Jump to content

~~## Le Topic de Didi, Kiki, Mimi et Phiphi ##~~


Mikeizbak
 Share

Recommended Posts

  • Replies 27k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • kikinoulator

    3783

  • Mikeizbak

    3942

  • milohoffman

    3543

  • PhiBee

    4340

Bonjour tout le monde!!!

juste pour dire que vous n'allez pas me voir souvent par ici :transpi:

et non pas de vacances !!!!

et donc dans l'ordre,

- GT3 Spa en belgique ( départ demain)

- WRC allemagne

- WRC Finlande

- GT3 Dijon

- GT3 italie ( mugello je crois)

Tous cela dans les 2 mois qui arrivent, à raison d'environ d'une semaine par épreuve.

PFFF

Voila!!

++++

Link to comment
Share on other sites

Je suis sur que tu as déjà pensé à d'autres alternatives :p

et peut-être se révéleront-elles meilleures que celles-ci dans l'avenir :cartonrouge:

oui, quand même :p

je suis inscrit en fac, mais je ne suis pas encore certain de m'engager là-dedans

il se trouve que tout le monde dans la famille (sauf moi) a ses projets maintenant que j'ai (presque) 18 ans : faire une thèse à Hong-Kong, acheter une maison au Vietnam pour s'y établir ... bref niveau sous je n'ai pas du tout envie d'être le boulet pendant 5 ans

plus j'y pense et plus je me dis qu'il faudrait peut-être que je travaille, évidemment avec un bac général ça risque de ne pas être super :p mettre entre parenthèses voire plus les ambitions, se taper des tâches ingrates ... d'un autre côté ça me fait peur et il faut reconnaître que je ne me suis pas trop bougé pour chercher :mdr2:

les nombreux feedbacks que j'ai eus à propos des jeunes ingénieurs, traités comme de la "viande", faiblement rémunérés compte tenu du niveau d'études et de la localisation (Paris, of course), le côté super-technicien qui perd du pouvoir décisionnel au profit des diplômés d'écoles de commerce, m'ont dégoûté de la filière, à croire que les sciences ne valent rien face à la finance

d'un autre côté, je cherchais un métier offrant beaucoup de mobilité géographique et c'était ce qui y correspondait le mieux

avec Sciences Po, compte tenu de l'ouverture internationale et des nombreux masters possibles à la fin j'aurais gagné un peu de temps m'enfin ce sera éventuellement pour l'année prochaine

je n'ai plus de prépa, ayant été refusé aux prépas lettres que je voulais MAIS "pas de chance" si l'on peut dire, j'ai été pris dans une, ce qui a retiré mes voeux pour Maths Sup'

le truc c'est que c'était à Toulon, sans internat, et les potes que je comptais charrier en étant dans la même école mais en filière différente sont à Marseille, bref non seulement j'aurais eu à subir la prépa mais en plus tout seul ... donc j'ai purement et simplement annulé ma candidature

en gros il ne me reste que la fac, dans une filière présentant peu de débouchés mais qui pourrait correspondre à mon critère de mobilité : idéalement j'aurais bien aimé étudier une ou deux autres langues en plus de l'anglais et devenir un genre de super-assistant/traducteur/interprète pour une grande firme ou une institution internationale type UE ou ONU

d'ailleurs je me suis mis au polonais, plus pour des raisons affectives il est vrai :|

woala woala, un peu le blues en ce moment, d'autant plus que j'ai l'impression d'avoir peu de choses à quoi pouvoir me raccrocher :D

Link to comment
Share on other sites

Mais il ne faut pas déprimer :mdr2:

Tu es jeune, brillant et motivé, je pense que tu réussiras, avec ou sans Sciences PO :yes:

Pour le différentiel entre les formations, j'ai compris depuis quelques temps que la finance... a un avantage essentiel... comment veux-tu être mieux chaussé financièrement que le banquier, ou avisé qu'un trader sur un marché donné (pour résumer sommairement) :non:

Ah j'oubliais : La bourse, caybonmangezen :D

Link to comment
Share on other sites

Et partir à l'étranger, ça ne te tente pas ?

j'y ai pensé, là encore j'ai la frousse de faire le pas, qui plus est je ne sais pas trop ce que je peux y trouver (serveur en Angleterre ?)

C'est évident que pour faire carrière à l'internationale, il faut un cursus en conséquence :mdr:

La destination de rêve, pour moi c'est le Luxembourg, sans hésiter :chinois:

si l'application du "code de bonne conduite" en matière de fiscalité continue comme ça, je ne suis pas certain que le Luxembourg conserve ses atouts actuels !

Link to comment
Share on other sites

Je suis sur que tu as déjà pensé à d'autres alternatives :D

et peut-être se révéleront-elles meilleures que celles-ci dans l'avenir :craint:

oui, quand même :eeek2:

je suis inscrit en fac, mais je ne suis pas encore certain de m'engager là-dedans

l'important est de savoir si ce "mode d'enseignement" correspond à ta façon de travailler... as-tu besoin de liberté et d'indépendance, as-tu besoin d'encadrement et de guidage, crains-tu d'être totalement livré à toi-même, crains-tu d'être trop bien connu... je force les traits mais c'est un peu ça...

il se trouve que tout le monde dans la famille (sauf moi) a ses projets maintenant que j'ai (presque) 18 ans : faire une thèse à Hong-Kong, acheter une maison au Vietnam pour s'y établir ... bref niveau sous je n'ai pas du tout envie d'être le boulet pendant 5 ans

??? Tes parents seront-ils en difficultés si tu t'engages dans de longues études (sincérement, j'en doute à voir tout tes joujous ^^ :p mais bon je peux me tromper...) Tu n'as pas à culpabiliser d'essayer de faire le nécessaire pour vivre la vie que tu souhaites... n'est-ce pas ce que vont faire les autres membres de ta famille à travers leurs projets... ? Tu as le droit d'être aidé pour réaliser tes projets... ils ne sont pas moins importants que ceux des autres... et puis ça ne t'empêchera pas de travailler l'été au besoin pour acquérir plus d'indépendance... En tout cas ça ne me paraît pas un bon critère pour orienter tes choix...

plus j'y pense et plus je me dis qu'il faudrait peut-être que je travaille, évidemment avec un bac général ça risque de ne pas être super :| mettre entre parenthèses voire plus les ambitions, se taper des tâches ingrates ... d'un autre côté ça me fait peur et il faut reconnaître que je ne me suis pas trop bougé pour chercher :craint:

c'est le moment où jamais de faire le nécessaire pour essayer de satisfaire tes ambitions... il faut certes trouver un certain équilibre entre sacrifier ses ambitions ou sacrifier le reste pour ses ambitions, mais certains de tes choix peuvent t'engager sur des voies qui ne sont plus connectées aux... "autoroutes de tes rêves" disons... par conséquent tu ne dois pas faire des choix par défaut, avec des critères erronés comme ceux ci-dessus... tu dois tenter de mener une réflexion, qui n'a rien d'aisé ni d'instantané, pour faire les choix qui te mettront dans les meilleures positions et réduiront le moins possibles tes alternatives...

et pourquoi pas aller garder des vaches pendant que tu y es :transpi:

les nombreux feedbacks que j'ai eus à propos des jeunes ingénieurs, traités comme de la "viande", faiblement rémunérés compte tenu du niveau d'études et de la localisation (Paris, of course), le côté super-technicien qui perd du pouvoir décisionnel au profit des diplômés d'écoles de commerce, m'ont dégoûté de la filière, à croire que les sciences ne valent rien face à la finance

On est pas obligé d'être juste "ingénieur de l'école machin", "docteur de l'université bidule", etc etc... on est d'abord soi... et il faut faire le nécessaire pour le rester quelque soit le moule que l'on traversera inévitablement... et quand on parviens à ça, on est plus de la viande de super-technicien ou du concentré de docteur, on est soi et on a une certaine conscience de ce que l'on est et de ce que l'on vaut, et l'on peut savoir le monnayer (doit y avoir une faute là... :p)... Le cursus, la filière, c'est plus une question d'adéquation avec ta maniére de travailler... Les clichés & co existent, mais ils existent des gens qui savent les dépasser, quelque soit la place qu'ils occupent...

d'un autre côté, je cherchais un métier offrant beaucoup de mobilité géographique et c'était ce qui y correspondait le mieux

ça y correspond toujours ^^

avec Sciences Po, compte tenu de l'ouverture internationale et des nombreux masters possibles à la fin j'aurais gagné un peu de temps m'enfin ce sera éventuellement pour l'année prochaine

hé ben quand même il t'en a fallu du temps !

je n'ai plus de prépa, ayant été refusé aux prépas lettres que je voulais MAIS "pas de chance" si l'on peut dire, j'ai été pris dans une, ce qui a retiré mes voeux pour Maths Sup'

le truc c'est que c'était à Toulon, sans internat, et les potes que je comptais charrier en étant dans la même école mais en filière différente sont à Marseille, bref non seulement j'aurais eu à subir la prépa mais en plus tout seul ... donc j'ai purement et simplement annulé ma candidature

Si tu le sentais pas... mais ce genre d'expérience là peut aussi être... constructeur... enfin c'est annulé toute façon :zarb:

en gros il ne me reste que la fac, dans une filière présentant peu de débouchés mais qui pourrait correspondre à mon critère de mobilité : idéalement j'aurais bien aimé étudier une ou deux autres langues en plus de l'anglais et devenir un genre de super-assistant/traducteur/interprète pour une grande firme ou une institution internationale type UE ou ONU

d'ailleurs je me suis mis au polonais, plus pour des raisons affectives il est vrai :craint:

hé bien essaye de conserver cette alternative parmi d'autres :D et creuse peut-être un peu sur les débouchés, il y'en a peut-être que tu n'as pas envisagé ???

woala woala, un peu le blues en ce moment, d'autant plus que j'ai l'impression d'avoir peu de choses à quoi pouvoir me raccrocher :craint:

Kiki !!!!! le coton-tige il est tout mouillé faut l'essorer là on dirait une guimauve :p

et pour finir je sais pas en détail quelle est ta situation, mais il est aussi possible de faire ses études en étant quasiment indépendant financiérement... je suis bien placé pour te le dire...

bien sur, il faut vivre avec souvent moins de 500€ par mois, et manger des pâtes... mais il y'a quand même des amis etc etc...

Allez Milo courage 8)

Link to comment
Share on other sites

Bon, Milo, si je comprends bien...

T es une cloche refusee a Science Po.... et il te reste plus que la fac...

Mais quel fac ?

La fac cela peut etre interessant, avec un bon dossier tu peux revenir sur des masters etc... bref, c est loin d etre un depotoire.... par contre la jungle oui...

Le vrai probeme de la fac, c est la motivation, arriver a travailler.....

C etait pas vraiment pour moi, je suis bien trop sociable !

:cartonrouge:

l avantage de la fac... tu fais un deug.... et apres tu as acces a pleins de concours.... pour des ecoles publiques etc...

et des paserrelles vers le prive....

sinom, tu t engages au liban ... du cote du hesbollah ils recrutent des amateurs de rockets... tu va voir c est comme du quake.... mais avec un meilleur suround..

Link to comment
Share on other sites

Milo : reprends du poil de la bete (pas :mad2: hein ;) ) t'es un jeune homme intelligent donc tu vas réussir à te ressaisir .. écoute ce que te dit :p et puis tu peux profiter d'un an en fac pour réfléchir à ce que tu veux faire ... c'est pas une tare de prendre une année pour mettre les choses à plat et qui sait tu auras peut-être ton adminssion à Sc Po l'année prochaine :yes:

aller, un :cartonrouge: pour le coton tige :D

c'est quoi ce nouveau titre : pigeon voyageur :p

c'est la faute à Cox, parce que je bouge un peu trop .... lyon le w-e dernier, puis pau en semaine ... bordeaux nantes là ... :gne:

et je suppose que je dois l'application à ;):mdr:

il va me le payer la semaine prochaine :D

Link to comment
Share on other sites

l'important est de savoir si ce "mode d'enseignement" correspond à ta façon de travailler... as-tu besoin de liberté et d'indépendance, as-tu besoin d'encadrement et de guidage, crains-tu d'être totalement livré à toi-même, crains-tu d'être trop bien connu... je force les traits mais c'est un peu ça...

la fac ne me fait pas peur, ce qui m'inquiète c'est surtout l'après, la filière LEA (celle que je choisirai si je vais en fac) me plait mais apparemment il est difficile de trouver du travail avec

??? Tes parents seront-ils en difficultés si tu t'engages dans de longues études (sincérement, j'en doute à voir tout tes joujous ^^ :p mais bon je peux me tromper...) Tu n'as pas à culpabiliser d'essayer de faire le nécessaire pour vivre la vie que tu souhaites... n'est-ce pas ce que vont faire les autres membres de ta famille à travers leurs projets... ? Tu as le droit d'être aidé pour réaliser tes projets... ils ne sont pas moins importants que ceux des autres... et puis ça ne t'empêchera pas de travailler l'été au besoin pour acquérir plus d'indépendance... En tout cas ça ne me paraît pas un bon critère pour orienter tes choix...

je ne sais pas s'ils seront en difficulté (enfin si ça devait être le cas ils ne m'en prêteront pas, je pense) ce qui me gêne c'est de leur demander de l'argent

c'est le moment où jamais de faire le nécessaire pour essayer de satisfaire tes ambitions... il faut certes trouver un certain équilibre entre sacrifier ses ambitions ou sacrifier le reste pour ses ambitions, mais certains de tes choix peuvent t'engager sur des voies qui ne sont plus connectées aux... "autoroutes de tes rêves" disons... par conséquent tu ne dois pas faire des choix par défaut, avec des critères erronés comme ceux ci-dessus... tu dois tenter de mener une réflexion, qui n'a rien d'aisé ni d'instantané, pour faire les choix qui te mettront dans les meilleures positions et réduiront le moins possibles tes alternatives...

et pourquoi pas aller garder des vaches pendant que tu y es :arrow:

On est pas obligé d'être juste "ingénieur de l'école machin", "docteur de l'université bidule", etc etc... on est d'abord soi... et il faut faire le nécessaire pour le rester quelque soit le moule que l'on traversera inévitablement... et quand on parviens à ça, on est plus de la viande de super-technicien ou du concentré de docteur, on est soi et on a une certaine conscience de ce que l'on est et de ce que l'on vaut, et l'on peut savoir le monnayer (doit y avoir une faute là... :p)... Le cursus, la filière, c'est plus une question d'adéquation avec ta maniére de travailler... Les clichés & co existent, mais ils existent des gens qui savent les dépasser, quelque soit la place qu'ils occupent...

ça y correspond toujours ^^

hé ben quand même il t'en a fallu du temps !

hé bien essaye de conserver cette alternative parmi d'autres :D et creuse peut-être un peu sur les débouchés, il y'en a peut-être que tu n'as pas envisagé ???

je me suis bien renseigné là-dessus (traducteur pour l'Union Européenne), ça correspond à ce que j'aimerais faire et au profil que j'obtiendrais en décrochant une licence en LEA (en fait il est juste spécifié bac +3 mais évidemment au concours c'est quand même bien de maîtriser les langues :arrow: )

cependant il faut 1) réussir le concours et 2) on ne travaille pas tout de suite, il faut attendre que le poste se libère pour entrer

niveau salaire, avantages, reconnaissance sociale j'adore :mdr:

la question est : que faire en attendant ?

j'ai pu lire que la traduction technique ça marchait bien (pour les brevets par exemple), en plus ça me permettrait de maintenir le contact avec les sciences (ce n'est pas parce que je ne veux plus en faire mon métier que je suis fâché avec !) et on peut souvent être freelancer (donc bien pour la mobilité)

mais comment faire pour être à la fois reconnu comme traducteur ET compétent en ... hum, disons en informatique ? :D

Kiki !!!!! le coton-tige il est tout mouillé faut l'essorer là on dirait une guimauve :p

et pour finir je sais pas en détail quelle est ta situation, mais il est aussi possible de faire ses études en étant quasiment indépendant financiérement... je suis bien placé pour te le dire...

bien sur, il faut vivre avec souvent moins de 500¤ par mois, et manger des pâtes... mais il y'a quand même des amis etc etc...

Allez Milo courage :fou:

Bon, Milo, si je comprends bien...

T es une cloche refusee a Science Po.... et il te reste plus que la fac...

Mais quel fac ?

La fac cela peut etre interessant, avec un bon dossier tu peux revenir sur des masters etc... bref, c est loin d etre un depotoire.... par contre la jungle oui...

Le vrai probeme de la fac, c est la motivation, arriver a travailler.....

C etait pas vraiment pour moi, je suis bien trop sociable !

:D

l avantage de la fac... tu fais un deug.... et apres tu as acces a pleins de concours.... pour des ecoles publiques etc...

et des paserrelles vers le prive....

sinom, tu t engages au liban ... du cote du hesbollah ils recrutent des amateurs de rockets... tu va voir c est comme du quake.... mais avec un meilleur suround..

ouais, refusé, même pas sur liste d'attente !

Milo : reprends du poil de la bete (pas :yes: hein ;) ) t'es un jeune homme intelligent donc tu vas réussir à te ressaisir .. écoute ce que te dit ;) et puis tu peux profiter d'un an en fac pour réfléchir à ce que tu veux faire ... c'est pas une tare de prendre une année pour mettre les choses à plat et qui sait tu auras peut-être ton adminssion à Sc Po l'année prochaine :p

aller, un :arrow: pour le coton tige :D

merci pour la :arrow: ça me manque d'ailleurs, les bonnes belges (oui oui je parle des bières :p )

cette année pour réfléchir j'hésite à la passer en université ou au travail, la première option étant meilleure pour ne pas perdre le rythme et la deuxième pour avoir une petite expérience et économiser un peu d'argent pour la poursuite d'études

le risque est de ne pas reprendre après :|

erf je dois y aller, j'éditerai pour compléter

Link to comment
Share on other sites

LEA ce n est jamais perdu....

Etre polyglotte est un enorme avantage et ne te ferme pas les portes....

Apres tu peux etre reorienter vers du commerce ou d autre fillieres, sans que ton acquis soit perdu...

En france nous manquons encore cruellement de personnes parlant plusieurs langues et etant pret a s exiler ... ne serait ce que temporairement.....

Link to comment
Share on other sites

LEA ce n est jamais perdu....

Etre polyglotte est un enorme avantage et ne te ferme pas les portes....

Apres tu peux etre reorienter vers du commerce ou d autre fillieres, sans que ton acquis soit perdu...

En france nous manquons encore cruellement de personnes parlant plusieurs langues et etant pret a s exiler ... ne serait ce que temporairement.....

coucou les filles...

ça fait un moment que je suis pas passé...

LEA, ça sert à rien, si ça n'est pas accompagné d'une vraie formation professionnelle... Quelqu'elle soit (droit, éco, marketing, ingénieurs, commerce...)

Car uniquement des langues, ça donne pas des masses de boulot (interprète, il n'y en a pas tant que ça)

Bientot les vancances (à saint cyr)

@+

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share


×
×
  • Create New...