la fixer arbitrairement. Pour le reste c'est possible :-) En plus j'avais pas prévu de communication sans fil au départ, ton ESP en dispose de base. Je suis en train de réfléchir si c'est une bonne idée ou pas d'ajouter cet aspect sans fil , c'est vrai qu'un ESP ca coute pas grand chose...
  5. Salut ! L'interface téléinfo est effectivement trop lente pour détecter les pics et de toute façon c'est pas le but. L'énergie est de toute façon totalisée , il n'y a pas de "méchant" qui créé ces pics d'énergie. L'interface téléinfo est simplement conçue pour accéder de manière numérique au compteur, c'est tout (et c'est déjà pas mal). Les pic ne sont *pas* un problème dans le cas général - c'est a dire sur le réseau de distribution. Ca peux représenter un danger mais les disjoncteurs sont là pour protéger ça. Par contre , ces pics sont problématiques lorsqu'un onduleur créé le courant , et nécessitent parfois de soit "compenser" le pic, changer l'appareil en question, ou sur-dimensionner l'onduleur ($$). Effectivement le teensy est mon choix de prédilection car j'en ai déjà plein et je m'en suis à une époque beaucoup servi. Bien sur une interface téléinfo sera prévue sur mon montage, d'autant que ça ne consomme qu'un port série et 3 composants externes.
  6. Très intéressant comme site de comparaison & test de drones grand public. Merci ! Perso j'avoue que j'aime bien fabriquer de A à Z mon propre appareil - même si pour cause d'enfant en (trop) bas âge ce projet est un peu en stand-by. Dans ce domaine-là aussi les choix de matériel sont impressionnant....
  7. J'avoue que le qubino est pas mal, mais comme tu dis je cherche un pas de mesure de l'ordre de 10ms. Oui ce serait plus un genre multimètre (je dispose d'ailleurs d'un mooshimeter : https://moosh.im/mooshimeter/ ), mais le but est d'en placer plusieurs par maison (pour identifier les appareils problématiques plutôt que la conso globale), donc il y a une histoire de coût aussi. Je continue a chercher des trucs existants. J'ai testé aussi les modules PZEM https://innovatorsguru.com/ac-digital-multifunction-meter-using-pzem-004t/ mais la résolution n'est pas suffisante - je pense par contre utiliser ces modules par exemple pour monitorer des radiateurs ou autres appareils non inductifs.
  8. Alors .... ça y ressemble fortement oui, sachant que j'ai déjà ce genre d'appareils chez moi : Un CurrentCost EnvyR , et surtout un boitier flukso (plus proche de ma philosophie). Il y a cependant une différence de taille : Aucun de ces boitiers ne savent mesurer les pointes de courant (je parles ici des démarrage moteur, donc des évènements qui durent ~ 50 à 250ms : Ce ne sont que des "totalisateur", similaire au compteur (qui lui prends en compte toute la maison et pas une prise spécifique). Or moi c'est vraiment cette valeur qui m'intéresse, car c'est celle-ci qui est structurante pour le dimensionnement de l'installation autonome ensuite (en plus de la conso totalisée, bien sur et de sa périodicité). Ceci étant dit la mise en compatibilité avec du jeedom par exemple reste une bonne idée dans un second temps - il faut que je vois par rapport au zwave quelles sont les contraintes & les prix des modules radio.
  9. Bonjour, Pour poursuivre la discussion commencée ici: https://www.nextinpact.com/news/108054-au-senat-debats-autour-laffichageen-temps-reel-consommation-electrique.htm#/comment/6129713 Je vous propose de décrire ce projet. Tout d'abord l'objectif recherché: Le but est de proposer un service d'autonomisation électrique des habitations individuelles. Bien sur, ce n'est pas une solution universelle. D'autre part il existe plusieurs niveaux, entre l'autoconsommation et l'autonomie totale (cad avec des batteries, sans raccordement à ENEDIS). Dans TOUS les cas, la première démarche est d'identifier , dans un logement, les éléments problématique. Ce sont , bien sur, les appareils qui consomment trop pour ce type de projets (radiateurs, chauffe-eau, frigo/congélo,...) mais aussi tout appareil plus subtil (ou en panne) . Mais pour une autonomie totale il y a deux autres paramètres à connaitre , qui sont rarement évoqués : 1) Le courant d'appel des appareils à base de moteurs (aspiro par exemple) - qui vont permettre de choisir l'onduleur 2) Le déphasage entre courant et tension - qui doit être corrigé si c'est trop important sous peine d'endommager l'onduleur. Or il existe peu d'appareils pour mesurer ces éléments-là, et ce sont des appareils de mesure "pro" instantané , ou alors industriels & très très chers. Mon but est de créer des petits appareils (dans les 30/40€ max) qui: Utilisent un capteur à effet Hall pour mesurer le courant Utilisent un transformateur pour mesurer la tension Avec ces 2 informations échantillonnées par exemples 1000x par seconde, on peux récupérer la forme d'onde et, j'espère, récupérer les "pointes" de courant instantanées. Par décimation & calcul de valeur RMS je vais aussi calculer les watts et les volt-ampère, intégré par exemple 1 fois par seconde. Ces informations sera écrite sur une carte SD dans un fichier CVS, facile à réutiliser ensuite. On peux aussi imaginer exposer ces infos sur un port série (TTL) ou en wifi - à voir si ca tiens dans le budget (en même temps, avec un ESP...). Un autre système serait d'utiliser des chip radio à bas cout (style RFM22 et autre) pour transmettre les infos à une base. Mais ça implique des ondes parfois non souhaités par les personnes visées. Une led RGB servira d'info de débug rapide l'alimentation sera faite en ligne, avec une pile bouton comme RTC Pour le moment et pour des raisons d'économie d'énergie, je part sur un proto à base arduino dans une boite avec un shield SD. Pour la mesure de la tension, un pont diviseur derrière le transfo et pour le courant un capteur à effet hall de 30A , ou bien une pince (pour raccorder au tableau ou sur des appareils en direct). L'idée est d'en truffer la maison et faire un rapport ensuite aux personnes, et de servir comme base pour un projet d'autonomisation énergétique. Bien sur tout les schéma (sous fritzing / kicad ) et les codes seront sous git - github ou autre, je publierais l'URL si il y a des gens que ça intéresse. Pour le moment je vais cet été réaliser 4 prototypes.
×
×
  • Create New...