Jump to content

Disque dur, densité et vitesse


Recommended Posts

Pour une vitesse de rotation donnée, lorsqu’on augmente la densité d’information on augmente la quantité de données disponibles en un tour de disque.

Je ne demandais si il était préférable pour les perfs d’avoir des disques de grosses capacité, si oui quel sont les bénéfices que l’on peu en tirer ?

Link to comment
Share on other sites

salut,

a propos de densité, il faut faire la distinction entre :

la densité : nombre de Go par plateau....

et la densité surfacique qui est le nombre de Gbits au pouce carré.

La densité peut aller de 7 à 40 Go par plateau pour l'ATA et de 3 à 18 Go pour le SCSI.

La densité surfacique est pour les disques les plus performants aux alentours des 18 Gbits/in2.

exemple:

Pour 2 disques durs de densité surfacique égale et tournant à la même vitesse, le disque le plus performant sera celui qui aura la densité la plus faible, en effet les pistes utilisées de préférence pour établir la densité de chaque plateau sont les plus proches de l'extérieur du plateau donc plus rapidement exploitées.

L'autre élément déterminant, après la vitesse de rotation est le temps de latence et le temps d'accès qui sont respectivement le temps mis par la tête de lecture pour se déplacer à la surface d'un plateau et le temps que doit attendre le disque lors du changement de piste. La différence de perf s'exprimera alors selon la taille des enregistrements, si les enregistrements (fichiers) sont de petite taille plus les perfs seront pénalisées, d'où le choix de disques SCSI de faible densité pour les raisons évoquées au-dessus ou du NCQ adopté sur le SATA II.

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...