Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

tetsuo34

Cohabitation XP/linux sur fake-raid

Recommended Posts

Bonjour @tous,

après une longue tentative d'installer un distrib sur mon "fake-raid" (CM asrock 939Dual sata2), je viens d'acquerir une A8N-SLI Premium et un X2 3800+. Du coup je vais etre obligé de tout reinstaller et je me dis que je vais en profiter pour partir sur de bonne base et mettre une distrib en dual boot avec XP...

Mais sincèrement, je souhaite rester en raid 0, cela m'a apporter un gain significatif dans mon utilisation courante, donc je me demande quelle est la meilleure solution pour faire cohabiter XP et Linux en raid, sans investir dans une carte controleur hors de prix...

2 solutions j'imagine : utiliser le controleur integré à la CM (fake-raid), ou faire un raid logiciel. Dans ce dernier cas, j'ai lu que le raid logiciel sous linux avait beaucoup d'avantages par rapport au fake-raid, mais qu'en sera-t-il du dual boot? dois-je mettre une croix dessus?

Autre solution : n'installer que linux en raid logiciel et installer Xp sur une machine virtuelle (vu que je dois tout reinstaller, autant faire différents test maintenant :yes: ) mais dans ce cas, qu'en est-il des perfs de windows dans ses applications et ses jeux? avez-vous un lien vers un test de perfs?

merci d'avance :transpi:

testuo34, qui VEUT tester Linux, mais qui DOIT garder Windows...

Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est des performances des jeux windows dans une machine virtuelle, il faut oublier. Ca m'interesserait beaucoup aussi, mais la carte graphique de la machine virtuelle ne correspond pas a ta carte graphique reelle, donc support D3D ou autre, c pas la peine. Sur virtualbox ils ont commencé a faire un pilotes openGL pour la carte graphique virtuelle pour que les appels opengl de la VM passe en appel OpenGL natif sur la machine réelle. Je ne sais pas comment ca a évolué depuis, mais a priori, quake3 tournait sur une windows virtualisé dans un linux a + de 100 FPS.

Mais si on garde windows, c'est souvent pour des jeux DirectX et non pas OpenGL. Donc le probleme reste entier. Ils devraient développer un pilote D3D pour la carte graphique virtuelle, mais ca se rapproche du coup du boulot de wine...

(quelques liens :

http://www.cs.toronto.edu/~andreslc/xen-gl/

http://forums.virtualbox.org/viewtopic.php?t=16)

Par contre pour les autres applis, en général ca tournera assez vite... J'ai installé plusieurs fois windows sur une virtualbox sous ubuntu, et ca tourne tres bien.

Par contre le raid logiciel linux ne fonctionnera pas sous windows non plus. Tu te retrouves plus ou moins bloqué a faire du fake raid dans ce cas :/

Link to post
Share on other sites

ok, donc l'exploitation de la CG sous une machine virtuelle pose problème, et malheureusement mon utilisation windows concerne essentiellement la CG (jeux et applis CAO 3D)...

Donc si j'ai bien compris, il ne me reste plus qu'a utiliser le controleur raid de ma CM et faire un fake-raid... :oops:

et si j'ai les même problème de reconnaissance du raid qu'avec mon asrock, mon experience linux sera encore une fois de plus reportée :transpi:

si qq1 a une suggestion, je suis ouvert à toute proposition :byebye:

Link to post
Share on other sites

Salut, @tous

bon alors j'ai monté mes disques sur le nvraid. j'ai installé xp (2 partitions; 1pour xp, l'autre sert de temporaire), et g laissé ~50go pour toute la partie linux.

sous le livecd d'ubuntu, j'ai installé dmraid, il reconnait mes partitions :transpi:

parcontre je me rends compte que le partionnement n'est pas aussi simple que ce que je pensais :transpi:

lors de l'installation voici ce que j'ai :

apu-6-eqwgt7blcuzfkbznq0zf8xtb.png

les partiton d'~40 et 70go sont celles de xp et du tempo, et là je bloque...

je m'explique : je créé 2 partitions dans l'espace libre (une "swap" et une "/") (oui/non?) et quand je clique sur continuer, il me dit que mes 2 partitions windiws ont le meme point de montage... (çà veut dire?)

Je me demande si il ne vaudrait pas mieux que je créé toutes mes partitions avant la moindre l'install, avec un outils en livecd (genre gparted) et qu'ensuite j'installe mes OS... (en espérant qu'en livecd, gparted reconnaisse mon raid)

Link to post
Share on other sites

C'est juste le nom que le partitionneur veut donner aux points de montage. Il le déduit du nom du périphérique. Mais dans ton cas il doit trouver le même nom ...

Enlève les chemins de point de montage pour ton windows. Tu pourras les monter toi même par la suite.

Link to post
Share on other sites
C'est juste le nom que le partitionneur veut donner aux points de montage. Il le déduit du nom du périphérique. Mais dans ton cas il doit trouver le même nom ...

Enlève les chemins de point de montage pour ton windows. Tu pourras les monter toi même par la suite.

salut, donc je peux renomer ces points de montage windows (genre "/XP_sys" et "/XP_tempo" ?), cela n'affectera pas mon install windows?

sinon, niveau partionnement, qu'est-ce qui est le plus "propre"?

- installer xp en premier lieu (et donc créer les partoches windows lors de l'install en laissant de l'espace libre non partionné pour linux) puis linux (en utilisant et partionnant l'espace libre restant) ?

- ou, si c'est possible, preparer toutes les partitions avant la moindre install avec un livecd, et installer ensuite les OS?

Link to post
Share on other sites
point de montage... (çà veut dire?)

Et pour répondre à ça: sous *nix, tout est fichier, y compris les périphériques...

A priori, tous tes périphériques reconnus par le noyau et gérés par udev sont présents sous forme d'un fichier "symbolique" (pour imager) dans /dev/

Par exemple, /dev/sda est le premier disque sur un bus qui fonctionne en série (ce qui inclue scsi, sata, usb, ...) reconnu par le noyau... et /dev/hda3 est la 3ème partition du premier disque ide reconnu par le noyau...

Dans ton cas, les partitions sont dans /dev/mapper, car il faut passer par un interpréteur qui va traduire ton RAID logique en partitions...

Mais ce n'est pas encore suffisant pour accéder aux fichiers: ce qui est dans /dev/ n'est que du périphérique: un ensemble de bits avec lesquels seul le noyau est censé traiter... Il est donc nécessaire de traduire ces bits en arborescence de fichiers pour qu'utilisateurs et applications y accèdent de manière simplifiée: c'est ce qu'on appelle monter une partition... on fait en quelque sorte un autre mapping des "raw devices" (périphériques en blocs) vers une arborescence utilisable.

En général, les partitions toujours montées au même endroit par le script d'initialisation qui se base sur fstab, mais pas forcément (s'il a été spécifié que la partition ne doit pas être montée au démarrage et que les utilisateurs classiques peuvent la monter, ie options noauto et users) sont montées dans des sous-répertoires de /mnt... quant aux partitions montées par/pour des utilisateurs classiques, a priori ponctuellement (clés USB et cie), mais pas forcément (disques NTFS qui utilisent un driver userland), elles sont censées être montées dans /media...

Link to post
Share on other sites
salut, donc je peux renomer ces points de montage windows (genre "/XP_sys" et "/XP_tempo" ?), cela n'affectera pas mon install windows?

Oui... d'ailleurs, tu n'es pas obligé de donner un point de montage si tu ne veux pas qu'elles soient montées automatiquement (je ne sais pas si le driver qui permet l'éciture, ie ntfs-3g, fait partie de l'installation par défaut de ta distro, auquel cas contraire, c'est le driver du noyau, et il ne permet que la lecture seule de manière propre)...

En gros, si tu ne laisses pas le système les monter automatiquement, les données ne seront pas accessibles, bien que les périphériques en bloc seront présents, et il faudra les monter à la mimine si tu veux y accéder...

sinon, niveau partionnement, qu'est-ce qui est le plus "propre"?

- installer xp en premier lieu (et donc créer les partoches windows lors de l'install en laissant de l'espace libre non partionné pour linux) puis linux (en utilisant et partionnant l'espace libre restant) ?

- ou, si c'est possible, preparer toutes les partitions avant la moindre install avec un livecd, et installer ensuite les OS?

D'une manière ou d'une autre, sache que les OS redmondiens sont sans gêne: ils écrasent le bootloader (programme localisé dans le MBR, petite entête au début du disque, hors partitions, qui permet au BIOS de s'occuper de charger un OS) du disque sur lequel ils sont installés...si tu l'installes ou réinstalles après un linux, grub sera écrasé, et il faudra le récrire dans le MBR pour accéder de nouveau au menu de boot à-la-linux (ça se fait en deux coups de cuiller à pot quand on connaît, mais pas mal de débutants s'y cassent les dents... n'hésite pas à demander en cas de problème, après t'être documenté bien entendu ;) )...

Sinon, tu peux découper le disque en partitions avant, mais pour commencer, ce n'est pas plus mal de se laisser guider par l'installateur...

Pour ton plan de partitionnement, / et swap, c'est bien, mais avec un gros /home en plus, c'est encore mieux...

Link to post
Share on other sites

Aefron : merci ;) j'ai du relire 3x ton explication sur le point de montage :D mais je pense avoir compris les grandes lignes :non: (en gros : un periphérique, est reconnu dans /dev/, mais ce n'est pas pour autant que l'on y aura accès, et pour cela on doit le "monter" sur le point de montage qui sera en faite un repertoire (ex : le cdrom /dev/hdc devra etre monter dans /media/cdrom pour avoir accès au contenu) c'est à peu près çà ? :transpi:

donc c'est pour cela que je peut modifier les points de montage de mes partitions windows sans soucis, et même ne pas en mettre si je ne veut pas y acceder depuis linux?

donc j'ai mes 2 disques sata physiquement :

- /dev/sda

- /dev/sdb

j'ai mon raid de ces 2 disques :

- /dev/mapper/nvidia_cjecdfci

sur ce raid j'ai mes 2 partitions windows et l'espace libre

mais pourquoi ais-je d'autres devices detectés sur ce raid ?

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci1

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci3

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci5

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci6

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci7

est-ce du aux tentatives d'installs échoués ? (échoués à cause du point de montage identique de mes partoches windows..)

j'ai compris lors de mes recherches cette histoire de bootloader ecrasé par windows et donc qu'il fallait l'installer en premier et ensuite linux (je suis l'autre topic "conseils d'organisation de disque dur" :eeek2: )

je vais continuer mes recherches afin de perdre le moins de temps possible ce soir, i'll be back... :mad2:

Link to post
Share on other sites
Aefron : merci ;) j'ai du relire 3x ton explication sur le point de montage :D mais je pense avoir compris les grandes lignes :non: (en gros : un periphérique, est reconnu dans /dev/, mais ce n'est pas pour autant que l'on y aura accès, et pour cela on doit le "monter" sur le point de montage qui sera en faite un repertoire (ex : le cdrom /dev/hdc devra etre monter dans /media/cdrom pour avoir accès au contenu) c'est à peu près çà ? :transpi:

donc c'est pour cela que je peut modifier les points de montage de mes partitions windows sans soucis, et même ne pas en mettre si je ne veut pas y acceder depuis linux?

C'est l'idée... quand on est habitué, c'est non seulement très simple, mais en plus très pratique... mais j'ai pu remarquer que la dissociation des raw devices et des points de montage pouvait être... traumatisante pour les nouveaux... donc, je ne lésine pas sur les détails...

donc j'ai mes 2 disques sata physiquement :

- /dev/sda

- /dev/sdb

j'ai mon raid de ces 2 disques :

- /dev/mapper/nvidia_cjecdfci

sur ce raid j'ai mes 2 partitions windows et l'espace libre

mais pourquoi ais-je d'autres devices detectés sur ce raid ?

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci1

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci3

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci5

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci6

-/dev/mapper/nvidia_cjecdfci7

est-ce du aux tentatives d'installs échoués ? (échoués à cause du point de montage identique de mes partoches windows..)

C'est bien possible :eeek2:

j'ai compris lors de mes recherches cette histoire de bootloader ecrasé par windows et donc qu'il fallait l'installer en premier et ensuite linux (je suis l'autre topic "conseils d'organisation de disque dur" :mad2: )

Gaffe aussi aux réinstallations de redmonderies une fois que linux est là... ça écrasera aussi le MBR...

Link to post
Share on other sites

Effectivement, rien que dans le principe je trouve que la dissociation des devices et du point de montage est pratique, çà laisse presager beaucoup, beaucoup moins de galère lors de l'ajout de périphs qu'avec xp...

Bon, de toute façon je vais reprendre du début ce soir...

je referai un point cet aprèm sur ce que j'ai compris et que je tenterai de faire, histoire d'avoir votre avis...

Link to post
Share on other sites

salut @vous,

bon après qqs déboires avec gparted sous le live cd d'ubuntu, j'ai décidé de tester mandriva, et là pff... c'est allé tout seul :smack: bon, ok, j'ai pas fait le vaillant pour une 1ere fois et j'ai laissé l'installeur utiliser l'espace libre :transpi:

l'install c'est faite complètemet (je pense) et à la fin il me demande d'éteindre, enlever le cd et rebooter... ok, sauf qu'au redemarrage je boot direct sur xp :byebye:

je pensais qu'il me proposerai de choisir au demarrage....

bon je vais chercher un peu, puis dodo :transpi: on verra demain...

Link to post
Share on other sites

re-salut,

bon après qqs recherches il semblerait que la solution soit de restaurer le bootloader, donc booter sur le cd, aller dans les options et choisir le mode "rescue" pour faire un "rescue bootloader"... malheureusement, il semblerait que la version que j'ai (mandriva One) n'a pas cette option :transpi:

Puis-je faire cette opération avec le cd d'une autre distrib?

PS : en tout cas, je suis déjà impressionné, rien que sous le livecd, par la vitesse de connexion reseau : sous xp, il met qqs 10aines de secondes à "lecture de l'adresse reseau", sous linux c'est immédiat, puis avec FF, sous XP les pages se chargent "normalement", sous linux elles s'affichent quasi instantanement ;)

j'ai hate que la distrib soit fonctionnelle que je m'amuse un peu avec :up:

Link to post
Share on other sites

Si tu avais utilisé l'installateur automatique de ubuntu ça aurait été aussi !

Pour Fx, il faut savoir qu'il est paramétré par défaut pour des connexions modem. Donc pas optimisé pour les utilisateurs de larges-bandes !

Pour remédier à cela, tu peux utiliser la méthode suivante (sous n'importe quel OS) :

- taper about:config dans la barre

- chercher "network.http.pipelining et le mettre à true (dbl-click)

- juste en dessous le maxrequest tu le mets à 10

- enjoy

Link to post
Share on other sites

@tyrann27 : non justement, si j'ai du tester une autre distrib c'est bien parce que j'avais des soucis avec l'installateur d'ubuntu (cf. probs de point de montage des partitions windows)...

sinon, merci pour l'info sur FF, j'essaierai :transpi:

mais sinon, j'ai tester sosu une machine virtuel le cd d'ubuntu, pour voir si au demarrage je peux faire un rescue bootloader mais j'ai le même message d'erreur qu'avec le cd de mandriva "could not find kernel image" :D

par contre j'ai pu voir que sur la powerpack de mandriva, y a avait cette possibilité au demarrage... mais bon, comme c'est une version commerciale, on va pas commencer l'expériencedu libre en tipiakant :D

donc si qq1 pouvait m'aider pour restaurer mon bootloader, merci :mdr:

Link to post
Share on other sites
Tu as vérifié le MD5 de la distro que tu as téléchargée? Et aussi bien vérifié que la gravure s'était bien passée?

Pour ? le message d'erreur? je ne pense pas que cela vient de là car il semblerait, d'après ce que j'ai lu, que les livecd d'ubuntu et mandriva one n'ont pas de mode de recupération (au contraire des versions alternate et powerpack). et vu que personne ne m'a dit le contraire ici, je pense que c'est vrai...

bon, j'ai trouvé différentes méthodes sur le net pour récupérer le bootloader, je testerai ce soir...

Link to post
Share on other sites
C'est plutot pour le problème de l'installation avec les points de montages et tout...

Si un truc est pas bon sur le cd tu l'as dans l'os !

ok j'avais pas capté... pourtant j'ai fait un test md5 de l'iso et j'ai gravé lentement sur un verbatim (même méthode pour mandriva qui ne m'a pas posé de soucis) donc je vois pas comment vérifer à part regraver sur un autre support depuis un autre pc...

sinon j'ai pas eu le temps de test la réparation du bootloader hier soir, je verrai tout çà à tete reposée plus tard.

je vous tiens au courant :ouioui:

Link to post
Share on other sites

petite question : après l'installation de XP sur une partition, j'utilise le gestionnaire de disques pour faire ma 2nd partition windows (la "tempo"), mais l'espace que je laisse libre pour Linux, vaut-il mieux que ce soit un espace vide dans une partition étendue ou un espace vide vide ?

0711301154011716599.jpg

Link to post
Share on other sites

Slt,

l'un ou l'autre sont équivalents. Je préfère le 1er schéma mais c par logique : tu peux définir ça lors partitionnement sous Linux.

Une chose à vérifier quand même : sous Linux (gparted, diskdrake etc.) crées des partoches logiques, donc lans l'étendue.

J'ai lu attentivement hé hé :) suis en Raid (0 & 1) logiciel sous Linux depuis bientôt 2 ans. Après renseignements j'avais laissé tombé le raid sous Wiwi (tant que je l'ai utilisé puisqu'a viré depuis).

Bon, le soucis du Raid --logiciel ou "fake"-- est que le bootloader le gère pas forcément. Note que dans ce cas, Lilo > Grub. Fin 2005, tout le monde *déconseillait* le fake raid pour sa partie logicielle non prévue pour le pingouin. Tu as choisi Lilo lors de l'install ?

Par précaution (en clair : éviter les emmer***) j'ai tj laissé une toute petite partition standard (non raid). J'y installe le ou les noyau(x) (autrmeent dit les fichiers) chargés par le bootloader, qui n'a donc pas à gérer le raid. Le noyau, lui, incorpore les modules nécessaires pour le gérer donc no souçaye en général :)

Puisque ton raid semble être détecté une fois le système lancé, le souçaye est de trouver comment faire voire ton raid au bootloader choisi.

Au cas où je te laisse ma page de notes sur la question

Goude leûque :)

ps : t'as bien pigé le principe des points de montage :cartonrouge:

Link to post
Share on other sites

Je tiens à préciser quand meme que lorsque j'ai installé linux sur une partition étendue créée par win je n'ai jamais su booter sur grub........

Je ne sais pas si tu auras le meme mais je tiens à le dire à l'avance.

Moi je préconise le 2ème schéma, chacun sa m**** et chacun con allocation ^^

Link to post
Share on other sites

Salut, bon finalement j'ai repris depuis le début, et j'ai laissé un espace vide dans une partition étendue. L'installation de mandriva (car ubuntu me posait encore des soucis de lvm machin truc...) c'est passée sans soucis. Grub est bien fonctionnel :ouioui:

Maintenant reste le plus dur : trouver mes marques sous linux :chinois: aux premiers abords je suis plus perdu sous mandriva que sous le livecd d'ubuntu (peut-être est-ce plutot une différence KDE/Gnome).

Et surtout, il me reste à m'assurer de la "pleine" fonctionnalité de mes périphériques sous linux (X1950pro, mx510, multifonction HP, webcam, ipod, etc...)

voili voilou, @+ pour vous dire où j'en suis...

Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...