Jump to content
Will.

Le topic des trucs marrants à partager.

Recommended Posts

:fumer::mad2::mdr:

SALOP !!! m'a massacré "still loving you" de Scorpion :love::pleure::pleure::pleure:

heuu t'as déjà vu une reprise, n'importe laquelle, qui ne ressemble pas à un massacre en regle, toi ? :mdr2: la au moins c'est fait avec dérision... y'en a d'autres qui se prennent vraiment pour des "artistes" ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
heuu t'as déjà vu une reprise, n'importe laquelle, qui ne ressemble pas à un massacre en regle, toi ? :pleure: la au moins c'est fait avec dérision... y'en a d'autres qui se prennent vraiment pour des "artistes" ...

oui mais c'est triste :mdr:

bin ouaip quoi !

scorpion, c'est ma jeunesse :mad2:

mais t'inquiette, j'fais pas la gueule :love: ma couille :fumer:

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui mais c'est triste :pleure:

bin ouaip quoi !

scorpion, c'est ma jeunesse :transpi:

mais t'inquiette, j'fais pas la gueule :smack: ma couille ;)

oui je sais ... :copain:

mais je suis d'accord avec toi ... c'est lamentable de faire des reprises en général... :keskidit:

et pour les scorpions... j'avoue... j'ai l'acnée qiu repousse d'un coup... ca me rapelle les enfants du rock etc ... le bon vieux temps... ah ... mais ca fait des années que plus personne ne fait de la musique... ils ont paumés le mode d'emploie ou quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le lien entre la messe du 4 juin 1902 et la reproduction des poulpes

Phibee voulait que je lui trouve un lien entre la reproduction des poulpes et la messe du 4 juin 1902, voici ma réponse...

Les gens réunis autour du curé de Versailles du mercredi 4 juin 1902 (car le 4 juin 1902 était un mercredi...) ne se doutaient pas que la petite folie de leur curé allait perturber le monde. En effet, M. René Sanyes fut atteint dès l'âge des ses 32 ans d'une maladie rare qui lui donnait une érection durant toute la journée du dimanche, il ne pouvait donc pas faire la messe comme les autres curés. D'ailleurs il reste un témoignage d'une de ses croyantes qui reste gravé dans un marbre posé sur un mur de l'église, comme si ceci était un miracle : "Monsieur le curé allait donner le sermont au moment où nous vîmes une sorte de poussée sous son chandail. Cet objet monta et faisait bien au moins quarante centimètres et nous nous demandions ce qu'il se passait, nous voyions même ses genoux. Monsieur le curé s'éclipsa dans le confessionnal sous le rire de l'assemblée, nous pensons qu'il s'agit d'un miracle qui veut que monsieur le curé fasse la messe un autre jour que le dimanche."

Ainsi donc, le curé fit sa messe ce mercredi 4 juin 1902, mais sentit tout à coup monter en lui la sève du pêché, l'eau bénite du profane, et son sexe commença à grandir et monter son chandail. Il tenta tant bien que mal à se cacher derrière l'autel, mais un petit croyant dit tout haut : "Dis maman, pourquoi le zizi du curé il est si grand ?" ce qui fit pousser un cri à sa mère et la fis s'évanouir. Le curé marcha tant bien que mal vers la mère mais son sexe le gênait manifestement. Il alla trouver le médecin qui lui dit que son état s'empirait et que bientôt son sexe serait en érection tous les jours de la semaine, pendant une douzaine d'heures. Désespéré, le curé demanda au médecin un remède, mais il n'en existait guère à par le coït, et monsieur le curé ne pouvait se résoudre à enfreindre son voeu de célibat, de plus son sexe était bien trop imposant et risquait d'effrayer. Le médecin lui promit de réflechir à une solution, demandant au curé d'être un peu patient.

Monsieur le curé pria au mieux qu'il le pouvait le seigneur, ne pouvant même pas se mettre à genoux. Les jours passaient et le médecin ne pouvait toujours pas lui donner de remède, jusqu'au jour où il lu un article qui narrait l'exploration du sud-est asiatique par un célèbre médecin qui décrivait certains symptômes insolites de ses habitants, et le brave docteur y reconnu celui de son patient : l'érection incontrôlable est spectaculaire. Se renseignant, il découvrit qu'il fallait que le patient subisse une fellation durant deux heures par jour pour réduire l'erection. Mais le docteur ne pouvait conseiller au curé de se faire pratiquer un tel exercice, mais eut une nouvelle fois la bonne surprise de découvrir que nombre de malades asiatiques célibataires utilisaient des animaux à leur disposition pour cette délicate tâche. Au début, ceux-ci essayaient de se soigner par le biais de thons, mais leur taille conséquente ne correspondait pas à la taille ridicule de leur pénis. Ils eurent l'idée ensuite d'utiliser des poulpes, denrée très réputée dans leur pays grâce à sa capacité de sussion exceptionnelle, mais également sa forme élastique lui permettant de s'adapter à toutes les tailles.

Le docteur s'empressa donc de dénicher un poulpe, rares à cette époque en France, et convaincu le curé de l'essayer. Celui-ci se rendit compte que l'animal calmait de manière radicale sa rigueur phalique et demanda au docteur de lui en fournir plus, le sien étant mort de fatigue au bout de quelques heures seulement. Le docteur ne savait que faire, le marché français ne regorgeant pas de poulpes. Mais fort heureusement, celui-ci avait comme ami proche Monsieur Pichon, banquier, qu'il avait sauvé d'un anévrisme fort violent et qui lui était ainsi redevable. Le banquier fonda une société d'importation de poulpes asiatiques, et les français par le bouche à oreille découvrirent cet aliment qui fut rapidement plébiscité. Cette lubie se développa dans toute l'Europe, tant et si bien que les poulpes mâles vinrent à manquer. En effet, les mâles étaient les seuls à être pris, étant environ quatre fois plus gros que les femelles qui passaient hors des filets. Ainsi, il fut estimé en 1923 qu'il substistait un poulpe mâle pour cent-cinquante poulpes femelles. Les femelles vinrent, pour perpetuer l'espèce, à s'accoupler avec les pieuvres mâles bien plus conséquentes qu'elles, et leur vagin, par la loi de Darwin, vint à s'adapter au fil des générations à cette situation, et passa de deux millimètres à environ huit centimètres de diamètre, alors que leur taille demeura inchangée. C'est ainsi que de nos jours, les poulpes femelles traînent derrière elles un organe vaginal plusieurs fois plus grand qu'elles pour pouvoir se reproduire, troublant ainsi la sexualité des pouples mâles qui doivent maintenant se masturber sur le corail, causant des dégâts importants, mais ceci est une autre histoire...

Alors ? :keskidit:

Par le biais du débilotron© !

Le triporteur entre la choucroute du 4 juin 1902 et l'encéphalite des tripes à la mode de caen

Phibee voulait que je lui trouve un coquetier entre la gifle des heures creuses et la tête d'enclume du 4 juin 1902, voici ma noix de coco...

Les castors lapons réunis autour du jus de citron de Versailles du mercredi 4 juin 1902 (car le 4 juin 1902 était un mercredi...) ne se doutaient pas que la petite folie de leur curé allait perturber le tiercé gagnant. En effet, M. René «Help Me !!!» Sanyes fut atteint dès l'âge des ses 32 ans d'une fondue rare qui lui donnait une frangine durant toute la fondue bourguignonne du dimanche, il ne pouvait donc pas faire la glande comme les autres curés. D'ailleurs il reste un harmonica d'une de ses cuissardes qui reste gravé dans un arrosoir posé sur un bélouga de l'église, comme si ceci était un hamburger-frites : "Monsieur le moscovite allait donner le salmigondis au moment où nous vîmes une seringue hypodermique d'émoluments sous son sucre. Cet escalier en colimaçon monta et faisait bien au moins quarante centimètres et nous nous mixions ce qu'il se passait, nous salissions même ses alchimistes. Monsieur le slalom géant s'éclipsa dans l'abri anti-atomique sous le vélo de course de l'assemblée, nous édulcorons qu'il s'agit d'un hachoir à viande qui veut que monsieur le cochonnet fasse la nymphomane un autre jour que le dimanche."

Ainsi donc, l'essaim d'abeilles fit sa gazinière ce mercredi 4 juin 1902, mais sentit tout à coup monter en lui la schtroumpfette du boeuf anglais, l'eau bénite du collier anti-puces, et son cd de la star ac commença à bouger et monter son toréador. Il tenta tant bien que mal à se laminer derrière l'autel, mais un petit croyant dit tout haut : "Dis maman, pourquoi le corset du flan il est si grand ?" ce qui fit pousser un banjo à sa boîte à gants et la ratatouille s'évanouir. Le guili-guili marcha tant bien que mal vers l'arrière-petite-nièce mais son cousin par alliance du côté de sa mère le sphincter manifestement. Il alla trouver le castor épileptique qui lui dit que son dahu s'empirait et que bientôt son kiwi serait en érection tous les jours de la semaine, pendant une poire d'heures. Désespéré, le cd de la star ac demanda au tube de dentifrice un nerf-de-boeuf, mais il n'en existait guère à par le mammouth, et monsieur le minitel ne pouvait se démouler à déflorer son unijambiste de short à fleurs, de plus son rectum était bien trop imposant et risquait d'effrayer. Le rhododendron lui promit de désintégrer à une baguette pas trop cuite, demandant au clocher d'être un peu patient.

Monsieur l'anus pria au mieux qu'il le demi pression le vieux grand-père, ne pouvant même pas se renverser à genoux. Les jours passaient et le twix ne pouvait toujours pas lui donner d'embuscade, jusqu'au jour où il lu un slip bleu qui narrait l'exploration du webmaster asiatique par un vase mérovingien médecin qui décrivait certains symptômes insolites de ses défenseurs, et le cendrier docteur y reconnu celui de son trapéziste : l'érection incontrôlable est spectaculaire. Se renseignant, il découvrit qu'il fallait que l'iguane subisse une photocopie durant deux heures par jour pour réduire l'erection. Mais l'aphte ne pouvait conseiller au tire-fesses de se faire annihiler un tel exercice, mais eut une nouvelle fois la bonne surprise de décaper que nombre de baguettes de pain asiatiques célibataires utilisaient des hospices à leur disposition pour cette boule de neige tâche. Au début, ceux-ci essayaient de s'aniser par le tetraèdre de cadrans solaires, mais leur taille conséquente ne correspondait pas à la galipette ridicule de leur pénis. Ils eurent l'idée ensuite d'utiliser des heures creuses, denrée très réputée dans leur pays grâce à sa porte de garage de phonographe exceptionnelle, mais également sa frangipane élastique lui permettant de s'adapter à toutes les castagnettes.

Le merguez-frites s'empressa donc de maquiller un train de banlieue, rares à cette saucisse de strasbourg en France, et convaincu le chat persan de l'essayer. Celui-ci se rendit compte que l'animal calmait de manifestation pacifiste radicale sa lutteuse est-allemande phalique et demanda au patchouli de lui en débagouler plus, le coquelicot étant mort de roche volcanique au hanneton de quelques heures seulement. Le demi pression ne savait que faire, le furoncle français ne regorgeant pas de spaghetti à la carbonara. Mais fort heureusement, celui-ci avait comme ami proche Monsieur «Le winner» Pichon, banquier, qu'il avait sauvé d'un brin de persil fort violent et qui lui était ainsi redevable. L'attendrir fonda une jante alu d'importation d'épuisettes asiatiques, et les téléscopes par le chihuahua à oreille découvrirent cet oscilloscope qui fut rapidement plébiscité. Cette tanche se développa dans toute l'Europe, tant et si bien que les plantes grasses mâles vinrent à repeindre. En effet, les boulettes étaient les seuls à être pris, étant environ quatre fois plus gros que les marguerites qui passaient hors des cookies. Ainsi, il fut estimé en 1923 qu'il substistait un gourdin en mousse mâle pour cent-cinquante poulpes femelles. Les braies vinrent, pour interpeller l'espèce, à vermifuger avec les giboulées mâles bien plus conséquentes qu'elles, et leur vagin, par la mousmé de Darwin, vint à overclocker au guignol des extensions à cette baleine, et passa de deux millimètres à environ huit centimètres de glaviots, alors que leur taille demeura inchangée. C'est ainsi que de nos jours, les perceuses sans fil femelles traînent derrière elles un ongle de pied vaginal plusieurs fois plus grand qu'elles pour gober se reproduire, troublant ainsi la poubelle verte des gourdes mâles qui doivent maintenant se rater sur le bouledogue, causant des chiens de garde importants, mais ceci est une autre histoire...

Alors ?

;):transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Monsieur l'anus .....

.... lutteuse est-allemande phalique.......

.....un gourdin en mousse mâle pour cent-cinquante poulpes femelles.....

...un ongle de pied vaginal ....

:copain: :pleure::keskidit:;):transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui je sais ... :transpi:

mais je suis d'accord avec toi ... c'est lamentable de faire des reprises en général... :turevesmongars:

et pour les scorpions... j'avoue... j'ai l'acnée qiu repousse d'un coup... ca me rapelle les enfants du rock etc ... le bon vieux temps... ah ... mais ca fait des années que plus personne ne fait de la musique... ils ont paumés le mode d'emploie ou quoi ?

Mince moi aussi ça me rappel des souvenirs...

Je me rappel que j'enregistait certains de leur tubes sur mon magneto a cassette quand ils passaient à la radio... (ca demandait du doigté de choper le début et la fin).

Ensuite avec ma frangine on enregistrait de fausses emissions de radio avec nous comme présentateurs déjantés...

Mince c'est loin tout ça...

Vous devriez avoir honte de mettre des liens comme ça... Merde! :transpi::D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ensuite avec ma frangine on enregistrait de fausses emissions de radio avec nous comme présentateurs déjantés...

Mince c'est loin tout ça...

:p On était pas les seuls moi et un de mes potes. :zarb:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les magnétos doubles piste ont du engendrer pas mal de "vocations" de ce type dans le monde...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...