Jump to content

Double boot avec win8 et perte de données.


Recommended Posts

Un rapide thread pour ceux qui utilise leur linux en double boot avec la dernière version de window 8.

Il faut savoir que Window 8 intègre maintenant une fonction de redémarrage rapide mais celle-ci peux poser problème si vous écrivez des données sur vos partitions ntfs depuis votre système sous linux. En effet, lors du boot sous window vos données ne seront pas conservées et effacées.

ntfs-3g est bien conscient du problème et travail sur une version qui devrait bloquer le montage des partitions ntfs sous linux si le redémarrage rapide a été activé sous window.

Actuellement la meilleure solution pour ne pas rencontrer ce problème est de désactiver sous window 8 le redémarrage rapide avec la commande :

powercfg /h off

Source : http://www.tuxera.co...fs-3g-advanced/

Double-booting Linux and Windows 8

When Windows 8 is restarted using its fast restarting feature, part of the metadata of all mounted partitions are restored to the state they were at the previous closing down. As a consequence, changes made on Linux may be lost. This can happen on any partition of an internal disk when leaving Windows 8 by selecting “Shut down” or “Hibernate”. Leaving Windows 8 by selecting “Restart” is apparently safe.

To avoid any loss of data, be sure the fast restarting of Windows 8 is disabled. This can be achieved by issuing as an administrator the command :

powercfg /h off

You can check the current setting on :

Control Panel > Hardware and Sound > Power Options > System Setting > Choose what the power buttons do The box “Turn on fast startup” should either be disabled or missing.

Link to comment
Share on other sites

Sauf que je croyais que les partitions NTFS n'étaient pas montées par défaut sous linux quand windows passait en hibernation (qu'utilise le fameux fast startup en fait). Une histoire d'état de partition qui était détectée comme unclean.

Comme j'utilise plus l'hibernation depuis ma migration Seven, ça a évolué ?

Link to comment
Share on other sites

Sauf que je croyais que les partitions NTFS n'étaient pas montées par défaut sous linux quand windows passait en hibernation

Comment fais tu pour booter sous ton linux si ton window est en hibernation (donc sans rebooter l'ordi.), tu veux sans doute parler alors via un partage smb ?

Link to comment
Share on other sites

L'hibernation se résume à une copie de la RAM sur le disque, ensuite, le courant est coupé. Et les partitions NTFS sont de mémoire marquées comme toujours utilisées (d'où le fait que par défaut il ne les monte pas).

L'hibernation permet d'arrêter complètement la machine. Et donc, elle démarre normalement de son point de vue quand tu rappuies sur le bouton. Si c'est GRUB ou n'importe quel autre bootloader hors windows qui est censé se charger, ben ça marche pareil. Si tu choisis de démarrer linux, tu y arriveras. Si tu choisis windows, il sortira de son hibernation (restauration de la copie de RAM, et remontage des partitions).

L'évolution avec Windows 8 semble être donc cette sauvegarde des metadata, mais la "libération" des partitions NTFS. Encore un exemple de la vision nombriliste de Microsoft...

Link to comment
Share on other sites

Et dans le cas d'un double boot Windows 7 / Windows 8 ? Si l'on écrit des données sur la partition Windows 8 à partir de Windows 7, est-ce que le même problème se pose ?

Alors je n'en ai aucune idée n'ayant pas les deux d'installés mais la question est intéressante.

Link to comment
Share on other sites

Et dans le cas d'un double boot Windows 7 / Windows 8 ? Si l'on écrit des données sur la partition Windows 8 à partir de Windows 7, est-ce que le même problème se pose ?

Si des méta données sont inscrites à dans le fichier d'échange de windows 8, il n'y a pas de raisons que windows 7 ne souffre pas lui aussi du problème.

De même, pour la récupération de données d'une machine Win8 morte, ça risque de devenir sport.

Sérieusement, on se demande pourquoi des ingénieurs se cassent le cul à fiabiliser de plus en plus les systèmes de fichiers si après l'OS se permet de casser l'atomicité transactionnelle pour des raisons de vitesse de boot.

Link to comment
Share on other sites

Tu peux récupérer les données, seulement il ne te manquera que les fichiers que tu écris sur une partition collée en hibernation par W8. Rien de très grave à mon avis.

Ce qu'il faut à NTFS pour évoluer, c'est de pouvoir shooter tout ce qui a trait à la gestion physique des données, car avec les SSD c'est le contrôleur qui s'en charge tout seul. Y'a déjà un ou deux points sympa sous W7, y'a des trucs en plus sous W8 ?

Link to comment
Share on other sites

Tu peux récupérer les données, seulement il ne te manquera que les fichiers que tu écris sur une partition collée en hibernation par W8. Rien de très grave à mon avis.

Après shutdown, ne pas avoir les systèmes de fichiers dans un état cohérent, avec des bouts se trimbalant dans des structures alternatives et indépendantes, c'est plutôt mauvais d'un point de vue intégrité des données. Et cela signifie que les données concernées par ce vilain hack ne pourront pas être récupérées "offline" en cas de problème de la machine. Il faudra obligatoirement démarrer le windows détenant les bouts manquants pour récupérer la cohérence des données sur le disque.

Link to comment
Share on other sites

L'art de répéter ce que je viens de dire. Ce problème ne concerne que les écritures faites "hors" Windows. Mais c'est un cas particulièrement rare à mon avis.

Sinon il suffit de désactiver l'hibernation pour désactiver le fast boot. Et hop plus de problème.

Link to comment
Share on other sites

L'art de répéter ce que je viens de dire. Ce problème ne concerne que les écritures faites "hors" Windows. Mais c'est un cas particulièrement rare à mon avis.

L'art de ne pas comprendre ce dont je parle...

A ton avis, pourquoi Windows perd t'il les données écrites "hors windows"?

Réponse A: parceque c'est toujours bien d'écraser le journal d'un système de fichier avec un backup et que le principe du redémarrage rapide c'est de perdre du temps à écrire des choses que le système de fichiers a déjà enregistré.

Réponse B: parceque pour gagner du temps au reboot et au shutdown on a sauvé une sorte cache en écriture du journal (dans le swap?) plutôt que de clôturer les transactions en attente proprement dans le système de fichiers.

Si la réponse est A, effectivement le système de fichier est parfaitement à jour lorsque l'on accède au disque "hors windows"

Si la réponse est B, il manque des données dans le journal et/ou dans les fichiers et/ou les descripteurs, et de ce fait, certaines données apparemment sauvées avant extinction de la machine ne pourront pas être récupérées car le système de fichier n'est pas dans son état transactionnel final supposé.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour,

je viens de remarquer sous Ubuntu 12.04 LTS ( à jour) qu'il m'était impossible de monter la partition windows (7 pro à jour) Si j'avais mis windows en veille prolongée.

Est-ce une sécurité ? je ne sais pas, toujours est-il qu'apparement, ils ont trouvé une astuce pour éviter la perte de données puisqu'il est maintenant impossible d'écrire ou même lire la partition.

Link to comment
Share on other sites

Non, c'est parce qu'en veille prolongée, Windows utilise un état spécial, qui n'est pas celui de la partition démontée. Sous Linux, elle est du coup vue comme non-fiable (comme s'il y avait eu une coupure de courant, ou que Windows plante), et il refuse de la monter. Tu peux forcer le montage en ligne de commande (déjà fait lorsque j'avais des plantages de Windows à répétition).

Link to comment
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...