Jump to content
L33thium

Devenir entrepreneur

Publications recommandées

Bonjour à tous,
Cette possibilité me trotte dans la tête depuis quelques temps.
Comme je suis déjà en activité en tant que salarié j'ai une bonne idée du chiffre d'affaire possible dans ce type de commerce,
mais ce que je ne sais pas, pour calculer les bénéfices,  c'est quelles sont les charges (taxes) qui pèsent sur une entreprise (sans salariés ou seulement moi-même et hors loyer assurances, tout ça).

aucun guide ne parle de ça si ce n'est que c'est variable selon le statut de la société.
 

donc autre question : quel statut idéal pour une TPE ?

Merci

Modifié par L33thium

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

Hello !

Comme on dit, quand on a sa propre entreprise, on n'a plus de patron, mais on en possède autant qu'on a de client !

Pour ce qui est de tes questions qui sont légitimes, voici un début de réponse : tu as plusieurs possibilités pour une entreprise dont micro-entreprise, indépendant, sarl et SAS, notamment.

Dans le cas de la micro-entreprise, les seuils vont être relevés (180'000 en vente de produit et 60'000 en vente de service). Ça peut devenir intéressant selon ce que tu comptes faire, mais attention, tu ne récupères aucune TVA sur tes achats.

Concernant la sarl et l'indépendant, je ne me prononce pas dessus car mes vieux chiffres ne sont plus à jours. Mais dans les 3 cas précédents, tu seras au RSI et non à la sécurité social car considéré comme TNS (travailleur non salarié).

La quatrième option, la SAS, tu es considéré comme dirigeant salarié et donc tu cotises à la sécurité sociale en bénéficiant des prestations.
Concernant le salaire, tu peux estimer les charges à 100% de ce que tu te verses. Par exemple, tu souhaites avoir 30'000€ NET à l'année, ta société doit pouvoir sortir une marge de 30'000 x 2 = 60'000€ par an. En réalité, le taux est un peu plus faible, mais mieux vaut prévoir un cas pessimiste dans le business plan.

En tant que dirigeant salarié, les charges patronales sont plus élevées qu'en tant que TNS.

Concernant les autres charges qui ne concernent pas le personnel, il faut prendre en compte la création de l'entreprise (frais avocat + comptable + frais administratifs). En SAS ils sont de l'ordre de 2'000-3'000€, moitié moins dans les autres cas.
Si tu ne fais pas de bénéfices, tu ne paies pas d'impôt sur ces derniers.
Tu devras juste payer la taxe foncière d'entreprise qui dépend de ton lieux d'activité.
A tout ceci s'ajoute les éventuels frais d'avocat et comptable pour les actes dont tu as besoin (fiche de paie, bilan comptable, éventuellement changement de siège social, etc.).
Prévoir également les frais km pour tes déplacements qui peuvent couter vite cher à une entreprise. Le barème dépend de la puissance fiscale de ton véhicule.

En espérant avoir apporter un 1er élément de réponse.

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

un petit complément à la réponse de @Lyaume

Pour l'auto-entrepreneur, les impôts sont à 20% du chiffre d'affaire.

Pour une SARL, tu as plusieurs options mais en gros, l'impôt sur les société + la TVA (que tu collectes mais redonne à l’État) font entre 35 et 50% à peu près suivant le CA.
 

à ces deux systèmes s'ajoute le RSI qui est une vraie plaie. Si je peux te donner un conseil: attend que le RSI soit démantelé par Macron avant de te lancer, j'ai du fermer boutique à cause de leur gestion catastrophique. (j'étais en AE puis en SARL)

Modifié par Minikea
  • Aime 1

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

je mise sur un petit CA la première année, entre 40 et 50K € (HT, -70% d'achats, -10K loyer assurance, tout ça) insuffisant pour un salarié

Il est possible pour le dirigeant de ne pas se salarier, ou de se salarier en dessous du SMIC et/ou se payer en primes ?

J'en suis qu'au tout début du développement de l'idée, ce serait essentiellement du service, je cherche d'autres activités possibles pour augmenter le CA.

En micro je ne récupère pas la TVA sur mes achats mais je la dois toujours sur mes ventes je présume ?

Modifié par L33thium

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

Quand tu es dirigeant, tu fais comme tu veux (ou comme tu peux ça dépend XD ). Tu te verses le salaire que tu souhaites que ce soit 0 ou 5'000€. Tant que tu paies tes cotisations/charges qui vont avec, on va pas venir te dire grand chose. Par contre, si tu ne te paies pas tu ne cotises pas pour la retraite...

Quand tu es en indépendant ou sarl, tu te paies avec ce qu'il te reste une fois que tu as payé tout ce que la société doit. Pas besoin de prime dans ce cas. En SAS, tu peux te payer en prime ou te payer a posteriori en antidatant tes fiches de paies par exemple. En général, c'est le comptable qui s'occupe de ça. Autant la TVA tu peux le faire en interne, autant les fiches de paie, ça change tellement tout le temps et c'est tellement complexe qu'il vaut mieux externaliser.

En micro-entreprise, tu ne récupères pas la TVA sur les achats mais tu ne reverses pas de TVA non plus. Tu factures tout en H.T. Par contre, attention au jour où tu change de micro à SAS par exemple, le prix va augmenter de 20% pour tes clients (ou toi perdre 20% de marge, au choix), ce qui peut les faire tiquer. Et crois moi, beaucoup ne comprennent pas et ça demande du temps pour leur faire comprendre (j'anticipe un peu mais ça peut t'aider à choisir la bonne forme de société en amont).

Et enfin, je confirme largement ce qu'a dit @Minikea, le RSI est une plaie. Macron propose de le supprimer et si tu peux attendre ce moment pour te lancer, n'hésite pas.

  • Aime 1

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

ok je vais sans doute pencher vers la SARL. ne pas gérer la TVA est séduisant mais si je veux séduire des pros ça va pas le faire s'ils peuvent pas la récupérer.

la SAS ne semble pas interessante dans mon cas.

pour le RSI macron aura sans doute fait son oeuvre avant que j'ouvre, je compte un ou deux ans pour me préparer

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

j'ai vu qu'en tant que particulier on peux faire jusqu'à 82000 € de CA avant de devoir prendre un statut.

taxé à 29% sur les benef' si on tiens une compta stricte digne d'un pro ou 29% des recettes ce qui nous mettrais sur la paille si on a une marge faible.

gérer un petit business comme ça avec dolibarr ou odoo est suffisant ou il faut payer un comptable au moment de la déclaration de revenus ?

Modifié par L33thium

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

ça se précise, première réunion à la CMA, inscription au SPI.
On a vraiment de tout et surtout n"importe quoi comme infos sur les sociétés sur le web ^^

Je vais sans doute démarrer en EURL et plus tard passer en SARL égalitaire en co-gérance avec ma compagne une fois mariés.
Malgré les conditions des banques ça semble quand même moins risqué que d'être en nom propre ou SNC.
Avec imposition sur le revenu les premières mais à voir après le stage et le business plan.
Pour l’impôt sur les sociétés je kiff presque Macron. Depuis cette année le taux baisse de 33 à 28% et je me sens déjà moins asphyxié dans mon prévisionnel. Les deux premières années semblent presque confortables.

Partager cette publication


Link to post
Share on other sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous serez en mesure de laisser un commentaire après vous être connecté



Se connecter dès maintenant

×