Jump to content
ilcanzese

Politique Française et INternationale

Recommended Posts

Bon, il y a un moment où il faut regarder derrière soit et de faire une constatation : en 68, il y a eu un clash énorme, le niveau d'études a baissé du jour au lendemain.... puis, depuis 1981, il n'a pas arrêté de baisser encore et encore...

Et bien il y a un moment où il faut arrêter l'hémorragie et revenir en arrière pour réparer les dégâts, non ?

Ca m'étonnerait qu'enseigner la Marseillaise à l'école fera augmenter le niveau général des élèves :transpi:

Quant à la solution, elle se ne trouve pas nécessairement derrière nous.

personnellement que tous les gamins français connaissent la marseillaise ne me choquerait pas du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, il y a un moment où il faut regarder derrière soit et de faire une constatation : en 68, il y a eu un clash énorme, le niveau d'études a baissé du jour au lendemain.... puis, depuis 1981, il n'a pas arrêté de baisser encore et encore...

Et bien il y a un moment où il faut arrêter l'hémorragie et revenir en arrière pour réparer les dégâts, non ?

Ca m'étonnerait qu'enseigner la Marseillaise à l'école fera augmenter le niveau général des élèves :transpi:

Quant à la solution, elle se ne trouve pas nécessairement derrière nous.

personnellement que tous les gamins français connaissent la marseillaise ne me choquerait pas du tout.

Moi non plus, mais le lien entre l'hymne national et le niveau d'études me paraît bien ténu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soutenu par le gouvernement, le Nouveau Centre a déposé une proposition de loi lui permettant de toucher des subventions publiques, dont il était privé depuis ses résultats insuffisants aux législatives. PS et MoDem y voient un remerciement de l'UMP pour services rendus. François Bayrou fustige un « texte honteux tombé comme un météore ». Le PS dénonce « une magouille ». Derrière son intitulé

plutôt neutre, la proposition de loi « pluralisme et indépendance des partis politiques » déposée par le Nouveau Centre (NC) a suscité la réprobation de l’opposition. Après une série d'incidents à l'Assemblée, le débat a été ajourné. Le texte sera rediscuté ultérieurement.

logo_er2.gif

il faut bien payer les "sholvas" .................:transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous ^^

Je demande un peu de votre aide... Je cherche le texte de loi dites "sarkozy" concernant les heures supplémentaires, publié en 2006 il me semble. Je voudrais la lire avant la réunion d'information que je vais avoir au taf (mcdo ^^). Si vous avez ça sous la main ça m'aiderait bien :)

Sur légifrance j'ai pas trouvé, le droit et moi ça fait 2 voir plus :roule:

Share this post


Link to post
Share on other sites

64424271_lmo_article_230.jpg

Pour entrer à la Haute Ecole de la magistrature, la ministre aurait fait valoir un diplôme qu'elle n'a pas

Raphaël Muriset - 26/10/2007

Le Matin

Révélation gênante pour la ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati! Cette dernière, afin de gagner les bancs de la prestigieuse Ecole nationale de la magistrature (ENM), aurait volontairement gonflé son CV! Alors âgée de 30 ans, âge qui ne lui permet plus d'entrer à l'ENM sur concours, la future ministre dépose «une procédure d'intégration sur titres». Un dossier où figurent les diplômes obtenus par Rachida Dati, ainsi que des recommandations de personnalités.

Une accusation grave

Un dossier de prime abord bien blindé puisqu'il permet à Rachida Dati d'être reçue à l'ENM. Et ce, notamment du fait qu'à l'époque la future ministre assure être en possession de deux maîtrises, dont un MBA européen du groupe HEC-ISA. Un diplôme qu'elle n'a en fait jamais eu, selon le magazine français L'Express. Une accusation grave puisque c'est en partie sur la foi de ce diplôme que Rachida Dati a pu étudier à l'ENM, qui, selon toute vraisemblance, lui a ouvert la voie du Ministère de la justice.

Pas de deuxième chance pour les tricheurs

Pour répondre à cette accusation de falsification, Rachida Dati, qui «reconnaît aujourd'hui que son diplôme n'a pas été validé, mais affirme avoir obtenu tous ses modules et évoque un «différend» avec HEC», annonce la sortie d'un livre - «Je vous fais juge» - pour mettre fin à ces «ragots». Avant d'assurer: «De là où je viens, on n'achète pas les diplômes, et de là où je viens, on a intérêt à être très honnête et à ne jamais tricher, à ne jamais mentir, parce que, si on le découvre, vous le payez très cher. La deuxième chance, vous ne l'aurez pas.» Affaire à suivre. ..................

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'accord, m'enfin dans ce cas-là tous les métiers sont pénibles ...

mais ils le sont tous....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un amendement gouvernemental, qui prévoit une hausse de 140% du salaire du chef de l’Etat, a été voté en commission à l’Assemblée.

Bientôt identiques, les feuilles de paye Nicolas Sarkozy et François Fillon ? Alors que les députés examinent le projet de budget 2008, ils ont voté mardi en commission un amendement gouvernemental alignant le traitement du président de la République sur celui du premier ministre. Cet amendement doit encore être débattu dans l’Hémicycle avant une éventuelle adoption définitive.

Cette réforme porterait la rémunération du chef de l’Etat à 19.000 euros bruts mensuels (environ 15.000 euros net) contre environ 8.000 euros brut actuellement, soit une hausse de 140%. « Il s'agit d'un traitement exclusif de toutes pensions, retraites, primes », a précisé le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Roger Karoutchi dans les couloirs de l'Assemblée.

De son côté, Matignon a indiqué que le premier ministre touche une indemnité de 14.518,95 euros brut mensuels (un peu plus s'il est fonctionnaire), plus 4.171,75 euros, soit 18.690,7 euros au total.

Budget de l’Elysée triplé

Les parlementaires ont également décidé en commission de tripler le budget de la présidence de la République, en le portant à un peu plus de 100 millions d'euros annuels. Cette majoration est destinée « au fonctionnement et à la rémunération des personnels mis à disposition de la présidence de la République et aujourd'hui pris en charge par différents ministères », comme le stipule l'amendement.

Conscient de l’impact de ce type de décision dans opinion publique, Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il voulait de la « transparence » sur les comptes de l’Elysée. « Jusqu'à présent, le président de la République cumulait son salaire et sa retraite. Moi je ne veux pas de ça. Il n'est pas question que ce soit moi qui fixe la rémunération du président de la République. »

logov5normal.gif

.................:devil:

Edited by ilcanzese

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autant pour le salaire, il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard, autant pour le budget de la Présidence ... d'accord, ce sont le président et ses intimes qui décident de tout, mais dans ce cas, éliminons les doublons. Quel intérêt pour le gouvernement d'avoir un porte-parole alors qu'il n'a rien à dire ? un ministre des Affaires étrangères quand Nicolas Sarkozy fait le tour du monde toutes les semaines ? de la rigueur, de la rigueur et encore de la rigueur, que diable !

Share this post


Link to post
Share on other sites

le prochain conseil des (s)ministres auras peut être lieu dans la polynésie française............

ça devient ridicule ! ! ! c'est qua même les contribuables qui vont payer ces sarko-nneries :byebye:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Achetez du viagra dix fois moins cher qu'ailleurs.

Nan mais merde quoi ! Déjà avant les débats étaient totalement stériles, mais depuis qu'on se fait spammer par l'autre machin...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis complètement d'accord sur le spammeur chiant (j'ajouterais bien un autre qualificatif, pour un individu participant au processus démocratique, mais en niant les résultats s'ils ne sont pas d'accord avec lui, mais je m'abstiens, les insultes ne servant à rien), néanmoins, le silence autour du taser dont l'usage généralisé est pour moi plus proche de l'instrument de contrôle par la torture que de l'outil de maintien de l'ordre, m'atterre, m'afflige et m'effraie.

Je trouve justement que le coté non létal est une nuisance absolue. Une arme, quelqu'elle soit, doit être utilisé avec discernement et responsabilité. J'arrete de hurler contre cette horreur le jour où tout usage quelqu'il soit est passible d'une plainte pour tentative de meurtre (même si le taser semble ne pas tuer (j'ai pas le temps pour la diffamation actuellement, d'où précaution)) : là, l'usage est de fait, raisonné. Il n'y a aucune différence entre tirer au taser ou tirer une balle en ce qui concerne la raison du tir. Si on en fait une, c'est que le taser ne maintient plus l'ordre, mais devient un instrument de contrôle et de torture.

Qu'est ce qu'une bavure ? La mort d'un innocent ou l'usage inopportun d'une arme ?

EDIT : Le taser doit être relégué dans les meilleurs délais au musée des horreurs !

( Nombre de signatures : 1 )

Lol

Et non, il ne doit pas être relégué au musée des horreurs, mais rangé soigneusement entre le PA, le beretta et le Sieg Sauer et utilisé dans le même genre de condition.

Neo_13, fervent défenseur du principe "on dégaine pour tuer et pour nulle autre raison" qui conduit à éviter la menace par l'arme (meme non létale) qui est aussi inapproprié que nuisible. Un représentant de l'ordre ne doit pas être le mieux armé, mais le représentant de l'ordre par sa fonction et son attitude. Quand on fait uniquement une course à l'armement, on risque de tomber sur mieux armé (individuellement, pas à l'échelle générale)

Par ailleurs, je suis tout à fait pour le désarmement totale des forces de police municipale, leur laissant à la limite une matraque (et même pas un tonfa) et adaptant également leur mission à ce fait (et on aurait jamais du les armer et leur donner des missions de force d'intervention).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et non, il ne doit pas être relégué au musée des horreurs, mais rangé soigneusement entre le PA, le beretta et le Sieg Sauer et utilisé dans le même genre de condition.

Bonsoir,

« Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

Déclaration universelle des droits de l'Homme

Share this post


Link to post
Share on other sites

très bien , merci.

un film a voir .........................surtout le début.............INquiétant :incline:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et non, il ne doit pas être relégué au musée des horreurs, mais rangé soigneusement entre le PA, le beretta et le Sieg Sauer et utilisé dans le même genre de condition.

Bonsoir,

« Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

Déclaration universelle des droits de l'Homme

Mettre la tete de quelqu'un sous l'eau c'est lui rincer la tete, le rafraichir ou le torturer selon le cas...

Ce qui me gene dans la taser n'est pas tellement la douleur provoquée par la décharge (mais quand meme, je ne suis pas convaincu que de telles tensions soient nécessaire, ou de telles durées de choc) que le fait que leur usage soit considéré comme "non létal donc anodin"...

On se sort pas son arme pour obtenir le respect, on ne tire pas en l'air pour faire peur ou faire des sommations, on ne tire pas dans le genou pour obtenir des aveux, on ne tase pas les gens pour obtenir le calme... Maintenant si un tasé remplace un mort (cas spécifié dans les manuels comme autorisant le recours à son arme : menace létale directe, immédiate et avérée sur soit ou sur autrui etc et rien d'autre), la discussion mérite d'être posée. Maintenant, un homme menaçant une foule civile avec un fusil de chasse qui se fait tasé, ça appuie sur la détente par action de l'électricité sur les muscles ou pas ? Moi, je crois que oui (la force relative des muscles fléchisseurs et extenseur tout ça tout ça) et donc cette arme n'a pas lieu d'être puisqu'elle ne règle pas les problèmes qui la concerne.

Une balle dans la jambe pour arreter un assassin dans sa course, acte de torture ou acte responsable du tireur qui a trouvé comment stopper sans tuer ? D'une manière générale, la question sur l'usage d'armes de manière "non létale" ne me parait jamais anodine et dans l'ensemble assez peu clair (mais je ne suis ni flic ni gendarme, et les seuls que je cotoie fréquemment sont peu astreint à ce genre de missions de police (GM) et j'ai d'autres sujets de conversation que leur boulot et le mien, dans l'ensemble).

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros pour résumer, si l'individu meurt du taser, on doit pouvoir se dire "de toute façon, s'il n'y avait pas eu le taser, on l'aurait tué/blessé par balle" (voir question plus haut) dans tous les autres cas, le taser ne doit pas être utilisé et je crains justement qu'il soit utilisé dans ces autres cas, considérant ces effets comme moins grave... Et ça, c'est la porte ouverte à toutes les déviances (terme volontairement provocateur) et abus.

D'une manière générale, je trouve que le recours à la force est trop souvent disproportionné (et souvent trop tardif). J'ai encore en mémoire une vidéo "officielle" (comprendre filmer en caméra visible par une télévision connue) ou un mec crachait sur un policier (de mémoire CRS, mais là, c'est un détail flou), puis lui mettait un coup de pied à la fermeture de la porte du métro, avant de se faire massacré à coup de matraque par les 6 flics présents. Une intervention dès le crachat, ferme, mais probablement sans violence m'aurait paru plus approprié. Et même en cas de violence, on utilise pas de bombe atomique en riposte à une balle de fusil, à l'étranger, pourquoi utiliser 6 hommes entrainés et armés de matraque en riposte à un coup de pied unique. Que le CRS cogné lui en colle une bonne, c'est humain (et je n'aurais rien à lui reprocher, du moment qu'il ne le brise pas...) et ce connard n'a pas à frapper un flic... qu'il lui tombe dessus à 6 avec des matraques... Et idem pour la gamine de la vidéo raidh (que je ne prend pas pour argent comptant NDLR) : une fois maitrisée, c'est plus la peine de cogner/de taser... idem aussi pour la lacrymo utilisée dans certains endroits pour faire taire la personne qui porte déjà les bracelets.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les situations intolérables que tu décris sont dues au fait que Sarko a changé les flics en cow boys agressifs qui se croient tout permis avec sa politique sécuritaire de mes deux !

Moi, je n'ai pas de haine personnelle envers le président sarkozy. Je désapprouve une bonne partie de son action comme ministre de l'intérieur, mais la démocratie a parlé, il a raison. Les gens veulent des cowboys pleins leur rue, très bien, mais que ces cow boy respectent les regles de leur pays...

Et l'épisode que je relate, avec les 6CRS est bien antérieur à l'arrivée de N. Sarkozy au ministère de l'intérieur.

Désigné des boucs émissaires et des responsables qui ne sont finalement pas les bons, c'est utiliser des méthodes bien peu efficaces. Et pour ce qui te concerne directement, toi et tes prises de position incohérentes, il me semble avoir fait part de mon mépris, plus haut. Je ne suis pas d'accord avec le vote de mes compatriotes, mais par simple respect de la regle du jeu, qui veut que mon avis ne vaille pas davantage que celui de n'importe quel autre français en possession de ces droits civiques, je dois respecter ce choix. Ou alors considérer que les institutions de mon pays ne sont plus conformes à ma vision des choses et j'entre en résistance dans le but d'aboutir à un putch... Je méprise la démocratie, elle donne à n'importe quel débile le même poids qu'à moi, qu'à Fert (le prix nobel) ... mais je n'ai rien de mieux à proposer, car toute sélection préalable des électeurs serait encore plus nuisble. Acceptant dès lors la solution comme étant la meilleure, je vote, non par conviction que ma voix va changer le monde, mais par un mélange de devises chadok "Mieux vaut voter et que ça ne change rien, plutot que de ne pas le faire et que ce soit pire" et une légère utopie qui veut qu'il est possible que par le plus grand des hasards utopiques, d'autres individus pensent comme moi et que ça ait une influence minime. Et je me plie au choix démocratique qui place N. Sarkozy a la tête de l'état français. C'est la démocratie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien moi je ne reconnaîtrai jamais ce nabot hystérique et mégalomane comme mon président ! Pour moi il est la pire imposture de la cinquième république !

Edited by neo2004pf

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Mieux vaut voter et que ça ne change rien, plutot que de ne pas le faire et que ce soit pire"

Pas mal, celle-là :chinois:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...