Jump to content

bamaskid

INpactien
  • Content Count

    42
  • Joined

  • Last visited

About bamaskid

  • Rank
    Ewok
  1. Mouais. Et je parle pas du délire comme quoi Jar Jar est un stéréotype des noirs américains du sud-est.... y'a encore pas mal de sites/vidéos qui partagent cet avis. C'est barré certes... mais ça a fait le buzz à un moment !
  2. Tu as de très bonnes vidéos sur youtube expliquant sérieusement (et d'autres moins sérieusement) pourquoi l'utilisation de ce personnage a été une erreur grossière que Lucas s'est empressé de ne pas refaire dans II et III. Sur ce point c'est très rare de trouver une personne partageant ton opinion... y'a pas photo quoi.. (sans chercher à t'enfoncer).
  3. Ce qu'il fallait comprendre dans mon propos c'est qu'il a cherché à copier la tendance actuelle des films que j'ai cité.
  4. Alors ce nouveau Star Wars... et bien c'est une sévère déception. Les records d'entrées ne prouvent qu'une seule chose... la masse n'est pas très difficile à contenter. Le public ciblé est plus large cette fois-ci, notre ami JJ n'a pas pris aucun risque. On oserait presque penser que si le film avait été mieux fait, plus intelligent, le succès n'aurait pas été aussi grand (troublant n'est ce pas ?). Ce qui ne va pas : - Pas original, aucune créativité. - Niais (des scènes affligeantes) - Antagoniste ridicule (nouveau dark vador ado qui aurait jamais du enlever son casque... Vador a mis 3 épisodes pour enlever le sien...) - Rythme mauvais (début trop speed, mal fichu...) - Un manque d'information (c'est qui ? C'est où ?) car il n'y aucune profondeur. - Des personnages très décevants (l'aubergiste en mode yoda féminin useless). - l'accent ultra-British de notre nouvelle héroïne (vous l'avez pas vu en VO/VOST ? hé ben c'était ptet pas plus mal...). Mais pourquoi ??? - Aucun sérieux... des dialogues superficiels, des pilotes qui se prennent pas au sérieux (oups mes ailiers viennent de creuver... boa pas grave). Rien à voir avec le formalisme militaire des anciens (Red leader au rapport, maintenez la formation tout ça....). Pour reprendre en détail : Comment ne pas hurler en constatant qu'ils osent nous remettre encore une énième étoile noire, toujours plus grosse évidemment et qui (on s'en doute) va pulvériser une planète sans vraiment de raison pendant le film (planète d'ailleurs dont l'identité a généré beaucoup de confusion). Et évidemment, ladite station de combat va se faire exploser vers la fin du film avec une solution résolvant d'un mélange grossier entre les épisodes IV et VI (il semblait indispensable de nous remettre un Yan Solo qui pose des bombes... ça plait ça! ) A parti de là, si on regarde bien, tout l'univers présenté n'est qu'un mélange de IV V VI. Des planètes aux noms différents mais qui proposent les mêmes décors qu'avant. On commence le film en souriant car on relève les références qui s'enchaînent puis on s'en lasse rapidement jusqu'à l’écœurement. Copié-collé. On nous ressert la relation Maître Sith/apprenti avec exactement le même type de scènes que la première trilogie. L'histoire se répète bêtement, un crash sur une planète de sable (avec au passage un personnage qui disparaît carrément et revient par magie un peu après... super..). Leïa ne sert à rien (la combattante, son caractère... envolés). Pourquoi nous l'imposer si c'est pour la minimiser à ce point. Elle fait parti du trio magique tout de même (le gamin, la princesse, le bandit). L'antagoniste pourrait presque commencer à être intéressant mais soudain il enlève son casque et là... c'est le drame. On découvre un personnage faible mentalement, pas sûr de lui, sous l'emprise grossière de son maître (original....) et qui d'ailleurs fume sans grand surprise après moult sanglots son papa (qui est bien con au passage de tenter le diable comme ça). A croire que personne ne se prend au sérieux dans ce film et fait n'importe quoi. Voilà bien un truc énervant, on devine tout à l'avance : à tel point qu'évidemment on peut déjà s'attendre à ce qu'il va se passer dans l'épisode 8, la formation d'un nouveau héros (une fille cette fois-ci) par le maître Jedi reclu blablabla. On a beaucoup critiqué (et on continue) I II III MAIS au moins il faut reconnaître que Lucas avait tenté des trucs nouveaux. De grossières erreurs certes (Jar Jar) mais une volonté tout de même de se ré-inventer. Pas de copier maladroitement pour tenter de satisfaire les fans en les prenant pour des cons. Ce film est faible, tout comme son réalisateur tout gentil en interview, tout mou et qu'on imagine bien faire des compromis pendant toute la réalisation de peur de décevoir, d'oser tenter de nouvelles idées etc... Pas de victoires sans prise de risque ! Au final ce SW 7 ne nous apprend qu'une chose : personne sur Terre ne semble être capable de retrouver la qualité des épisodes IV, V ,VI (l'auteur lui-même ayant échoué) et je doute très fortement que le nouveau réalisateur pour le 8 n'y change quoi que ce soit. SW vient de sombrer pour de bon dans la médiocrité... Et ça va surement pas les empêcher de nous pondre au minimum 5 films de plus (la magie des spins-off), histoire de bien bien surexploiter la License. Un fan profondément déçu.
×
×
  • Create New...