Jump to content
ilcanzese

Politique Française et INternationale

Recommended Posts

Le communisme, en temps qu'utopie politique, n'a jamais été expérimenté

Ca me rappelle Besancenot ça :francais: Toujours une bonne raison pour essayer ce qui ne peut de toute façon pas marcher ... comme ça on se démarque de toutes les horreurs de Lénine, Staline et Mao, genre "moi j'aurais fait autrement".

Je n'ai rien contre ce système, s'il marchait ;) Mais voilà, économiquement ça ne fonctionne pas, n'a pas fonctionné et ne fonctionnera jamais. A une autre échelle, c'est ce qu'on vit en France actuellement : à force de taxer et de rigidifier le travail il n'y a plus d'argent pour financer une telle protection sociale.

Effectivement, ça fait le choux gras (pour reprendre l'expression du papy d'Elsaß :mdr2: ) des partis dit "communistes" cette vision des choses capilotractée. :mdr2:

D'un autre côté, je ne suis pas sûr qu'en détaxant et en dérigidifiant le travail, il y ait le moindre argent pour financer une quelconque protection social...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et si, en ce cas, ce sont les petites boites qui sont les plus concernées par la transmission héréditaire-ces petites entreprises qui correspondent le plus à la notion d'outil de travail-ce serait donc elles qu'il faudrait pointer du doigt et taxer?

Tout ceci fait un peu Zola/XIX°, avec les dynasties de ferrailleurs, mais sont-ce réellement des théories encore d'actualité?

Ce n'est pas tant leur activité que je souhaiterais taxer mais leur transmission :francais:

Quant aux dynasties, si elles ne sont plus de ferrailleurs, on peut constater qu'au cours de ces dernières décennies, le nombre de détenteurs du patrimoine mondial décroît à vitesse grand V.

il faudra dire cela à Vivendi.....

Il n'y a pas à me suivre sur les rémunérations, car je n'ai pas porté de jugement moral.Mais force est de constater qu'on peut pas, question de crédibilité interne, râler à la fois contre une transmission héréditaire des charges entrepreneuriales puis contre les ponts d'or que se font les managers....

Pour un exemple comme Vivendi, combien d'entreprises vivotent et restent dans leur pré carré ?

Mais si, on peut, car le choix ne se fait pas entre des héritiers sympathiques mais aux compétences relativement limitées et des managers aussi efficaces que cupides. C'est aux actionnaires de dénicher les meilleurs éléments pour leur société. Et pour les "fils de ...", nul doute que s'ils sont vraiment qualifiés, ils n'auront aucun mal à atteindre le sommet, que ce soit au sein du groupe familial ou ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce n'est pas tant leur activité que je souhaiterais taxer mais leur transmission :francais:

Bonsoir,

Et comment taxer sans toucher à l'outil de travail, alors?

Pour un exemple comme Vivendi, combien d'entreprises vivotent et restent dans leur pré carré ?

Combien vivotent?Tu crois qu'elle sl'ont choisi?

Sachant qu'en France 90% des entreprises sont des micro-entreprises de moins de 10 salariés, difficile de ne pas faire un rapprochement avec la fiscalité....ce qui est en soi fort gênant, car taxer de telles PME, alors que ce sont elles qui créent les emplois revient à se tirer une balle dans le pied.

Ces petites entreprises ne dorment pas, elles n'arrivent pas à grossir, c'est là le hic .....car si la France possède de nombreuses micro PME, elle brille par sa faiblesse en moyennes entreprises (4000 sur le sol national, plus du double en GB et près de 11 000 en Allemagne)...idem pour les bizness angels, 4000 en France, 40 000 en GB....Là encore, difficile de ne pas faire le rapprochement avec des dispositions fiscales ou administratives qui sont tout sauf incitatoires...

Mais si, on peut, car le choix ne se fait pas entre des héritiers sympathiques mais aux compétences relativement limitées et des managers aussi efficaces que cupides. C'est aux actionnaires de dénicher les meilleurs éléments pour leur société. Et pour les "fils de ...", nul doute que s'ils sont vraiment qualifiés, ils n'auront aucun mal à atteindre le sommet, que ce soit au sein du groupe familial ou ailleurs

Je crois que tu prêtes un rôle moral aux actionnaires, rôle qu'ils n'ont pas forcément....l'actionnaire-le gros actionnaire, car lui seul a du poids-est là pour faire de l'argent le plus vite possible, et il ne représente pas forcément quelqu'un qui voit à long terme pour le bien de l'entreprise, les fonds de pension (actionnaires même si ce ne sont pas des personne smorales) le prouvent chaque jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu Rachida Dati devant le palais de justice de Poitiers aujourd'hui.

Manifestation propre, la CGT a quand même trouvé le moyen de s'inviter à la fête... navrant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et comment taxer sans toucher à l'outil de travail, alors?
Pour un exemple comme Vivendi, combien d'entreprises vivotent et restent dans leur pré carré ?

Combien vivotent?Tu crois qu'elle sl'ont choisi?

Sachant qu'en France 90% des entreprises sont des micro-entreprises de moins de 10 salariés, difficile de ne pas faire un rapprochement avec la fiscalité....ce qui est en soi fort gênant, car taxer de telles PME, alors que ce sont elles qui créent les emplois revient à se tirer une balle dans le pied.

Ces petites entreprises ne dorment pas, elles n'arrivent pas à grossir, c'est là le hic .....car si la France possède de nombreuses micro PME, elle brille par sa faiblesse en moyennes entreprises (4000 sur le sol national, plus du double en GB et près de 11 000 en Allemagne)...idem pour les bizness angels, 4000 en France, 40 000 en GB....Là encore, difficile de ne pas faire le rapprochement avec des dispositions fiscales ou administratives qui sont tout sauf incitatoires...

Mais si, on peut, car le choix ne se fait pas entre des héritiers sympathiques mais aux compétences relativement limitées et des managers aussi efficaces que cupides. C'est aux actionnaires de dénicher les meilleurs éléments pour leur société. Et pour les "fils de ...", nul doute que s'ils sont vraiment qualifiés, ils n'auront aucun mal à atteindre le sommet, que ce soit au sein du groupe familial ou ailleurs

Je crois que tu prêtes un rôle moral aux actionnaires, rôle qu'ils n'ont pas forcément....l'actionnaire-le gros actionnaire, car lui seul a du poids-est là pour faire de l'argent le plus vite possible, et il ne représente pas forcément quelqu'un qui voit à long terme pour le bien de l'entreprise, les fonds de pension (actionnaires même si ce ne sont pas des personne smorales) le prouvent chaque jour.

Ce sont les personnes physiques qui paient, pas les entreprises.

La léthargie des PME françaises est un autre problème :chinois: qu'on peut difficilement mettre sur le dos des seuls dirigeants : outre les freins d'origine étatique, il faut aussi parler de la frilosité des banques et d'une exception française peu reluisante, à savoir les délais de paiement sysmatiquement plus longs que chez nos voisins, voire non respectés. Ce phénomène fragilise les trésoreries de nos PME et ne les encourage pas à prendre des risques.

Je ne crois pas que l'actionnariat à long terme soit forcément moral, il peut s'agir d'une stratégie égoïste mais non moins profitable à l'entreprise. Évidemment, l'idéal serait d'avoir de nombreux fonds à la norvégienne, toutefois, sans aller jusque là, il serait bon de rappeler que les gains d'une croissance durable ne sont pas toujours inférieurs aux fameux 15% sur 3 ans, loin s'en faut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce sont les personnes physiques qui paient, pas les entreprises.

Bonsoir,

Mais si, ce sera aussi l'entreprise....lorsque la personne physique va prendre sa retraite et , elle s'arrangera pour obtenir le ratio financier le plus intéressant pour elle, ce qui est humain.Combien de chefs d'entreprises, d'ailleurs, n'achètent-ils pas parfois à fonds perdus à la seule fin de se créer des frais professionnels et d'échapper à la taxation?

il faut aussi parler de la frilosité des banques et d'une exception française peu reluisante, à savoir les délais de paiement sysmatiquement plus longs que chez nos voisins, voire non respectés. Ce phénomène fragilise les trésoreries de nos PME et ne les encourage pas à prendre des risques.

justement, qui est un des plus mauvais payeurs en ce domaine, sinon celui qui taxe lui-même les entreprises, à savoir l'Etat?

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai un peu la flemme de lire mais je vois que vous parlez d'entreprise !

quel cata pour créer même une mini entreprise en france !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben moi j'ai fini par tranformer mon trajet pour metz via sncf en trajet pour metz en avion... et enfait, c'est pas tellement plus cher...

Et à compter de samedi, je redeviens un salopard de polueur qui roule en véhicule individuel, puisqu'apparement c'est la seule solution pour pouvoir se déplacer de manière fiable. Et la planète n'a qu'à s'arranger avec la sncf et la ratp !

(Quand même 6mois sans véhicule individuel, ou alors de manière extrèmement ponctuelle (entre 3 et 30km hors agglomération), j'étais assez content pour l'environnement...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allé retour Nice/Paris par avion : 50¤ - 1h (c'est ce que j'ai payé là...)

Allé retour Nice/Paris par SNCF : 118¤ - 6h (en période hyper creuse... sinon c'est le double, voire le triple...voire encore plus...)

Si il faut payer plus cher, mettre plus de temps, être accueuilli comme une merde de chien sur un trotoire monégasque et ne jamais être sur de pouvoir faire son voyage à cause des greves surprises, la décision est définitivement prise... qu'ils aillent se faire foutre ces glandus! :byebye:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Allé retour Nice/Paris par avion : 50¤ - 1h (c'est ce que j'ai payé là...)

Allé retour Nice/Paris par SNCF : 118¤ - 6h (en période hyper creuse... sinon c'est le double, voire le triple...voire encore plus...)

Si il faut payer plus cher, mettre plus de temps, être accueuilli comme une merde de chien sur un trotoire monégasque et ne jamais être sur de pouvoir faire son voyage à cause des greves surprises, la décision est définitivement prise... qu'ils aillent se faire foutre ces glandus! :byebye:

le soucis, c'est dès que ce n'est plus paris/xxx ou xxx/paris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quoi!!! :ouioui:

tu vas dans des villes sans aéroports toi ? :byebye:

Non, mais Metz-Brest 175¤ tarif plancher... (par exemple)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ma théorie perso, c'est que les manifs vont durer jusqu'à vendredi prochain...

explication simple :

jeudi prochain, le bojeaulais nouveau sort....

Share this post


Link to post
Share on other sites
ma théorie perso, c'est que les manifs vont durer jusqu'à vendredi prochain...

explication simple :

jeudi prochain, le bojeaulais nouveau sort....

je pense que samedi aussi, car c'est dommage de reprendre le taf une veille de dimanche et dimanche, parce que ça fait chier de bosser le dimanche... Peut etre un retour à la normale pour lundi soir, quoi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben écoute ce matin, pas trop de soucis non plus (sur paris) juste 15 minutes de plus.

Par contre bien sur, plus de métro pour que je rentre chez moi maintenant.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais prendre le cas d'un cousin éloigné à moi.

Le type a quitté son Taf il y'a de ça 6 mois pour rentrer en tant qu'ingénieur à la SNCF, en cause, un contrat qu'il trouvait largement plus intéressant (sinon il aurait pas démissioné évidemment).

Donc le mec y rentre à la SNCF, il a un contrat du tonerre de dieu, bref il est heureux le gus.

Le gus n'a jamais fait grève de sa vie, mais là on va lui modifier son contrat et en gros la plupart des trucs qui font qu'il a quitté son ancien taf vont être sucrés, et ça fait même pas 6 mois qu'il est là... Donc il se fout en grève, logique, parce qu'il se sent légèrement couilloné (et pas par son employeur, c'est là le pire).

Comment lui reprocher ?

Donc bon si l'histoire se résumait aux cheminots, parce qu'on parle que d'eux depuis 3 mois...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la limite tant mieux pour lui et c'est humain de vouloir garder ses privilèges je le conçoit.

Il a son droit de grève pas de soucis.

Par contre, nous on a le droit de vouloir travailler non ?

Sans compter que des fois, on DOIT aller travailler juste parce que y'a des deadlines au taf et que le client qui n'est pas forcément en france peut avoir envie de te lourder si tu finis pas en temps et en heure....

On envoie la facture du manque à gagner aux syndicats ?

C'est ça qui me fout hors de moi et pas forcément leur comportement nombriliste ...

Ah si autre chose (bon sur les cheminots c'est vrai). Ok ils ont des responsabilités avec les voyageurs et régulièrement des agressions tout ça. Mais quand on en entend certains en interview dire "oui on travaille tot le matin, tard le soir, etc...". Mais, merde quoi, ils pensent pas que en france (pas à l'autre bout du monde quoi !! ) y'a des ouvriers qui se tapent les 3/8 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

1% des Français tiennent 99% de la population par les roubignoles... et 10000 personnes qui cassent le travail de gens élus par 1,5Millions de Français... c'est un des plus grands drames de la 5ème république... et c'est à cause de notre manière de faire grève... Il y a une réflexion à avoir sur ce sujet... je ne dis pas qu'il faut la supprimer... ce serait trop beau... mais en revoir les manières et les conditions...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...