Jump to content

dernier hommage


motla

Recommended Posts

A Florent

Cette après-midi, Florent, toi mon ami, tu a enfin pu retrouver un endroit pour avoir la quiétude. Florent, toi qui te battais pour les autres, pourquoi ne pas t’être battu aussi pour toi. Tu t’es battu pour sauver cette petite fille, en essayant de convaincre l’état de lui offrir ce médicament. Tu l’as aidé jusqu'à la fin, mais même si elle nous a quitté, grâce a toi elle a vécue sa courte vie dans le bonheur, malgré ses souffrances.

Tu t’es battu pour l’Afrique, aidant le mieux que tu pouvais ses missions humanitaires.

Tu a écris et composé des chansons pour toutes les causes qui t’étaient chères. Tu étais si doué avec cette guitare et ce stylo. Comme l’un de ton professeur l’a dit encore cet après-midi, tu étais un Rimbaud, malheureusement tout le monde ne l’a su que trop tard.

Tu étais un fervent défenseur des logiciels libres, étant un moteur non négligeable a la communauté Linux de la région ouest. Tes connaissances égalaient celles des grands gourous du libre.

Tu a pris ta décision ce jour-la, et personne n’aurais pu t’en empêcher. C’était le destin que la vie te réservait. Je t’ai cherché, oui, pendant 5 mois j’ai remué ciel et terre pour savoir ou tu étais Pourtant tu n’étais pas loin de nous, si pret, mais si seul dans cette foret. Cinq mois après, nous pouvons enfin te donner une demeure dans laquelle tu seras en paix. Ta guitare t’accompagne, des fois que l’envie te prenne de gratter un air au milieu de ces tombes. Tu sera toujours la dans nos c½urs, et plus particulièrement dans le miens. Ton contact durant ta vie éphémère m’a beaucoup apporté, tu m’a redonné la peche quand j’étais au plus bas. Ton énergie rayonnait tout autour de toi, et personne n’était indifférent à ton charisme.

Comme l’une de tes amies a dit cet après-midi, tu étais un ange dans un corps d’humain. Mais tes ailes étaient trop lourdes à supporter ici-bas. Ton âme était trop à l’étroit dans ce corps, et sa pureté ne pouvait trouver sa place dans ce monde si terne et triste.

Comme tu le disais si bien toi-même : « la mort c’est dégueulasse ».

Je comprend mieux a présent cette phrase.

Tu va me manquer petit con, a moi mais aussi a tout tes amis et toute ta famille qui pleurent aujourd’hui. Tu n’étais pas un petit con, mais plutôt un petit prince a qui on n’a pas eu le temps de dessiner un mouton.

Tu a enfin réussi a faire une chose lors de ton dernier voyage, celui de réveiller en moi cette humanité que j’avais perdu il y a si longtemps. Aujourd’hui je verse des larmes de tristesse, cette sensation n’était plus depuis si longtemps en moi.

Au revoir Florent, on se reverra un jour.

Ce message est destiné aux personnes ayant connus Florent.

Pour eviter des blasblas inutiles, je souhaite que ce sujet soit clos, pour que seules les personnes concernées me contactent.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...