Jump to content

Publications recommandées

Bonjour à tous,

 

Ayant réinstallé Arma II et le mod DayZ Epoch, j'ai été pris d'une envie d'écriture et de narrer mes aventures, comme "à l'époque", je comptais déterrer le topic DayZ mais il a, depuis le temps, été archivé. Libre aux personnes concernés de fusionner mon post au topic existant et à le sortir de sa léthargie, si le cœur vous en dit.

____________________

Jour 0 :

Voilà plus de cinq années qui se sont écoulées depuis l'avortement de la mission "Chernarus" qui avait pour objectif la création d'avant-postes dans cette région abandonné après la contamination de sa population pour un étrange virus. Nous avions bataillés durement pour mener à bien cette mission mais malgré nos sacrifices, l'ordre de rapatriement fut donné et les "survivants" purent enfin rentrer chez eux, non sans un peu d'amertume.

 

Aujourd'hui, tout ça est derrière moi et je profite d'un repos bien mérité.

Enfin... c'est ce que j'avais fini par croire. Je viens de recevoir un ordre de mission... Départ ce soir pour Napf, une île qui a fini par se faire contaminer et dont la population est en passe de disparaître.

Je suis envoyé, dans un premier temps, pour rendre compte de la situation exact avant le déploiement d'une force armée conséquente.

Dans un second temps, je dois préparer la logistique nécessaire en coopération avec les survivants encore sur place pour appuyer ce déploiement.

A peine le temps de contrôler mon équipement qu'on me charge seul (sérieusement, même pas une petite équipe ???) dans un avion cargo pour un parachutage à une dizaine de kilomètre au nord-ouest de la "charmante bourgade" de Froburg (Si vous vous demandez comment le prononcer, vomissez un coup et vous devriez avoir la bonne sonorité :transpi:).

____________________

Jour 1 :

Le parachutage aurait pu bien se passer mais une ouverture tardive aura raison d'une partie de mon matériel : ma radio n'aura pas survécu à l'atterrissage. Génial, je suis seul et je n'ai plus aucun moyen de communication... Il faut que je trouve rapidement des survivants locaux où je ne ferai pas long feu.

Très vite, je m'aperçoit d'une autre mauvaise surprise : mon GPS m'indique que je suis au milieu des terres... L'appareil est aussi endommagé ..? Non ! Si la montage, que je vois, est bien celle que je pense sur ma carte, j'ai atterri plus de vingt kilomètres au nord de mon point d'atterrissage prévu. Il ne me reste plus qu'à marcher et espérer ne pas faire de mauvaise surprise.

 

Je marche des heures sans rien voir, puis en m'approchant des plaines, j'entrevois un animal errant... Cette démarche... Un infecté. Très vite plusieurs scènes m'apparaissent en tête : Je pourrai l'abattre au Lee Enfield mais la probabilité d’alerter une horde à des kilomètres à la ronde me renvoi les images de terreur des années en arrière... Je pourrai le tuer avec mon arme de poing, si je me rapproche mais les années sans entrainement risquent de me jouer un mauvais tour, je suis limité en munition et le risque de blessure reste relativement élevé. Je décide, donc, de le laisser passer et de reprendre ma route, non sans méfiance.

Très vite, j'arrive dans une forêt peu dense. La ville devrait être derrière, je vais m'arrêter et reprendre mon souffle.

J'en profite également pour vérifier mes rations : deux conserves, un soda et une gourde d'eau. Note pour plus tard : Ne JAMAIS laisser quelqu'un d'autre préparer son paquetage :mad:.

Restons calme et reposons-nous un peu, la nuit tombe, la ville attendra demain. :nxizzz:

  • Aime 1

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

Jour 2:

C'est le matin, le bruit d'un ballet d'hélicoptère se fait entendre.

Je décide de continuer à me déplacer à couvert jusqu'à l’orée de la forêt. Devant moi, une large crête qui laisse entrevoir une formation de pierres taillées. Un château ? ici ?

Froburg (:vomi1:) n'est donc pas un village mais une forteresse médiévale... J'aurai du mieux étudier ma carte avant de foncer tête baissée :transpi:

Après observation, cette zone est extrêmement bien protégée : trois hélicoptères armés et au moins une dizaine d'homme au sol qui tire sur tout ce qui bouge.

 

En regardant de plus près ma carte, je vois un petit-avant poste militaire près de la base aérienne au sud-est de l'île.

Je m'éloigne alors de Froburg (non, je ne fuis absolument pas le danger) en direction de cet avant-poste.

 

Après quatre petits kilomètres à pied, je rejoins un chemin qui mène à ma destination.

Seul quelques militaires infectés me barre le passage. Je décide donc de les éliminer un par un et méthodiquement au pied de biche silencieux (non ce n'est pas une blague) pour plus de discrétion :mrgreen:

Une fouille minutieuse plus tard, je repars avec un fusil automatique de précision (MK17 Sniper) et deux chargeurs. Un fusil automatique (M4A1_HWS_GL_SD_CAMO) avec silencieux l'accompagne mais avec seulement un chargeur, il faut que j'économise mes balles car chacune compte (surtout quand on connait ma précision sur cible mobile).

 

Je vais dans la forêt à proximité pour me dissimuler, je reprendrai mon exploration demain.

  • Aime 1

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

Bonjour j'aime bien la narration de tes aventures on voit bien que tu es a fond dans le jeu, j'aime bien aussi le jeu ce n'est pas un jeu pour tout le monde, mais simplement la meilleure simulation de guerre disponible. Un gameplay profond, des tonnes de choses à faire.

 

_______________________________________________________________________________________________

Minecraft Pocket Edition Google Play Services Counter-Strike

Modifié par jones58

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

@jones58Merci, il est vrai que j'y ai déjà passé quelques centaines d'heures par le passé et que, comme il fallait s'y attendre, je replonge très facilement dans cette univers :roule:

Malheureusement, il est beaucoup plus difficile pour moi de jouer (par manque de temps) et le serveur sur lequel se passe mon aventure n'est pas toujours en ligne :craint:

Enfin, j'ai déjà du retard dans la rédaction de mon aventure alors place à la suite :

 

Jour 3:

Réveil à l'aube, il est temps de se remettre en marche.

Je reviens sur mes pas jusqu'à l'avant poste puis franchis le col pour me rendre sur l'aérodrome juste à l'est de ma position.

J’étrenne ma nouvelle M4SD sur les infectés qui me barrent la route et très vite je vide mon chargeur... Peut-être ai-je été un peu trop enthousiaste :transpi:

Je sais que si j'utilise mon sniper maintenant je risque de rameter toute la région, je le garde bien au chaud dans mon sac et ressors mon arme de poing en espérant pouvoir me faire assez discret pour ne pas avoir à m'en servir

  • Aime 2

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous serez en mesure de laisser un commentaire après vous être connecté



Se connecter dès maintenant

×