Jump to content
ilcanzese

Politique Française et INternationale

Recommended Posts

Peut-être parce que l'État est impartial et juste, contrairement aux gens pris en particulier :non:

C'est une blague ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
erreur car malgré la relative incapacité de ces personnes, les relations de la famille leur permettront d'accéder tout de même à un poste bien rémunéré, voire à de hautes responsabilités ! cela alors qu'ils n'ont pas du tout les compétences requises !

Ha tiens, qui pense à Lagardère ? :non:

Si Airbus est autant dans la merde, c'est avant-tout à cause de cet imbécile, pas de Forgeard (même si Forgeard mérite effectivement d'être cogné dur).

Pour Eric Besson, je sais pas si ça pose un problème qu'à moi, mais je pige pas vraiment qu'on puisse être "conseiller spécial" de quelqu'un, qu'on tombe en désaccord avec, et qu'on file direct faire la campagne de l'adversaire principal en s'affichant partout...

C'est... puant, c'est le mot, ce type n'a aucune morale, aucun respect, c'est un gros blob fétide.

Qu'il se soit pris la tête avec Sego, qu'il s'en suive un violent désaccord, et que donc il s'en aille, et qu'au pire il explique qu'il ne votera pas pour elle à cause de convictions totalement différentes, soit, c'est humain.

Mais qu'il parte illico rejoindre le camp adverse et faire la campagne, je sais pas... C'est ... vicieux, c'est la noirceur de l'être humain à son paroxysme.

Ce type est un zombie, voilà.

D'ailleurs Sarko aurait gagné à l'envoyer bouler ce type, enfin moi je lui aurais dit "Bravo", quoique je pense de lui et de son projet politique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être parce que l'État est impartial et juste, contrairement aux gens pris en particulier :non:

C'est une blague ?

non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
* Un monarque absolu de droit divin (donc tout puissant) et une rancoeur de la bourgeoisie (plus riche) envers la noblesse.

* Une dette énorme.

* Une hausse des inégalités sociales.

Bonjour,

Il ne faut pas confondre absolutisme et monarchie absolue.....le Roi-incarnation de l'Etat-avait bien moins de pouvoir sur la vie de ses sujets qu'un Président actuel sur les prétendus "citoyens libres".

"On aurait bien tort de croire que l'Ancien régime fut un temps de servilité et de dépendance, il y régnait plus de liberté que de nos jours".

Tocqueville

Share this post


Link to post
Share on other sites

Louis XVI était un monarque absolu de droit divin.

Monarque parce que le pouvoir était dans les mais du seul roi.

De droit divin parce qu'il a été choisi par dieu (comme ça il n'était pas emmerdé par un contre pouvoir du clergé et de l'Église romaine).

Absolu parce que le roi a tout les pouvoirs, contrairement à la monarchie constitutionelle (le roi est limité par une constition) une monarchie parlementaire (le roi nome un chef du gouvernement et ne gouverne pas directement) ou une monarchie à la scandinave (le roi sert de potiche, comme la nana de la "roue de la fortune").

C'est Louis XIV qui voyait grand, qui a voulu instaurer un monarque absolu grâce au droit divin. Un roi fort dans un royaume qui contruit des palais immenses et qui rayonne, c'est ça le roi soleil. Ses successeurs ont continué sur la même lignée.

Mais il est vrai qu'ils n'ont jamais été complètement absolu pour des raisons techniques et logistiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-être parce que l'État est impartial et juste, contrairement aux gens pris en particulier :craint:

C'est une blague ?

non.

Quoi qu'il en soit, je ne vois pas ce que l'impartialité ou la justice ont à voir avec les actions des gens : on peut faire des actions honnêtes ou malhonnêtes, mais parmis les actions honnêtes, je ne vois pas lesquelles seraient plus "impartiales" ou "justes" que d'autres.

Et non, quand l'Etat choisit à la place des gens ce qu'ils doivent faire de leur argent, ce n'est pas justice.

Edited by Kaptain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Neo_13 --> :craint: plutôt que de supprimer l'ENA, c'est bien les critères de recrutement dans la fonction publique qu'il faudrait modifier

La fonction publique recrute ses fonctionnaires sur concours, rien d'autre. Il suffit d'avoir le niveau pour être embauché.

Ca n'a rien à voir avec le fonctionnement interne des grands corps d'Etat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
l'un des objectifs de la Révolution était de pratiquer la sélection par le talent, et non par la naissance, pour désigner les responsables politiques, militaires etc ...

Obejectif mineur, en tout cas.Simplement, la monarchie n'ayant pu mener à terme des réformes tant fiscales que judiciaires,dans un contexte de crise de régime et de manque de confiance dans les élites, les ingrédients étaient réunis pour un bain de sang.

il a donc fallu mettre en place des institutions à même de fournir des cadres compétents à la Nation, comme l'École Polytechnique, avec un mode de recrutement qui ne se basait pas sur les titres de noblesse

Kaptain --> ce n'est pas une blague, mais c'est la théorie : l'État défend l'intérêt général, et celui-ci peut parfois aller à l'encontre de certains intérêts particuliers

La fonction publique recrute ses fonctionnaires sur concours, rien d'autre. Il suffit d'avoir le niveau pour être embauché.

Ca n'a rien à voir avec le fonctionnement interne des grands corps d'Etat.

ah bon, et ces grands corps ne font pas partie de la fonction publique, peut-être ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Louis XVI était un monarque absolu de droit divin.

Monarque parce que le pouvoir était dans les mais du seul roi.

De droit divin parce qu'il a été choisi par dieu (comme ça il n'était pas emmerdé par un contre pouvoir du clergé et de l'Église romaine).

Absolu parce que le roi a tout les pouvoirs, contrairement à la monarchie constitutionelle (le roi est limité par une constition) une monarchie parlementaire (le roi nome un chef du gouvernement et ne gouverne pas directement) ou une monarchie à la scandinave (le roi sert de potiche, comme la nana de la "roue de la fortune").

C'est Louis XIV qui voyait grand, qui a voulu instaurer un monarque absolu grâce au droit divin. Un roi fort dans un royaume qui contruit des palais immenses et qui rayonne, c'est ça le roi soleil. Ses successeurs ont continué sur la même lignée.

Mais il est vrai qu'ils n'ont jamais été complètement absolu pour des raisons techniques et logistiques.

Bonjour,

Non.

Absolu est mal interprété: c'est un terme qui bénéficie d'une connotation péjorative actuellement, cela n'était absolument pas le cas au XVII¨.Absolu vient d'absolutus "achevé, parfait", lui même venant d'absolvere (qui a donné absoudre):"délier, détacher".

Le terme signifie simplement que le système monarchique n'a pas de liens, autrement dit qu'il ne dépend ni d'un exécutif ni d'un législatif...ce qui ne fait pas pour autant un tyran ou un despote...même le plus absolu, Louis XIV, est rarement allé contre les décisions de ce que nous considérerions maintenant comme le Conseil des Ministres..en 54 ans de règne, il n'est entré en désaccord que 6 fois....

De plus, les lois ne pouvaient être appliquées qu'enregistrées par les cours de justice souveraines-et ces cours ne se privèrent pas de s'opposer au Roi, qui avait fort peu de moyens de rétorsion (les magistrats étant propriétaires de leurs charges, ils ne pouvaient être déchus...)

il en va de même pour les "privilèges", péjoratifs à notre époque, alors que jadis ils ne faisaient que désigner la lex privata, la loi privée:autrement dit, un régime particulier.Privilège de ne pas payer tel impôt, certes, mais aussi privilège d'aller mourir sur le champ de bataille....

Pour reprendre un certain disciple de Fourastié "la plus libérale des démocraties actuelles est bien plus absolue que la monarchie dite absolue, en effet l'autorité étatique y est beaucoup plus à même d'imposer sa volonté"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
De plus, les lois ne pouvaient être appliquées qu'enregistrées par les cours de justice souveraines-et ces cours ne se privèrent pas de s'opposer au Roi, qui avait fort peu de moyens de rétorsion (les magistrats étant propriétaires de leurs charges, ils ne pouvaient être déchus...)

il en va de même pour les "privilèges", péjoratifs à notre époque, alors que jadis ils ne faisaient que désigner la lex privata, la loi privée:autrement dit, un régime particulier.Privilège de ne pas payer tel impôt, certes, mais aussi privilège d'aller mourir sur le champ de bataille....

exact, d'ailleurs la suppression des Parlements (tribunaux) de province a été un des premiers actes de la Révolution, qui voyait en eux un organe judiciaire bien trop puissant et indépendant

privilèges aussi de ne pas pouvoir être dessaisi de ses biens ni être emprisonné sans jugement, pour la noblesse de certains États de l'époque

Share this post


Link to post
Share on other sites
il a donc fallu mettre en place des institutions à même de fournir des cadres compétents à la Nation, comme l'École Polytechnique, avec un mode de recrutement qui ne se basait pas sur les titres de noblesse

Bonjour,

ce n'est pas tant qu'il le fallait-les siècles précédents ont eu leurs élites, pas forcément nobiliaires d'ailleurs, il suffit de regarder le siècle de louis XIV-mais plutôt que la centralisation étatique était en marche....et cet Etat,en s'hypertrophiant, avait besoin de soldats au-dessus des anciennes allégeances et querelles de clans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ndjpoye --> certes, lorsque les droits concernant la résidence principale par exemple, le cas est problématique

je ne dis pas que la législation actuelle est parfaite, mais l'idée dont elle est inspirée est, selon moi, juste

autant le cas des habitants de l'île de Ré révèle une nécessité de réforme, autant le "triste sort" des héritiers de Paul Ricard qui ont dû vendre les propriétés familiales au bord de la Méditerranée me laisse indifférent

Je ne suis pas certain que l'idée dont la partie taxation est inspiré soit si humaniste que ça. Mais ce n'est que mon avis.

Et comme l'on dit d'autres, ce qui me dérange, c'est que tu puisse passer une vie à construire, en ayant l'envie légitime de le donner à tes enfants pour leur assurer une vie confortable et que cela puisse être entravé. Sachant qu'en général, tout cela sera déja passé à l'impot (direct et indirect) moulte fois. Sans pleindre certains "pauvres héritiers", loint de là, le principe me dérange quand même un peut.

Je dit pas qu'il faudrais obligatoirement l'enlever totalement mais, la réformer pas mal (par contre, précisément comment et si c'est faisable, j'ai pas d'idée :craint: ).

Ps: Pour Paul Ricard, si tu penses à l'ile des Embiez, il me semble qu'elle appartiend à la société acuellement. Donc, si c'est elle, au final, ca reste plus ou moins entre leurs mains :chinois:

Ps': je tiend à présiser que, normalement, je ne devrais pas bénéficier d'un gros héritage :transpi:

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est marrant que sarkozy aime bien s'entouré des gens que comme lui on retourné la veste .............:transpi:

c'est marrant ceux qui sont proches de ségo s'enfuient à la vue de son programme :chinois:

Bonjour,

Parce qu'il n'a aucun honneur et est aigri.

Bonjour,

Peut être aussi quand il a vu l'utopie du programme de Ségo et son cout

C'est marrant mais tout à l'heure dans le bus je vois une dame toute contente car elle a enfin réussi à se faire virer qui raconte sa vie en gueulant

mais décue car si on l'avait virée un an plus tard, elle aurait un an d'assedic en plus et grâce à la pré-retraite elle n'aurait plus eu besoin de travailler

et après elle fait: ah mais nos pauvres enfants qui vont devoir payer

:craint: bien sur que c'est nous qui allons devoir payer vos pré-retraites et vos c*nneries dans ce genre

allez hop un actif pour un retraité

et après on s'étonne que les jeunes et les riches partent :mad2:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et comme l'on dit d'autres, ce qui me dérange, c'est que tu puisse passer une vie à construire, en ayant l'envie légitime de le donner à tes enfants pour leur assurer une vie confortable et que cela puisse être entravé. Sachant qu'en général, tout cela sera déja passé à l'impot (direct et indirect) moulte fois. Sans pleindre certains "pauvres héritiers", loint de là, le principe me dérange quand même un peut.

de ton vivant, si tu as de solides revenus, ne serait-ce que par l'éducation que tu peux offrir à tes enfants, il y a de fortes chances qu'ils aient une vie confortable

le terme "assurer" me gêne par contre, ça revient presque à dire : "quoi que tu fasses, mon fils/ma fille, tu seras toujours à l'abri du besoin", et ça n'incite ni à la tempérance, ni à l'effort

je changerai peut-être d'avis lorsque j'aurai moi-même des enfants, ceci dit :craint:

Share this post


Link to post
Share on other sites
de ton vivant, si tu as de solides revenus, ne serait-ce que par l'éducation que tu peux offrir à tes enfants, il y a de fortes chances qu'ils aient une vie confortable

le terme "assurer" me gêne par contre, ça revient presque à dire : "quoi que tu fasses, mon fils/ma fille, tu seras toujours à l'abri du besoin", et ça n'incite ni à la tempérance, ni à l'effort

je changerai peut-être d'avis lorsque j'aurai moi-même des enfants, ceci dit :chinois:

D'ailleurs, c'est même contradictoire de dire d'un côté "le travail c'est la liberté" et de l'autre côté de vouloir à tout prix en préserver une certaine catégorie de personnes... :craint:

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est marrant mais tout à l'heure dans le bus je vois une dame toute contente car elle a enfin réussi à se faire virer qui raconte sa vie en gueulant

mais décue car si on l'avait virée un an plus tard, elle aurait un an d'assedic en plus et grâce à la pré-retraite elle n'aurait plus eu besoin de travailler

et après elle fait: ah mais nos pauvres enfants qui vont devoir payer

bien sur que c'est nous qui allons devoir payer vos pré-retraites et vos c*nneries dans ce genre

allez hop un actif pour un retraité

et après on s'étonne que les jeunes et les riches partent

Ca dépend du boulot qu'elle a fait et pendant combien d'année.

Moi un mec ou une nana qui a bossé pendant 35 ou 40 ans à l'usine, dans une mine, sur un bateau de pêche ou comme routier, ça me dérange pas qu'il ait droit à la pré-retraite.

Quand aux conneries que tu devra payer pour les vieux, je suppose que tu t'es fait tout seul, sans l'aide de tes parents et que tu as un boulot qui te permet de bien gagner ta vie sans dépendre des autres et de te constituer un retraite privée pour dire ce genre de chose...

de ton vivant, si tu as de solides revenus, ne serait-ce que par l'éducation que tu peux offrir à tes enfants, il y a de fortes chances qu'ils aient une vie confortable

le terme "assurer" me gêne par contre, ça revient presque à dire : "quoi que tu fasses, mon fils/ma fille, tu seras toujours à l'abri du besoin", et ça n'incite ni à la tempérance, ni à l'effort

je changerai peut-être d'avis lorsque j'aurai moi-même des enfants, ceci dit

A mon avis le terme assurer est à prendre dans le sens "aide pour débuter dans la vie", pour trouver plus facilement un appart, une voiture pour se déplacer et aller bosser.

Quand à ton changement éventuel d'avis si tu as un enfant, c'est probable, à moins d'être égoîste ou d'avoir des enfants vraiment indignes, je pense qu'il y a une envie de laisser quelque chose, un trace de ce que l'on a accumuler, et aussi d'aider pour ne pas laisser ses enfants avoir les problêmes qu'on a eut.

Personellement les histoires d'héritage ça m'a toujours completement laissé froid, et pourtant mes parents possèdent environ 800 000 ¤ de valeurs immobilieres entre leur propriété et celles reçues en héritage, et jusqu'a présent je me foutais royalement de ce qu'ils en feraient, même en sachant que mon frangin qui est un cas social accompli se fait entretenir par ma mère. Je me disait c'est leur fric, ils en font ce qu'ils veulent, et mes problèmes de fric ne les concernent pas, mais depuis que j'ai une fille je vois les choses différement...

Ceci dit entre pourrir sa descendance et lui oter le gout de l'envie et de l'effort, et dire démerdes toi tu es assez grand, il y a un monde de possibilités dans l'éducation qu'on donne qui permet d'aider tout en apprenant à ses enfants la valeur des choses...

Maintenant j'en suis qu'au début de l'éducation de ma fille, dans 20 ans j'aurais peut être basculer d'un côté ou de l'autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites
je changerai peut-être d'avis lorsque j'aurai moi-même des enfants, ceci dit :cartonrouge:

Peut être que moi aussi je changerais d'avis quand j'aurais des enfants si ce sont des feignasses :cartonrouge::cartonrouge::cartonrouge:

Share this post


Link to post
Share on other sites

François Bayrou tient une conférence de presse depuis une vingtaine de minutes (diffusion en direct sur Public Sénat). Il démontre une fois de plus qu'il pense à l'Europe, je n'en attendais pas moins de lui :cartonrouge:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Peut être aussi quand il a vu l'utopie du programme de Ségo et son cout

bonjour,

Si on parle de coût de programme, pour ne pas dire d'utopie, je ne suis pas si sûr que celui de Mr Sarkozy vaille la peine d'être cité en exemple.

Ce que je n'aime pas chez Mr Besson, c'est qu'il critique avec virulence Mr Sarkozy, se brouille avec la clique à Hollande puis part manger dans le camp d'en face.

Alors, soit il n'a aucun honneur, soit, s'il lui a fallu attendre de faire les comptes pour se rendre à l'évidence (qu'il avait choisi un parti irréaliste depuis x années), il est incompétent.

Parce que le coup du bouquin, aussi, c'est médiocre....A l'origine,lorsqu'il est parti, j'étais plutôt pour...mais, plus qu'un lion, c'est surtout une girouette.

Share this post


Link to post
Share on other sites
François Bayrou tient une conférence de presse depuis une vingtaine de minutes (diffusion en direct sur Public Sénat). Il démontre une fois de plus qu'il pense à l'Europe, je n'en attendais pas moins de lui :cartonrouge:

En streaming sur LCI ^^

Trés intéressant tout ça :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Discours logique et cohérent (par rapport à sa campagne) de Bayrou.

Législatives en ligne de mire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont des propos "off" tenus le 16 mars par François Bayrou, à l'issue d'un entretien avec des lecteurs du journal Sud Ouest, que ce quotidien régional a décidé de publier mercredi 25 avril dans ses pages et de diffuser sur son site, estimant qu'ils"éclairent le fossé qui existe" entre le chef de l'UDF et celui de l'UMP. Dans l'enregistrement sonore, on entend François Bayrou expliquer : "On ne peut pas rencontrer plus différents que Nicolas Sarkozy et moi".

Juste après, il indique qu'il n'a plus parlé avec Nicolas Sarkozy "depuis trois ans", quand ce dernier lui aurait proposé une "alliance" contre Jacques Chirac. C'était juste après l'élection de M. Sarkozy à la tête de l'UMP, en 2004, chez le journaliste Jacques Chancel, dans les Hautes-Pyrénées.

"COMME UN FROID ENTRE NOUS..."

"Sarkozy me dit : 'Je te propose une alliance contre Chirac. On va faire les jeunes et on va le démoder, lui qui est vieux. On va lui faire la guerre et, au bout du compte, on fait une alliance contre Chirac", détaille François Bayrou devant des lecteurs et journalistes de Sud Ouest, avant d'indiquer sa propre réponse :"Ca ne m'intéresse pas. Je ne veux pas faire d'alliance avec toi. Je ne veux pas faire une alliance contre Chirac sur le critère de l'âge. Cela ne me ressemble pas. Alors, tu fais ce que tu veux, mais moi, je ne le ferai pas" .

M. Bayrou a conclu sur le fait qu'il existe depuis "comme un froid" entre Nicolas Sarkozy et lui. Selon Sud Ouest, le chef de l'UDF a demandé ensuite que ces propos ne soient pas utilisés. Le journal précise que Jacques Chancel a confirmé la rencontre de deux heures entre les deux hommes dans la bibliothèque de sa maison à Adast, mais qu'il a dit ignoré ce que les deux hommes s'étaient dit.

Au cours des derniers mois, M. Bayrou a fait ces mêmes confidences à plusieurs reprises devant des journalistes, en les invitant à chaque fois à ne pas les publier, ajoute l'AFP.

Le Monde.fr, avec AFP

====================================================

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce sont des propos "off" tenus le 16 mars par François Bayrou, à l'issue d'un entretien avec des lecteurs du journal Sud Ouest, que ce quotidien régional a décidé de publier mercredi 25 avril dans ses pages et de diffuser sur son site, estimant qu'ils pouvaient aider à vendre du papier puisque tout ceci n'est pas vérifiable "éclairent le fossé qui existe" entre le chef de l'UDF et celui de l'UMP.

:cartonrouge:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je cite la source après c'est a tout et chacun de se faire une idée.

======

sarkozy aimerais un parti du centre .....................sans commentaire

Share this post


Link to post
Share on other sites
je cite la source après c'est a tout et chacun de se faire une idée.

======

sarkozy aimerais un parti du centre .....................sans commentaire

Je pense qu'il remet juste en cause la motivation de la publication de tout ça.

Sinon, du petit bout de conf que j'ai vue, il me semble que quant une journaliste en parle, Bayrou ne nie pas cette histoire :resolu:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Please sign in to comment

You will be able to leave a comment after signing in



Sign In Now

×
×
  • Create New...