Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

juninho69

Interface Web Plesk, connaissances Linux pointues obligatoires ?

Recommended Posts

Bonjour,

j'ai une petite question à vous poser.

En effet, j'ai des connaissances basiques de Linux ( utilisation quotidienne, certaines commandes), mais pas au point de faire de l'administration système.

Alors en menant des recherches diverses et variées, j'ai vu que des panels existent ( Virtuozzo, Plesk...).

Ma question, est ce que ce genre d'outils permettent la gestion complète d'un serveur dédié ou virtuel ( sécurité, spams, domaines, mails...) pour un débutant ?

Ou alors il faut vraiment bien connaitre l'administration système pour un serveur de production ( sites peu fréquentés pour le moment).

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

En version courte, je dirais qu'il vaut mieux maîtriser les concepts sous-jacents car les panels n'ont pas réponse à tout et vont parfois te pousser la configuration de certains composants dans une direction qui sera moins facile à corriger par la suite si les besoins changent. De même, en cas de problème avec le panel, tu te retrouveras dans certains cas tout nu face à des configurations dont tu n'auras pas les tenants et aboutissants et qui poseront problème avec le panel.

Mettre en place des panels, c'est bien en fait quand tu as beaucoup de serveurs en self-service pour des opérateurs, mais avec quelques sysadmins solides en arrière plan.

En règle général, de toutes façons, il ne faut pas se lancer en prod avec des technologies qu'on ne maîtrise pas suffisamment ou pour lesquelles on a une bonne sous-traitance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'ai commencé avec avec une distrib serveur qui proposait une gestion par panel web. Et depuis j'installe systèmatiquement un panel sur mes serveurs.

Même si je les administre plus via le terminal que par ce panel, il y a quand même bien des choses qui sont plus agréables à faire sur une interface web.

Et passer par une méthode utilisant la souris, c'est plutôt rassurant quand on débute. Il faut quand même être certain de ce que l'on fait dans les 2 cas, et le panel n'empêche pas de devoir se documenter sérieusement.

Je te dirai donc qu'un panel peut être un bon choix quand on débute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

merci pour vos réponses.

Je pensais à cela juste pour lutter contre le spam, update système...

même si j'ai des notions en linux ( apt-get install xxx, apt-get upgrade...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci dit, si on parle vraiment de production, le fait d'avoir de bonnes compétences en sysadmin est obligatoire. Maintenant elles peuvent s'apprendre aussi sur le tas, j'ai dû faire comme ça pour le serveur de ma team, le blaireau qui faisait office d'infogérant nous plantait presque systématiquement. Et je m'y suis plongé avec mes 6 mois d'Unix récupérés de la fac, sans filet. Une belle et grande aventure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben dans le cadre d'un hébergement web, il faut des connaissances en Apache, Proftpd (le plus souvent, mais parfois vsftpd est utilisé aussi), SSH of course. Je vais voir ce que j'ai gardé, mais en 7 ans, y'a eu beaucoup de lectures (et y'en a encore à l'occasion, j'adore ce domaine).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Les interfaces web c'est bien mail si jamais cette dernière est plantée, tu l'as dans le baba.

En plus des outils de base du sysadmin (vim ^^), il te faudra maîtriser quelques notions comme les fichiers de log par exemple.

En bref, pour moi un GUI c'est pratique pour des opérations de routine, mais pour le reste il te faudra sortir ton terminal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut quand même se rendre compte que pour un débutant ça fout les boules de se lancer de cette façon.

Moi j'ai appris tout seul à force de tests, de lectures et de mauvaises expériences. Et si je m'était lancé direct sur une debian en terminal, je ne sais pas si je serai arrivé là où j'en suis actuellement.

Donc pour un serveur perso (il ne semble pas que l'on parle d'autre chose ici) si on reste méthodique, appliqué et motivé, on peut très bien gérer le serveur via une GUI. L’interface à quand même moins d'importance que les connaissances et l'envie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le serveur n'est pas en prod (mais il me semble que c'est justement la finalité), il faut en profiter pour apprendre et ne pas avoir peur de tout casser. Pas besoin de tous connaître sur le bout des doigts mais quelques base sont nécessaires (outils basiques et système de fichier).

En revanche, si le serveur est en prod et fonctionnel, là c'est plus délicat.

Il faut être réaliste, les interfaces web sont pratiques pour une utilisation de tous les jours, hors de sentier battus, mais en cas coup dur, il faudra mettre les mains dedans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut quand même se rendre compte que pour un débutant ça fout les boules de se lancer de cette façon.

Oui, mais ici, il parle de prod... si l'ambition est de fournir un service, il y a tout de même un risque opérationnel très sérieux à ne pas maîtriser la plateforme au delà d'une interface de gestion tierce. Maintenant, si ce risque ne concerne que lui et que l'impact financier/image est négligeable, pas de problèmes, mais sinon...

Et puis une petite remarque par rapport à ces interfaces: elles peuvent être un bon moyen de dégoûter l'administrateur en herbe car tant qu'elles vont, elles vont, et du coup ce dernier ne se sent pas incité à creuser ce qui se passe en dessous, et quand survient un problème, l'administrateur en herbe qui n'a pas assimilé toutes les bases se retrouve face à des fichiers de configuration avec des contenus parfois très avancés, issus de l'expérience de ceux qui ont fait l'interface web et s'éloignant parfois très fort des exemples qu'on peut trouver sur le web, d'où dans certains cas un problème sérieux de lisibilité pour qui n'a pas le bagage suffisant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que l'on est à peu prés d'accord. Mais on finira toujours par passer par vim ou nano quand l'acces web ftp ou ssh seront out.

Je dirai que les GUI simplifient la vie de l'admin débutant et qu'elles permettent souvent d'avancer plus vite et donc de moins s'heurter au découragement. Mais de toutes façons, il reste important de passer par des tests sur une autre machine (virtuelle ou non) pour garantir que l'on ne fera pas de dégats lors de la mise en place de nouveaux services.

User de l'interface web, oui, mais ça ne remplace pas la connaissance nécessaire à l'administration d'un serveur.

Edit parce que ragoutoutou a posté entre temps: il y a prod et prod. Si c'est un serveur web chez lui sur lequel il mettra un petit wiki ou un petit blog, les choses sont différentes que dans le cas d'un serveur destiné à offrir un service pro.

Quand mon serveur@home passe offline pour une raison quelconque, c'est gênant, mais c'est pas dramatique. Mes sites et ceux des personnes que j'hébergent peuvent le supporter quelques jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part je trouves les interfaces web souvent illisibles au point que les fichiers de config faites par soi même sont plus faciles maintenir.

De plus comme dit plus haut, les fichiers de config générés par ces outils sont très complexes et utilisent énormément de fonctionnalités pas vraiment utiles mais qui posent des problèmes pour les mises à jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je comprends bien , mais dans le même genre Linux aussi est de la partie.

L'OS n'est pas exempt de failles critiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je comprends bien , mais dans le même genre Linux aussi est de la partie.

L'OS n'est pas exempt de failles critiques.

Bien entendu... l'os peut toujours avoir des failles en plus... c'est pour cela que en règle générale question sécurité, il faut installer le strict minimum au niveau software pour réduire son exposition aux attaques, et éviter au maximum de faire tourner des service réseau avec un niveau de privilège root ou pouvant tourner des commandes sous cette identité.

Entre, par exemple, un serveur sous RHEL 6.4 avec selinux actif et apache configuré pour servir du contenu statique et le même avec selinux désactivé, des applis ruby on rails et plesk accessible depuis le web, il y a une différence de risque assez conséquente.

Personnellement, j'ai une règle de base qui est: si ça tourne comme root en écoutant sur le réseau et que ça n'est pas intégré au cycle de vie de l'OS, ça n'a pas à être installé, ou alors avec une décharge du client qui endosse explicitement toute la responsabilité en cas de hack de la machine via ce composant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...