Jump to content
Will.

Le topic des trucs marrants à partager.

Recommended Posts

Voici deux tests radicaux pour savoir parler anglais.

Allez hop on se concentre et on articule !

1er Test

"Trois sorcières regardent trois montres Swatch. Quelle sorcière regarde quelle montre Swatch ?"

Et maintenant en anglais :

"Three witches watch three Swatch watches. Which witch watch which Swatch watch?"

(ah ah ah !!...)

2ème test

Maintenant pour les spécialistes :

"Trois sorcières suédoises et transsexuelles regardent les boutons de trois montres Swatch suisses. Quelle sorcière suédoise transsexuelle regarde quel bouton de quelle montre Swatch suisse ?"

Et en anglais (accrochez-vous ) :

"Three Swedish switched witches watch three Swiss Swatch watch switches. Which Swedish switched witch watch which Swiss Swatch watch Switch ?"

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouaaaaaaaaaaaalallala mais s en n ' ont pour 5 jour la une que de 4 kilométre :fumer::non::fou::fou::nimp::keskidit:

Pourrais-tu avoir la correction de parler intelligiblement ? :fou:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:fumer: mise a prix 1 cent -> les enchères sont a 7,50 euros :nimp:

dans les question aux vendeur, une personne a vendu un homme invisible pour 10 euros :keskidit:

Je vends les miens

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et moi mes poils de nez, tant qu'on y est.

C'est aussi un nerf optique mais pas aussi long que celui du cul :byebye:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez petite projection dans le futur :

Commander une pizza en 2015 :

Standardiste : Speed-Pizza, bonjour.

Client : Bonjour, je souhaite passer une commande.

Standardiste : Puis-je avoir votre NIN, monsieur ?

Client : Mon numéro d’identification national, oui, un instant, voila, c’est le 6102049998-45-54610.

Standardiste : je me présente je suis Habiba Ben Saïd, merci M. Jacques Lavoie. Donc? nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le : 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile le 06 05 05 01. C’est bien ça ?

Client (timidement): oui !!

Standardiste : Je vois que vous appelez d’un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique. Sachant qu’il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88**

Client : Bon, je le fais, mais d’où sortez-vous toutes ces informations ?

Standardiste : Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur

Client (soupir): Ah bon ! Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines?

Standardiste : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur.

Client : Comment ça ?

Standardiste : Votre contrat d’assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d’hypertension et d’un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D’autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé. Si la commande est maintenue, la société qui l’assure risque d’appliquer une surprime.

Client : Aïe ! Qu’est-ce que vous me proposez alors ?

Standardiste : Vous pouvez essayer notre pizza allégée au yaourt de soja. Je suis sûre que vous l’adorerez.

Client : Qu’est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza?

Standardiste : Vous avez consulté les ’Recettes gourmandes au soja’ à la bibliothèque de votre comité d’entreprise la semaine dernière, Monsieur. Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur www.moogle.fr avec comme mots clés soja et alimentation. D’où ma suggestion.

Client : Bon d’accord. Donnez-m’en deux, format familial.

Standardiste : Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex LP et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150mg de Phénylseptine par 100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes 37 secondes. La législation nous interdit donc de vous livrer. Par contre, j’ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini.

Client : Bon, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit.

Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C’est ce qu’indique le credicard-satellis-tracer

Client : J’irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n’arrive.

Standardiste : Ca ne marchera pas non plus monsieur, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire.

Client : Ce n’est pas vos oignons. Contentez-vous de m’envoyer les pizzas. J’aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?

Standardiste : Compte tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.

Client : Comment diable pouvez-vous savoir que j’ai un scooter ?

Standardiste : votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l’Avenir, par contre votre scooter est en bon état puisqu’il a passé le contrôle technique hier et qu’il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs, j’attire votre attention sur les risques liés à votre taux d’alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails afroblack au Tropicalbar il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous ni Mlle Denoix n’êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.

Client : @#%/$@&?#!

Standardiste : Je vous conseille de rester poli Monsieur. Je vous informe que notre standard est doté d’un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d’insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent.

Client : (Sans voix)

Standardiste : Autre chose Monsieur ?

Client : Non, rien. Ah si, n’oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub.

Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d’assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce. Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie née Girard depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l’achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d’une boîte de 15 préservatifs et d’un flacon de lubrifiant à usage intime, cela pourrait vous être utile. D’ailleurs, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Bonsoir Monsieur et merci d’avoir fait appel à Speed-Pizza "

Share this post


Link to post
Share on other sites

faudrait que je recupert ma copie de bac de phylo... je me suis tappé un 5 apparement

elle doit etre excellenteeee :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une femme est au lit avec son amant.

En pleine action, un bruit dans la serrure de la porte d'entrée les fige, et

comme chacun sait, dans les appartements modernes, pas de place sous le lit, la

penderie est ridicule, le balcon inexistant, et elle habite au 12ème...

Sans se démonter elle lui fait :

- "Reste calme, debout, absolument immobile ne dis rien."

Le mari :

- "Surprise de me voir darling ! Mon vol a été avancé et j'ai terminé plus tôt."

Quand il voit le type dans la chambre, il demande :

- "C'est quoi ça ?"

La femme :

- "Je viens de le recevoir, figure toi. C'est mon esclave sexuel robotisé "

powered par Microsoft ", d'ailleurs il a un air de Bill Gates tu ne trouves pas

? Tu es toujours parti, en réunion, en voyage. Est-ce que je sais ce que tu fais

quand tu es seul dans ta chambre... c'est comme un vibro mais en plus grand, tu

voudrais quand même pas que je me tape le plombier ou le voisin ?"

Le mari :

- "Laisse moi ça de côté je vais te faire ta fête, j'ai une envie de bête."

Elle, qui vient d'être servie:

- "Non chéri, finalement, j'ai la migraine !"

Lui :

- "Merde, c'est toujours pareil! Bon va a la cuisine me faire une omelette,svp,

sois gentille. Ok ?"

- "Ok !"

Il regarde le robot et n'y tenant plus il se dit :

- "Ce qui est bon pour elle est bon pour moi", et il se jette pantalon baissé

sur le malheureux pour le sodomiser...

À ce moment là, l'amant prend une voix métallique et dit :

- "Erreur-système ! Em-pla-cement ré-ser-vé USB."

- "Saleté de robot !"

Fou de rage le mari le met sur son épaule et va vers la fenêtre pour le

balancer. Et l'amant reprend, mort de peur:

- "Windows XP ré-initialisé. Veuillez ré-essayer..."

_____________________________________________________________

couper48yh.png

couper33pk.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez petite projection dans le futur :

Commander une pizza en 2015 :

Standardiste : Speed-Pizza, bonjour.

Client : Bonjour, je souhaite passer une commande.

Standardiste : Puis-je avoir votre NIN, monsieur ?

Client : Mon numéro d’identification national, oui, un instant, voila, c’est le 6102049998-45-54610.

Standardiste : je me présente je suis Habiba Ben Saïd, merci M. Jacques Lavoie. Donc? nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le : 174 avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41 et votre numéro de téléphone mobile le 06 05 05 01. C’est bien ça ?

Client (timidement): oui !!

Standardiste : Je vois que vous appelez d’un autre numéro qui correspond au domicile de Mlle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique. Sachant qu’il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Mlle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88**

Client : Bon, je le fais, mais d’où sortez-vous toutes ces informations ?

Standardiste : Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur

Client (soupir): Ah bon ! Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines?

Standardiste : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur.

Client : Comment ça ?

Standardiste : Votre contrat d’assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d’hypertension et d’un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D’autre part, Mlle Denoix ayant été médicalement traitée il y a 3 mois pour hémorroïdes, le piment est fortement déconseillé. Si la commande est maintenue, la société qui l’assure risque d’appliquer une surprime.

Client : Aïe ! Qu’est-ce que vous me proposez alors ?

Standardiste : Vous pouvez essayer notre pizza allégée au yaourt de soja. Je suis sûre que vous l’adorerez.

Client : Qu’est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza?

Standardiste : Vous avez consulté les ’Recettes gourmandes au soja’ à la bibliothèque de votre comité d’entreprise la semaine dernière, Monsieur. Mlle Denoix a fait, avant hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur www.moogle.fr avec comme mots clés soja et alimentation. D’où ma suggestion.

Client : Bon d’accord. Donnez-m’en deux, format familial.

Standardiste : Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex LP et que Mlle Denoix prend depuis 2 mois du Ziprovac à la dose de 3 comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150mg de Phénylseptine par 100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de 7 minutes 37 secondes. La législation nous interdit donc de vous livrer. Par contre, j’ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini.

Client : Bon, va pour le modèle mini. Je vous donne mon numéro de carte de crédit.

Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit VISA dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C’est ce qu’indique le credicard-satellis-tracer

Client : J’irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n’arrive.

Standardiste : Ca ne marchera pas non plus monsieur, vous avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire.

Client : Ce n’est pas vos oignons. Contentez-vous de m’envoyer les pizzas. J’aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?

Standardiste : Compte tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ 45 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant les chercher, mais transporter des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.

Client : Comment diable pouvez-vous savoir que j’ai un scooter ?

Standardiste : votre Peugeot 408 est en réparation au garage de l’Avenir, par contre votre scooter est en bon état puisqu’il a passé le contrôle technique hier et qu’il est actuellement stationné devant le domicile de Mlle Denoix. Par ailleurs, j’attire votre attention sur les risques liés à votre taux d’alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails afroblack au Tropicalbar il y a 45 minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos caractéristiques morphologiques, ni vous ni Mlle Denoix n’êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.

Client : @#%/$@&?#!

Standardiste : Je vous conseille de rester poli Monsieur. Je vous informe que notre standard est doté d’un système anti-insulte en ligne qui se déclenchera à la deuxième série d’insultes. Je vous informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2009 pour outrage à agent.

Client : (Sans voix)

Standardiste : Autre chose Monsieur ?

Client : Non, rien. Ah si, n’oubliez pas le Coca gratuit avec les pizzas, conformément à votre pub.

Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat de protection et d’assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat couvre, en particulier, les frais annexes liés au divorce. Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie née Girard depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Mlle Denoix, ainsi que l’achat il y a une heure à la pharmacie du Canal d’une boîte de 15 préservatifs et d’un flacon de lubrifiant à usage intime, cela pourrait vous être utile. D’ailleurs, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 EUR de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Bonsoir Monsieur et merci d’avoir fait appel à Speed-Pizza "

Et...heu...c'était le 16 août 2005 par ghostintheshell http://www.pcinpact.com/actu/news/RFID_pro...=384394#c384394

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une jolie femme, mais d'un âge certain, se présente chez son médecin et

demande son assistance professionnelle : elle souhaite réactiver

quelque peu

les appétits charnels de son époux.

- Pourquoi n'essayez-vous pas le Viagra ? demande l'homme de l'art.

- Pas moyen, Docteur. Il refuse même d'avaler la moindre aspirine quand

il a

des maux de tête.

- Vous plaisantez, rétorque le praticien. Vous mettez ça dans son café,

et

il ne verra même pas la différence ! Essayez donc, je vous en conjure,

et

revenez me voir dans une semaine : vous m'en direz des nouvelles !

Une semaine plus tard, la gente dame revient chez son médecin. Le

toubib

s'enquiert des progrès de la guérison.

- Oh, Docteur, ce fut terrible, tout juste terrible !

- Mais que s'est-il donc passé ?

- Eh bien, j'ai fait exactement comme vous me l'avez conseillé. J'ai

glissé

le comprimé de Viagra dans son café. L'effet fut foudroyant. Il bondit

sur

ses pieds, balaya d'un revers du bras tout ce qui se trouvait sur la

table

tout en m'arrachant mes vêtements, puis il se mit à me faire l'amour

comme

une bête sur le dessus de la table. Ce fut terrible, vous dis-je !

- Pourquoi terrible ? L'assaut sexuel ne fut point délectable ?

- Ce n'est pas ça, Docteur. J'ai éprouvé un orgasme meilleur que tout

ce que

j'avais ressenti de mieux au cours des dernières vingt-cinq années !

- Bah. alors ?

- Alors, je n'oserai plus jamais me montrer dans ce McDonald !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...