Jump to content
Sagouinus

Sortir des systèmes Facebook, Google etc. A l'aide !

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Ces dernières années, je mène une sorte de combat qui semble impossible à gagner auprès de mes collègues, proches et amis : leur faire prendre conscience du fonctionnement inacceptable de services comme Facebook et Google en termes d’utilisation des données qu’ils récoltent.

Je tente également de leur faire prendre conscience du lent formatage que nous avons tous subi et de la dépendance dans laquelle ils se retrouvent aujourd’hui.

« Mais tout le monde y est ! »

« Tu me demande de faire un suicide social ! »

« J’en ai juste besoin pour mon boulot tu sais ! »

 

C’est tout l’temps pareil… et oui bordel, il y aura des conséquences mais tu survivras !

Malheureusement, je n’ai que de maigres arguments qui ne suffisent pas à convaincre les plus récalcitrants.

J’en viens à vous parce que j’ai désormais besoin de références qui font autorité dans ce domaine, par ce que visiblement moi, je ne fais pas autorité !

 

Merci d'avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

En voilà un projet difficile. Je t'avoue que je suis un peu dans le même cas que toi. Je suis l'emmerdeur de première qui fait installer "Signal juste pour communiquer avec moi" tout en essayant de leur montrer l'intérêt de se passer autant que possible des GAFAM. Mais c'est très dur.

Comment veux-tu convaincre quelqu'un qui, aujourd'hui, voit plus d'avantages à utiliser les services facilitant la vie quotidienne en échange de leurs données personnelles ?
Pour moi c'est difficile voire impossible. En général les gens réagissent lorsqu'il y a une fuite de données ou un problème similaire. Mais aujourd'hui ces multinationales font tout pour que cela n'arrive plus et elles le font très bien.

En somme, j'ai un peu lâché du leste car il n'y a rien de pire que quelqu'un qui rabâche sans cesse le même discours pour braquer les autres, de mon expérience.

Du coup j'utilise WhatsApp finalement et je tente de faire migrer quelques uns sur Signal ou équivalent. Je montre les possibilités offertes notamment LineageOS qui permet de maintenir à jour des téléphones lâchés par les constructeurs, Linux qui peut tourner sur des configs d'il y a 10 ans sans problème, etc.

S'il n'y a pas d'argument financier ou de sécurité direct, c'est très compliqué de faire adopter un nouveau mode de vie.

J'ai un peu baissé les bras mais je reste attentif dès que des proches se posent des questions.

Mais, au risque de me répéter, il ne faut surtout pas insister car ça crée l'effet inverse finalement.

Cependant, sur certains poins, je ne lâche pas l'affaire. Notamment concernant ZOOM (surtout en ce moment) qui se fout royalement de ses utilisateurs. C'est à ce moment que tu peux leur montrer des enquêtes/dossiers/articles pour montrer les conséquences que cela peut avoir. Mais c'est possible car ça fait la une de l'actualité.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut,

Pour les références, elles sont connues de tous, ça va d'Orwell à Snowden et la foultitude de nanars ou pas (romans comme films), S.F., dystopies, uchronies... qui montre les travers. Comme je dis souvent, je vis actuellement un mauvais scénario de SF et j'ai connu internet largement avant Google et Facebook. Perso je considère que Facebook a tué le web mais pas internet heureusement (hypercentralisation des données privées chez une société privé, je ne m'étendrais pas, mes griefs sont trop nombreux, la Stasi aurait rêvé d'un outil pareil). Mais tout ça est de notre faute à nous internautes, par flemmardise, facilité ; il ne faut pas oublier que le html et langages pour le web sont libres et que c'était fait pour que les gens s'en emparent et fassent par eux même, ce qui a eu lieu au départ puis évolué ainsi et c'était parfaitement prévisible à partir du moment ou du pognon commençait à entrer.

Maintenant, je conspue Facebook (Google on peut s'en passer sur le web, Android c'est encore autre chose) et vis très bien sans, ce qui fait de moi un asocial suspect ex à la pointe de la communication, je suis un vieux con du net et j'evangélise plus depuis longtemps sur ces dangers, car marre de passer pour un rabat joie et on ne peut aller contre la volonté des gens. J'ai eu une petite victoire avec les révélations de Snowden où le "je vous l'avais bien dit moi vil complotiste" tel un gros doigt d'honneur aux détracteurs de mon petit cercle hein m'a rempli  temporairement d'allégresse mais finalement ça n'a rien changé, l'homme est définitivement trop con.

J'assume mon côté vieux con et quand on me demande de rejoindre what's app, Facebook, toute ces conneries, je dis que c'est contre ma religion. Mastodon est intéressant, mais j'ai pas l'utilité du côté réseau social et je me fous de la vie privée des gens sauf devant une bonne bière à refaire le monde. Grosse diatribe de ma part et j'aurai encore tellement à dire, en fait pas, je crois que je deviens misanthrope^^

Edited by Chromosome3
orthographe, suppression redite car je radote

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Chromosome3 a écrit :

Pour les références, elles sont connues de tous, ça va d'Orwell à Snowden et la foultitude de nanars ou pas (romans comme films), S.F., dystopies, uchronies... qui montre les travers

C'est vrai que je n'ai pas cité de film qui m'ont marqué dans ce domaine, ça peut être un bon moyen de montrer les dérives.

2 films ont notamment retenus mon attention, et en plus ils sont dispo sur Netflix, c'est le documentaire sur Snowden (je n'ai pas vu le film cependant) et le documentaire The Great Hack (sur la grosse affaire Cambridge Analytica, qui est digne d'une science fiction !). Les deux sont biens réalisés. Le second montre la manipulation de l'opinion par une société de marketing et ça va vraiment loin, très loin.

Ce genre de film peut faire réagir et en tous cas, amène à se poser des questions.

Il y a 17 heures, Chromosome3 a écrit :

on ne peut aller contre la volonté des gens

C'est clair, et je te rejoins sur ce point.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Lyaume a écrit :

2 films ont notamment retenus mon attention, et en plus ils sont dispo sur Netflix,

C'est ironique? Parce que Netflix en sait plus sur les goûts et la personnalité que Facebook.

Perso je suis moins catégorique face à Facebook, Google, Amazon et consorts. Ils n'ont que ce qu'on y met. Comme de toutes façons je suis contre les pseudos (enfin, surtout contre le caractère "anonyme" des commentaires sur internet), je n'ai pas une si grande méfiance - de toute façons je m'expose.

Pour le côté asocial, non, on ne passe pas pour un asocial parce qu'on a pas de compte facebook/whatsapp/instagram. Un vieux schnock peut-être. Mais comme on peut facilement montrer que chaque outil correspond à une génération et n'est pas inter générationnel (sauf un peu facebook qui est totalement ringard visiblement), c'est un peu comme le débat téléphone mobile ou pas début 2000, SMS ou voix milieu 2000, smartphone ou pas en 2010...

Parce qu'ils ont des données sur nous, mais pour ce que les GAFAM en font, ça ne va pas briser ma vie. Ce qui est dangereux actuellement, c'est ce que les autres font de nos propres données. Il n'y a qu'à voir certaines personnes se ruer sur les pages facebook des gens dès qu'ils ont un nom tout cela pour commenter le physique d'une femme qu'ils ont au téléphone ou fantasmer sur son comportement... Et ça c'est au boulot! 

Certains combats semblent "perdus d'avance", mais on peu freiner la progression du "mal" en agissant et en expliquant.

Pour moi, c'est comme le débat achat de qualité/achat pas cher: tout le monde te dira être convaincu qu'il faut acheter de la qualité, dans un décor rempli d'achats pas chers qui leur pose des problèmes (meubles, électroménager, nourriture).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 minutes, brice.wernet a écrit :

C'est ironique? Parce que Netflix en sait plus sur les goûts et la personnalité que Facebook.

Perso je suis moins catégorique face à Facebook, Google, Amazon et consorts. Ils n'ont que ce qu'on y met.

Je pensais bien que citer Netflix allait faire tiquer !

As-tu des preuves de ça, car je serais intéressé d'en apprendre plus ? Facebook connait très bien ta personnalité et tes goûts grâce à tous les trackers et les données qu'ils arrivent à tirer de tes navigations/photos alors que Netflix qui ne se basent que sur les films/séries que tu regardes (sur un catalogue loin d'être exhaustif).

Tu as beau essayer de contrôler ce que tu veux mettre à disposition de Facebook, d'autres feront le travail à ta place. Combien d'application sur ton smartphone incluent des trackers vers cette société ?

Même si tu n'es pas inscrit, il y a de fortes chances qu'un profil fantôme existe de par tes relations qui mettent des infos. The Great Hack l'explique très bien notamment.

Il y a 28 minutes, brice.wernet a écrit :

Ce qui est dangereux actuellement, c'est ce que les autres font de nos propres données. Il n'y a qu'à voir certaines personnes se ruer sur les pages facebook des gens dès qu'ils ont un nom tout cela pour commenter le physique d'une femme qu'ils ont au téléphone ou fantasmer sur son comportement... Et ça c'est au boulot! 

Je ne comprends pas bien où tu veux en venir sur ce point. Qu'est-ce qui est dangereux dans le fait de consulter le profil de quelqu'un selon toi ?

Il y a 29 minutes, brice.wernet a écrit :

Pour le côté asocial, non, on ne passe pas pour un asocial parce qu'on a pas de compte facebook/whatsapp/instagram. Un vieux schnock peut-être. Mais comme on peut facilement montrer que chaque outil correspond à une génération et n'est pas inter générationnel (sauf un peu facebook qui est totalement ringard visiblement)

Là où ça peut être dangereux, c'est le moment où les grandes entreprises sont présentes sur tous les segments, comme Facebook qui inclut Instagram et WhatsApp et qui peuvent tout recouper, non ? Le concentration de l'offre n'est pas une bonne chose je pense.

Où ce débat nous mène c'est que même des personnes informées un peu plus que la moyenne (je parle de nous 🙂 ) ont des arguments qui diffèrent. C'est donc autant plus incompréhensible pour le public amateur faute d'avoir un vrai dossier/consensus où s'informer. Chacun a des bribes d'informations sans en voir la globalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, brice.wernet a écrit :

Parce qu'ils ont des données sur nous, mais pour ce que les GAFAM en font, ça ne va pas briser ma vie. Ce qui est dangereux actuellement, c'est ce que les autres font de nos propres données. Il n'y a qu'à voir certaines personnes se ruer sur les pages facebook des gens dès qu'ils ont un nom tout cela pour commenter le physique d'une femme qu'ils ont au téléphone ou fantasmer sur son comportement... Et ça c'est au boulot! 

Je te rejoins en partie sur ce point, d'où ma référence à la Stasi, un monde où tout le monde surveille tout le monde, où n'importe quel gus (je fais pas dans l'écriture inclusive^^) ou groupe peut vous tomber sur le poil pour un propos malheureux/maladroit/mal interprété/ou gros troll et vous pourrir la vie, c'est là où je  te rejoins pas sur l'anonymat, car il protège de ces travers (même si c'est plutôt du pseudonymat, l'anonymat total est plutôt compliqué) et permet d'exercer sa liberté de parole pour parfois le pire, mais sinon on s'oblige à l'autocensure par peur des représailles sur sa personne réelle. Après, je ne comprend pas ou alors que trop cette manie d'exposer sa vie, ses avis etc sur les réseaux sociaux, mais je suis un vieux schnock^^.

 

Pour les données qu'ont les GAFAM, ils en ont sur moi mais je m'efforce de brouiller/compartimenter autant que possible et j'évite d'acheter du chlorate de sodium sur Amazon^^.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Lyaume a écrit :

As-tu des preuves de ça, car je serais intéressé d'en apprendre plus ? Facebook connait très bien ta personnalité et tes goûts grâce à tous les trackers et les données qu'ils arrivent à tirer de tes navigations/photos alors que Netflix qui ne se basent que sur les films/séries que tu regardes (sur un catalogue loin d'être exhaustif).

Les gens qui m'entourent (plutôt non informaticiens) utilisent facebook de façon très soft, ils ont conscience qu'il ne faut pas tout mettre. D'ailleurs c'est surtout pour consulter finalement.

Facebook peut deviner leurs relations, quelques goûts pour certaines sorties/expos, mais ça ne va pas bien loin.

Par contre netflix, c'est un utilisation totalement décomplexée. Pareil pour les Kindle de amazon. Non seulement amazon sait ce que tu as lu, mais jusqu'où tu l'a lu - donc si ça t'a plu.

Il y a 1 heure, Lyaume a écrit :

Tu as beau essayer de contrôler ce que tu veux mettre à disposition de Facebook, d'autres feront le travail à ta place. Combien d'application sur ton smartphone incluent des trackers vers cette société ?

Ca c'est bien vrai. Et ces applis facebook reviennent automatiquement comme un eczéma au gré des mises à jours (comme ça bouffe 5% de batterie en veille, je désactive FB et Google sur mon tel à chaque redémarrage - sauf si j'oublie)

Il y a 1 heure, Lyaume a écrit :

Même si tu n'es pas inscrit, il y a de fortes chances qu'un profil fantôme existe de par tes relations qui mettent des infos. The Great Hack l'explique très bien notamment.

Tout juste. Maintenant qu'est-ce que j'ai à cacher dans ma vie tout normale?

Il y a 1 heure, Lyaume a écrit :

Je ne comprends pas bien où tu veux en venir sur ce point. Qu'est-ce qui est dangereux dans le fait de consulter le profil de quelqu'un selon toi ?

Ce que je veux souligner, c'est qu'avant Facebook, c'est bien l'utilisation des données par les autres utilisateurs qui m'effraie. Que les GAFAM utilisent mes données pour cibler de la pub, eh bien qu'il tentent, ça ne me fait pas de mal (je suis assez peu perméable à la pub "standard"). Mais que des personnes un peu trop perverses consultent à tout va dès qu'une secrétaire leur téléphone, je trouve cela glauque au possible.

 

Il y a 1 heure, Lyaume a écrit :

Là où ça peut être dangereux, c'est le moment où les grandes entreprises sont présentes sur tous les segments, comme Facebook qui inclut Instagram et WhatsApp et qui peuvent tout recouper, non ? Le concentration de l'offre n'est pas une bonne chose je pense.

Où ce débat nous mène c'est que même des personnes informées un peu plus que la moyenne (je parle de nous 🙂 ) ont des arguments qui diffèrent. C'est donc autant plus incompréhensible pour le public amateur faute d'avoir un vrai dossier/consensus où s'informer. Chacun a des bribes d'informations sans en voir la globalité.

La concentration de l'offre n'est pas bonne, mais si elle inclue des sociétés ayant un tout autre dessein, ça peut devenir un danger.

Le problème serait d'associer FB et un site comme linkedin, un site d'offres d'emplois, ou simplement doctolib. Ce genre d'association ferait vraiment douter (j'ai toujours pensé qu'on peut deviner l'état d'esprit et la situation "mentale" de certains rien qu'en sachant combien de fois ils vont sur FB et combien de fois ils postent quelque chose - et que ça en dit plus que sur le merveilleux contenu qu'ils postent).

Après beaucoup fantasmes à la fois les utilisations des données mais aussi l'efficacité de l'utilisation. Il n'y a qu'à voir à quel point les pubs envoyées par Amazon/ebay et consorts sont à côté de la plaque. On paye intrinsèquement la pub qu'on reçoit et ça me fait mal comme elle est inutile.

Je milite contre FB plutôt par rapport à la manipulation de masse et contre le côté hyper tabloïd sous stéroïde de certains groupes FB que contre une supposée utilisation fiable des données: je ne crois pas qu'ils y soient. Super panéliste, peut-être, mais de là à sortir des propositions pertinentes automatiquement - bof. Mo, problème avec ces outils c'est qu'on tend vers un communautarisme et une identité de pensée dans les groupes qui fait parfois froid dans le dos: la mutliplicité des groupes de discussion fait qu'on peut trouver un groupe qui partage tellement parfaitement ses opinions que les discussions sont bien loin d'un vrai débat. Et pourtant les gens sont persuadés d'avoir confronté des idées différentes.

Edited by brice.wernet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 minutes, brice.wernet a écrit :

Mo, problème avec ces outils c'est qu'on tend vers un communautarisme et une identité de pensée dans les groupes qui fait parfois froid dans le dos: la mutliplicité des groupes de discussion fait qu'on peut trouver un groupe qui partage tellement parfaitement ses opinions que les discussions sont bien loin d'un vrai débat. Et pourtant les gens sont persuadés d'avoir confronté des idées différentes

+1

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi le plus gros scandale est l'affaire Cambridge Analytica si les gens qui sont sur facebook ne se rendent pas compte comment ils ont été manipulés (surtout aux US) notamment pour l’élection de D. Trump ça fais froid dans le dos. Se tocard n'aurait pas été élu président sans cette affaire c'est quasi sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
On 16/04/2020 at 14:09, Sagouinus a écrit :

Malheureusement, je n’ai que de maigres arguments qui ne suffisent pas à convaincre les plus récalcitrants.

J’en viens à vous parce que j’ai désormais besoin de références qui font autorité dans ce domaine, par ce que visiblement moi, je ne fais pas autorité !

Pour ma part, j'en suis venu à dédramatiser les enjeux.

D'abord, en 2016, j'ai supprimé mon profil Facebook pendant 10 mois. J'avais l'intention de quitter les Gafam (d'ailleurs, je n'avais jamais encore eu de compte Google). J'en ai tiré une belle expérience selon laquelle je dirais que les médias sociaux, comme la TV, ont une influence négative sur ma santé mentale (émotivité, anxiété, etc, provoquées par ces médias financés par la publicité). A ma réinscription, mes proches m'ont témoigné leur joie de me retrouver sur Facebook, c'était très sympa et Facebook avait un peu changé (fini les jeux, les tests de personnalité bidon, les vidéos s'incrustaient sur le côté de la page quand on défilait le fil d'actualités).

Aujourd'hui, Facebook m'a permis de soulager mon stress du confinement que j'ai passé seul chez moi. En même temps, j'ai conscience que Facebook entraîne une certaine anxiété et une frénésie de partage due à l'économie de l'attention (la sacro-sainte audience qu'on retrouve également dans le modèle de diffusion des chaînes d'info en continu). Pour le moment, je ne cherche pas à supprimer mon compte Facebook, je souhaite continuer à suivre des émissions en direct (en "Facebook Live"), à suivre des groupes de discussion, à partager des mèmes.

En dernier lieu, j'ai également depuis 2 ans environ, un compte Google (ouvert depuis Android TV de mon ancienne offre Bbox Miami), un compte Netflix, un compte Twitter, 2 comptes Mastodon (Mamot et Framapiaf), un compte LinkedIn (ouvert depuis une récente formation Afpa). En revanche, je boycotte Amazon depuis plusieurs années, de la même façon que je boycotte quasiment tout contenu produit pas France Télévisions et Radio France (je ne supporte plus ces médias qui cherchent à faire de l'audience avec leurs matinales, leurs publications à buzz sur les médias sociaux, leurs émissions de pseudo-débats qui sont des émissions de promo commerciales, etc).

Plutôt que de suivre basiquement les idées de Edward Snowden ou de Jérémie Zimmermann (je ne suis ni hacktiviste, ni journaliste, ni haut-fonctionnaire donc pas besoin d'être aussi rigoureux, même si c'est important de veiller à sa vie privée et intime), j'opte pour un usage raisonné des médias sociaux. J'ai bien conscience que l'économie de l'attention est un cancer de la pensée et du débat d'idées, à l'instar de l'audience télévisuelle (rapport au financement publicitaire), mais je vois maintenant le problème plus globalement dans ma façon de vivre le numérique. J'essaie plutôt de passer moins de temps devant un écran. Comme la TV des années 1980 (où on disait que la TV rendait bête), l'enjeu pour moi est d'élargir mon approche de la TV aux écrans de toutes sortes (du smartphone à l'écran JCDecaux dans la rue, en passant par l'écran de TV).

 

Voilà, j'espère avoir apporté des éléments de réflexion. Moi je boycotte France info, je pourrais éventuellement boycotter Facebook à cause de ses multiples scandales et de son modèle économique dangereux pour la démocratie. Toutefois, comme la TV parfois, parfois Facebook sert aux individus à se connecter, à comprendre, à diffuser des idées. C'est une réalité. Comme on peut très bien communiquer par mail sans avoir de compte Whatsapp, on peut rencontrer des gens, construire un réseau social dans son quartier, dans sa ville, etc, sans être inscrit sur facebook.com ou twitter.com (et sans application mobile non plus). Dans un futur proche, j'aimerais me passer de smartphone (rapport à la 5G et aux objets connectés qui n'ont pas donné lieu à débat public et ça, c'est aussi grave pour la démocratie). Le smartphone et la TV+cinéma sont, à mon humble avis, des outils déterminants de propagande et de contrôle des masses par les États et les filières productives/consuméristes. Je suis consommateur, mais consommateur le moins possible, conscient de cet état contraint, et qui se veut aussi autrement plus acteur de sa vie et interdépendant avec autrui.

Edited by joma74fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur Facebook, je n'avais personne de ma famille comme ami. Donc c'était facile de le quitter 😁

Par contre, Twitter je garde : quelques "amis" Twitter avec qui j'aime bien discuter de temps en temps et c'est bien pratique pour suivre les info de trafic de transport en commun. Il me sert aussi d'équivalent à un lecteur rss (pour voir les news de site ou d'actualité). Il est facile de rajouter un compte qui t'intéresse pour diverses raison : amusant, actualité, chose en commun, etc...

Google : j'ai toujours mon compte ouvert avec mon smartphone Android. Je pourrais le supprimer mais dans ce cas... YouTube serait un peu plus difficile à utiliser 😄

Amazon : j'utilise toujours et je ne supprimerais pas mon compte. Même en cherchant, à part en étant inscrit à une vingtaine de site marchand différent (vive le spam pour les "offres" commerciales), ce serait impossible de trouver ce que je veux à chaque fois. Il faudrait presque un site par achat. Alors qu'avec Amazon, tu trouve facilement. Malheureusement, tant que ce sera toujours comme ça je ne m'en passerais pas... 😢 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...