Jump to content

Recommended Posts

CIVCITY:ROME

Quand nous pensons aux grands bâtisseurs de l’antiquité, les Romains nous viennent de suite à l'esprit bien que Rome (ville éternelle) ne se soit pas faîte en un jour.

Les Romains étaient des planificateurs efficaces et complets de leurs villes. Bien qu'ils n'est pas construit les pyramides leurs nombreux vestiges parsèment l'Europe et la France (arènes de Nîmes, pont du Gard etc.)

Des jeux comme Simcity ,César III et d’autres l’ont bien compris mais personne n’avait penser à créer un jeu ou des concepts comme « civilization » avec l’apport d’un jeu de construction de bâtiment comme « stronghold » serait mélanger afin d’obtenir un seul et même jeu.

Firaxis et Firefly l’ont fait et c’est CivCity et cela grâce il fait l'avouer à Hartmann de TK2.

Ce nouveau jeu permettra de faire différentes tâches dans les villes Romaines grâce à plusieurs missions, toutes de difficultés variables que l’on pourra choisir selon le niveau que l'on aura au préablement choisi.

Au niveau le plus fondamental il faudra s’assurer que les citoyens sont bien nourris et qu’ils ont assez de divertissements.

Cependant la fondation d’une ville comme Rome exigera bien plus que cela.

Chaque mission aura son objectif unique.

Avec la découverte de nouvelles technologies nous allons pouvoir construire de nouveaux bâtiments, établir des routes commerciales terrestres et maritimes et aussi se défendre contre les barbares qui pillent ou rodent hors de nos villes.

civcityrome200604200206199573y.jpg

Le JEU

En premier le plus important sera d’établir le futur centre de votre ville .C’est ici que se rassembleront les visiteurs et les immigrants.

Les futurs travaux se feront autour de cet axe. Au fur et à mesure du temps ce centre devra devenir de plus en plus raffiné.

Pour ce faire le sénat octroiera au départ un petit tas de bois et d’argent, mais très vite il faudra chercher d’autres ressources et lever des impôts afin de rendre attrayante la ville, et de donner l’envie aux gens de venir y vivre.

Pour cela il faudra aussi des logements, des centres culturels et différentes sortes d’attractions, théâtres et jeux du cirque par exemple ainsi que du travail pour faire fructifier leurs familles.

Je suis sur que les amateurs de gestion simulation de villes se font déjà une idée à quel point cela peut devenir compliqué dés que la ville atteint une certaine taille.

LA NOURRITURE ET LES BATIMENTS

Un exemple parmi tant d’autres est le blé.

_Trouver un endroit pour le cultiver.

_Le mettre en grains et stocker les récoltes.

_en faire de la farine grâce au moulin

_puis le vendre aux boulangers pour en faire du pain.

_et pour terminer le vendre à la population pour être mangé.

La coordination de chacune de ces étapes n’exige pas beaucoup de micro ménagement mais il faudra s’assurer que chaque établissement ne soit pas trop éloigner les uns des autres afin que les marchandises circulent rapidement.

La pêche les établissements vinicoles seront aussi de la partie.

En tout il y aura des douzaines de bâtiments à construire et trouver un bon équilibre sera une tâche pas toujours aussi facile.

Manger n’est pas tout et travailler non plus.

Il faudra transformer le bois en meubles à l’aide des charpentiers.

Des tisserands pour transformer le lin et des couturiers pour en faire des vêtements des classes travailleuses.

Alors que les tailleurs en feront des vêtements raffinés pour les classes aristocratiques.

Les prétoriens exigeront aussi des coiffeurs et des fleuristes pour embaumés leurs maisons de parfum. (Pas encore de distillation de fleurs, celle-ci apparaîtra grâce aux Arabes un peu plus tard)(C’était la séquence culturelle) :lol :

Les tavernes fourniront une poussée passagère de bonheur (attention à l’abus d’alcool) tandis que les musiciens (issues d’une école de musique) joueront sur les places voisines.

Des écoles formeront des acteurs pour les amphithéâtres tandis que dans les cirques un spectacle plus sanglant drainera les foules avec la lutte des gladiateurs, les courses du cirque Maximus, les combats d’animaux etc.….cela entraîne bien sur des casernes de gladiateurs, des fabriquant de chars, des dresseurs etc.

civcityrome200604200206023171h.th.jpg

En plus de tout cela il faudra prévoir l’éducation, la santé, les bibliothèques et aussi l’indispensable religion avec son cortége de temples.

Ce ne sont que des exemples car il y a beaucoup d’autres bâtiments.

Additionnons aussi les jardins, les casernes de pompiers, l’hygiène de la ville et sa propreté, sa police.

La qualité du logement sera une des principales sources de vos futurs succès dans ce jeu.

En commençant par une simple baraque d’une pièce ou habite un seul concitoyen il faudra la faire devenir plus confortable à l’aide de l’eau courante (aqueduc, réservoir, fontaine).

Puis il faudra lui adjoindre une cuisine afin que celle-ci devienne une hutte.

Le processus continuera, l’habitant se mariera puis fera des enfants et peut être même des esclaves pour devenir une maison et pourquoi pas une villa.

Pour cela il faudra qu’elle soit approvisionnée de 32 ressources différentes, d’un raccordement à la voirie et aux principales voies d’accès à la ville.

Heureusement la distance pendant que les maisons deviennent de plus en plus développées et il sera possible d’en changer l’emplacement.

Un système de flèches permettra de voir comment se déplace un citoyen et où il vit.

Par contre déplacer des quartiers de maisons aux emplacements des villas ou à la proximité des Palais exigera des solutions plus créatrices d’économie de l’espace.

Ne perdons pas de vue aussi l’emplacement des magasins.

amed27ol.jpg

LES TECHNOLOGIES

Tout comme « CIVILIZATION » CivCity a un arbre raffiné de technologie mais plutôt que compter sur des bibliothèques et des disciples pour amplifier votre recherche celle-ci sera basé sur l’argent et le temps.

Selon les missions ont pourra pas toutes les faire mais non seulement elles confèrent des bonifications significatives pour votre ville mais aussi elles ouvrent la voie à la construction de grandes merveilles.

Un exemple :

En obtenant l’alphabet on gagnera immédiatement une augmentation de 10% de notre vitesse de recherche.

A partir de là plusieurs options :

La recherche médicale qui rend les médecins plus efficaces et qui amplifient votre estimation civique.

L’éducation qui augmente encore plus votre taux de recherches et ouvre aux divertissements par les jeux et la musique, une fois atteins la fin de l’arbre de l’éducation il sera possible de construire la « GRANDE BIBLIOTHEQUE » (chère à Fulcanelli un grand maître du jeu de civilization, désolé j’ai pas pu m’empêcher :lol: )

Le mysticisme mènera à la religion qui amplifie l’accès civique et le bonheur, construction de temples. Il mène aussi à la philosophie ce qui donne des résultats encore plus forts sur le civisme et le bonheur.

Les maths ce qui a pour effets d’ouvrir des avancements technologiques et d’opérations boursières, alors que l’exploration affecte la pêche et le commerce.

Production d’outillages : augmentation efficace d’une variété de poursuites industrielles

Production animale : effet semblable dans son domaine.

LES GUERRES

Il est important de se rappeler que votre ville n’est pas seule.

Il y a un monde bien plus large au-delà de ses frontières qui peuvent avoir un impact sérieux sur la vie de tous les jours.

Rome est en liaison permanente avec d’autres villes avec qui elle commerce.

Il y a des villes Romaines d’autres neutres et d’autres qui appartiennent à des peuplades barbares qui peuvent vous attaquer.

A ce niveau du jeu il a 3 choses qui sont fondamentales :

Les routes et les itinéraires terrestres et maritimes.

L’industrie et les bâtiments.

L’armée et ses guetteurs.

Si des barbares sont repérés il faudra envoyé une armée pour éviter la capture de votre ville ainsi les batailles qui se déroulent en dehors de la ville seront automatiquement résolue.

Pour ce faire il faudra construire un fort.

Un fort peut créer jusqu'à 3 cohortes

Les forts sont limités à 3

Il faut assez de personnes et assez de matériaux pour les fournir.

Les forts peuvent faire 2 types de cohortes :

Les légionnaires qui sont de très fort combattants de mêlée et qui ont besoin des épées d’un armurier

Les vélites qui sont des troupes protéger par une armure légère et qui projette des javelots. Il faut bien sur un fabricant de javelot.

Quand on choisi une cohorte, une petite fenêtre récapitulative s’ouvrira pour permettre de placer ses cohortes en ordre de bataille.

La formation en ligne est la meilleure pour se déplacer et attaquer.

La formation dite « tortue » est meilleure pour la défensive.

Il y aura des commandes simples pour placer exactement les cohortes ou tu veux.

Les tactiques sophistiquées ne sont pas le centre du jeu de CivCity.

Le sujet est plus de créer une armée que dans faire une armée de conquérants.

Il y a 3 types différents de barbares et chacune exige de nous qu’une seule manière de les battre.

GENERALITES

Un jeu comme celui là exige de se concentrer sur le plus important qui reste la direction globale de Rome.

Cela force le joueur à prendre en compte beaucoup de petits détails.

Nous serons aidés par des écrans de contrôles.

Chacun d’entre eux donnera une ventilation détaillée du statut de votre ville et des progrès accomplis pour obtenir votre but.

D’abord il s’agira d’une estimation de votre civilisation de ses disponibilités en termes de divertissements, de religion, de la santé publique, de l’éducation et de la beauté globale de votre ville.

Cela sera une estimation basse qui nous permettra de savoir le besoin de notre civilisation.

Plus de population, plus de bibliothèques, plus d’hôpitaux etc.

Comme avec tous autres jeux, l’équilibre entre la croissance, le bonheur et la prospérité de Rome est la clef du succès.

Faudra t il élever le niveau des salaires ou garder le surplus d’argent dans les coffres de la ville?

Consacrer plus de population et plus de ressources pour les alimenter ou faire régner plus de bonheur dans votre cité ?

Obtenir plus de bonheur par les divertissements ou faire de longues journées de travail pour faire plus de production ?

Qu’elles seront les issues.

Ouvriers sans travail !

Citoyens sans logements !

Rechercher des technologies domestiques ou religieuses ?

Tout cela aura un effet profond sur le bonheur de ROME.

Il y aura aussi des tableaux pour chaque aspect du jeu.

Ecran des finances : pour voir d’un coup d’½il les rentrées et les sorties de vos finances.

Ecrans récapitulatifs de votre population globale et ceux spécifiques comme pour dépister la prospérité des familles choisies.

Il y aura encore toute une gamme d’options disponibles dans CivCity mais très peu de détails sur ceux-ci

Le jeu possédera une ville-opédia

MERCI à Steve Butts D'IGN.COM

et à Ellie Gibson de EUROGAMERS

et à 3Dgamers

civcityrome2ec.jpg

Entretien avec B.Caudill et gamesIndustry.biz au sujet de civcity:Rome

L’alliance de Firaxis et Firefly bien que peu usuel à été réussi c'est ce qu'a découvert Ellie Gibson quand elle a eu l'occasion de parler avec Barry Caudill et Simon Bradbury au sujet du prochain CivCity.

Bien que l'idée vienne des studios FireFly les collaborations entre des studios de développement reste rare dans l'industrie des jeux vidéo, et même ceux qui existent sont souvent un peu plus que des accords de communications.

Mais quand l'occasion s'est présentée pour combiner le savoir faire de la série "civilization"avec la connaissance de FireFly sur les jeux de simulation de bâtiments, les deux sociétés étaient enthousiastes pour saisir leur chance.

Le résultat fut CIVCITY

Un jeu de simulation de bâtiments mélanger avec une gestion stratégie que les joueurs de la série CIVILIZATION reconnaîtront.

La construction dynamique de ROME est à un niveau de profondeur qui n'a jamais été abordé.

Cette interview est pour savoir comment cela a fonctionné et quel est le concept de CivCity.

GamesIndustry:

Quel est le rapport entre vos deux compagnies?

Barry Caudill:

Avant d'être acheté par TK2 (Firaxis) FireFly lançait l'idée des jeux de Rome, Christophe Hartmann nous a demandés comme tout les deux nous appartenions à TK2 si nous pouvions travaillés ensemble.

Ainsi nous avons commencé à avoir des réunions et à voir ce que nous pourrions faire de nos idées.

Il y a beaucoup de différents niveaux ou cela a bien fonctionné comme la recherche et diverses choses qui font partie d'une game de CIVILIZATION.

Nous soustrayons beaucoup de substance pour construire les villes dans un jeu de civ car il faudrait beaucoup trop de temps pour finir une partie.

C'était une bonne occasion pour voir une construction entière de ville se faire..... Pourquoi les gens sont heureux ou malheureux?.....D'ou la nourriture vient?....comment obtenir une bonne production etc. ...

On a décidé que pour une fois FIRAXIS assureraient les aspects de la production du jeu et que nous serions à un niveau d'éditeur de production.

Cela a été une expérience enrichissante pour nos deux studios de voir nos concepts différents marcher dans le même sens.

Simon Bradbury:

Nous sommes rentrés dans ce rapport avec un esprit ouvert, et cela a payé.

Travailler avec un autre développeur est riche d'enseignements, une idée surgit, une autre intervient, les bases de la série civ. nous ont apportés beaucoup de nouvelles suggestions et ce fut finalement assez facile d'adapter la construction d'une ville de civ.

Savoir pourquoi les gens venaient ou partaient d'une ville était pas aussi clair pour moi que cela .il a fallu que j'ouvre le code pour le savoir réellement.

Du même acabit savoir pourquoi une ville prospère ou pas est du même ordre d'idées.

Pour réussir notre entente il a fallu faire des réunions avec B.Caudill, Jeff Briggs et Sid Meier pendant 5 heures autour d'une table.

Le concept de deux réalisateurs partageant des idées est très fort.

GamesIndustry:

Y a t il eu des moments de conflits?

Barry Caudill:

Non, parce que, nous ne savons rien au sujet des constructeurs de ville, nous n'avons jamais fait de simulation de bâtiments. Nous savions que fIREfLY savait le faire

Nous, nous savons comment faire une civilisation

, nous avions beaucoup de respects mutuels. Cela a été une manière de s'alimenter l'un l'autre.

Je pense également qu'avec les personnes véritablement créatrices, rien ne s'avère difficile.

Simon Bradbury:

Nous avons tant de fois mêler nos idées autour de la table qu'il n'y a eu aucun point de conflit.

GamesIndustry:

Tu le recommanderais comme modèle d'affaires pour d'autres réalisateurs ?

Simon Bradbury:

Pour sur non car c'est un travail de très longue haleine. Seul les possibilités de mélanger le devenir d'une civilisation avec la construction d'une grande capitale antique sans tomber dans les nombreux piéges ont fait que cette collaboration fut un succès.

GamesIndustry:

Ce rapport vas il se poursuivre?

Simon Bradbury:

Dés le moment ou nous restons indépendant....

Barry Caudill:

Nous appartenons à TK2 et eux sont indépendants, mais je pense que créative ment cela a été amusant.

J'aimerais que cela ne s'arrête pas là.

GamesIndustry:

En ce qui concerne CivCity Rome, il y a déjà beaucoup de jeux sur le marché réglé à Rome antique - pourquoi tu n'as pas décidé de faire quelque chose de différent, peut-être une autre civilisation antique ?

Barry Caudill:

Parce que ce fut l'un des plus grand empire de l'antiquité.

Simon Bradbury:

Parce que ce fut de grands guerriers mais aussi de grands bâtisseurs, leurs villes possédaient eau chaude, chauffage etc... alors que beaucoup de civilisations étaient encore dans des huttes.

Par contre il y a moins de combats ce qui explique l'absence de multi pour l'instant.

Le reste de l'interview est consacré aux consoles nouvelle génération et n'a donc pas lieu d'être traduite ici.

UN grand merci à Ellie Gibson de GamesIndustry.BIZ

_________________

Seule la chaussure sait si la chaussette a des trous.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

civsa8.gif

Fan des Jeux "Civilization", C-evo, Freeciv, Civilization II, Civilization III, Civilization III Conquests, Civilization III Play the world, Civilization IV, Civilization IV Warlords...

J'ai évidemment acheté dernièrement CivCity Rome.

Mais j'ai quelques problèmes avec, je l'ai installé OK, il commence OK, puis soudain s'arrète :francais:

Que faire ?

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...