Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

sc_net

[FEDORA CORE] Pas fini, mais déposez vos idées...

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Et bienvenue dans les distributions alternatives et friendly-users (Fedora, Mandrake, Suse pour les plus connus)...

Alternatives parce que nous ne sommes plus obligé de nous soumettre à l'Empire du Copyright,

les solutions existent (depuis longtemps déjà certes )...

Et Friendly-users parce qu'on n'a plus besoin d'être expert en language C ou fanatique de la

ligne de commande pour profiter justement de ces solutions ...

Et la Fedora, comme quelques autres distributions, s'inscrit dans cette optique qui est

de permettre à l'utilisateur de profiter rapidement, et au maximum de ses loisirs numériques.

(ben oui c'est un peu comme la voiture, on veut que ca roule, alors le comment ca marche ...

mais je ne vais pas lancer le débat ici : -)

La Fedora apparue récemment, environ 1 ans, est en fait basé sur la RedHat, la société du même nom ayant

décidé de séparer leurs activités ciblant les postes de travail d'une part et serveur d'autres part.

Plus exactement, cette nouvelle approche permet à RedHat de se concentrer sur la partie commerciale

ciblé entreprise tout en continuant à faire profiter de ses évolutions/innovations à la communauté du libre.

( NB : ... faire profiter mais aussi DE profiter de la communauté )

Excepté quelques notions à connaître avant de se lancer, je pense par exemple à la gestion du

partionnement, les débutants sous Linux ne devraient pas être trop pertubés, l'installation étant

assez simple et suis une logique assez proche du système windows : on installe, on upgrade et on utilise...

C'est ce cheminement que je vais essayer de suivre dans ce topic.

N'oubliez pas que l'on n'obtient rien sans effort, il faut passer énormément de temps, faire, refaire et

re-refaire encore la même chose pour bien maitriser le sujet ...

J'espère que ce topic vous donnera l'envie d'aller plus loin, il y a énormément de choses intérressantes

dans le monde Linux, il y a une grande diversité qui peut certe pertuber certain ( le fait qu'il y ait

plusieurs applications qui font le même chose) mais avec un peu d'expérience, on s'y retrouve ... mais

loin d'être un problème, cette diversitée est plutôt un avantage puisque chacun pourra choisir en fonction

de ses goûts.

Merci pour leur aide : MrTom

Quelques Liens utilisés ou pour débuter :

- http://www.europe.redhat.com/fedora ---> le site officiel

- http://www.fedora-france.org/ ---> le site francais, vous trouverez un forum et énormément d'informations ( avec des tutoriels pour une utilisation avancée ainsi qu'un tuto pour l'installation de la FC1 ...)

- http://www.europe.redhat.com ---> parce que basé sur la RedHat, il y a des réponses ici aussi

- http://www.sysresccd.org/index.fr.php ---> systemrescueCD

- http://lea-linux.org/ ---> Léa-Linux , très bon site pour débuter

Autres liens de PCInpact à lire :

- Pourquoi et comment passer au libre ?

- regles du forum, tutos, meilleurs liens

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sommaire

Notez que cette structure risque d'être modifié ultérieurement ....

1- Prérequis et Obtention des CD/DVD

- Prérequis matériel

- Obtenir sa Fedora

2 - Préparation et Partitionnement

- préparer l'installation

- préparer le partitionnement

3 - L'installation

4 - Quelques conseils pratiques

5 - L'Update et la Gestion des Paquetages

- Les outils à ne pas utiliser

- Les outils préconisés : RPM, YUM, ou APT-GET

6 - L'environnement graphique - Gnome, KDE ou autres

7 - Sensibilisation à la sécurité

- Les mise à jour

- Installer un Antivirus

- Se protéger

7 - A vous de jouer - ce qui est possbile de faire :

- Le Multimédia

- les Tatchs Xchat - SKYPE - AIM - AMSN etc ...

- correspondance avec les logicielles sous windows (liens)

9 - Annexes A : Quid des Cartes Graphiques ?

- Les ATI :

- Nvidia :

10 - Annexes B : Optimiser son système

- Recompiler son noyau

- d'autres choses encore ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

1 - Prérequis

Avant toute installation, quelque soit le système utilisé, il faut d'abord vérifier que son matériel soit compatible.

Voici la liste des matériels compatible avec la RedHat 9.0 et donc la Fedora :

http://hardware.redhat.com/hcl/

Pré-requis Matériel pour un système graphique :

************************************

Minimum PII 400 Mhz
Minimum for graphical: 192MB

Recommended for graphical: 256MB  ---> en sachant qu'avec 128 Mo les performances sont acceptables

Custom Installation (Minimal): 620MB

Server: 1.1GB

Personal Desktop: 2.3GB

Workstation: 3.0GB

Custom Installation (Everything): 6.9GB

Je conseille 6 à 10 Go pour commencer, et évidemment tout dépendra de votre utilisation futur, pour ce topic je me suis basé sur un espace de 8 Go

Avant d'installer :

***************

- Pensez à noter la configuration de votre carte réseau sous Windows : vous allez utilisez la même pour Fedora.

Obtenir sa Fedora Core 2 :

**********************

Actuellement, la Fedora Core en est à sa 2eme version, c'est la version stable la plus récente et c'est avec celle-là que nous allons travailler.

La version 3, encore en phase de test, sera disponible très prochainement ... les curieux pourront toujours télécharger la FC3-Bêta ...

Il faut tout simplement télécharger les images ISO de CD ou DVD, sur les différents sites disponibles et les graver ...

La version DVD a l'avantage de tenir sur une seule galette, contrairement à la version CD qui elle en demande 4... mais le problème est que vous ne pourrez pas télécharger les 4.1Go de données du DVD depuis un navigateur ( IE ou Firefox), vous allez être obligé d'utiliser d'utiliser un client FTP/HTTP tierce (comme wget - http://www.gnu.org/software/wget/wget.html).

Sinon vous avez aussi la possibilité de passez par un client Bittorrent.

Si vous optez pour le format CD, sachez que le CD4 n'est pas indispensable à l'installation, il contient uniquement la documentation (mais je conseille fortement de la consulter ... : -)

:byebye: Il y aura une explication pour utiliser un MD5 checksum après un téléchargement ... Si quelqu'un pouvait s'y coller , ça m'arrangerait ...

En attendant regardez ---> ici : http://www.md5summer.org/

Retour au sommaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

2 - Préparation et Partitionnement

- Préparation :

***********

Partant du principe qu'on a qu'une seule machine à disposition, avec windows 2000 ou XP déjà installé ... on va donc essayer de mettre en place un dual-boot XP/Linux.

Il va donc failloire faire un peu de place pour la Fedora ...

( Je prends le cas simple ou il s'agit d'un disque dur IDE ... )

*** Pensez à sauvegarder vos documents avant le risque 0 n'existant pas !! ***

Vous pouvez utiliser un produit comme Partition Magic pour libérer la place, mais comme il nécessite une license, on va se tourner vers une solution libre : le SystemRescueCD et plus précisément QT_parted.

Site officiel à consulter : http://www.sysresccd.org/

- commencez par télécharger l'image ISO ... à cette date la dernière version stable est la 0.2.15

- évidemment, on vérifie d'abord le checksum MD5 et après on grave la galette.

Utiliser QT_Parted pour libérer de la place sur le disque dur :

- Booter avec SystemRescueCD

- à l'invite  <#boot:>    presser <enter> ou attendez 5s ... le systeme se charge

- ensuite on vous demande la configuration du clavier à utiliser : entrez 16 pour FR et <enter>

- à l'invite <root@cdimage /root %>, entrez run_qtparted et <enter>, et encore une fois <enter> pour une reconnaissance

automatique de la souris - ou sélectionnner celui que vous utiliser.

- sélectionnez votre disque dur : à priori /dev/hda et il va vous afficher la table des partitions

- Faite un clic droit/resize sur la partition ou est installé windows à priori /dev/hda1

- Dans le champs "Free space after" entrez la valeur en Mo que vous voulez libérer ( dans notre cas 6000 ou plus )

et cliquer sur le champs "New size", cela devrait calculer automatiquement la nouvelle valeur.

- Cliquez sur "OK"

- Puis faites File/Commit et validez par "yes"

- Il devrait vous afficher que tout s'est bien passer - validez par "OK"

- Puis faites File/quit pour revenir au prompt

- Tapez <init 0> et <enter> pour arreter la machine.

- ... ne pas oublier de retirer le CD juste après le prochain démarrage.

Le fait de modifier la table de partition, va provoquer une vérification CHKDSK au prochain démarrage de windows.

Autant le faire maintenant en bootant comme d'habitude, la vérification est automatique et ne nécessite aucune intervention.

Une fois que la vérification est terminée, vous pouvez interrompre le reboot pour insérer le CD ou le DVD de la Fedora.

- Partitionnement:

**************

Il existe énormément de documentation sur les partitions et les systèmes de fichier utilisés sous linux.

Je n'ai pas trop de temps pour vous faire un exposé complet alors je vous invite à vous renseigner ( ici ---> www.google.fr ) ou ( là ---> page des meilleurs topics) pour les détails ...

Voici les principaux répertoires que l'on trouve sur Linux :

/ : c'est la racine de tout l'arborescence, il est appelé root (ne pas confondre avec /root, ni avec le superutilisateur root)

/boot : répertoire nécessaire au démarrage

/tmp : ... devinez quoi ... le répertoire des fichiers temporaires

/var : répertoire des données utilisés par les différents programmes

/usr : répertoire communs aux utilisateurs, généralement des binaires installés manuellement ( les programmes quoi)

/home : répertoire des dossiers personnels des utilisateurs

/swap : réservé au système, c'est la partition pour le fichier d'échange

/etc : c'est la généralement ou l'on trouve tous les fichiers de configuration de (presque) tous les programmes.

Il en existe d'autres mais on va rester simple ...

Vous trouverez généralement les commandes systèmes dans /bin et /sbin ...

Il est conseillé de créer une partition pour chacun de ces dossiers systèmes (pour des raisons de sécurité) ... cela revient un peu, sous windows, à créer une partition réservé pour le dossier /WINNT, une autre pour le dossier /documents and setting, etc ... et blablabla ...

Pour être utilisable, chaque partition doit être formaté avec un système de fichier bien défini.

Les systèmes Windows ne connaissent actuellement, que 3 types de format : FAT16, FAT32 et NTFS.

Il existe une multitude de format utilisable sous Linux : ext2, ext3, reiserfs,xfs, jfs ... et d'autres ... chacun d'entre eux ayant leur spécificité propre.

Pour l'heure, on va se contenter d'utiliser le système nommé ext3 pour toutes les partitions ...

Exemple de partitionnement pour un espace de 8Go :

/ 512 Mo

/swap taille égale à la 2xRAM - avec au mini de 32 Mo et maxi 2 Go

/boot 50 Mo

/var 2 Go

/usr 3.5 Go

/home ce qu'il restera - un peu moins de 2 Go à priori

Si vous disposer de plus de place, répartisser sur les dossiers /var, /usr et /home ...

Si vous avez moins de 6Go d'espace, je vous conseille plutôt d'utiliser l'option AutoPartionnement

/dev/hda1            ntfs    x.xG        votre partition windows

/dev/hda2            ext3    100M      /boot

/dev/hda3            swap  2xRAM    <non monté> partition de swap

/dev/hda5            ext3    512        /

/dev/hda6            ext3    2Go        /var

/dev/hda7            ext3    3.5Go    /usr

/dev/hda8            ext3    le reste    /home

Nomenclature :

/dev = Device (périphériques)

HD = HardDisk (disque dur)

A = cela veut dire le premier disque, un B voudrait dire le 2e disque, un C le 3e, etc...

1 = désigne la 1ere partition, un 2 correspond à la 2eme, etc ... et tralala ...

Donc au final : /dev/hda1 = /device/HardDiskA1 correspond à la 1ere partition (1) du premier disque dur (A) .

Retour au sommaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

3 - L'installation

Etant donné que l'installation est relativement simple, je ne m'arreterai que sur les

quelques points qui peuvent paraitre difficiles.

C'est parti ... bootez avec le CD, vous allez arriver sur une une page d'acceuil avec une invite

#boot : 

Attention : à ce moment là, le clavier est en qwerty, vous vous en rendrez compte rapidement..

Commencez par regarder dans les différentes pages d'information avec les touches fonction F1 à F5.

Vous verrez que l'on peut spécifier plusieurs options pour l'installation.

Les plus intéressantes sont :

- text           --> si vous rencontrez des problemes d'affichage lors de l'nstallation
- askmethod      --> permet de choisir plus options pour l'installation
- noprobe        --> indique à l'installateur de ne pas détecter le matériel

Il y en a beaucoup d'autres (pour mettre à jour une version par exemple) mais pour une première approche on va en rester là.

Pour lancer l'installation, je vous conseille d'utiliser l'option "askmethod", pour

pouvoir choisir la langue d'installation ( en autre ..)

#boot : linux askmethod <enter>
ou
#boot : linux text askmethod <enter>

J'ai dû utiliser le mode text ... Mais il y a très peu de différence entre les 2 modes, vous ne devriez pas etre perdu.

Avec l' option Askmethod, vous allez devoir spécifier quelques informations  - la langue à utiliser pour l'installation

- sélection du type de clavier : fr_latin9

- sélection des sources : cdrom

- Demande de vérification d'intégrité du cdrom : Annuler (puisque à priori vous avez déjà tester le cheksum) ... Et c'est assez long pour un CD, alors en DVD ...

- Invite de bienvenue à la Fedora : faire OK

- Demande de configuration de l'écran : choisir le sien ou le plus proche

- Demande du type d'installation : Je vous conseille de choisir "Poste de Travail", de toute manière pour pourrez peauffiner la sélection des logiciel plus tard.

- Demande de configuration du partitionnement du disque dur :

  Si c'est juste pour tester rapidement la Fedora, si vous avez des soucis pour partitionner, ou si vous avez un espace disque inférieur à 6 Go choisissez pluôt l'Autopartitionnement

  Sinon choisissez plutôt DiskDruid

  si vous avez opter pour le partitionnement automatique faite directement OK

 

  Sinon dans la liste des périphériques, vous devez avoir au moins /dev/hda, qui désigne votre 1er DD

  Si vous avez un 2e DD, celui se nommera /dev/hdb

  Vous devez aussi avoir dans la liste hda1, qui désigne votre partition Windows

  Faites attention à NE PAS la supprimer

 

  Sélectionnez la ligne "Espace Libre" puis faites"Nouveau"

  Dans le champs point de montage spécifier /boot, précisez la taille 100 Mo (avec une taille fixe),

  ainsi qu'il s'agit d'une partition primaire, vérifiez que le sysème de fichier est EXT3 puis faites OK.

 

  A nouveau, sélectionnez "Espace Libre" puis faites "Nouveau"

  Allez dans le champs "Types de systèmes de fichier" et sélectionnez "SWAP", précisez la taille (fixe)

  qui doit être égale à 2xRAM, par exemple 512 Mo si vous avez 256 Mo de RAM,

  Précisez aussi qu'il s'agit d'une partition primaire et faites OK.

 

  Sélectionner encore "Espace Libre" puis faites "Nouveau"

  Dans le champs point de montage spécifiez / et précisez une taille de 512 Mo, un système de fichier

  Ext3 et faites OK.

 

  Refaites les mêmes manips que pour / , pour les points de montage /var et /usr en modifant

  juste la taille à utiliser.

  Pour le dernier qui est /home, faites la même chose mais pensez juste à utiliser

  l'option "Remplir tout l'espace disponible" au lieu d'utiliser une taille fixe

 

  Votre partitionnement devrais ressembler à ceci : screenshot

 

  Vous pouvez faire OK

- Demande de configuration du chargeur de démarrage 1 : sélectionnez "utiliser Grub" et faire OK

- Demande de configuration du chargeur de démarrage 2 : il n'y a pas besoin de renseigner, faire OK

- Demande de configuration du chargeur de démarrage 3 : Utiliser un mot de passe pour Grub - mettre son mot de passe et OK

- Demande de configuration du chargeur de démarrage 4 : a priori vous pouvez faire directement OK ou éditer la 1er ligne pour mettre le label "Windows" à la place de "other"

- Demande de configuration du chargeur de démarrage 5 : Sélectionner installer le chargeur sur la MBR du disque

En mode graphique, vous n'aurez qu'une seule fenêtre, faites les modifications nécessaires citées plus haut.

- Configuration réseau de eth0 : si pour windows vous n'avez pas utiliser une adresse IP spécifique, utilisez alors "configuration avec DHCP", sinon faites le paramétrage nécessaire

- Configuration du nom d'hote : cela n'a aucune incidence, vous pouvez en préciser un (le même que Windows si vous voulez) ou ne rien mettre ... faites OK

- Demande sur le parefeu : Je conseille de désactiver purement et simplement le pare-feu.

Notez qu'il sera toujours possible de changer cette configuration par la suite

En fait, le pare-feu, qui s'appelle Netfilter/Iptables, doit être utilisé ultérieurement. Mais je n'en parlerai pas ici car il nécessite un topic à lui tout seul.

En attendant que quelqu'un le fasse, vous pouvez aller voire sur le site de Léa-Linux

- Sélection de langue supplémentaire : à priori inutile, faites OK

- Sélection du fuseau horaire : celui qui correspond à votre pays ( Europe/Paris pour la France)

- Mot de passe root : spécifier un mot de passe pour le super-utilisateur root

- Sélection des groupes de packetages : pour une première approche, je vous conseille de laisser la sélection par défaut

Vous pourrez de toute manière en supprimer ou en rajouter après l'installation.

Eventuellement vous pouvez déjà ajouter l'environnement KDE pour que vous puissiez comparer avec l'environnement GNOME ... et après ne garder que celui qui vous conviens le plus et désinstaller l'autre ou même utiliser un autre gestionnaire.

NB : en mode graphique, vous avez la possibilité de sélectionner un par un les logiciels pour chaque groupe en cliquant sur "Détails"

- Ensuite la copie des fichiers devrais commencer

- Après la copie des fichiers, il faudra rebooter (hic!) , afin de terminer l'installation:

        - Acceptation de la licence

        - Réglage de la date et de l'heure

  - Demande de création d'un utilisateur

  - Test de la carte son

  - Demande d'installation de CD supplémentaire : Si vous avec le 4e CD, cela permet d'installer toute la documententation.

- C'est fini

Retour au sommaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

4 - Quelques conseils pratiques

* Avec un linux, en tout cas pour les distribs les plus connus, vous disposez par défaut de 7 consoles ( 6 en mode texte, la 7eme graphique) qui peuvent être ouvertes en même temps... Pour switcher de l'un à autre utiliser les touches : <ctrl> + <alt> + <les touches fonction de F1 à F7>

NB: la console graphique est toujours <ctrl> + <alt> + <F7>

* Quand vous ouvrez une session, toujours utiliser un compte utilisateur. Ne prendre le compte root que pour les actions qui le nécessitent (installation, modifications de ceratins fichiers, exécution de certaines commandes, autres ...)

* Dans la console Linux, il y a un outil pour ouvrir un terminal "RedHat/Outils de système/Terminal", vous pouvez utilisez la commande SU pour pouvoir passer avec les droits root. ( bien que ces droits soient limités par rapport à une ouverture de session root)

* Il faut absolument respecter la casse ! ... par exemple, un fichier toto.txt ne sera pas le même que ToTo.txt ... faites attention.

* Pour chaque commande, vous pouvez consulter son manuel avec la commande man. Dans un terminal, tappez man nom_de_la_commande.

Exemple: man rpm pour le manuel concerant RPM.

Share this post


Link to post
Share on other sites

4- L'Upgrade et la gestion des paquetages/applications

Maintenant que nous avons notre distrib de fonctionnelle, vous pouvez vous logger avec le compte utilisateur précédemment créé.

Le premier reflex est de mettre à jour :

- pour les failles de sécurité

- pour l'évolution des logiciels

- pour les corrections de bugs

Les outils à ne pas utiliser :

*********************

Il s'agit de :

- "Red Hat Network" ou RHN, que l'on trouve dans le menu "RedHat/Outils de système" ou sinon il y a une 'îcone à coter de l'horloge

- "Ajouter/Supprimer des applications", que l'on trouve dans le menu "RedHat/paramètre de système"

Ces outils ne sont pas très souples, le choix des applications ou des serveurs sont limités ... (en comparaison avec le YAST online de SuSE par exemple)

De plus, il semblerait qu'il y ait des soucis de stabilité avec l'assistant Ajout//supprimer des applications ...

Il y a heureusement d'autres solutions

Les outils préconisés :

*****************

Commencont par le plus connu :

RPM - RedHat Package Manager :

Il s'agit d'un outils créer par Redhat, dailleurs il en porte le nom, et qui été utilisé dans d'autres distributions comme Mandrake ou Suse.

Avant RPM, il fallait disposer des fichiers d'installation, générer un fichier de config et procéder à l'install ( ./configure, make puis make install). Le problème étant que l'on n'avait pas de moyen simple de visualiser les paquetages que l'on a installer, ni surtout de savoir quels sont les fichiers que l'on a généré et où ils ont été copiés.

RPM solutionne ces problèmes, il s'agit d'un outil en ligne de commande, lancez "RedHat/Outils de système/Terminal" et faites un su ...

Il se présente sous la forme : NomDuPaquetage.architecture.rpm

Architecture définissant le type de processeur que vous utilisez.

Pour les Intel ou AMD, utiliser chercher celui qui correspond au mieu au votre (i586 ou i686 pour les plus récents)... s'il n'y en a pas utilisez les i386.

Si vous voyez un Paquetage.noarch.rpm, cela veut dire qu'il est compatible avec tous les processeurs.

Pour installer un paquetage : rpm -ivh nom_du_paquetage.i386.rpm

i = install

v = verbose - renvoi un code d'erreur à la fin

h = affiche la barre de progression

Pour mettre à jour un logiciel : rpm -Uvh nom_du_paquetage.i386.rpm

U = Update

v et h = idem

Pour désinstaller : rpm -e nom_dupaquetage

Pour lister tous les paquetages installés : rpm qa

Pour chercher si le paquetage "paquet" est installé : rpm qa |grep paquet

Plus d'information avec le man de rpm ou sur google

Le problème avec RPM, c'est qu'il traite paquetage par paquetage, et qu'il peut y avoir des problèmes de dépendances ... il est difficile de l'utiliser pour mettre à jour sa Fedora...

Mais l'avantage, c'est que lorsqu'on ne dispose pas d'une connexion internet, on peut télécharger les rpm à partir d'un autre PC, puis les copier sur un CD pour les installer.

YUM - L'installateur de Fedora Core

C'est un Outil qui a été intégré à la Fedora pour simplifier les installations et les updates et qui résoud les problèment de dépendance de librairie.

Il faut disposer d'une connexion internet.

Je préfère vous orientez sur ce tuto, très clair et très bien fait :

http://www.fedora-france.org/modules/wfsec...hp?articleid=24

APT-GET, l'installateur venu de Debian

Comme annoncé dans le titre, il s'agit d'un outil, que pendant longtemps tout le monde enviait à Debian, du coup on le retrouve dans presque toutes les distributions ...

Comme YUM, il nécessite d'avoir une connexion internet.

C'est celui-ci que je vous recommande ...

Et comme il y a aussi un très bon tuto de fait sur fedora-france, je vous propose de le consulter :

http://www.fedora-france.org/modules/wfsec...hp?articleid=30

Notez qu'en fin de page, vous avez l'installation de SYNAPTIC, l'outil graphique

Retour au sommaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

6 - L'environnement graphique - Gnome, KDE ou autres

Petite explication du mode graphique :

Pour avoir son bureau sous Linux, il faut compter 3 étapes, ou plutôt 3 modules :

un serveur X, un gestionnaire de fenêtre et un environnement de bureau.

- le serveur X : c'est lui qui "prépare" le matériel (carte mère+carte vidéo) et qui permet d'afficher les fenêtres ...

- le gestionnaire de fenêtre : gère le placement des fenêtres et les interactions entre l'utilisateur et les applications, et détermine la fenêtre active et les raccourcis clavier.

- l'environnement du bureau : fourni le "design" du bureau, et un ensemble d'outils permettant la gestion de celui-ci et l'utilisation courante ( comme un panneau de contrôle, un gestionnaire de fichier, et quelques applications comme unun éditeur de text, entre autres) ...

Pour le serveur X, vous pouvez avoir :

- XFree mais les contributeurs ont abandonnés le projet

- Xorg, c'est ce que l'on trouve avec la Fedora et d'autres distributions

- ... d'autres moins connus comme Fresco

Pour les gestionnaires de fenêtre :

- on a en vrack : KDM, GDM, Windows Maker, Fluxbox, Fvwm, Metacity ... il y en a enormément je ne peux pas les citer tous ...

Pour les environnements de bureau, on trouve :

- CDE, foxDesktop, GNOME, GREAT, KDE, UDE, et d'autres encore

En fait, je vous conseille d'utiliser les environnements de bureau qui sont fourni avec la Fedora (GNOME ou KDE)

Il faut déjà avoir un certain niveau pour pouvoir installer/choisir/tester par la suite son gestionnaire de fenêtre et son environnement de bureau.

Retour au sommaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

7 - Sensibilisation à la sécurité

Les mises à jour :

***************

Pensez à mettre à jour régulièrement ... généralement au moins 1 fois par semaine.

Cela se fait avec YUM, APT-GET ou SYNPATIC vu plus haut ...

Installer un antivirus :

******************

Hé oui, il existe aussi des virus sur Linux, et même s'il on n'en recontre très rarement, il vaut toujours mieux prévenir que guérir ...

On va donc prendre les devants.

Il existe plusieurs anti-virus, beaucoup sont des produits commerciaux mais gratuis pour une utilisation personnelle : F-Prot, Panda AV, Bitdenfer, Trend serverprotect .. beaucoup d'autres ...

Je ne vais vous présenter que le produit en licence GPL (libre) : Clam Antivirus - déjà présent sur la Fedora

- http://www.clamav.net

Retour au sommaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Certains ont peut etre remarqué un ralentissement ces derniers jours, c'est que je ne dispose de plus beaucoup de temps en ce moment ... le reste va donc tarder un peu ( ... le plus intéressant diront certains ... mais patience :)

Mais cela n'empeche que vous pouvez déposer vos remarques ou suggestions déjà ...

@ +

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut!

Tout d'abord, une petite remarque concernant la forme : le bleu et vert sur fond marron, ce n'est pas très lisible :/

Sinon, pour le choix des packages, un utilisateur averti de Linux saura lesquels choisir, mais un nouveau sous Linux aura plus de mal...

Voilà mon expérience lors d'une installation personnalisée :

Dans *bureaux*, j'avais choisi :

- Système X Window

- Gnome Desktop

- KDE

*Applications*

J'avais tout décocher afin de choisir moi-même ce que j'installerai via yum

*Serveurs*

Tout décocher

*Développement*

- Outils de développement

- Développement du noyau

*Système*

- Outils d'administration

- Support d'impression

Voilà, si ca peut aider...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait bien de dire comment ajouter des repository (repos) afin d'avoir accès aux programmes lisant le mp3, avi et autres systèmes multimedias avec FC3...

(genre mplayer ou gstreamer-plugins-mp3)

pasque c'est chiant quand on ne sait pas comment faire :

[freshrpms]

name=Fedora Linux $releasever - $basearch - freshrpms

baseurl=http://ayo.freshrpms.net/fedora/linux/$releasever/$basearch/freshrpms

enable=1

gpgcheck=1

rpm --import http://freshrpms.net/packages/builds/yum/R...G-KEY.freshrpms

[livna-stable]

name=Livna.org - Fedora Compatible Packages (stable)

baseurl=http://rpm.livna.org/fedora/$releasever/$basearch/RPMS.stable

enable=1

gpgcheck=1

#[livna-unstable]

#name=Livna.org - Fedora Compatible Packages (unstable)

#baseurl=http://rpm.livna.org/fedora/$releasever/$basearch/RPMS.unstable

#enable=1

#gpgcheck=1

#

#[livna-testing]

#name=Livna.org - Fedora Compatible Packages (testing)

#baseurl=http://rpm.livna.org/fedora/$releasever/$basearch/RPMS.testing

#enable=1

#gpgcheck=1

(enlever les commentaires pour avoir en "unstable" et "testing")

rpm --import http://rpm.livna.org/RPM-LIVNA-GPG-KEY

et les modules ntfs aussi...

http://linux-ntfs.sourceforge.net/rpm/fedora3.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok bête question maintenant, comment tu fais pour réinstaller totem en lui disant de prendre en compte les repos non officiels pour avoir accès aux codecs ?

pcq chez moi :

[root@fedora etc]# yum update totem
Setting up Update Process
Setting up Repo:  livna-stable
repomd.xml                100% |=========================|  951 B    00:00
Setting up Repo:  base
repomd.xml                100% |=========================| 1.1 kB    00:00
Setting up Repo:  updates-released
repomd.xml                100% |=========================|  951 B    00:00
Setting up Repo:  freshrpms
repomd.xml                100% |=========================|  843 B    00:00
Reading repository metadata in from local files
livna-stab: ################################################## 92/92
base      : ################################################## 2622/2622
updates-re: ################################################## 243/243
freshrpms : ################################################## 452/452
Could not find update match for totem
No Packages marked for Update/Obsoletion

Edit : ok c'est bon un ptit yum install xine a fait l'affaire :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

La FAQ Fedora non-officielle de Max Kanat-Alexander a été mise à jour:

Au programme:

- la FAQ sur Fedora Core 3 (et son yum.conf)

-une nouvelle FAQ plus destiné aux personnes qui découvrent Linux et Fedora

La FAQ Fedora non-officielle en anglais

La FAQ Fedora non-officielle en français

PS: Un grand merci aux administrateurs et moderateurs de PCI pour l'INpactitude :transpi::phiphi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon, apparament (j'ai pas trop regardé sur le net), il y a un bug avec GRUB dans certain CD de la FC2

ma copine voulait s'installer un FC sur son portable fraichement acheté, et a la fin : no way, la bête bootait toujours sur windaube.

je suis allé regarder avec un liveCD (gentoo :transpi: )

en montant la partition, tout était bien installé, sauf le grub.conf qui contenanit un label (genre $LABEL) au lieu du nom du péripherique racine

il faut donc le mettre à la bonne valeur (cf tuto de Tuxxx sur les bootloader).

Dans le doute, j'ai chrooté sur cet envirronement et j'ai refait l'install de grub avec le classique : grub ; root (hdx,y) ; setup (hdx)

et maintenant, ça marche, donc...

j'espere que ça a été mis à jour :-D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il serait bien de parler au d'un outil de dépannage propre à Fedora/Red Hat qui existe encore aujoud'hui. Lorsque X ne tourne plus, que vous voulez arrêter/démarrer un service, configurer les paramètres de base. tapez simplement "setup" en mode console !

-----------

Moi, je voulais savoir à propos de Fedora Core 3 et des cartes vidéo nVidia... on entend souvent parler qu'il faut installer un pilote pour les cartes graphiques ATI et nVidia. J'ai une GeForce 4 MX4000 64MB et j'ai pas eu de problème avec... Est-ce que ce pilote devrait être installé pour avoir des fonctionnalités de plus. Effectivement ma sortie composite pour la TV ne marche pas.

J'ai également une carte de capture Compro PCMate TV/FM. Le système la détecte correctement, mais existe-t-il des logiciels pour m'en servir sous Fedora ?

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu sais , ce tuto mériterait d'etre refait en entier :D

ou pour le moins grandement amélioré, s'il y a des amateurs :cinq:

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...